Une coexistence pacifique est-elle viable si l’islam n’est pas dominant ?

Publié le 29 décembre 2015 - par - 38 commentaires - 1 668 vues
Share

Valls-sur-islamCe long week-end de Noël 2015 marquera peut-être l’effondrement de la tyrannie de la Bien-pensance en France, et celui-ci nous sera venu de l’enfant terrible de la République. Car, que viennent nous apprendre les récents événements survenus en Corse ? Après l’agression planifiée d’une équipe de pompiers de permanence le soir du réveillon dans un quartier sensible d’Ajaccio, le saccage d’un lieu de prière musulman ose enfin désigner l’origine du mal. Or quel est-il ? Serait-ce celui d’un Islam au pouvoir ?

Naturellement, s’il convient de condamner avec fermeté la violence des représailles, la réponse n’est-elle pas à la hauteur de l’exaspération et de la colère auxquelles ont conduit 40 années de renoncements aux valeurs républicaines au motif de préserver une cohésion sociale de façade ? Et si les Français ont pu pardonner aux hommes politiques des décennies de récupération de l’électorat musulman, ils ne sont plus disposés à subir le totalitarisme de la pensée unique et bienveillante véhiculée par le mythe de l’homme universel. Car, que vaudrait une République qui s’enivrant de mythes, eût obéi à une communauté ? Et que vaudrait tout un peuple qui s’y fût soumis ?

Depuis quatre décennies, les gouvernements français successifs ont commis la folle sottise de laisser les populations immigrées s’installer confortablement dans une position victimaire nourrie de haine à l’endroit du vieux vampire colonisateur. Au nom de l’idéal de ce cher Homme impossible, ce statut s’est révélé une arme redoutable à terme ; l’immigrant étant ainsi fait qu’il repousse sans cesse les limites qu’un pays d’accueil hésite à lui imposer. La seule intégration réussie n’est-elle pas celle qui s’attache à exercer une vigilance scrupuleuse au respect des règles régissant l’ensemble de la communauté nationale ?

Or, aujourd’hui, pouvons-nous encore faire l’économie de la seule question pertinente : Une coexistence pacifique avec l’Islam est-elle viable sans la placer insidieusement au pouvoir en France ? Et si oui, à quelles conditions ?

Naturellement, nous n’éviterons guère la litanie consacrée : « La France laïque admet toutes les religions ! » Certes, mais cela retranche-t-il quoi que ce soit à la nature du constat ? Or quel est-il ? Peut-on affirmer que l’intégration des populations musulmanes en France fût idéal et l’avenir serein ? L’observation de la duplication du phénomène en Europe occidentale, encore renforcée par la crainte liée à la menace islamiste terroriste objective deux certitudes :

D’abord, l’échec d’un projet qui eût imaginé une identité citoyenne au-dessus de la foi coranique, car il n’en est rien. Celle-ci est soigneusement véhiculée par la parole parentale, de vagues imams autoproclamés longtemps missionnés par des États arabes financeurs des lieux de prières et les sites de l’État Islamique, vantant tout l’avantage qu’il y a à la revanche sur le Croisé, à sa soumission et à l’extermination des Juifs. Investi du pouvoir suprême de changer le destin d’anonymes en puissances conquérantes, Al Baghdadi n’est-il pas devenu le père spirituel d’une partie de la jeunesse internationale ? En France, la nôtre ne rêve plus au confort oisif promis par le généreux système de la répartition secondaire des revenus, autrement appelée redistribution qui avait bercé leur enfance, pas plus qu’elle n’est attirée par un emploi peu rémunérateur. Messieurs les chefs d’entreprises, ne rêvez plus ! La paresse exige la richesse et la renommée. Le leader charismatique offre les deux. Que l’on cesse donc dans notre beau pays une imbécile surenchère de la compassion. Faudra-t-il nier que la population musulmane est la 1ère population carcérale de France ? S’inscrire dans un aveuglement volontaire a-t-il jamais changé la réalité ? Est-ce ainsi que l’on s’acharne à construire une concorde sociétale ?

