Réponse à Antony Hamon, anti-17 novembre qui essaie de nous culpabiliser !

Moment de vérité : l’anti-mobilisation du 17 novembre. Merci à Marcher sur des œufs de nous avoir signalé ce petit reportage qui n’a évidemment rien d’innocent…

https://www.tf1.fr/tmc/quotidien-avec-yann-barthes/videos/moment-de-verite-l-anti-mobilisation-17-novembre.html

Chronique d’une imbécillité annoncée.

Les futurs bloqueurs du 17 novembre rendus responsables des tsunamis, inondations, tempêtes, disparition d’espèces, du réchauffement climatique, etc.

On ne va pas s’étendre sur les rondelles de saucisson portées sur les yeux par les anti-17 novembre. À Résistance républicaine, il y a beau temps que nous mettons en doute et la prétendue lutte contre la pollution, aggravée par la mondialisation et voulue par ceux qui voudraient qu’on ne se déplace plus qu’à vélo, et le réchauffement climatique, phénomène naturel, cyclique, alternant avec des périodes plus froides… comme le rappelait notre parution de 2015 en fin d’article.

Je me contenterai juste, aujourd’hui, de répondre à Antony Hamon, facebookeur lambda et, à ce titre, interrogé longuement (on a même droit à une discussion à propos de T’choupi avec son gamin de 2 ans…) dans le reportage ci-dessus. C’est en effet une pratique courante à la télé d’alterner l’interview de pseudo-spécialistes allant dans le sens du vent et les micros-trottoirs d’ahuris n’ayant rien à dire, sinon leur insondable inculture, nourrie de tous les clichés possibles.

 

Pour rappel, son cri de guerre poussé sur Facebook :

Magnifique, n’est-il-pas ? C’est un beau spécimen que nous avons là… Tout est dit, tout est mélangé.

Le monsieur « se branle » du 17 novembre. Il « mate » WWF (tout un programme…). C’est son droit, mais il devrait commencer par retourner à l’école au lieu d’infester Facebook et des gosses qui valent bien le sien avec son langage familier, voire ordurier, ses fautes de conjugaison (je bloquerai est un futur, sans s, cher Antony Hamon l’inculte) et son inculture abyssale.

Parce que, tout de même, mettre dans le même bain le glyphosate (on n’aime pas Monsanto non plus à RR) et Trump… faut le faire.

Parce que, tout de même, mettre dans le même bain Bolsonaro, qui a deux députés homos, et l’étoile rose nazie en Tchétchénie… pays musulman homophobe, comme tous les pays musulmans d’où viennent ces pauvres migrants qu’Antony Hamon adule apparemment, faut le faire.

Parce que, tout de même, mettre dans le même bain la déforestation et la galère de nos sans-dents menacés par l’immigration et l’islamisation qu’Antony Hamon encourage, faut le faire.

Il est un peu brouillon, l’Antony Hamon. Il regarde beaucoup la télé et pas beaucoup les sites de réinformation, il ne lit apparemment pas beaucoup de livres ni d’articles qui lui éviteraient de tout gober bouche ouverte et de tout recracher en un dégueulis pas du tout digéré. Il ne sait rien mais, fort de son inculture et de la manipulation médiatique permanente qu’il applaudit, il ouvre sa grande gueule…

Quelques questions en passant au môssieur… alias gauchiste de compétition.

Marcus, votre enfant lit T’choupi, vous n’avez pas honte de participer à la déforestation ?

Vous utilisez Facebook à gogo. Et l’électricité nécessaire au fonctionnement d’Internet, de votre ordinateur… n’est-ce pas un scandale ? Que ne retournez-vous vivre dans une baraque au fond des bois pour sauver la planète ?

Vous vivez apparemment en ville, à Tours, vous ne faites pas votre bois pour vous chauffer. Vous utilisez du gaz, du fuel, de l’électricité, ces énergies fossiles que vous nous accusez de dilapider… vous n’avez pas honte de réchauffer la planète et de piquer son pétrole à Marcus ?

