Je postule à la primaire socialiste parce que je veux en finir avec le capitalisme

Publié le 6 juillet 2016 - par - 32 commentaires - 1 242 vues
Share

Notre fondateur, Pierre Cassen, a rencontré un curieux personnage, Marc Jutier, premier candidat déclaré à la primaire socialiste. Curieusement, il a accepté de répondre à nos questions, ce qui en fait véritablement un iconoclaste au sein de son parti. Certaines de ses réponses sont en total décalage par rapport à la ligne du PS. D’autres le sont par rapport à la ligne de Riposte Laïque, ce qui n’étonnera personne. Le gouvernement qu’il propose, s’il était élu président de la République, fera dresser les cheveux de nombre de lecteurs. Mais l’échange a eu le mérite d’exister.

abaslecapitalismeRiposte Laïque : Vous êtes membre du Parti socialiste, et prétendez être le premier candidat pour la future primaire que vos dirigeants appellent « citoyenne ». Avant d’aborder cette question, pourriez-vous dire à nos lecteurs qui vous êtes ?

Marc Jutier : Je suis né à Paris le 11 août 1962, mon père était chercheur à l’INSERM, mon grand-père instituteur dans l’Allier. Je suis québécois par ma mère et ingénieur de l’école polytechnique de Montréal. Aujourd’hui je vis avec Vanessa et nos deux filles dans une maison que j’ai dessinée et construite de mes mains. Je suis auteur de 3 ouvrages et conférencier. J’ai adhéré au PS en 2011, et j’ai été le mandataire de la Motion 4 ( 1er signataire: Stéphane Hessel) pour le département de la Dordogne lors du congrès de 2012. Aspirer à devenir le Président des Françaises et des Français implique d’être porteur d’une vision pour la France, une vision animée par l’espoir d’un avenir meilleur pour toutes et tous au sein de la grande famille que nous formons. Je suis un citoyen ordinaire issu de la classe moyenne mais je suis néanmoins habité par la volonté de conduire un pays de 65 millions d’habitants et de 44 millions d’électeurs, une volonté que marque une détermination hors du commun.

Déjà en l’an 2000 je postulais pour la présidentielle de 2002

Ma candidature à la présidence de la République n’est pas une nouveauté. J’ai annoncé mon intention de me présenter à l’élection présidentielle le 1er janvier 2000. Je l’avais fait à l’époque par un communiqué de presse. Je venais de quitter le MEI suite à ma défaite prévisible en novembre 1999 à la présidence de ce mouvement écologiste créé par Antoine Waechter et ses amis en 1994. J’avais obtenu, durant la pré-campagne de 2002, quelques articles de presse ainsi que deux passages à la télévision (France 2 et Canal +). Faute d’avoir rassemblé les 500 parrainages, je n’ai pas pu me présenter officiellement. Je n’ai pas participé à la campagne de 2007. Pour 2012, j’ai d’abord voulu participer à la primaire d’Europe écologie – les Verts. J’ai finalement renoncé parce que je ne voulais pas signer un engagement de la direction qui m’engageait à soutenir le gagnant des sondages de l’époque : N. Hulot, et que j’ai estimé que c’était beaucoup d’énergie pour peu de résultats. Je suis fondamentalement socialiste ; j’ai alors décidé, dés qu’il est apparu que M. Strauss-Kahn était disqualifié, de prendre ma carte au Parti Socialiste et de soutenir François Hollande. Lors de l’Université d’été de 2011 du PS, j’ai donné en main propre au favori de la course à la présidentielle mon ouvrage – Nouvelle Civilisation 2012 – en faisant le souhait que les quelques bonnes idées pour une meilleure gestion de la cité exposées dans cet ouvrage puissent inspirer le futur président. Mais M. François Hollande est enfermé dans un discours technocratique et libéral et il est, jusqu’à preuve du contraire, au service du Nouvel Ordre Mondial voulu par l’oligarchie Occidentale.

Marcjutieretmnl

Avec Marie-Noëlle Lienemann, sénatrice, ancienne ministre et candidate à la Primaire PS

Riposte Laïque : Quel est votre but, en prétendant concourir à cette primaire ? Vous pensez réellement avoir la possibilité, avec les règles qui entourent toute candidature, de vous présenter ?