Ensuite, une deuxième évidence s’impose pour le bien de la majorité des musulmans français, lesquels aspirent à une existence épanouie : soit les instances musulmanes acceptent de se soumettre à une réforme du livre sacré qui soit compatible avec les valeurs républicaines, soit il est à craindre que le FN continuera de remporter de belles victoires et que le mécontentement du pays se fera entendre dans la multiplication d’épisodes à la Corse. Mais l’on se souviendra du péril que représente l’ignominieuse capacité de certains musulmans au déguisement de leur foi afin que celle-ci puisse apparaître compatible avec l’idée française de la Laïcité. Et les Français se souviendront de ce mois de janvier meurtrier et d’un Premier ministre se précipitant devant les caméras pour annoncer qu’ « une grande réforme des institutions de la religion musulmane, respectueuse de la Laïcité chère aux valeurs de notre République, devait être engagée. La laïcité, cet ensemble de valeurs et de règles de droit qui fondent l’unité de la République, n’est pas négociable ».

Faudra-t-il qu’on soit tombé bien bas en hauts-lieux pour ne pas honorer son devoir ? Ou alors, faudra-t-il laisser les Français penser qu’il n’est peut-être pas tout à fait au désavantage de notre monarque actuel de laisser monter le FN, dans l’espoir d’une réélection au trône suprême. Pourtant, qu’on le médite, sous les ors élyséens, l’empereur des Français avait su réduire jusqu’aux plus machiavéliques petits souverains.

Mylene Doublet-O’Kane

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Zoubir

Je suis d’origine musulmane et j’aime la France telle qu’elle est laïque démocratique, libre. Et maintenant j’ai peur qu’elle devienne une république islamique tant elle permet des coutumes archaïques et des pratiques moyennageuses investir son espace.
Quel dommage !!!!
L’islam, certains comme moi, nous l’avons fui car nous avons constaté qu’il ne fonctionne pas; il appauvrit les pays, détruit la liberté, bride l’intelligence et en définitive génère le chaos partout où il est appliqué.
Seule la laïcité sans faille peut empêcher le développement de l’islamisme en France. Je suis laïque mais parfois c’est regrettable de voir que sur ce site qui devrait promouvoir la laïcité et nous rassembler tous contre l’islamisme, les propos sont racistes.

Herbert Sogno

@ Zoubir

Les seuls propos racistes que j’aie jamais lus sur ce site ont été tenu par un certain L—l, qui a disparu depuis plusieurs mois, peut-être censuré définitivement ; pour le reste, vous interprétez à tort. Il y a parfois des commentaires qui montrent une aspiration à la conservation raciale de la population française, mais ça n’a rien à voir avec du racisme.

Il n’y a là aucune idéologie de hiérarchisation des races ni aucune volonté hégémonique d’une race sur les autres ; c’est seulement un attachement à ses racines, et s’il n’est pas partagé par tout le monde, il n’en est pas moins parfaitement légitime et compréhensible.

Se soucier de ne pas détériorer l’essence identitaire des autres, c’est une simple question de respect mutuel, pas de racisme.

Lia

@Zoubir A propos des « pratiques moyenâgeuses »

Elles ont prospéré grâce à, la wahhabisation de l’Islam, l’inculture crasse
des politiques et leur connexion trouble avec des pétromonarchies.
Ex : de Villepin, mentor de la fille de l’émir du Qatar.

Rappelez-vous : l’affaire des infirmières bulgares.
D’après Marianne, mais encore au conditionnel :
Sarkozy aurait fait bombarder la Libye, pour « faire plaisir » à l’émir.

En effet, celui-ci aurait payé la rançon.
Une partie de cette somme = le divorce de Sarkozy (3 millions).
Les politiques ont délégué la gestion de la paix sociale :aux salafistes
(pseudo-assos, mosquées salafistes), aux voyous.
Laisser entrer les pires imams de l’extérieur.
Favoriser la création de l’UOIF (frères muzz) = réseaux et entrisme.
CFCM : même cirque.

Herbert Sogno

@ lia

La wahhabisation de l’Islam est inscrite dans les gènes de l’islam. C’est un programme « mektoum » ! En effet, tous les autres courants de l’islam sont des interprétations des textes. Ce sont elles qui en sont des dévoiements, des versions dégradées. C’était utile pour le vivre ensemble entre musulmans, mais dès lors que l’islam se trouve confronté aux autres cultures et mis devant ses obligations d’expansion d’une part, et son succès d’autre part grâce à la manne du pétrole et à la dictature de « l’anti-racisme » qui lui fonde un cocon pour se développer dans son état d’incubation, il était mathématiquement inévitable qu’il retourne aux sources et à la rigueur de la lettre. Il n’y a pas le choix. Tant qu’il n’a pas à faire face aux dures réalités de la vie, il végète sur son nuage d’ambition et de folie totalitaire.