Vous n’êtes pas habillé – non plus que votre fils – avec des feuilles de palmier, apparemment. Cela ne vous dérange pas d’acheter des vêtements fabriqués dans des pays où l’on se soucie de la pollution comme de l’an 40, sans normes environnementales, avec des cours d’eau souillés par les rejets industriels ? Cela ne vous dérange pas de faire venir de toute la planète les vêtements que vous portez, vos meubles, vos ordinateurs et téléviseurs, une bonne partie sans doute de votre nourriture. Il mange des bananes, Marcus ? Jamais de bœuf du Brésil, des poulets de Thaïlande chez vous, Antony ? Jamais de tomates d’Italie ou du Maroc, Antony ? Jamais de frites congelées épluchées en Allemagne, taillées en bâtonnets en Italie et vendues en France, Antony ? Jamais de poisson frais transporté de nuit depuis la Manche jusqu’à Tours ou Rungis puis renvoyé à Tours ? Mais vous enlevez le poisson de la bouche de Marcus, Antony !

J’espère que vous avez un petit balcon où vous élevez vos lapins et faites pousser vos carottes. Et que vous ne mangez que cela. J’espère aussi que vous n’avez pas de voiture et que vous vous déplacez à dos d’âne. C’est le moins que vous puissiez faire, après vos discours sur Facebook et à la télé… Et n’oubliez pas, pas de chauffage… Ne gaspillez pas les énergies fossiles.

Ces imbéciles qui nous donnent des leçons, vautrés devant les produits de dernière technologie, voudraient que les autres retournent au Moyen Âge mais ils ne sont pas fichus de mettre leurs fichues idées en application chez eux.

Quoique… Vous croyez que l’Antony Hamon a installé chez lui des toilettes sèches, le dernier snobisme en cours chez les bobos de gauche ?

J’en veux particulièrement à ces imbéciles qui se battent contre la civilisation et la culture quand ils devraient mettre toute leur énergie dans la lutte contre la démographie africaine, seule responsable de la sur-consommation, de la sur-pollution de la planète… C’est à cause d’eux que l’avenir est si morose, et pas que pour des raisons environnementales. Mais il est tellement plus simple et plus tendance de taper sur les nôtres, coupables de rouler en diesel et de gueuler parce qu’ils n’ont plus rien à donner à manger à leur petit Marcus à cause de Macron et de la hausse des taxes…

Sait-il, cet Antony Hamon, que nos industriels crèvent, et nos emplois, et nos ouvriers… parce que, justement, en France, on a des normes, on évite de polluer… Cela coûte cher et cela produit une concurrence libre et non faussée (traduisez « déloyale ») au profit de la Chine, de la Thaïlande, du Maroc, qui se fichent comme d’une guigne de polluer.

 

Voici à présent notre article de 2015 (déjà !) sur le sujet du réchauffement climatique, répondant point par point aux mensonges officiels

Non il n’y a pas de réchauffement climatique.

Pour tout un tas de bonnes et même d’excellentes raisons…

L’ancien chef du service météo de France Télévisons avait déjà lancé un pavé dans la mare :

« Nous sommes otages d’un scandale planétaire sur le réchauffement climatique », soutient Philippe Verdier dans la vidéo de présentation de Climat Investigation. Un ouvrage destiné à dénoncer les liens entre scientifiques et politiques au sujet du climat.

Le réchauffement climatique: « Une machine de guerre destinée à nous maintenir dans la peur ».

http://resistancerepublicaine.eu/2015/coup-de-chapeau-a-philippe-verdier-anti-climatiquement-correct/

La terre ne se réchaufferait pas et pourrait même se refroidir, des astrophysiciens, depuis des lustres nous préviennent. Les variations de température sont normales, elles sont liées aux variations d’émission solaire, de rayonnement cosmique et de champs magnétiques

https://jacqueshenry.wordpress.com/2015/09/13/changement-climatique-episode-7-quand-la-nasa-confirme-le-refroidissement-climatique-a-son-insu/.

