Refus du vaccin : lettre poignante d’un médecin arrêtant son métier

Un médecin généraliste à ses patients

Mes chers patients,

L’année et demie qui vient de s’écouler a vu de nombreux bouleversements dans nos sociétés, nos comportements et nos interactions.

Nous avons vu rapidement les autorités sanitaires cesser de s’intéresser à la santé, dans sa définition noble “d’état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité“.
Au contraire, l’ensemble de l’action dite de santé publique a cessé, en 2020, de s’intéresser à la santé des individus pour se concentrer uniquement sur une maladie particulière, faisant fi des états de dépression, mal-être, isolement, suicide, décompensation de diabète, aggravation d’obésité… La liste est malheureusement encore longue.

Pire encore, l’ensemble de l’action dite de santé publique a cessé en 2021 de s’intéresser à cette seule maladie, et aujourd’hui la vaccination, par ailleurs critiquable, semble être une fin en soi, “nécessité” à obtenir “quoi qu’il en coûte”.
Cette logique abandonne complètement les aspects majeurs de la lutte contre les infections.
A savoir l’ensemble des possibilités préventives et curatives, en particulier les soins précoces qui peuvent, je l’ai constaté en soignant mes patients, dans l’immense majorité des cas, éviter un recours à l’hospitalisation.

Plus grave encore, que l’erreur stratégique au plan médical, les nouvelles mesures annoncées par le Président de la République introduisent une rupture majeure dans la conception du consentement libre et éclairé à tout soin. Ces mesures entendent passer outre le libre arbitre, forcer les consciences et finalement violer les corps.

J’aime mon métier, vous qui me connaissez savez que j’ai toujours cherché à respecter le choix de mes patients. Je ne vous demande pas de comprendre ou accepter les miens. Sachez en tout cas que chacun de mes actes est pesé. Je ne suis pas à l’abri d’une erreur de jugement, mais soyez certain de ma sincérité, en particulier quand je vous dis que, malgré les recommandations sanitaires, je pense ne jamais vous avoir mis en danger.
Je n’ai jamais cessé de penser que le médecin généraliste a un rôle d’accompagnement, de soutien, d’information… Ce rôle nécessite suffisamment de retenue pour ne jamais chercher à imposer nos propres idées, ou convaincre nos patients.

A cause de cela je n’accepte pas de devoir renoncer à la liberté de disposer de mon corps pour continuer mon métier, je n’accepte pas l’idée totalitaire que la médecine pourrait demain s’affranchir du consentement libre et éclairé du patient.
Je n’accepte pas, non plus, que nos données de santé soient colligées dans de grands fichiers nationaux et servent aux autorités administratives pour sanctionner ceux que l’autorité politique a jugés indésirables.

Cela fait quelques semaines que j’ai pris la ferme et difficile décision de ne pas céder à l’obligation vaccinale. Cela implique de ne plus pouvoir exercer ma profession de médecin généraliste.
Si vous ne comprenez pas cette décision, j’espère que vous me ferez assez confiance pour accepter que je puisse me tromper, mais accepter aussi que je puisse avoir raison.

Certains d’entre vous m’ont fait part de leur désarroi « toutes ces études pour rien ? ».
Sachez que, même si je devais ne jamais plus pratiquer la médecine générale, je ne regrette absolument pas ma vocation. J’ai eu la chance extraordinaire de découvrir mes patients, des individus, dans l’intimité d’une relation vraie et sincère.
J’ai découvert pendant mes 9 ans d’études et 6 ans d’exercice, dont presque 3 auprès de vous à Jenlain, des trésors d’humanité, qu’une vie entière dans une autre profession ne m’aurait pas permis d’apercevoir.
Je crois qu’on ne peut pas pratiquer la médecine autrement qu’en aimant. Et plus j’ai pratiqué plus je vous ai aimé. Chacun d’entre vous. Comme les êtres uniques et merveilleux que vous êtes.

Je crains de voir la médecine devenir une suite d’algorithmes et de protocoles.

