Réponse a Jean-François Mineau, sur islam et islamisme

Votre article “Tolérer l’intolérable, tolérer l’intolérance ? » était fort intéressant et juste jusqu’à hélas sa conclusion qui montre qu’en plus de vos talents épistolaires vous avez des dons en musique puisque votre interprétation du concerto pour pipeau mal accordé de Burnados en Fat-Majeur m’a presque tiré des larmes aux yeux (de rire).
Je cite : Et surtout, ne voyez pas dans ce billet une diatribe anti-musulmans.
Comme disait O.W. Holmes. « L’esprit du bigot est comparable a la pupille de l’œil, plus on le soumet a la lumière plus il se rétréci »
Je suis tout a fait d’accord, il ne faut pas condamner les musulmans. La plupart ont eu un lavage de cerveau dès l’enfance et ne sont pas capable d’une pensée rationnelle sur le sujet de leur religion (comme beaucoup d’autres croyants d’ailleurs). Car c’est la nature de la “foi” (par définition si c’était prouvable, ça ne serait plus de la foi). La foi, aveugle et on ne devrait jamais blâmer les aveugles pour leur cécité. Par contre, les coupables sont ceux qui se cachent la tête dans le sable telles les autruches (néanmoins on a quand même les fesses exposées) et ont peur de voir ou dire de la vérité afin de ne pas heurter la sensibilité des adorateurs d’un pédophile moyenâgeux. Argumentum ad misericordiam
« Il faut que la religion musulmane soit forte pour résister à l’islamisme qui n’est qu’une vision dévoyée de l’Islam ». Et plus loin « L’islamisme est une vision politique du monde ».
En racontant des inepties mensongères pareilles vous vous rendez coupable « d’idiotie utile » car vous débitez la même propagande officielle, rabâchée dans toutes les médias occidentales (surprenant de le voir dans ce site que je respecte beaucoup)
i) Ce que vous avez osé écrire
ii) l’Islam est une religion de paix
Je m’excuse d’enfoncer des portes entrebâillées mais cela semble nécessaire vu le peu de connaissance qu’on la majorité des gens (musulmans inclus) au sujet cette dite religion.