Pire encore, la terre pourrait être touchée par une mini-période glaciaire !

D’après une étude menée par la Royal Astronomical Society, un organisme de recherche astronomique britannique, l’activité du Soleil pourrait brutalement chuter de 60 % d’ici les années 2030-2040, provoquant une baisse de température généralisée comme de 1645 à 1715.

Pour avancer cette hypothèse, l’organisme se base sur la mise au point d’un nouveau modèle des cycles solaires qui permet «des prédictions d’une précision sans précédent», commente l’organisme. Le modèle repose sur l’analyse de la circulation des champs magnétiques à l’intérieur et à la surface du Soleil, un phénomène appelé «effet dynamo».

En 2014, la NASA alertait déjà sur la possibilité d’un tel phénomène mais avec beaucoup moins de certitude. Les scientifiques estimaient à 20 % « la probabilité que les températures évoluent vers des ‘modifications majeures », révélait Atlantico. « Nous allons tout droit vers des hivers très rudes, vers un mini âge de glace » confiait Richard Harrison du Rutherford Appleton Laboratory à la BBC, s’appuyant sur la nette diminution des taches solaires depuis 2011.

Le précédent « minimum de Maunder » remonte à la période de 1645 à 1715. À l’époque les hivers étaient tellement rudes que certains fleuves d’Europe, comme la Tamise ou bien la Seine, et d’Amérique avaient entièrement gelé. « Plusieurs peintures de l’époque montrent la Tamise gelée », raconte Étienne Parizot et ajoute: « Pendant plusieurs décennies les températures ont été plus froides que la moyenne ». En France durant cette période, les températures pouvaient descendre jusqu’à -25°C.

http://www.lefigaro.fr/sciences/2015/07/13/01008-20150713ARTFIG00193-une-mini-periode-glaciaire-pourrait-toucher-la-terre-a-partir-de-2030.php

Jamais le niveau de CO2 n’a été aussi bas

Voici une superposition (remise à l’échelle des temps) de deux courbes tirées de l’excellente documentation du site de l’ENS-Lyon (Planet-terre). À noter que ces courbes, très difficiles à obtenir, ne sont connues qu’avec de grandes marges d’erreurs.

prehistoireLa courbe du bas résulte des travaux récents de Berner (2003, Nature). Elle représente le taux de CO2 estimé dans notre atmosphère (à 50 % près) par rapport à notre époque préindustrielle (taux de CO2 d’environ 280ppm). C’est à dire qu’il y a quelques 520 millions d’années avant notre époque, le taux de CO2 était d’environ 27×280 = 7560 ppm. C’est à dire que notre planète bénéficiait d’un taux de CO2 atmosphérique près de 20 fois plus élevé qu’à présent.

Pour ce qui est de la vie sur terre et pour prendre un repère bien connu, on sait que les dinosaures firent leur apparition il y a environ 230 millions d’années. Ils disparurent brutalement pour des raisons sur lesquelles les chercheurs débattent encore (volcanisme, impact de météorite ?), il y a environ 65 millions d’années. Il suffit de regarder la courbe issue des travaux de Berner pour constater que les dinosaures (végétariens et carnivores) ont vécu avec des taux de CO2 de 4 à 5 fois fois plus élevés que ceux que nous connaissons actuellement. La végétation et la biodiversité étaient particulièrement prospères à cette époque reculée de l’histoire de la terre..

La courbe supérieure qui provient du même site, résulte des travaux de Frakes et al (source). Cette courbe nous apprend que pendant la même période que la courbe précédente, notre planète a connu de nombreux épisodes de réchauffement et de refroidissement sans que l’on puisse discerner une corrélation nette avec la proportion de CO2 atmosphérique pendant cette très longue période. Autrement dit et par exemple, il faisait très froid sur la terre, il y a quelques 420 millions d’années, avec des taux de CO2 atmosphérique de quelques 4200 ppm ! À noter que les dinosaures ont vécu pendant une période un peu plus chaude que celle que nous connaissons actuellement avec des taux de CO2 de 1500 ppm ! Remarquez, comme le font nombre de climatologues « sceptiques du CO2 » que les périodes où la terre était plus froide qu’à présent ont été plutôt rares, pendant cette période. On pourrait donc penser qu’il n’est pas étonnant que la terre tende à se réchauffer pour revenir vers sa moyenne en température.