Marc Jutier : Mon but est d’être candidat à la Primaire PS de 2021. Mes chances d’être effectivement candidat en 2016 sont infimes. Aujourd’hui, personne ne connait les règles pour être candidat . Les mêmes qu’en 2011 ? Les modalités de ce scrutin interne seront précisées lors du conseil national du 2 octobre.

Riposte Laïque : Avant d’arriver à votre programme, une question : trouvez-vous normal que les deux grands partis, PS et maintenant Républicains, aient, selon le modèle américain, dépossédé leurs militants du pouvoir de désigner eux-mêmes leurs candidats ?

Marc Jutier : Le problème, c’est la constitution de la Ve République. Seul le général de Gaulle pouvait rassembler en dehors des partis, il a écrit avec M. Debré la constitution qu’il souhaitait ! Et donc, aujourd’hui, il faut une vraie machine de guerre électorale pour avoir une chance d’être candidat au 2e tour. Ces primaires ne sont finalement que 2 tours supplémentaires puisque tous les citoyens peuvent voter. De toute façon, il faut bien intégrer qu’en Ve République, la seule chose véritablement importante politiquement c’est de savoir quelles sont les convictions profondes et les qualités humaines des personnes qui ont une chance de devenir Président et ceci d’autant plus depuis l’instauration du quinquennat.

Je me sens proche de Jaurès, qu’on ose me dire que je n’ai pas ma place au PS !

Riposte Laïque : Donc, si on comprend bien votre programme, vous voulez que la France sorte de l’Euro et de l’Otan. Mais c’est juste tout le contraire du programme du PS, depuis des dizaines d’années ! Que faites-vous donc dans ce parti ?

Marc Jutier : Ma seule raison d’être au PS, c’est d’être candidat à la Primaire. Cela dit, je me sens profondément socialiste au sens premier du terme, au sens de Jaurés par exemple. Et j’attends avec impatience que l’on vienne me dire que je n’ai pas ma place au PS ! Maintenant que le PS soit devenu ce qu’il est depuis en particulier le tournant de 1983 n’est pas mon histoire, même si cela a été un frein à mon adhésion à ce parti pendant longtemps.

Riposte Laïque : Votre réaction à la mort de Michel Rocard, qui a milité pour une Europe fédérale et la dissolution des Etats-Nations jusqu’à son dernier souffle ?

Marc Jutier : Je ne pensais pas que du bien de M. Rocard et en particulier pour ces raisons ! La base même pour construire une alternative au capitalisme mondialisé, c’est la souveraineté populaire, l’appartenance à un peuple. Ils nous faut partir des identités des peuples qui composent les États pour défendre l’intérêt général contre celui des transnationales de droit privées, l’oligarchie financière. Pour recueillir l’adhésion populaire et donc une majorité aux élections, il ne faut pas, bien que le combat contre la mondialisation libérale soit un combat international, nier l’identité nationale qui est un repère pour le peuple afin de résister et construire de nouvelles solutions « du vivre ensemble » sur un territoire. Mais gardons-nous, bien sûr, de tomber dans l’étroitesse d’esprit du nationalisme qui consiste à caresser dans le sens du poil les idées et les émotions les plus simplistes. C’est au peuple français de trouver les solutions particulières qui correspondent à sa culture, à son histoire, à son territoire. Et de toute façon, il n’est pas possible de lutter contre la mondialisation financière sans un réel pouvoir au niveau de la nation française. Un état fort qui puisse s’opposer fermement aux transnationales, aux fonds de pensions, au pouvoir financier mondialisé. C’est donc uniquement au niveau national qu’il peut y avoir un changement politique radical. Cela n’empêche pas, bien entendu, de « travailler » de concert avec les autres mouvement qui sont pour une autre mondialisation partout sur la planète, notamment en Amérique du sud. La France pourrait, comme il y a un peu plus de deux siècles, montrer l’exemple d’un changement radical de régime. La France, terre d’accueil, de tolérance et d’échange, territoire relativement homogène aux niveaux linguistique, historique, géographique et culturel, pourrait être le théâtre d’une vraie révolution, mais contrairement à l’exemple sanglant de 1789, elle pourrait donner l’exemple d’une révolution non-violente, d’une révolution profonde des rapports sociaux et de notre relation à la nature.

Pour régler le problème du chômage, il faut juste se débarrasser du capitalisme

Riposte Laïque : Quel est votre regard sur le phénomène migratoire, en période de chômage de masse, et ce que nous appelons dans notre jargon l’islamisation de la France ?

