Réforme des retraites : Macron nous prend pour des cons

Publié le 7 janvier 2020 - par - 32 commentaires - 1 576 vues

Avant même la fin des négociations, le projet de loi a déjà été envoyé au Conseil d’État. Je ne sais pas vous, mais moi je ne suis pas surpris. C’est exactement du Macron dans le texte. Mépriser les gens, les humilier, les prendre pour des cons, depuis le début de son mandat c’est son truc ; en quelque sorte sa signature personnelle. Et dans cette affaire de réforme des retraites, il s’est carrément surpassé. 

reforme-des-retraites-le-projet-de-loi-a-deja-ete-envoye-au-conseil-d-etat-06-01-2020-8230170.php

Je ne sais pas si vous voyez le truc, mais en plein round final des négociations, le projet de loi est déjà complètement figé, rédigé à 95 %. Et pour accélérer la manœuvre, il a déjà été envoyé au Conseil d’État pour examen avant présentation en Conseil des ministres le 24 janvier et au Parlement le 17 février. Et en plus, comble du cynisme, Macron l’affiche et s’en vante en le faisant annoncer par le malingre Fresneau. Au passage cela montre le peu de cas que Macron fait du Parlement. Les élus LaRem sont pris pour des cons. Normal, ça faisait partie des critères du casting.

La méthode Macron : cynisme, manipulation, trucage et tours de con. 

  • On s’en aperçoit maintenant, le projet était déjà complètement figé dès le début. Et donc le gouvernement en connaissait les moindres détails depuis plus de deux ans. Pourtant, nous avons eu droit à deux ans et demi d’enfumage avec un Delevoy chargé de balader les partenaires sociaux, de les maintenir dans le bleu sans jamais rien préciser du projet.
  • Comble du mépris et du cynisme, le haut-commissaire choisi par Macron pour enfumer les syndicats était tellement pourri de casseroles que finalement il aura été obligé de démissionner, immédiatement remplacé par un autre encore plus vicelard. Un ancien directeur du personnel de chez Auchan qui s’est illustré par des méthodes de tortionnaire et qui de surcroît s’est lui aussi fait verser des indemnités de licenciement totalement indues alors qu’il était déjà élu et obligé de démissionner de par la loi.
  • Un discours annonce d’Édouard Philippe le 11 décembre à la toute dernière minute, pour enfermer les syndicats dans une seringue calendaire avant les fêtes. Une manière de provoquer les syndicats et de rendre la grève impopulaire au moment où les Français partent en vacances. Une manière de tenter d’obliger les syndicats à déposer les armes après déjà 2 semaines de grève.
  • Un discours d’Édouard Philippe complètement creux, un brouillard total sur un projet pourtant déjà totalement figé. Les partenaires sociaux obligés de négocier en plein brouillard, sans éléments concrets alors que le projet était déjà entièrement rédigé à la virgule près et truffé des pièges.
  • Autre manœuvre particulièrement perfide, tel un illusionniste Macron a placé le leurre de l’âge pivot en toute dernière minute pour laisser une porte de sortie aux réformistes de la CFDT. Avec cette ruse, Macron espérait que la CFDT pourrait prendre une posture de blocage pour se donner l’air de défendre les travailleurs, pour mieux les trahir lors du round final. Peine perdue, la base n’a pas suivi et la manœuvre est tombée à l’eau.
  • Un projet imbitable, truffé de pièges à retardement, dont en particulier un cadeau de 43 milliards aux grandes entreprises.