Il est clair, d’après ces graphiques superposés, que d’autres paramètres que la proportion de CO2 dans l’atmosphère doivent déterminer la température du globe… C’est d’ailleurs bien ainsi que l’entendent de nombreux géologues.

http://www.pensee-unique.fr/doutes.html

Jamais la pression de CO2 n’a été aussi basse

  Aujourd’hui, nous sommes, géologiquement, en fin de période chaude et tout le monde s’attend pourtant à un réchauffement brutal. L’effet de serre fait la une des journaux alors que, à l’échelle géologique, la pression partielle de CO2 n’a pratiquement jamais été aussi basse. Une fonte des grandes calottes, comme celle du Groenland ou celle de l’Antarctique, est presque certifiée par les médias, alors que les sondages profonds nous font entrevoir leur ancienneté. Un relèvement de plus d’un mètre du niveau marin est attendu avant la fin de ce siècle, alors qu’il n’existe pas de repères véritablement stables pour mesurer cette hausse en bordure des différents continents et que la technologie satellitaire (Topex-Poséidon, Envisat) nous montre sa très grande variabilité régionale.

Nous avons perturbé notre écosystème par d’autres actions que l’utilisation des combustibles fossiles et des pollutions qu’ils engendrent : la déforestation et le défrichement, l’érosion des sols, l’élevage, la construction des barrages, l’eutrophisation des mers continentales. Chacune de ces actions a un impact direct sur l’albédo, c’est-à-dire la capacité de réflexion d’une surface par rapport à l’apport énergétique solaire. Ces actions peuvent interférer dans le sens ou bien à l’inverse de l’effet de serre, et ne sont pas encore toutes prises en compte par les modèles climatiques, pourtant de plus en plus perfectionnés. Beaucoup d’interventions actuelles de l’homme, effet de serre mis à part, vont dans le sens d’une entrée en glaciation […].

L’hétérogénéité du réchauffement actuel ne plaide pas en faveur de la dominance de l’effet de serre : l’Antarctique, notre chef d’orchestre, se refroidit malgré un apport énergétique temporairement accru jusqu’en 2000.

Extraits du livre de Brigitte Van Vliet-Lanoë, spécialiste de glaciologie, La planète des glaces – Histoire et environnements de notre ère glaciaire (Vuibert).

Les élites qui vivent grassement et circulent sans économies se payent notre tête

http://resistancerepublicaine.eu/2015/hollande-circule-a-bord-du-air-sarko-one-et-moi-je-devrais-revenir-a-la-carriole-tiree-par-des-chevaux/

Nous faire peur pour nous pousser à accueillir des réfugiés climatiques et assécher notre porte-monnaie pour mieux nous réduire à quia, tel est leur but

http://resistancerepublicaine.eu/2015/les-enjeux-climatiques-servent-de-couverture-a-ceux-qui-nous-menacent-de-problemes-bien-plus-importants/

Le but principal est de nous mettre au pas, il est évident qu’ils vont encore s’attaquer au diesel, restreindre notre faculté de nous déplacer et nous faire payer, nous les Occidentaux considérés comme des cochons de privilégiés. Avant la COP21 des « experts » proposaient que les nantis que nous sommes payent 100 milliards d’euros aux pays en voie de développement. Il est certain qu’avec cela leurs dictateurs corrompus vont lutter efficacement contre les changements climatiques !