Marc Jutier : Le problème du chômage n’a rien à voir avec l’émigration, c’est un problème inhérent au capitalisme. Pour régler le problème du chômage, il faut juste se débarrasser du capitalisme. Cela dit, la France est un pays laïque et n’a pas vocation à devenir un pays musulman ni à accueillir toute la misère du monde. Mais il nous faudra constater avec honnêteté intellectuelle notre responsabilité dans l’appauvrissement et les dégats environnementaux occasionnés par notre néo-colonialisme dans les pays dont sont issus cette migration et aider ces pays à trouver des solutions afin de réduire ce phénomène.

Riposte Laïque : Partagez-vous la vision d’un Jacques Nikonoff, quand il affirme que le clivage ne se situe pas entre la gauche et le droite, mais entre les souverainistes et les mondialistes ?

Marc Jutier : C’est l’évidence même ! Et il faut vraiment avoir le cerveau lavé par la propagande médiatique pour ne pas le comprendre. Malheureusement, « ils » font plutôt bien leur boulot ! Comme j’ai répondu plus haut, sans souveraineté nationale aucun combat politique n’est possible ; sans souveraineté, on peut déclarer tout de suite forfait contre la mondialisation libérale et ce n’est plus la peine de faire de la politique dans le sens noble du terme, ou autrement dit de mener un combat pour ses convictions afin de convaincre ses concitoyens qu’une autre vision du vivre ensemble dans notre pays que la mondialisation capitaliste est possible. D’autre part, je pense qu’il n’est pas utile de faire de la politique au niveau national si l’on ne parle pas de: 1/ Comment fonctionne le système monétaire ? 2/ Qui contrôle l’émission monétaire actuelle ? Et 3/ La possibilité de réformer cette émission de façon à ce que cela soit bénéfique à l’ensemble des citoyens, et non pas à une infime minorité. Seul un État fort peut lutter contre cette « infime minorité » autrement dit l’oligarchie financière transnationale.

Pour sortir de la crise monétaire absurde dans laquelle nous sommes englués, je propose les solutions du « 100 % money » et de l’assouplissement monétaire pour les peuples, c’est-à-dire, premièrement un contrôle de la totalité de la masse monétaire en circulation par l’État et deuxièmement un revenu d’existence pour tout un chacun. Et il est évident que ces réformes ne pourront se faire qu’au niveau de l’État français en commençant par la nationalisation de toutes les banques françaises sans indemnité pour les actionnaires bien évidemment. En effet, comment se mettre d’accord sur des réformes aussi importantes au niveau européen ?

Cette crise est là pour abattre les nations et les démocraties, c’est un « coup d’État » de l’oligarchie financière et elle le fait en confisquant la souveraineté des nations grâce à la dette de leur gouvernement avec la complicité des agences de notation, et en détruisant les économies nationales en imposant aux Nations un libre échange débridé avec la complicité de l’OMC, du FMI, de la Banque Mondiale pour leur imposer un Nouvel Ordre Mondial et une dictature planétaire, basée sur des valeurs telles que l’argent à tout prix, le progrès à tout prix, la science sans conscience, la concurrence et la concentration exacerbées.

Ce que nous vivons, ce n’est pas une crise mais c’est la plus grande escroquerie de l’histoire de l’humanité ! Il est plus que temps de nous réveiller et de foutre un bon « coup de pied au cul » aux banksters, aux multinationales et aux psychopathes qui dirigent le monde ! Ces fous veulent nous amener à une confrontation planétaire juste pour ne pas perdre le pouvoir. Nous le savons, les médias nous ont menti sur les guerres de Syrie et de Libye et non seulement ils nous mentent, mais ils nous manipulent par leur propagande incessante sur la rigueur budgétaire, la crise financière, etc. Réveillons-nous ! Cette crise monétaire est virtuelle puisqu’elle est basée sur une monnaie créée ex-nihilo (à partir de rien) par les banksters qui contrôlent la Fed. Les gouvernements européens et américains sont soumis à ce pouvoir discret mais totalitaire : les banquiers qui contrôlent la Fed.

