Réfugié, à 20 ans tu refuses de te battre pour ton pays ?

Publié le 19 août 2015 - par - 112 commentaires
Share

migrants à CagliariLettre ouverte à un réfugié syrien

Salut,

Je t’ai vu à la télévision dimanche soir. Tu débarquais triomphant de ton bateau pneumatique sur cette île. Je t’ai entendu jubiler, que tu avais 20 ans, que tu étais chrétien et que tu fuyais la guerre.

Les médias occidentaux, gangrénés par des journaleux gauchisants ne savent plus quoi faire pour essayer de nous culpabiliser. J’avouerai que ces images et ton discours m’ont mis mal à l’aise. Alors j’ai réfléchi. Ce que j’ai à te dire ne va pas te plaire. Ça ne plaira pas non plus à tous ces humanitaires, ces comités de soutien et ces ONG qui t’utilisent comme matière première de leur petit business.

Si toi qui as 20 ans refuse de te battre pour ton pays, qui va le faire?
Je vais faciliter ta réponse. Il te suffira d’évoquer les points Godwin pour me discréditer. Tant pis, les leçons de l’Histoire seule peuvent nous éviter de refaire indéfiniment les mêmes erreurs. Il y a 71 ans, l’Europe a connu un autre débarquement. Des gamins de 20 ans comme toi sont venus par milliers.
Pas pour nous envahir, mais pour nous libérer. Pas pour lâchement sauver leur cul, mais pour se battre. Ils sont morts pour des idées, pour un rêve de liberté, dans un pays qui n’était même pas le leur. Parce que c’était des hommes de devoir et qu’il fallait le faire.

Je ne dis pas qu’ils sont morts en héros. La mort n’est jamais belle. Certains ont atrocement souffert, d’autres sont morts comme des chiens. Mais ils l’ont fait.
Tu commences à comprendre où je veux en venir? Je sais bien qu’il y a des perspectives plus réjouissantes que de devoir prendre les armes et se battre. Le politiquement correct et la bienpensance dominante font que l’on glorifie désormais les fuyards et les déserteurs. Sache qu’il y a encore dans cette Europe de sans-couilles quelques hommes d’honneur, quelques patriotes, – estampillés vieux cons rétrogrades par toute la frange des fiottes qui te soutiennent -, pour qui tu n’es qu’un lâche.

Tu n’as pas de courage, tu n’as pas d’honneur, tu n’as plus de pays. Je ne te méprise pas, tu n’en vaux pas la peine. Tu as réussi à escroquer tes parents pour avoir de quoi payer les passeurs, tu continueras à vivre en parasite puisque c’est comme ça que ça fonctionne et que c’est l’idéal qu’on t’a fait miroter.

Il y a cette autre question qui découle de la première et qui entretient mon malaise.
Si tu n’aimes pas assez ton pays pour te battre pour lui, que viens-tu faire chez moi? Ne me dis pas que tu vas aimer ma patrie comme la tienne: tu viens de lui tourner le dos! Au moindre problème tu reprendras ta route. Je sais que je ne peux pas compter sur toi.

Je suis un sale con nationaliste. Mes écrits puent l’extrême-droite. On m’accusera d’être xénophobe, que mes propos sécrètent la haine. Tes nouveaux petits copains médiatico-humanitaro-donneurs de leçons ne vont pas me louper.

Tu peux me haïr, c’est facile. Mais sache une chose: dans 30 ans, quand tu regarderas en arrière et que tu verras ce gosse de 20 ans qui a refusé de se battre, tu te détesteras. Tu comprendras ce que je voulais dire. Mais il sera trop tard.

Tant pis pour toi.

Mireille Greschter

Print Friendly, PDF & Email
Share

112 réponses à “Réfugié, à 20 ans tu refuses de te battre pour ton pays ?”

  1. bobo gauchiste ou ce que tu veux dit :

    et je vais être honnête vivre dans un monde où une personne qui vit dans un pays riche et n’as a ce point pas de race j’avoue que ça me débecte.
    En espérant avoir semé une ptite graine de réflexion dans ton cerveau pourtant si fermé.
    à tantôt

  2. bobo gauchiste ou ce que tu veux dit :

    Mais trêve de seconde guerre mondiale on est pas sur arte (comme quoi même ces franges de fiottes comme moi sont capables d’humour à mon petit niveau je te l’accorde) je vais parlé de « chez toi » comme tu le dis si bien. Ah vous les blaireaux de « patriotes » vous avez une capacité incroyable a tout vous approprier truc de ouf. Bref commençons : métaphore : ce que tu fais c’est comme si un mec et toute sa famille frappaient à ta porte il manque une jambes à un des mômes et tout les autres sont dans un états à peu près viable. Ils ont fait un chemin compliqué pour venir chez toi de toutes façons c’était ça où la mort à cause d’une guerre infâme violente et sanglante donc autant suivre la lueur d’espoir. Et la ils te demande vraiment peu de choses genre un peu de nourriture de quoi passer la nuit et des trucs de bases et sans les laisser finir leur phrase tu leur claque la porte a la gueule après leur avoir dit « Va sauver ton pays ptite fiotte »

  3. bobo gauchiste ou ce que tu veux dit :

    On va commencer par un exemples évident le Général de Gaule! ah quel sauveur ! Quel héros ! Quel… wait il les passait d’où ses appels ? De Londres ? Mais ça veut dire qu’il se battait pas au coté des résistants ? Qu’il montrait pas son cul aux nazis depuis la tour Eiffel ? Bah merde c’était un lâche lui aussi ? Alors ouais je sais ce que tu dirais face a tant de cynisme et rassure toi j’ai réfléchi au fait que LUI s’est battu même de loin toussa toussa néanmoins faut aussi prendre en compte qu’il a fait ça parce qu’il avait peur pour son cul pourtant c le premier président de la V em république il a donc pas vraiment abandonné la France? Je suis loin d’être gaulliste j’essaie d’imaginer ton état d’esprit. Parlons aussi des bons français de chez nous qui dès qu’ils se sont fait déchirés ont tous retournés leurs veste comme des pauvres lâches et qui ont livrés de pauvres juifs qui n’avais rien fait par opportunismes pour la plupart.