Les textes adoptés par les musulmans orthodoxes sont le Coran, les hadiths et la Sira. Il est indiscutable que ces textes encouragent la violence il y a des centaines d’appel a lutter contre des adeptes d’autres croyances et comme les musulmans voient le Coran comme la parole immuable de dieu, il est plus ou moins impossible d’arriver a une version tolérante et pacifique de l’islam.
Ces sourates ne vont pas disparaitre par miracle et il y aura toujours des bonnes âmes pour les prendre au sérieux. L’islam est la plus agressive et violente religion sur terre parce que ses textes sont les plus agressifs et que l’exemple de la vie de Mohammed est beaucoup plus violente que celle des fondateurs des autres principales religions. Élémentaire mon cher Watson.
Mais quand on en est arrivé a appeler un balayeur, un technicien de surface, les couleuvres soudainement s’avalent avec aisance. Si vous aviez fait vos devoirs vous auriez aussi conclu, vu que le reste de votre texte est très cohérent, que l’islamisme n’est que l’application fidèle des préceptes du Coran et de la vie du doux prophète et non une vision tordue de quelques tordus.
Non monsieur ce n’est pas l’islamisme c’est l’Islam tout court qui est une vision politique (c’est la votre trahison ou ignorance), car c’est un système complet, Mustafa Kemal écrivait en bonne connaissance de cause:
(L’islam) … a fixé, tous les détails de la loi civile et criminelle, a réglé la forme de la constitution, les moindres faits et gestes de la vie de chaque citoyen, sa nourriture, ses heures de veille et de sommeil, la coupe de ses vêtements, ce qu’il apprend à l’école, ses coutumes, ses habitudes et jusqu’à ses pensées les plus intimes.
L’Islam est une idéologie de conquête et de contrôle déguisée en religion.
On nous montre le coté religieux pour faire passer l’aiguille mais tissé sur le fil qui suit derrière il y a la sharia et les théocraties. Il faut se rappeler que le «Jihad» pacifique ou non, n’est pas le but final de l’Islam. C’est la sharia, le jihad n’est qu’un moyen pour arriver a établir la loi islamique sur toute l’humanité. Et quelle loi si «divine» !
D’ailleurs si l’égalité des deux sexes et des non musulmans dans les sociétés islamiques, avec la liberté de conscience, l’égalité du poids de la parole en matière de témoignages, l’opportunité égale pour l’emploi sont perçus (et a juste titre) comme une attaque contre la religion c’est parce que ce n’est pas la vision des quelques dévoyées mais l’application Hallal de toute la collection complète des œuvres de Mohammed et de son culte violent, misogyne, fanatique, totalitaire, et impérialiste.
Ces gens ne sont pas plus musulmans que n’étaient chrétiens les tortionnaires de l’inquisition.
Alors la on sombre dans une équation vraiment débile. En effet quand on se proclame être la maison représentante sur terre d’un prophète (ayant existe ou pas) dont le message (ça il existe lui) principal était la paix, la compassion, la non-violence et l’amour de son prochain, c’est une trahison complété que d’instaurer un programme de torture institutionnalisée donc en effet ce n’étaient que de chrétiens que de nom, des imposteurs.
Par contre ces « gens » qui bâchent et frappent leurs épouses, amputent les voleurs et lapident les femmes supposées adultères eux sont de bons musulmans dans la ligne classique, ceux que vous appelez vous les « modères » eux sont les mauvais croyants. Toutes ces belles recommandations d’un humanisme touchant sont dans les textes sacrés de l’Islam. Je ne vais pas vous donner leur références, un peu d’esprit de recherche ne vous ferait aucun mal.
La différence fondamentale est que l’église et le monde chrétien ont commis des tas de crimes, en contradiction totale avec les Évangiles, (« On juge un arbre par ses fruits ».. mais c’est un tout autre débat) alors que la plupart des horreurs commises par les islamistes sont autorisées, voire encouragées par leur livre sacré.
Quand aux croisades qui ont permis aux deux parties (plus du cote chrétien d’ailleurs) de se livrer a des atrocités bien regrettable, néanmoins si les armées arabes n’avaient pas envahies ces territoires appartenant a l’empire byzantin, terres conquise dans un bain de sang, les royaumes chrétiens n’aurait peut être pas eut besoin d’y envoyer des troupes.
Pour terminer, on dirait que la fin de votre article a été écrite par une autre personne, j ‘ai du mal à le comprendre. Néanmoins je vous félicite d’essayer de prendre part a la lutte contre l’obscurantisme venant d’une position de gauche, très peu s’y adonne (nous sommes du même bord même si vous avez probablement du mal a y croire), mais je trouve néanmoins votre conclusion complètement erronée. Nous somme tellement perdu dans le relativisme culturel que l’ont traite le problème des islamistes, des jihadistes comme s’il était tout a fait externe a l’Islam; comme si la Camargue n’avait aucun lien logique avec le Rhône.
Vu ce point de vue la, les solutions proposées pour régler ce problème en faisant semblant d’ignorer la source, ont autant de chances de succès que de guérir une crise d’hémorroïdes en appliquant des lamelles d’oignons frits a l’huile d’olive.
Notre meilleure arme est la liberté d’expression, l’Islam a très peur que l’on jette la lumière sur ses nombreux cotés dérangeants, c’est pour cela que l’organisation des pays musulmans essaient via les Nations Unies de réintroduire le délit de blasphème:de manière déguisée: il faut se dépêcher on ne pourra plus « insulter »l’Islam si ils arrivent à leur fin.
Je vous laisse sur une belle pensée de Bertrand Russell que je vais essayer de traduire :
« Over a billion people believe in Allah without truly knowing what Allah supposedly stands for or what he really demands of them. And the minority that do understand continue to be Moslems because they have redefined their morality and ethics to fit within the teachings of Islam, which are floridly lacking in morality. They therefore redefine what is good and evil in order to fit their lives into what is preached by Islam, instead of examining Islam to see if it fits within the good life. Backwards thinking, imposed by a backward religion ».
« Plus de un milliard de gens croient en Allah sans vraiment savoir se qu’il représente ou ce qu’il attend d’eux. Et la minorité qui a la connaissance et continue à être Musulmans y arrivent parce qu’ils ont redéfinis leur code moral et éthique pour cadrer avec les enseignements de l’Islam, qui manque de moralité sans fioritures. Ils ont redéfinis le concept du bien et du mal afin d’harmoniser leur vie et ce qui est prêché dans L’islam, au lieu d’examiner l’Islam et voir ci il peut s’harmoniser avec une vie décente. Logique inversée imposée par une religion arriérée. »
Mes sentiments les meilleurs, mais dans le futur si vous voulez vraiment contribuer au combat contre les religions organisées dans le domaine public, surtout celles issues des dogmes du désert, source de bêtises, de misogynie et de cruauté incalculables: appelez un chat… un chat.
Sans rancunes j’espère
Victorio

image_pdfimage_print