Je suis choqué par la mentalité ou l’idéologie de l’oligarchie. Il s’agit de chasser du pouvoir cette oligarchie manipulatrice. Les solutions existent pour vivre sainement, paisiblement et confortablement dans notre pays une fois débarrassé de ce gouvernement de privilégiés qui ne défendent que leurs intérêts. Pour dire la vérité à mes concitoyens et révolté par la stupidité, l’absurdité et la violence de l’idéologie économique et politique dominante qui est partagé aussi bien par la droite que par le gouvernement social-libéral actuel, j’ai décidé d’agir, de me présenter aux élections présidentielles, d’être candidat aux primaires socialistes de 2016 et de 2021.

MarcjutieretPaullaurent

Avec Pierre Laurent, sénateur et secrétaire national du PCF

Je vous présente le gouvernement que je souhaite présider

Riposte Laïque : De quel socialiste vous sentez-vous le plus proche ?

Marc Jutier : J’ai publié un article : Une nouvelle vision pour la France – de nouvelles têtes pour sortir de la crise monétaire absurde dans laquelle nous sommes englué ( bit.ly/1KSOD4F ) qui fait, entre autres, une liste des personnes qui pourraient faire partie d’un gouvernement que je présiderais (ils ne sont pas tous membres du PS) : Pouria Amirshahi – Clémentine Autin – Laurent Baumel – Olivier Berruyer – Claude Bourguignon – Nathalie Chabanne – André Chassaigne – Malek Chebel – Étienne Chouard – Alain Chouet – Yves Cochet – Éric Coquerel – Gérard Filoche – Gérard Foucher – Jacques Généreux – Gaëtan Gorce – Alain Grandjean – Jérôme Guedj – Éric Halphen – Liêm Hoang-Ngoc – Pierre Larrouturou – Pierre Laurent – Franck Lepage – Marie-Noëlle Lienemann – Frédéric Lordon – Frédéric Lutaud – Emmanuel Maurel – Michel Onfray – Christian Paul – Patrick Pelloux – Christian Picquet – Monique Pinçon-Charlot – Pierre Rabhi – Fabrice Rizzoli – Barbara Romagnan – Jacques Sapir – Emmanuel Todd …

Riposte Laïque : Quelque chose à ajouter ?

Marc Jutier : Beaucoup ! Je vous invite pour cela à parcourir ce document : Un projet pour la France: Plaidoyer pour un nouveau projet socialistefr.scribd.com/marc_jutierbit.ly/H1eUB6 – Pour smartphone: bit.ly/1ALn07I Pour tablette: bit.ly/17DibUk (une contribution fondamentale aux débats de société en général, résultat de nombreuses années de travail par de nombreuses personnes).

 Merci pour cette interview.

Propos recueillis par Pierre Cassen

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
m...a

c’est qui ce gus …un ovni???pardon pour eux !
le bobo nanti ,nuit debout et toujours couché devant les puissants …il veut la fin de ce qui le nourrit ..ah ah..incredible !
vaut encore mieux le Mélenchon qui a fait le populiste au parlement européen ..quoique ,tous les mêmes à courir après la gamelle !

Sinon, tout en étant d’accord avec un bon nombre des critiques des commentaires ci-dessous, je ne comprends pas la nécessité des insultes qui fleurissent ici et là. On peut être en désaccord total avec ses opinions, mais on doit au moins respecter la courtoisie dont il a fait preuve en accordant cette interview à Pierre Cassen. « Curieusement, il a accepté de répondre à nos questions, ce qui en fait véritablement un iconoclaste au sein de son parti. » J’approuve, et je pense que c’est le signe d’une certaine ouverture d’esprit de sa part, même si je fais partie de ceux qui… lire la suite

« L’échange a eu le mérite d’exister ». A moins que Monsieur Jutier soit un rêveur absolu, je ne pense pas qu’il espère attirer des voix des lecteurs de ce site, surtout au vu des personnes avec qui il souhaiterait gouverner.

Il ne fait donc pas de diabolisation parmi ses interlocuteurs, je lui reconnais au moins ce mérite, c’est quand même assez rare pour être signalé.

François de France

Le plus cocasse dans cet interview est la liste de bras cassés choisis pour incarner le renouveau : la fin du capitalisme. Cette gauche ignore toujours le réel, elle finit en toute logique dans les poubelles de l’histoire.

Le capitalisme depuis le début du XIXe, c’est quoi : multiplication de l’espérance de vie à la naissance par 2,5. Avant 1789, celle-ci était de 33 ans. Aujourd’hui, elle est de 85 ans dans les pays occidentaux. Tous les pays accédant au capitalisme voient leur espérance de vie augmenter drastiquement. S’il ne suffisait que d’un critère!