72 milliards de cotises perdues par les régimes et 43 milliards gagnés par les très grandes entreprises. L’exonération de cotises pour les hauts cadres à plus de 120 000 €, va nous coûter 72 milliards et faire gagner 43 milliards aux très grandes entreprises. En effet, les cadres de cette catégorie déjà retraités vont continuer à toucher leurs pensions, sans financement en regard. Dans un système par répartition cela veut dire que ce sont les autres catégories qui vont payer pour eux. Sur 15 ans, la part patronale des cotises gagnée par les entreprises représente 43 milliards. 

retraites-larnaque-a-72-mds-quaucun-media-na-vue

Et à la fin, le matamore s’aplatit comme un crêpe. Si je commence à dire, on va garder un régime spécial pour l’un, ça va tomber comme des dominos ». À cette heure, 8 régimes spéciaux sont déjà maintenus et 12 corporations se sont vu proposer un traitement différentiel. À force de se contorsionner, de tout vouloir manipuler, de prétendre duper tout le monde, Macron a fini à plat ventre à devoir tout lâcher, aux uns puis aux autres. Sur une simple menace de poser les casques, les policiers ont été les premiers servis, puis les pompiers, puis les surveillants pénitentiaires, puis les militaires, puis le personnel des compagnies aériennes, puis les routiers, puis les marins pêcheurs, puis les danseurs de l’opéra. Bref, le matamore qui a une peur bleue de voir des énervés le foutre dehors du palais s’est aplati comme une crêpe devant les policiers, entraînant derrière eux les autres professions. Sa réforme universelle est en lambeaux, elle n’a plus aucun sens.

La France, Macron s’en fout. 37 jours de grève vendredi, des pertes colossales pour l’économie, la SNCF encore plus plombée que jamais, les commerces plombés, les recettes de fin d’année plombées, les salariés grévistes et leurs familles plombés, les usagers des transports plombés, les fêtes de fin d’année gâchées, les Français exaspérés… tout cela Macron, l’immature irresponsable, s’en fout. Il a voulu jouer et à la fin, c’est tout le monde qui va perdre.

Résumons. Certes il est nécessaire de réformer le système de retraite français et en particulier de revoir les régimes spéciaux. Mais cela ne peut être fait que par un pouvoir bien élu et dans la transparence et la loyauté. Or, depuis le début, la méthode Macron consiste à balader tout le monde et à prendre les gens pour des cons. Heureusement, la CGT et FO tiennent bon, tout comme la base des syndicats réformistes. Une réunion de négociation est prévue ce vendredi. Pour le moment, nous ne connaissons pas toutes les réactions des syndicats, mais compte tenu de ce coup tordu, il y a tout lieu de penser que cette réunion est d’ores et déjà plombée et que le conflit va se prolonger au-delà de la fin de la semaine. Bien que Laurent Berger, le traître de comédie, continue à essayer de donner le change, après un tel coup tordu, la CFDT n’a plus de porte de sortie et la direction risque de se retrouver encore désavouée par la base. Enfin, Il y a fort à parier que certains syndicats ne se présenteront pas à la réunion de vendredi. 

Conclusion. Bien que nous ne partagions pas le déni des syndicats qui refusent de prendre en compte la question migratoire qui plombe tous les régimes sociaux, celui des retraites en particulier, nous soutenons le retrait du projet. D’abord parce qu’il n’est pas possible de réformer les régimes sociaux sans débat préalable sur l’immigration et que donc, tel qu’il est, ce projet est nul. Ensuite parce que tout doit être fait pour déstabiliser Macron et le pousser vers la sortie.

pas-de-reforme-des-retraites-sans-arbitrage-sur-limmigration.html

Il n’y a pas d’autre choix tactique, sur ce coup, nous devons agir par procuration en étant les compagnons de route des syndicats de gauche, et tout faire pour obtenir le retrait du projet et pousser ensuite Macron vers la sortie.

Plus que jamais l’hypothèse de l’effondrement de régime prend corps.

Martin Moisan

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
jeannot

Putain cette photo ! A d’autres époques, ils finissaient tous la gueule dans la lunette. Voleurs, traîtres, conspirateurs, magouilleurs. Imaginez, aujourd’hui.. ben…. ils gouvernent ! Pincez vous ! vous ne rêvez pas !

Une patriote

Macron = fumisteries, duperies, baratinages, entourloupes, rackets, escroqueries, captations, détournements et j’en passe, EH POURTANT malgré tout ça il est toujours en place et continu de plus belle, c’est à croire que les français sont masos et aiment être détruit !