Lia

Merci pour ce point de vue.
Le terme « mektoum » m’est totalement inconnu.

Mais alors quid du mutazilisme ?
(Pour le moment, je n’en sais pas plus).

Je parle de wahhabisation de l’islam,
car j’ai entendu un intellectuel musulman
déplorer à la radio  » la bédouinisation de l’Islam ».
(Il y a qq mois).

Parce qu’il y a un islam d’Asie Centrale, un
islam tchadien etc.
Des islam culturels que l’Arabie Saoudite
tue en bon colon.

Il disait aussi que les musulmans dits modérés,
pratiquaient une réforme de l’Islam faite maison.
Chez soi et sans savoir que c’était une réforme.

Pour pouvoir vivre dans une société moderne.
Je suppose que les cathos étaient ainsi,
avant Vatican II. Je ne sais.

Herbert Sogno

@ Lia

Le terme « mektoum » vous est inconnu et pour cause. Je ne sais pas pourquoi j’avais mémorisé un « m » à la place d’un « b » depuis l’adolescence mais le mot que j’aurais du employer est en réalité « mektoub », qui signifie « c’était écrit » en arabe.

Cette hypothèse est confirmée par le fait que diverses tendances du salafisme ont vu le jour ici ou là à différentes époques, et en particulier lorsque l’islam s’est vu confronté à différentes cultures mécréantes ( lato sensu ).

Lia

@Herbert Sogno 14 h 38

Merci de votre réponse.

Bonne année à vous ! Selon l’expression corse :
bon annu e bon capu d’annu.

En effet, je me suis inscrite sur le site
de Corse-Matin -canard racheté par Tapie ?-
pour mieux comprendre de quoi il retourne.

Site mal fichu, service de modération délocalisé
au Maroc, selon deux internautes.

D’après l’un de ces internautes, la délocalisation
du service de modo, est sous-traité au
Maroc pour quasiment toute la presse de gauche.

Une enquête serait de mise sur ce type de délocalisation et les conséquences !

Par temps d’ islamisme grandissant,
quid de l’indépendance de la presse
et de ses lecteurs, dans ces conditions ?

Lia

@ Herbert Sogno Suite de mon post de 5h 48

Concernant votre conclusion, »il était mathématiquement inévitable etc », l’analyse du père Henri BOULAD complète votre analyse,
me semble-t-il.
Ce père est syrio-égyptien, chrétien copte et vit en Egypte.
(Magnifique parcours, voir son site).

Pour lui, l’Islam ne peut pas et ne veut pas se réformer.
De toute façon, tous les réformateurs ont été méthodiquement refroidis. D’après le père, l’Islam est dans une impasse, et la fuite en avant.
Taper sur YouTube. Le député Jean-François POISSON
l’a invité à l’Assemblée Nationale, le 27 ou 28/5/15.

Le père a donné 1 entrevue à Ici Radio Canada en 2008.

En 2ème volet de cette entrevue, Lamine FOURA, intellectuel musulman, lui répond. Ce n’est ni un bigot, ni une pythie agressive qui défend son pré carré. Très instructif.

Lia

Suite de mon post de 18 h 01 (comportant deux fautes de syntaxe..)

A propos de certains accoutrements grotesques,
MAIS d’affirmation/caractère POLITICO-RELIGIEUX (ultra dangereux) :

La société française a oublié/ignore -pour des raisons
qui me sont inconnues- que
les RUES sont aussi des PAYSAGES CULTURELS.

La diversité certes, mais sans être caricatural et envahissant.

Pollution visuelle et mentale, ces accoutrements
relèvent d’une forme de colonisation.

Les réfractaires à la pollution visuelle ne peuvent
s’exprimer librement, car les petits inquisiteurs
de l’islamophobie règnent.

Et les petits inquisiteurs sévissent,grâce à
l’histoire coloniale de la France.