Désolé,je pense que vous allez voir cette courbe de l’espérance de vie prochainement chuter dans les pays développés(en fait cela a déjà commencé),car les premières générations qui ont été soumises dès leur naissance à l’alimentation industrielle cancérigène(entre autres!sans parler de la sur-vaccination…) commencent tout juste à entrer dans le troisième age.Toutes les générations précédentes ont cumulé les avantages certains d’une mécanisation du travail,d’une amélioration de l’hygiène (bien que dans la seconde partie de leur existence pour beaucoup),avec une nourriture et un environnement beaucoup moins transformés industriellement dans leur enfance,ce qui leur a conféré un capital-santé bien plus important que les… lire la suite

François de France

Pays communistes, socialo-communistes, national-socialistes et pendant qu’on y est islamiques, car l’idéologie est commune à tous : ne parlons pas des millions de morts en centaines, tout le monde les connait. Régression de l’espérance de vie en ces lieux, systématiquement.

Il n’y a aucun hasard.
C’est bien tout à fait normal que les idiots se réunissent pour porter un projet imbécile.
Celui là ou un autre.
Destin: le néant.

DURADUPIF

Un nouveau ou un de plus ? C’est changement de demain ou la continuité de hier ? Toujours est-t’il que le PS est comme l’ex-URSS, il s’écroule de l’intérieur. Autant à ce candidat putatif de chercher…les bordures !

Drakkar

Le vice inhérent au capitalisme consiste en une répartition inégale des richesses.
La vertu inhérente au socialisme consiste en une égale répartition de la misère.
Merci Winston Churchill.

Quand au triste sire Jutier, la réflexion est au niveau de Pierre Dac :
Rien de sert de penser, il faut réfléchir avant….

on va retourné dans la même merde avec le socialiste marc jutier on n’en veut plus de ses merde de umps ,ils ont détruit la France et les français de souche par toutes race étrangère et avec l’islam ,mon bute s’est de détruire ses pourris je suis français de race blanche

Canis Majoris

Intéressant qu’au PS quelqu’un ait le courage de défendre ces idées, notamment à propos de cette mondialisation à marche forcée, qui va « berlusconiser » le monde, nous rendre tous imbéciles, chacun attendant le jour des soldes, de la sortie de Star Wars 27 en regardant Arthur…

Ludovic Lagrogne

Le gouvernement de Marc Jutier ne fait pas grand place à la diversité tant chérie par les socialauds, mais quand je vois Clémentine Autin dans ses ministrables je me tire ailleurs.

La Mécréante !

gros gros gros rêveur….

Oui, je pense aussi.

Mais comme je le disais plus haut, certains commentateurs le gratifient de qualificatifs beaucoup plus grossiers que celui de « rêveur ». Pas très sympa pour quelqu’un qui ne se bouche pas le nez en voyant Riposte Laïque.

Il appâte l’électeur avec deux ou trois idées attrayantes qui cache le gros hameçon socialo-communiste caché à l’intérieur. Il ne propose rien d’autre que de retapisser la chambre avec du papier calque. Merci, on a déjà donné.

Drakkar

Ce qui me fâche, c’est d’imaginer qu’un crétin de cette espèce, lui ou des idées de cet acabit, pourrait capter pas mal de voix.
Il n’est qu’à lire les commentaires pour constater sur RL la tendance vers le socialisme.
Comment peut-il y avoir encore des gens pour avaler ces inepties quand on sait qu’elles ont échoué partout et toujours.
Les socialistes aiment tellement les pauvres qu’ils en fabriquent partout où on les laisse gouverner.
Misère.

On ne peut qu’être d’accord avec ces trois points : 1/ Comment fonctionne le système monétaire ? 2/ Qui contrôle l’émission monétaire actuelle ? Et 3/ La possibilité de réformer cette émission de façon à ce que cela soit bénéfique à l’ensemble des citoyens, et non pas à une infime minorité. Seul un État fort peut lutter contre cette « infime minorité » autrement dit l’oligarchie financière transnationale. Après évidemment il reste à trouver les moyens de répondre à ces questions et mettre en oeuvre les solutions adéquates, et là on peut douter des capacités de ce personnage.

moustacheettrotinette

Et moi, je postule à la primaire capitaliste, pour éliminer le socialisme pour les 3000 prochaines années.