POLYEUCTE

Je suis persuadé que la solution existe…
A condition de ne pas la laisser entre les mains de politiques et de syndicalistes.
Un telle “usine à gaz” demande des économistes mathématiciens.
Comme nous sommes partis, ce sera la ruine !

senechal

Tout à fait d’accord avec vous les politiciens sont des escrocs, des imposteurs et des bons à rien.
Nous aurions eu un chef d’entreprise à la tête de l’état nous n’en serions pas à ces tergiversations stériles et ces élucubrations ridicules.
Du travail d’amateurs.

meulien

il n’y a pas de petites economies pour l’etat….ma retraite d’ancien combattant a ete reduite,j’en ai demande la raison au premier ministre mais j’attends toujours sa reponse

ricco delestaque

Il y aurait bien des solutions, M Pénicaud disait qu’un couvreur ne peut plus monter sur un toit à 60 ans, sauf que certains le font toujours, ils n’ont pas la physionomie de G Larcher, alors, quand les danseurs de l’Opéra ne peuvent plus danser, il faut, puisqu’elle parlait de conversion, les former au métier de couvreur, avec interdiction de refuser la formation.Ou bien, c’est encore une piste, supprimer l’Opéra ? A noter que l’Opéra Garnier est toujours bien portant, pourtant construit sur de l’eau, mais que l’Opéra Bastille tombe déjà en ruines.

danièle

Si Macron nous prend pour des cons , vu ce qu’on voit et ce qu’on est devenu ,c’est peut être qu’il à raison…ça me coûte de le dire mais je ne peux m’empêcher de le penser.

ROLLAND

Bonjour !J’en suis au même constat que vous . Dire qu’il a raison c’est sans doute exagéré. Mais venant d’un pervers nanti , oeuvrant sur commandes et au service des quelques richissimes débordants qui ont remarquablement agi pour l’installer là où il est , qui peut lui reprocher d’agir comme il le fait ? C’est un menteur et un faussaire, un fourbe qui a fait de l’Argent sa religion. Il en est un intégriste puisqu’il ne croit qu’en cela. Il n’éprouve RIEN pour ses compatriotes sinon du mépris et du cynisme. Seuls les crétins qui regrettent d’avoir voté pour lui sont susceptibles de me réjouir, en attendant que l’islam – lisse lame ! – devienne la règle en France, avec les allocs par milliards que les partisans de la Loi Veil leur garantissent. Pardon pour mon bavardage ! Cordialement.Guy

Cran

Pour maigrir sans effort et se faire enfiler sans beurre essayez le régime macaronien. Mensonge et fumisterie au petit déjeuner, au déjeuner, au souper. Perte de joie garantie.

Dany BARTHOUIL

Macron et ses REM ont trop d’intérêts dans cette réforme des retraites, trop de sous à ponctionner encore, ils ne lâcheront pas! C’est au peuple de rester sur la demande de retrait de cette réforme , pas de discussions , pas de réunions avec ces malfrats , rien d’autre ! se concentrer sur l’âge pivot et sur les régimes spéciaux laisse de côté le point super important du calcul du point et de la moyenne des 25 ans de carrière !!!

Coronel Polako

Mais qu’attend t-on pour le virer?
Les Roumains y sont bien arrivés avec leur couple maudit.
Serions nous plus cons que les Roumains ?????

bmiser

On a déjà la réponse (obtenue en mai 2017) donc… Oui !

tancrede

a la différence que les Roumains n’avaient rien a perdre , alors que chez nous c’est le contraire pour beaucoup

ROLLAND

Si je vous demande pourquoi vous ignorez LE NOM du successeur de Jean Moulin, sauriez-vous me répondre ? Pourtant l’explication est là. Ils n’étaient qu’une centaine dans le réseau Moulin. Et il a fallu 20 ans pour le mettre au Panthéon. Cordialement. Rolland

ROLLAND

Oui, vous avez raison. Les obliger, les contraindre à la fuite !