Pendant 30 ans, la France a cédé aux caprices
des 1 et des autres, car prisonnière de cette période coloniale.

Période complexe et encore mystérieuse, dédaignée de l’Académie,kidnappée par des tartuffe médiatisés (H. Bouteldja*) ou maladroitement appréhendée.

Lia

Fin du post de 19 h 28 (ah ! la contrainte des 1000 signes..)

Un jour, j’ai entendu un essayiste*** déclarer à la radio :
 » La période coloniale française est aussi COMPLEXE
que l’Union Soviétique des années 20″.

Déclaration sibylline, mais piste à creuser.

Entretenir une culpabilité ou une amnésie
collective est néfaste.

La nature a horreur du vide, et des opportunistes
de tout poil se chargeront toujours de le combler,
(l’éructante Bouteldja** et bien d’autres).

Le chantage historico-affectif des
descendants de colonisés, maintenus
dans une posture de victimisation
par les bien-pensants, n’aide pas
à imaginer un projet collectif.

L’inculture crasse des élites
non plus.

Une fois cette période coloniale digérée,
tout devrait aller beaucoup mieux.

Du moins, je l’espère.
* Alias Mme Souchien
** Idem
*** J’ai oublié qui, mais pas un intellectuel
pipolisé. Plutôt quelq’un comme
l’universitaire libanais Georges CORM.

Herbert Sogno

« la réponse n’est-elle pas à la hauteur de l’exaspération /…/ ? ». Eh bien non, il y a eu 2 pompiers et 1 policier blessé ; ça fait 3-0 et ce n’est pas très équilibré ! Non mais sans blague ! Quand je pense que s’il n’y avait pas eu de réaction de la part des corses, il n’y aurait eu aucune enquête de menée pour trouver les coupables de l’agression, comme partout ailleurs.

Il est temps de remettre les pendules à l’heure et sur leurs pieds ceux qui marchent sur la tête ! Faut-il rappeler encore qu’une prétendue religion qui appelle précisément par prescription à la mort des croyants d’autres religions ou des infidèles est de facto interdite ? Il n’y a pas de laïcité qui tienne admettant toutes les religions et félis catus s’appelle un chat : un croyant dans une foi meurtrière est un tueur en puissance ! Pas de coexistence possible : juste une interdiction stricte !

Quant à Hollande, il n’a pas intérêt à faire monter le FN, car à droite, il y en a bcp qui pensent « tout sauf lui » !

Gérard Creuset

Je retiens surtout la citation choquante de Valls « l’islam a toute sa place en France.. » Quelle ignorance! Ou quelle mauvaise foi!
Partout où l’islam s’installe, la liberté de culte et la liberté de penser, tout court, deviennent impossibles. En Algérie le prosélytisme chrétien est interdit pour trouble à l’ordre public.En Arabie saoudite c’est la peine de mort pour ceux qui abandonnent l’islam. Au moment de l’indépendance de l’Inde, Gandhi dut accepter la partition avec le Pakistan et organiser la remigration des hindous. Aujourd’hui on peut construire des mosquées, des temples bouddhistes et des églises en Inde. Essayez d’en faire autant au Pakistan! Les chrétiens autrefois nombreux en Turquie sont aujourd’hui moins de 1%. La liste est longue…Ni le bouddhisme, le judaïsme, le christianisme, n’ont pas engendré de Daesh. L’islam produit des Mérah, Nemouche, Abaaoud, par centaines. Pourquoi ?
Trump veut interdire l’immigration musulmane. En voilà au moins un qui voit clair

Mickaël COHUET

Personnellement, dans la rubrique « Les bons exemples nous viennent d’ailleurs… », je suis partisans, dans l’absolu, de la solution Angolaise :
_ Galileo André, « Vive l’Angola, premier pays au monde à interdire l’islam et à détruire les mosquées ! », http://www.ripostelaique.com , article du 24/11/2013.
Cependant, étant donné le nombre de musulmans en France, la politique japonaise à l’égard du totalitarisme que l’on nomme « islam » me parait plus « réaliste » et devrait, dans un avenir que je souhaite proche, guider toutes les décisions de la classe politique* :
_ Grumberg Jean-Patrick, « L’islam au Japon, c’est… comment vous dire… », http://www.dreuz.info , 4 octobre 2012.
*Encore faudrait-il que ceux-ci lisent le Qur’ān et particulièrement l’ouvrage de Sami Awad Aldeeb Abu-Sahlieh titré simplement « LE CORAN », traduction qui possède un avantage déterminant : son auteur a remis les versets dans leur ordre chronologique et désigne les versets abrogeant et les versets abrogés…