Clamp

@ moustacheettrotinette Le capitalisme, c’est gagner de l’argent d’avoir de l’argent. C’est l’un des principes les plus infects et écœurants jamais mis en œuvre par l’humanité. C’est lui qui est condamné à disparaître à jamais, combattu éternellement pour l’empêcher de jamais refaire surface. La seule chose qui manque pour cela, c’est de théoriser qu’il y a deux « dilemmes du prisonnier » en compétition dans le système économique : celui pour l’espérance de gains et celui pour l’espérance de repos. Une fois qu’on aura mis en évidence la présence du deuxième, dont l’évocation est politiquement incorrecte, puisqu’elle conduit à évoquer l’existence de… lire la suite

Yves ESSYLU

Le capitalisme c’est travailler d’abord et dépenser ensuite, le marxisme c’est en faire le moins possible et être généreux avec l’argent de ceux qui travaillent
Ceci étant avec toutes les expériences passées de « bonnes intentions égalitaires » suivies par des destructions massives il me semble qu’il faut se résigner à la solution la plus courante dans la nature

François de France

Pour une fois que vous ne concluez pas en parlant de votre dieu vivant normand de Lesquen, je ne peux qu’abonder en votre sens.

Clamp

@ Yves ESSYLU Si vous êtes prêt à tout redéfinir selon votre gré pour argumenter, ce sera sans moi. D’autre part, je n’ai jamais évoqué dans mon propos d’intentions égalitaires. Et pour finir, heureusement que vous n’êtes pas, même si vous l’ignorez, résigné à la solution la plus courante dans la nature parce qu’elle s’appelle la guerre et que vous profitez sur tous les plans de votre vie quotidienne que l’homme la réprouve et la combatte depuis la nuit des temps, s’approchant toujours plus près de la victoire de manière asymptotique. L’intérêt de mon message dépasse très largement le niveau… lire la suite

vieux bidasse

Veautez pour moi, je vous promets d’arriver à faire voler les éléphants roses, quitte à leur souffler au… avec une paille.

François de France

Vous avez dit « Vautrez-vous pour moi ! » Lapsus linguae ou révélateur ?

m...a

c’est un canular, non? sinon, le bonhomme, il peut aller jouer à la pétanque et continuer à raisonner, pieds tanqués!

coupendeux

Pauvres boules…

Noway

RL nous présente des candidats maintenant ! Interview sans intérêt et hors sujet, un gaucho de plus prétendant sortir du lot, pas de promotion politique, surtout ps.

La Mécréante !

@Noway,

LOL !!! au contraire, l’interview de cet extraterrestre est très intéressante !!! il est candidat à une candidature qui candidate… etc…

ce Monsieur, c’est « ET »… « téléphone maison »… il cherche sa planète !!!

UN PROGAMME » TOUTFRANCAIS DOIT VIVRE DECEMMENT DNS SON PAYS »

jan-vrai-patriote-qui-se-fera-enterrer-en-France-!

Vous avez remarqué , il a esquivé la réponse à l’islamisation ?
Tout est dit !

montecristo

Pierre Cassen … vous publiez cet entretien pour en faire la promo , ou pour vous moquer ??? Sérieusement ???

rudolph

Chaque élection présidentielle ramène son lot de farfelus plus ou moins sympas et rigolos; celui-ci prétend changer du tout au tout la politique techno-libérale du PS, mais son discours ne parvient pas, ou très peu à échapper à la sphère sociale-économique.
Avec des slogans comme  » pour régler le problème du chômage, il faut juste(!) se débarrasser du capitalisme  » on va lui souhaiter un bonne campagne, au juju;

Yves ESSYLU

Dire qu’il existe des naïfs sur RL pour prétendre que le marxisme est mort ! Le sieur Jutieu est probablement sincère au travers de son analyse bolchevique qui occulte les faits de façon hallucinante alors que son gourou staline est mort en 1953 -Echec de toutes les politiques étatiques depuis 1917 -Echec de l’immigrationnisme arabo-musulman introduit par l’internationale socialiste à la recherche d’un nouveau lumpenprolétariat -Echec de la lutte des classes mise en oeuvre tant par la droite molle marxisée que par les marxistes en titre et qui a détruit notre industrie et nos emplois en 40 ans après la… lire la suite