Réponse à Frédéric Sroussi, qui accuse de judéophobie Christine Tasin sur Dreuz !

christinearticlesSur un site, Dreuz.Info, que nous qualifions d’ami (nous avons mis un lien dans sa direction), un auteur, qui par ailleurs écrit parfois sur Riposte Laïque, Frédéric Sroussi, se lance dans une violente polémique contre Christine Tasin, l’accusant de judéophobie pour ne pas utiliser le mot antisémitisme.

http://www.dreuz.info/2014/12/la-dangereuse-judeophobie-de-christine-tasin-du-site-riposte-laique/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+drzz%2FPxvu+%28Dreuz%29

L’auteur de l’article se trompe lourdement sur l’appartenance de Christine, qu’il qualifie « d’icone de la rédaction », à Riposte Laïque. Nous lui rappelons donc que, si la présidente de RR écrit parfois sur notre site, et si les rapports sont amicaux, elle n’est pas membre de notre rédaction, dont elle ne partage pas l’ensemble des orientations (et vice-versa). Suite à cet article de Frédéric Sroussi, qui loue la conception de la liberté d’expression de notre site quand il en profite, mais la conteste quand elle bénéficie à Christine Tasin, une de nos lectrices, Dany Posey a choisi de prendre à son tour la plume, pour défendre la présidente de RR et ses écrits, répondre avec fermeté à Frédéric Sroussi et au site Dreuz.Info. Nous publions donc, au nom de la liberté d’expression et de notre culture du débat, cette contribution. Par ailleurs, nous apportons bien sûr notre soutien à Christine Tasin, et trouvons ahurissant qu’on puisse la qualifier de manière aussi indécente de judéophobe, voire d’ennemie du peuple juif. Nous encourageons certains membres de cette communauté à ne pas se tromper d’adversaire, et à se rappeler les nombreuses prises de position de Christine…

REPONSE DE DANY POSEY

Chers amis de RL peut être aurez vous envie de publier ce texte, écrit un jour de Noël, en toute amitié. D’ailleurs j’ignore s’il faut donner importance à ce débat ou le laisser s’étouffer tout seul.

Dans votre immense sagesse vous saurez !  Réponse à Frédéric Sroussi dans son article sur Dreuz découvrant la pseudo judéophobie de Christine TASIN, faut le faire !

Née en France je n’ai jamais fêté Hanoukha ! La crèche en Provence, oui. Savoir que les chrétiens, issus du judaïsme, sont une secte qui a réussi : oui, et comment !

Savoir que le « massif hébraïque » est un trésor qui lui aussi a fait le monde comme il est : oui.

Le sentiment de perte indicible, infini, après tous les massacres : oui, et de façon non seulement humaine mais aussi culturelle, scientifique là où les juifs d’Europe ont créé cette richesse : culture, art , sciences : oui.

M’attrister du départ vers Israël d’une partie des juifs français que notre état ne veut pas protéger : oui.

Voir les juifs de France se communautariser et croire au  » CRIF » comme je croyais au Papa Noël, ça ça m’ennuie, et voir Ménard, personnage complexe, accepter de fêter Hanoukha en mairie, oui, ça m’inquiète. J’imagine que c’est pour se montrer non sectaire et faire un pied de nez aux musulmans, mais comme l’écrit Pierre Cassen dans Boulevard Voltaire cela ne justifiera que d’autres demandes communautaristes, comme la reproduction en mairie des colonnes de Delphes, aussi fondatrices que Stonehenge, et cela vous le trouverez dans l’article de Christine TASIN.

http://www.bvoltaire.fr/pierrecassen/beziers-apres-la-creche-et-hanouka-le-ramadan,145954

https://ripostelaique.com/le-chandelier-juif-na-rien-a-faire-a-la-mairie-de-beziers.html

Alors, en France je n’ai jamais fêté Hanoukha, juste un mot évoqué par des relations le fêtant, sans que je sache ce qu’il symbolisait.

En ce jour de Noël où du fond de l’obscurité, nous attendons le retour de la lumière des saisons avec la naissance d’un bébé, où les Rois Mages de toutes les couleurs, experts en astronomie, sont accueillis, resserrés dans la chaleur humaine… (et bien plus pour les chrétiens)… Non je n’ai aucune trace de Hanoukha, cette victoire militaire, dont j’entends bien la réactualisation et l’espoir qu’elle peut porter pour les combattants d’Israël.

Plus encore, les juifs de l’antiquité, peu nombreux et isolés loin de la Grèce puis de Rome fêtent ce jour là la victoire sur Antiochus, ce méchant grec… mais dont nous sommes plus proches humainement et culturellement, de cette Grèce et de cette Rome là. Nous en France. C’est une très très vieille guerre, pas envie de la revisiter.

Si les juifs  » étaient une poignée à vivre loin du monde occidental et à faire connaître leurs commandements dont certains sont inacceptables » comme l’obligation de ne croire en un seul Dieu (imaginez la tête du Panthéon Romain) et de proscrire la représentation humaine…

[Heureusement, dégagés du rabbinat beaucoup de créateurs juifs ont enfreint ce principe à travers les siècles …] cela n’en fait pas mon histoire. Peut être suis-je ignorante encore de beaucoup d’autres choses mais Frédéric Sroussi me remontera les bretelles.

Il semblerait que Dreuz que je lis tous les jours ainsi que RL et quelques autres… pour accéder à une autre information que l’horrible intox des médias français n’ait fait une grosse erreur. A cause du communautarisme religieux de certains de ses nouveaux contributeurs, et leur amour des USA, ils se retrouvent à attaquer presque tout ce qui bouge dans notre camp : Zemmour, Marion Maréchal Le Pen (sans corriger le tir, puisque en dernière instance elle n’a pas voté pour la reconnaissance de la Palestine) et en fin de compte être du côté de notre Antiochus à tous : le libéralisme et l’hégémonisme USA qui finit par inquiéter aussi Israël, mais Dreuz veut croire qu’il ne s’agit que d’Obama.

Ainsi, pas plus que le  » picpoul » ouverture de l’intelligence et de l’humour juif que je ne sais pratiquer,  pas plus que la cérémonie des bains de purification, ni la jolie cérémonie du mariage juif que je connais parce que je suis émerveillée de ce que les hommes sont capables d’inventer pour créer d’eux mêmes un Dieu, et les Hébreux sont aussi extraordinaires que les boudhistes de ce côté là, non Hanoukha ne fait pas partie, ou alors à mon insu, de mes souvenirs ni de la littérature française, britannique, ou italienne.. Et Pierre Loti était en voyage comme Alexandra David Neel…

Par contre, qu’en famille on fête ce qu’on veut n’est ce pas aussi dans la gravité de cette intimité que peut grandir la famille, les proches, les relations authentiques plutôt que dans l’affichage et les opérations de com ?

Dany Posey

 

 

image_pdf
0
0