Mickaël COHUET

(Fin)
La nation bretonne est actuellement amputée administrativement d’1/5e de son territoire. Elle fut imputée sous le régime collaborationniste de Vichy (dans lequel figurait beaucoup de personnalités issues de la gauche) par le décret Pétain-Darlan n° 2727, reporté en 1956 (à cause des socialistes) puis de nouveau en juin 2014 (à cause d’un gouvernement socialiste !) malgré la demande pacifique incessante de la réunification pendant des décennies…

À croire que la méthode Corse est beaucoup plus efficace…

Mickaël COHUET

(Suite 3)
Actuellement, le seul traité valable juridiquement en droit international entre la Bretagne et la France est le suivant : _ Non-précisé, « Le Traité de Souveraineté de la Bretagne Signé en Janvier 1499 (pâques 1498) par le Roy de France, Louis XII, et publié le 19 (lu et vu au Parlement de Bretagne) », http://www.bretaigne.wordpress.com .
_ Non-précisé, « Traité du 19.01.1499 accord général et juridique », http://www.bretaigne.wordpress.com , 20/03/2014.

Mickaël COHUET

(Suite 2)
Pour la deuxième phase de cette annexion (dans la nuit du 4 août 1789), voir :
_ Le Goarnig Kozh, Bretagne libre. Saga de 3 génocides intermédiaires, Éditions des États de Bretagne, 2006 ; voir « Chapitre XIX. Maury et les Droits à jamais imprescriptibles de la Bretagne (Deuxième partie : L’Aventure du Peuple breton) » pp. 105-108. [À propos du discours du député Maury le 9 janvier 1790]. _ Non-précisé, « Le 13 Février 1790 opposition De Botherel Du Plessix (Procureur Général Syndic des États de Bretagne) », http://www.bzhreflexion.wordpress.com . [Se reporter au TEXTE INTEGRAL en format pdf de la PROTESTATION imprimée à Nantes en 1791].

Mickaël COHUET

(Suite 1)
Sur l’annexion de l’État breton, se reporter à tous les articles du Dr. Mélennec sur http://www.agencebretagnepresse.com [maintenant : « abp.bzh »], consultables également sur les sites suivants ou ce sujet et beaucoup d’autres sont largement développés : _ louis-melennec.fr _ http://www.site.louis-melennec.fr
_ blog-louis-melennec.fr

Mickaël COHUET

@PB
Tout comme il existe une nation Bretonne.
En fait, la nation bretonne armoricaine est l’une des plus anciennes nations d’Europe occidentale. (851 : Création du Royaume de Bretagne. Pour comparaison, l’an 843 marque la création du Royaume d’Écosse…).
_ Argouarch Philippe, « On parlait déjà de nation bretonne 400 ans avant la Révolution », www. abp.bzh , 02/10/14. http://abp.bzh/id=35280
_ Argouarch Philippe, « Dans une démonstration implacable, le Dr Mélennec fait voler en éclats le prétendu Traité d’Union perpétuelle de la Bretagne à la France: La Bretagne n’a pas contracté avec la France en 1532, elle a purement et simplement été annexée », http://www.agencebretagnepresse.com , 15/03/06.

rudi

moi je ne condamne pas la réactions corses .c’est une réaction de colère, d’exaspération ! la colère est compréhensible et excusable dans ces conditions ! les corses avaient (presque) fermé les yeux sur cette salle de prière dévoyée, mais ils ont été agressé, et la, il ne tolère plus cette salle , et alors ? qu’es ce qui est le plus grave, saccager une salle de prière non autorisée ou caillasser des pompiers ? pour le gouvernement ,on l’aura compris , pas touche au musulmans ! et la je viens d’entende r2d2 s’en prendre aux corses mais ne rien dire sur la racaille des quartiers !