Chacun jugera sur ce qui vient de s’écouler la transgression à notre humanité qu’il n’accepte pas. Cacher notre sourire, cesser de nous embrasser, faire manger mamie dans la cuisine, signer un document pour sortir de chez nous, recevoir une injection pour travailler, flasher son code-barres pour aller au restaurant, faire piquer son enfant pour qu’il ait le droit d’aller à la piscine… J’aimerais ne pas avoir à rallonger la liste dans quelques mois.

Je crains de voir la naissance d’une société utopiste, « tous ensemble contre une maladie » qui nie la valeur propre et l’individualité de chacun. Qui impose une seule issue, une seule voie. Qui veut faire rentrer chaque citoyen dans une fiche de poste. Une société en marche contre les aléas de la vie, au prix de la différence, au prix de la liberté de conscience, au prix de la libre disposition de notre corps… Au prix de l’amour.

Aujourd’hui je laisse mon travail. Pourtant je n’ai pas peur. Je m’abandonne à la providence avec confiance, car je crois qu’on a tous la possibilité de changer le monde, à notre portée, selon nos talents, notre force, notre persévérance.

La société idéale ne se construit pas sur un ordre social parfait, la société idéale commence simplement, par un sourire, la volonté d’accueillir l’autre et de prendre soin les uns des autres.

C’est pour prendre soin de vous que je dois, à regret, vous quitter.

A bientôt.

Votre toujours dévoué.
Dr Grégory Pamart

Source Réinfocovid.

image_pdf
43
1

35 Commentaires

  1. Merci Docteur de tout ce que vous avez fait pour vos patients.
    Vous nous encouragez à poursuivre les manifs du samedi après midi, tenons bon, nous sommes dans la Verité!

  2. Bravo Docteur!!! Mais je vous félicite, quel courage! Mais vaut mieux changer malheureusement de métier que de mettre sa vie et celle des autres en péril! La vie et la santé avant tout !!! et Merci pour votre intégrité ; vos patients ont eu de la chance. Et vous avez raison, : Marre de « Cacher notre sourire, cesser de s’étreindre, se signer une autorisation pour sortir de chez soi, se faire injecter un poison pour pouvoir aller gagner sa vie, devoir présenter un code-barres pour voyager, pour aller au resto,… vivre quoi ! Mais où va t’on ? Les gens vont ils enfin se réveiller !!! ? J’espère que beaucoup de la profession vous suivront et vous soutiendront.

  3. Un Saint Homme !
    Exemple subliminal d’une Vocation !
    Sûrement excommunié par le Pape !

  4. Médecin de Famille pendant 30 ans en milieu rural profond, j’approuve à 200 %.
    Mais arrêtez de pleurnicher et VOTEZ avec bon sens…..VOTEZ,VOTEZ,VOTEZ,

  5. Je savais qu’au soir du 7 mai les Français étaient condamnés à en chier!
    Dans leur grande majorité les veaux avaient porté au pouvoir un fou capable de tout!
    Et à mon avis ce type va magouiller les prochaines élections, et personne ne lèvera le petit doigt!
    Vous aviez eu un aperçu de ce que ce cinglé était capable de faire, avec la répression violente et sanglante sur les gilets jaunes dont il est le responsable à 100%.
    Pour mémoire: 17 morts civils, plus de 2700 blessés gravement.
    Ce président rejoint les dictateurs fascistes les plus violents de l’histoire dans le monde.

  6. Donc il laisse tous ses patients en plan dans un desert medical pour des convictions personnelles. Et il signe « votre toujours dévoué ». Bin quand un minot aura 40 de fièvre, j’invite les parents à avoir une pensée pour leur « toujours dévoué » ex medecin

    • @bati
      ça vous arrive de réfléchir?
      Les fous à enfermer ont interdit à ce médecin de travailler, c’est clair, non?
      Je parie que vous avez été le premier à vous faire piquouzer, je me trompe?
      Vous êtes tous des moutons, ils vous mènent à l’abattoir et vous applaudissez!
      Les moutons dans votre genre ont les gouvernements qu’ils méritent.