Enfin, puisque la planète Mars se réchauffe aussi (qui diable la pollue ??? C’est peut-être aussi notre faute…), je propose d’envoyer les milliers de participants de la COP21, Hollande, Valls et Royal compris, aller voir là-bas si on y est…

Dès 1997, les données communiquées par la mission Mars Global Surveyor, un programme de la NASA à partir de la planète rouge, créèrent une vague de stupéfaction parmi les chercheurs. Ces derniers notent en effet qu’un processus de réchauffement climatique assez rapide affecte Mars.

À ce jour, de nouveaux éléments sont à rajouter au dossier. Les informations récentes et actualisées montrent que ce phénomène de réchauffement a perduré et, plus intéressant (inquiétant), s’est accéléré. Les glaces polaires de Mars fondent à une vitesse préoccupante. Les opinions explicatives – et divergentes – n’ont pas tardé à se manifester dans la clique des scientifiques.

http://www.generation-nt.com/rechauffement-climatique-planete-mars-global-surveyor-nasa-recherches-scientifiques-actualite-22676.html

http://resistancerepublicaine.eu/2015/12/03/la-gigantesque-arnaque-de-la-cop21-faite-pour-nous-maintenir-dans-la-peur-et-la-soumission/

Mais quand on veut tuer son chien, on l’accuse de la rage. Quand on veut tuer les lépreux et autres sans-dents, trop gâtés, trop exigeants, trop habitués à leur salaire minimal, à leurs 35 heures, à leur protection sociale, à leur identité même, les salauds… on ne peut pas le dire et le faire ouvertement. Les élites mondialisées ont trouvé comment contourner le problème… prétendre que la planète serait en danger pour nous obliger à renoncer à notre mode de vie, à notre liberté de circuler, à notre joie de vivre et… à la modernité. Tout en nous inondant de consoles de jeux, de smartphones et autres écrans plats, simples caisses ajoutées aux bateaux des produits vivants de la mondialisation, les clandestins. Et ils s’appuient sur des ahuris patentés qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez. Leur discours ne sert qu’une chose, les Macron et Juncker, les pires ennemis de la France, de la civilisation… et donc de la planète.

Christine Tasin

http://resistancerepublicaine.eu/2018/11/09/reponse-a-antony-hamon-anti-17-novembre-qui-essaie-de-nous-culpabiliser-sur-la-planete-limbecile/

 

image_pdf
0
0

23 Commentaires

  1. « Tout tant qu’Hamon », je suis admirateur du Soleil ! Mais là, « RA » le bol !
    « Le Soleil a ses raisons, bien que le GIEC l’ignore » !
    Cycles de 11.000 ans, précession des équinoxes, CO2 indépendant ! Intarissable !
    La France ? 0,3 % des terres émergées ??? Elle tue sa population au nom de RIEN !

  2. «  il ne faut jamais instruire les cons , ça pourrait les rendre fréquentables «  DEMOI .

  3. Je ne sais pas ce que vous avez contre les toilettes sèches. C’est toujours mieux que d’envoyer 10 l d’eau potable aux égouts à chaque chasse…

    • Je suis d’accord avec vous hellene et s’il vous plait veuillez regarder votre facture, l’eau potable coute moins chere que le traitement de cette meme eau.
      Si vous avez un jardin vous arroser, vous lavez votre voiture, piscine… bref, le volume importé d’eau potable est toujours superieur au volume d’eau balancé à l’egout mais le gestionnaire ne fait aucune distinction ….
      Il faut egalement noter que notre reseau est fuyard de partout, des fuites de partout lié a la vetusteté,donc le gaspillage lié au manque d’investissement en maintenance c’est nous qui le payons.pourquoi ne pas plutot se servir sur les dividendes des actionnaires ???
      comme pour le prix de l’essence, reduisons/plafonnons les dividendes pour limiter la flamber des prix.

      dites moi ce que vous en pensez ?