PB

(SUITE) Le mode de gouvernance, la raie publique dans laquelle vous vous réservez les bons morceaux alors que nous sommes sous le trou de balle et pas que celle du Bataclan mais aussi les joies du « vivre ensemble, des impôts, des lois liberticides etc, n’est rien par rapport à la Nation et à l’identité du peuple. Cette abstraction idéologique (la république) n’est que le serviteur de la Nation. Vous l’avez oublié et j’espère que la Nation saura vous le rappeler avant que les effets catastrophiques de vos politiques migratoires et antipatriotes aient fini de la mettre à genoux.

PB

Sur une feuille de choux désinformatrice nommée le Parisien, « el godillot » ce parkinsonien aux grandes oreilles, petite pointure politique mais comédien manipulateur délétère de grande ampleur, s’en prend aux corses : « je ne connais pas de nation corse ». Ce traître mondialiste inféodé à ses maîtres des couches supérieures du pouvoir agit contre son propre peuple en laissant libre cours à une identité musulmane dangereuse pour la paix sociale de notre patrie et de nos descendants. Il n’a pas de mensonges assez tendres pour ces envahisseurs qu’il entend protéger, mais fait un amalgame entre corses et identitaires, qu’il veut dissoudre. Et oui monsieur le manipulateur, que vous le vouliez ou non, il existe une nation corse comme il existe une nation française qui se caractérisent par un peuple homogène qui occupe un territoire ancestral ce qui leurs donnent des droits et des devoirs car ils sont des héritiers et les transmetteurs de leur « sang », de leur culture et de leur histoire.

christelle

La laicité est la petite sœur émancipée de la Chrétienté disait Victor Hugo …..
l’Islam ,vient à l’origine d’un enfer de désert de pierres ou il y fait +60 ° le jour, – 20° la nuit ,peuplé de scorpions qui est la seule nourriture là bas ………bref de quoi détruire un cerveau à force de le faire à la fois bouillir et congeler 24 h sur 24 h……alors tous ces cerveaux liquéfiés par ces écarts de température extrèmes car dérangés par cette religion de débiles mentaux pour débiles mentaux n’ont rien à faire sous nos latitudes tempérées …..

Bruno

Sans compter avec la consanguinité qui perdure depuis 1400 ans, la sélection naturelle des plus violents depuis la même époque et vous avez la race supérieure qu’on voit se pavaner en barbes et en babouches de guerre au 21ème siècle !

Pivoine

Renseignez-vous sur les origines de l’islam (notamment sur le site « le grand secret de l’islam ») et vous verrez qu’à l’origine, ces peuples ont été convertis par une secte judéo-chrétienne. Ce qui explique les très nombreuses similitudes entre le coran et la bible (qu’il faut lire). Alors que les Juifs ont réformé leur religion, les musulmans pratiquent un judaïsme qui date d’au moins 3500 ans ! D’où leurs problèmes.

jino

(Suite)
Pour le reste, je suis d’accord avec vous et la conclusion que je tire de votre analyse c’est qu’un jour ou l’autre, il faudra se séparer des adeptes de cette secte qu’est l’islam car il est évident que nous ne pourrons jamais vivre en paix avec ces individus, la question est de savoir qui devra disparaitre de ce pays …et de ce continent. Et vu le retard que nous prenons à prendre les décisions qui s’imposent, je pense que c’est nous qui devrons faire nos valises ou nous soumettre.

Lia

Et acculer la clique politicarde, à dévoiler son double jeu ?
Que penser du cas de Villepin, qui dans sa période avocat d’affaires
(l’est-il encore ?), avait des clients qataris, était le mentor de la fille de
l’émir du Qatar.

Pierre Lellouche, qui a exhorté le gouvernement à prendre
de la distance vis à vis de l’Arabie Saoudite, qui nous prédit des voitures
piégées etc. (site du Figaro). Quel courage politique !

Sur le site de l’Assemblée Nationale, je tape « composition
du groupe d’amitié France-Arabie Saoudite : que vois-je ?
La tête de Pierre Lellouche !

Que vaut la mise en garde d’un type qui n’a pas démissionné de ce groupe !
En tout cas, son collègue Guy Delcourt l’a fait.