      • Bati est un troll qui cherche juste à pourrir les commentaires ou le fil de discussion. Il a du mal à se confronter au réel, il préfère rester plongé dans son idéologie… c’est sans doute plus confortable…
        Ne perdons pas notre temps avec lui.
        Ceci dit, j’aime particulièrement votre réponse ! Pleine de bon sens ! Bref, tout ce qui manque à ce mal Bâti !

        • Justement je me confronte au réel: le mec se dit « dévoué à ses patients » mais les laisse en plan sachant qu’ils sont dans un desert médical. C’est ca le « dévoué », « le courageux ». Le mec a peur d’un petit vaccin? Il est fan de Boutry et autres? Et bien peut être qu’il fait bien d’arrêter la médecine finalement. Qu’il parte en « retraite » avec Fouché fondé une nouvelle société dans les bois et bon débarras. Ce genre de personnage me rend fou car LUI EST INEXCUSABLE comme les Delepine d’ailleurs.

      • je me suis fait vacciner quand ca a été mon tour, ni avant, ni après. Ils nous mènent à l’abattoir? Et quand on ira tous très bien, qu’il n’y aura pas de millions de morts du vaccin comme prédit par beaucoup, vous viendrez faire votre mea culpa tous? Rien du tout. Vous aurez un autre délire en tête.

  7. Pourquoi insulter Véran, son individualité et les actes fous commis pendant cette pandémie sont déjà une prison de Haute Sécurité. Imaginez-vous à sa place, dans sa tête, vivre avec ça encore pendant 40 ans ? Et l’ordure du sommet, lui il a une tête de cinglé à se mettre un pistolet sur la tempe quand les tanks seront devant son bunker pour l’appréhender !

  8. C’est effectivement totalitaire comme conception de la vie et comme politique, de la part de Macron et cie.

    Si ce médecin avait continué à exercer, qui mettait-il en danger, puisque ses patients avaient la liberté de venir le voir ou ne pas le voir ? Si des patients, vaccinés ou non, venaient le voir, lui médecin non vacciné, c’était en connaissance de cause, donc il s’agissait de relations entre adultes informés et « consentants ». Qui cela gênait-il, sinon un pouvoir aux penchants et aux pratiques de plus en plus ouvertement totalitaires ?
    Ce genre de sanctions-représailles, tout comme l’interdiction faite aux restaurateurs d’accueillir du public au même motif fallacieux de « mise en danger de la vie d’autrui » – alors que l’on a affaire à des adultes consentants – est le signe d’un dérive totalitaire du pouvoir macronien.
    Et que si peu de Français le réalisent est consternant. Ce peuple est mûr pour la dictature – ce n’est hélas pas la première fois dans son Histoire. Continuons néanmoins à lutter, l’avenir n’est pas écrit.

  9. Comment pouvons-nous accepter cela, sans réagir ? Comment les français en sont-ils arrivés à glorifier leurs bourreaux et à être fascinés par leur propre autodestruction ?
    Je ne sais pas qui aura le courage -et surtout la sincérité- de « reprendre le flambeau » pour remettre la France en état, avec presque 63 millions de lâches, peureux, soumis; et surtout de cons qui s’en foutent totalement (pourvu qu’ils aient l’impression d’en avoir plus ou mieux que leur voisin pour se la péter devant lui). Mais ce qui est absolument certain, c’est qu’il lui faudra plusieurs mandats !

    • Stocco, comment les français en sont arrivés à glorifier leurs bourreaux, c’est simple = tous des girouettes qui écoutent le dernier qui a parlé. On leur dit applaudissez à vos fenêtres, ils applaudissent ensuite une paires d’entre eux ( bien intentionnés et surement à la solde des labos ) font courir le bruit que le corps médical transmet le virus aux malades et hop, le vent souffle sur les girouettes et une bonne partie se retourne contre le corps médical. La dessus Macron / Attali / Veran profitent des vacances pour leur supprimer tout s’ils ne se font pas vacciner et ils partent dans l’hystérie collective du  » je ne vais plus pouvoir rien faire pendant mes vacances, ni aller au resto  » Tant pis pour les conséquences sur leur santé voir vie futur du moment qu’ils se sont amusés. Plusieurs mandats ? Si c’est Macron ou la droite avec la poursuit de l’invasion et la NF donnée aux musulmans = nous aurons un frère musulman comme président en 2027. Z; ILS ne le laisseront pas arriver au pouvoir. Il n’y a que le RN MAIS pour ça il faut que les moutons se bougent avant d’être égorgés. !