senechal

Je n’ai pas compris grand chose dans cet embrouillimini de réforme, j’observe simplement que les principaux interlocuteurs sur cette négociation sont les régimes spéciaux, régimes qui rappelons le, sont généreusement financés par les contribuables et auxquels le gouvernement s’est engagé à ne pas modifier quoi que soit sur ces avantages.
Alors nous pouvons en déduire que cette réforme va une fois de plus se porter sur le privé pour faire d’une part, main basse sur leurs caisses et d’autre part pour faire travailler les salariés plus longtemps avec une retraite encore plus mince qu’à l’heure actuelle.
L’état ne devrait pas se mêler de ce genre de chose et devrait laisser comme dans de nombreux pays, le libre choix aux gens de financer leurs vieux jours comme ils l’entendent

sylvain

Surtout, que pour beaucoup, l’on devient CADRE en fin de carrière. Résultat : comme pour moi – j’ai cotisé très fort les dernières années (c’était en 2000- 4% ) pour ne pas avoir de retraite, juste une petite somme versée en une seule fois ! et puis qui a pu vérifier après toutes ces fusions d’argic arco et autres … les valeurs de points ? les points acquis ? la somme versée à la retraite ? j’ai essayé ….

senechal

Un sujet aussi lourd, aussi majeur et aussi brûlant tel que celui de la réforme des retraites devrait être obligatoirement soumis à référendum.
Mais çà c’est dans le cas d’un régime démocratique….

ROLLAND

Bravo cher Monsieur ! Le fric rend fou. Spécialement ceux qui ne croient en rien d’autre.

haddock

Oui, c est boucle, quand il dit on debat mais la reforme sera menee a son terme, ca veut dire quoi d autre ?… Par ailleurs j ai lu dans Le Monde que les salaires des profs allaient etre augmentes pour cause de reforme et de baisse de pension, ben on peut conclure que ce sera pareil dans toutes les branches professionnelles ?… Quel enfumage

patphil

il l’avait pourtant clairement annoncé et 66% des votants (y compris les syndicalistes, les “insoumis”)
mais ils restent des illettrés (qui ne savent pas lire la prose gouvernementale), des fainéants (qui ne veulent pas traverser la rue ) des gaulois réfractaires (mais qui s’abstiennent d’aller voter)

Rems

Tout est dit !

Fernand CORTES de CONQUILLA CL de France

Je ne peux que renvoyer à mes trois commentaires sous l’ excellent article de M. Thierry MICHAUD-NERARD https://ripostelaique.com/macron-cest-le-racket-fiscal-et-la-precarite-des-retraites.html
FCC Cercle Légitimiste de France Tél.: 06 04 08 46 36 fcdc@bbox.fr

CHRIS

Macron est devenu illegitime , la seule solution c est l etat de siege maintenant a conditons d etre sous le controle de generaux patriotes avec arrestations des traitres qui detruisent le pays .

Monrose

Si Macron impose une retraite minimum à 1.000 euros pour tous ceux qui ont 64 ans et travaillé suffisamment ( combien de temps ?), cela signifie donc que le minimum contributif qui est actuellement, majoré déjà, de 693,51 euros par mois serait donc majoré de plus de 300 euros. Mais si on donne 300 euros à ces retraités, que vont dire ceux qui ont 1.000 euros en ayant travaillé et cotisé pour cela. Il va donc falloir donner 300 euros à tous au nom de l’égalité. Ce qui est énorme !

haddock

Ben deja aujourd hui, ma retraite est de 995 euros pour avoir travaille tout de meme qq decennies, et les minima sociaux sont a 800 euros, sauf erreur,… Cela vaut il la peine de bosser ?

Idiotfrançais

Vous avez raison..;surtout pas en France car c’est le travailleur qui est toujours perdant

ricco delestaque

certains qui sont venues en France un trimestre se voient payer une retraite en Algérie, c’est pas beau tout ça ? Pays où il fait bon vivre, les centenaires se comptent par centaines, nous avions l’air malin avec Jeanne Calment, enfin, si la mère n’était pas la fille, le Japon où il y aurait beaucoup de centenaires, vraiment par rapport à l’Algérie, petits joueurs !

Annick Monvoisin

vous rêvez tout éveillé !

amril

Oui, du titre à la conclusion.

Lire Aussi