Double jeu de la clique médiatique aussi. Askolovich employé de la chaîne de sport qatarie BeIn Sports, plaide la cause sur I Télé, d’un humanitaire
salafiste, emprisonné au Bangladesh et finit par un tranquille :
 » le salafisme est une composante de la société française « .

jino

« Naturellement, s’il convient de condamner avec fermeté la violence des représailles, la réponse n’est-elle pas à la hauteur de l’exaspération et de la colère »

Excusez moi, mais là je ne comprends pas bien, » la violence des représailles »?! quelle violence? les seules personnes blessées et qui ont failli se faire tuer dans cette affaire de racisme anti-blanc et anti-français, ce sont des pompiers. Même pas une égratignure chez les racailles. Alors moi je vous le dis, non seulement je ne condamne pas les représailles mais je pense qu’ils ont été encore trop gentils. Rien à foutre de leur salle de culs en l’air, si elle avait brulé, ça n’aurait été que mieux, rien à foutre de leur boutique à kebab qui vend de la « viande » avariée!

Filochard

ben je l’espère bien……

catalan

Le vivre ensemble est impossible en France ,tant que les musulmans , j’ai pas écrit  » les arabes  » ne respecteront pas les lois de la République je pale pas de celles de ce gouvernement de merde

jino

@catalan
Le problème c’est que sur 100 arabes, 99 sont musulmans, en France en tous cas, alors je pense que vous pouvez écrire : « les arabes ».

catalan

Je sais que vous avez raison mais tout mou et l’exité du bulbe rachidien ont dit  » pas d’amagalme  » Lol !

Lia

@Mylène Doublet-O’Kane
Texte remarquable, tout en nuances.
(Si je puis me permettre).

J’envie votre style,
moi qui abuse à outrance
du participe présent
et des parenthèses.

Mais -en toute bonne foi-,
j’aurais besoin d’une explication
de texte.

A propos de la conclusion,
laquelle se formule de façon
fort sibylline.

Qu’entendez-vous par :
« pourtant, qu’on le médite, sous les ors élyséens,
l’empereur des Français
avait su réduire jusqu’aux plus
machiavéliques petits souverains ».

Feriez-vous allusion à Napoléon 1er
et à l’Espagne de 1807 ?
A son roi Charles IV ?

Au grand Sanhédrin ?
Lorsque Napoléon avait décidé
-tout compte fait-
de ce qu’était le judaïsme ?

Ou bien serait-ce un autre empereur ?

Pivoine

Vous faites bien de poser la question, car moi non plus, je n’avais pas compris.

Lia

Ah ! Vous me rassurez !

Tout est dit dans
ce texte, avec finesse,
sans agressivité revancharde,
dans une langue très fluide.

Je suppose que
l’auteur est prof
de français ou de philo.

J’aimerais bien,
qu’elle nous réponde…

Nina

« les cultures pour survivre doivent conserver une certaine impérméabilité les unes aux autres » Lévi-Strauss.

Mary

On voit que Monsieur Valls n’a jamais lu le coran. L’islam compatible avec l’égalité entre les hommes et les femmes? Il vaut mieux en rire que d’en pleurer. Comment peut-on oser raconter de telles stupidités??
L’islam c’est le coran et le coran c’est la parole d’Allah que l’on ne peut pas remettre en cause.
An-Nisaa 4.15. celles de vos femmes qui se rendent coupables de perversité, requérez contre elles le témoignage de quatre d’entre vous. Si le témoignage est confirmatif, enfermez les coupables sous un toit jusqu’à ce que la mort vienne mettre fin à leur vie ou que Dieu leur offre une autre issue .

Dire qu’en France on n’enferme même pas les voleurs et les violeurs. Et les assassins? même eux ne restent pas en prison jusqu’à leur mort.
Donner à l’homme un tel pouvoir sur les femmes est compatible avec les valeurs de la France?
Moi je me casse de là tout de suite Monsieur Valls

Pénélope

Souvenez-vous de M. Onfray qui a très bien percé à jour ce monsieur, premier sinistre, c’est un crétin. C’est comme les cons, ça ose tout.

Pivoine

Le vallseur se moque bien du coran. Ce qu’il veut, c’est s’assurer du soutien des musulmans dans sa conquête du pouvoir. Il ne se doute pas que ce sont plutôt eux qui se servent de lui… car ils n’ont aucune sympathie pour ce néo-nazi (ils l’ont percé à jour – ils ne sont pas si bêtes !)