  10. Bravo Docteur!!Il est vrai qu’il en existe encore des médecins incorruptibles qui mettent la santé de leur patient avant le gain! De ces médecins qui vous félicitent de ne pas vous faire injecter cette saloperie génique en connaissance de cause car ils voient les effets secondaires dramatiques que cause celle ci! J’en ais rencontré un et je le félicite encore en taisant son nom pour ne pas lui attirer les foudres de cet ordre des médecins aux conflits d’intérêts énormes!

  11. Chervdocteur Votre lettre est tres emouvante et vous avez tout mon soutien. Comme de nombreux resistants patriotes, je vous encourage a continuer a pratiquer clandestinement et/ou depus l etranger ou votre savoir faire sera reconnus. Nous sommes actifs et reinvestirons notre pays quand l ignoble dictature actuelle tombera, car ce jour arrivera. Patriote resistants soyons solidaires et organisons la resistance partout ou nous nous trouvons. Vive la France libre.

  12. Est-ce que ces médecins qui sont obligés de partir et qui sont finalement les plus honnêtes ne pourraient pas continuer à exercer mais sous une autre forme, exemple naturopathe, cela rendrait beaucoup de services.

  13. J’ai hier participé à la manifestation » rendez-nous notre médecin » à Dinan(22)mon médecin Françoise Van Dienest sommée d’arrêter son activité médicale sous 72h.. sa faute? refuser le vaccin Covid!!! médecin exceptionnel, élue à la mairie de Pleudihen/rance ,lors du confinement elle a organisé une équipe de soutien et d’intervention, elle se déplace chez ses patients non valides…bref un médecin HUMAIN, nous étions nombreux à cette manif mais pas encore assez pour la soutenir et aussi soutenir tous ces soignants anonymes interdits de travail et de salaire; REVENEZ FRANCOISE VOS 1583 PATIENTS VOUS ATTENDENT!!

    • Quelle honte ! Puisse ce genre d’injustice ouvrir les yeux de nos compatriotes !

    • cela me rappelle la période sombre des années 39/45 avec la Gestapo en marche attention !!! le pire est devant nous.

  14. A sa place, j’aurais plutôt cherché à réinformer les gens depuis mon cabinet, quitte à perdre mon job sur accusation par le Conseil de l’Ordre, que de partir sans rien produire de résistance à l’opression.

      • Aux Armes Citoyens, c’est une bonne remarque, ça reste tout-à-fait possible, et j’avoue qu’instinctivement, j’ai eu du mal à imaginer qu’il se sente obligé de partir s’il avait cherché à être explicatif vis-à-vis de ses patients mais en fait il part probablement parce que la loi l’y oblige, et ça ne signifie pas forcément du tout qu’il n’a pas discuté pour convaincre, c’est exact. J’aurais dû réfléchir un peu plus. Merci pour cette contradiction constructive.

  15. Quelle tristesse! Quelle indignité de la part de ce gouvernement de cinglés! Comment diable lutter contre eux?

    • Comment lutter contre eux? Aucune solution avec ce peuple de moutons bélants lâches et décérébres.

    • Révolution! kalach!! et pas d’pitié pour ces ordures qui n’en ont pas pour nous!!!!

    • En continuant à manifester coûte que coûte.
      A la fin, on aura leur peau !

  16. Magnifique message d un VRAI MEDECIN…( medecin un jour, medecin toujours…)

    Ce n est qu un au revoir, pas un adieu… ( vous allez revenir une fois que le menage politico sanitaire sera accompli, un peu de patience il ne faut pas desesperer !)

Les commentaires sont fermés.