  4. bobo gauchiste ou ce que tu veux dit :

    Slt toi je tiens a te répondre parce que la t’en tiens une couche.
    ça ne sert probablement à rien j’en suis conscient mais y a des trucs dans tes arguments (t’aurais mis moins d’insulte je les aurais trouvé bien construit pour une fois comme quoi t’es qu’un semi blaireau) genre les amerloques et leurs rêves toussa toussa (belle connerie d’ailleurs il l’ont fait pour la thune mais je vais pas m’étendre dessus) assez parlé d’eux parlons des lâc… des français dont la moitié était collabo et l’autre se barrait ou (pour très peu) se battait un peu.

  5. Marousez dit :

    On retrouve là derrière ceux qui ont flingué le commandant massoud pour un pipeline les ricains les quataris et saoudiens contre la Syrie pour une autre histoire de pipeline accord assad et l’Iran qui aurait grevé les budgets des Émirats et c’est aussi chiites contre sunnites en lybie il y avait khadaffi qui aurait financé une campagne et puis voulait créer une monnaie commune à toute l’Afrique la le dollar était en danger voyez on retrouve les mêmes intérêts et pays . Cessez d’avaler les pllules de brouillard gouvernementalesvxmwm

  6. gouwy dit :

    voila ou mene la politique de l autruche !!!!

  7. Claude dit :

    Mireille, vous semblez n’ avoir qu’ une vague idée de la dernière guerre à laquelle vous faites allusion.
    Les résistants français était très peu nombreux et ce ne sont pas eux, avec la meilleure volonté et leur héroïsme qui ont libéré la France, mais bien les alliés venus en nombres et armés comme des militaires puisqu’ ils en étaient !
    Combien de français ont laissé faire ou dénoncé pour sauver leur peaux, pendant que les metteurs en scène tournaient des films, que les cinémas diffusaient des films, que les acteurs jouaient dans les théâtres et que les musiciens régalaient les oreilles de officiers allemands, pour ne parler que de Paris; pendant ce temps, à quelques pas de là, les prisonniers étaient torturé et leurs hurlements de douleurs pouvaient être perceptibles aux habitant alentour.
    Ne demandez pas aux autres ce que vous ne feriez sans doute pas vous même. c’ est sans doute vous qui vous mépriserez quand vous repenserez à ce que vous écrivez aujourd’ hui… enfin je vous le souhaite.
    Sinon quelle créature êtes vous pour mépriser l’ autre comme vous le faites alors que c’ est justement cela que vous semblez reprocher à tous ces gens ?

    • marousez dit :

      claude vous avez raison d’ailleurs mitterrand à la mi année 1943 a retourné sa veste après avoir reçu la francisque 2022 et rejoint les ffi encore un peu il aurait été en retard et la gauche insulte un autre parti d’être fascisant , ils ont la mémoire très sélective et klaus barbie qu’un ami a gardé à montluc disait si il n’y avait pas eu autant de collabos en france nous les allemands ne serions pas restés et n’aurions pas pu nous défendre ! par contre des ffi dernière ça pullulait , mon père a été déporté et mon grand père interrogé à la gestapo ! mon arrière grand père mort avec 8 de ses fils au chemin des dames alors devinez ce que je pense des  » dits migrants  »

  8. Goldorak dit :

    Très très bien parlé Martin , il ne connaît rien de l histoire de la seconde guerre mondiale.

  9. Martin dit :

    Si les Américains et le Canadiens sont aller se faire abattre comme des chiens dans ton pays, c’était seulement pour le fric. Tu connais rien à l’histoire.

  10. socratte dit :

    quel plaisir de lire ce que je me dis tous les jours, viel arverne de vielle famille qui a payé l’impot su sang depuis 1224, je suis atéré devant cette invasion de parasites improductifs et indigne de confiance!

  11. gregleding dit :

    Je suis certain que vs pensez avoir raison! Mais les français on était plus une fois des réfugiés! Et les jeunes américain n ont pas eu le choix et dire que les eu son venue sans volonté de ns annexé est une autre grosse erreur! A peine 2% des français était résistant et seul les mineurs du 62 on protesté et en on payé le prix fort et le reste des francais faisais quoi? Vu votre discourt l ignorance et la haine doivent bercé votre petite vie

    • George dit :

      Les Américains n’étaient peut-être pas d’accord, mais n’est-il pas normal de rendre l’ascenseur sachant qu’on les a aidé pour l’indépendance ?

  12. Ibarra dit :

    TOUT A FAIT D’ACCORD AVEC MIREILLE

  13. France dit :

    Vous n’avez rien vu encore . Vous ne connaissez pas ces »ëtres » malfaisants . L’horreur est à venir, ce sera rapide. Vivent les hongrois , les magyars, eux, ont compris .