      • D’accord avec vous. Et pour les fuites, vous éclairez ma lanterne, car je paie plus cher maintenant que je suis seule que quand mes 4 enfants vivaient chez moi. (A part si mes chats se font couler des bains dans mon dos, mais j’ai un doute…)

        • La majeure partie des fuites se situes dans les reseau des collectivités. Voici deux reportages assez instructifs….

          https://www.youtube.com/watch?v=OgPlVjf5mm4
          https://www.francetvinfo.fr/france/video-20-de-notre-eau-potable-se-perd-dans-les-fuites-du-reseau_750499.html

          Dans votre cas de si vous constater une différence alors que vous consommez moi alors je vous conseille deux tests.
          1er test – Vous fermer tous vos robinets dans votre domicile et vous allez à votre compteur. Ce dernier ne devrait pas tourner. Si c’est le cas , c’est parfait, c’est que votre installation ne comporte aucune fuite.

          • 2eme test – celui des 10 litres pratiqué le gestionnaire réseau. Préparez un recipient de 10 Litres, fermez tous vos robinets.
            il faut etre precis pour ce test.
            Allez a votre compteur et prennez une photo (les petites aiguilles sont importantes). Marquez s’il faut sur le cadran la position de toutes les aiguilles.
            Retournez chez vous et faites couler 10 litres. Retournez au compteur et faites la soustraction. Normalement si votre compteur fonctionne correctement la difference entre la position des aiguilles doit faire 10 litres.
            Si c’est moins, votre compteur tourne moins, vous devriez payer moins que ce que vous consommez (ca n’arrive jamais, ou alors personne ne le mentionne), si c’est plus alors le compteur compte plus que ce que consommez.
            Bonne chance Hellène

  4. Bravo Christine , tout est dit , ou comment démonter à coup d’arguments les certitudes d’un ignorant du troupeau. La démographie exponentielle de certains est mentionnée, facteur essentiel à mon sens, des « affres » actuelles et à prévoir de notre époque,
    . Chapitre pollution, ne pas oublier les lignes de trains électriques, ou non, remplacées par des lignes de bus 100% diesel, hein Anthoni…. Comme dit plus haut, « chronique d’une imbécilité annoncée » et pour le coup, il semblerait qu’on tienne un maitre.

    • J avais lu un jour que les troupe d Hannibal venues de Numidie avait traverse les Alpes pour envahir Rome. En ce temps la il n y avait plus de glaciers dans les Alpes. A l époque romaine il faisait chaud et de même en l an 800 sous Charlemagne. Le Groenland terre des Wickings était florissant.
      En Angleterre il y avait des fraises a Noel au Moyen Age.
      Sous Louis XIV mini ère glacière. On dit que son vin était gelé dans sa chambre.
      Vers 1715 le climat c est réchauffe.
      Alors que disent nos abrutis d ecolos cocos ?
      Ils sont ignorants.

  5. Bien sur qu’il faut protéger la planète mais le moment est vraiment mal choisi car comment changer de voiture et de chaudière quand on n’arrive pas à remplir son réfrigérateur !!!

  6. Ce gros konnard préfère les voitures électriques avec des batteries de 4 à 600 Kg……..

    • Selon les modèles avant même qu’une voiture électrique ait commencé à rouler elle a déjà autant pollué qu’une voiture thermique ayant effectué de 50 000 à 100 000 kms. C’est ce qu’entraîne en dépense énergétique la production et le transport des batteries au lithium, qui, en plus, ne sont pas recyclables. La voiture électrique est aussi plutôt une voiture nucléaire (80% de l’électricité produite est d’origine nucléaire).

        • Bien sûr, mais je rappelle ça pour les « écolos » qui sont tout fiers de rouler en voiture électrique tout en bavant sur le nucléaire. Le nucléaire a permis d’atténuer les effets du pic pétrolier (conventionnel atteint en 2006, pic du non conventionnel en cours ..)

        • faux – ca va arriver bientôt. le mec qui a imaginé ca ne sais pas à qui confier son invention.

      • Un exemple, très majoritaire, parmi des millions d’autres de la jeunesse française, européenne, et blanche d’aujourd’hui…Las!

Les commentaires sont fermés.