Réponse à Madame Clinton, qui critique le manque de liberté religieuse des musulmans de France

Monsieur l’Ambassadeur,

 Par le présent courrier, je tiens tout d’abord à vous dire l’immense respect et reconnaissance que j’ai à l’égard des dizaines de milliers de FILS des USA qui sont morts pour rendre la LIBERTE à la France et à l’Europe, alors sous le joug du totalitarisme que vous savez.

Mais mon propos n’est pas là.

Récemment, la Secrétaire d’Etat de votre pays, Mme Hillary CLINTON, a approuvé un rapport sur les « libertés religieuses dans le monde » et en a profité pour réitérer sa critique à l’encontre de la loi française interdisant le port du voile intégral dans l’espace public, loi lui paraissant comme une entrave à la liberté religieuse des musulmanes de France.

Madame CLINTON sait pourtant fort bien, du moins je l’espère, que la Constitution française garantit à chacun la liberté de conscience mais, qu’en vertu de la loi de 1905 portant séparation des églises et de l’Etat, la République française ne reconnaît ni ne subventionne aucun culte. C’est le principe de la laïcité. Vous ne verrez pas le Président de notre République prêter serment sur la bible, contrairement au vôtre.

La loi de 1905 a été complétée récemment par une loi interdisant le port du voile intégral dans l’espace public et il ne s’agit pas là d’une quelconque restriction à la liberté religieuse.

Comme vous le savez, le voile intégral porté par les musulmanes est l’un des signes visibles de la « charia », la loi divine d’Allah, que veulent imposer les islamistes au monde entier et, vous le savez aussi, l’islam ne reconnaît pas la démocratie. Les pays musulmans ne reconnaissent pas la Déclaration universelle des droits de l’homme de l’ONU, ils ne reconnaissent que la Déclaration des droits de l’homme en ISLAM du Caire de 1990, déclaration qui est un copier/coller du coran et de la charia.

Je vous rapporte une citation contenue dans le livre « Bas les voiles » paru en 2003 de Chahdortt DJAVANN, iranienne qui sait sans doute de quoi elle parle: « Le voile n’est nullement un simple signe religieux, comme la croix. Il définit et limite l’espace féminin. Ce n’est pas au nom de la laïcité qu’il faut interdire le port du voile, c’est au nom des droits de l’homme ».

Ainsi Madame CLINTON approuve le totalitarisme qu’est l’islam et le voile intégral porté par les femmes musulmanes ne lui pose aucun problème!

Mais, Monsieur l’Ambassadeur, Madame CLINTON aurait-elle oublié l’attaque islamiste du 11 septembre sur les tours du World Trade Center?

Pourquoi votre pays a-t-il traqué pendant dix ans BEN LADEN ?

Pourquoi vos soldats sont-ils allés mourir en Irak, en Afghanistan? Oui, je sais, pour établir une « démocratie à l’occidentale » dont ces pays ne veulent pas, mais aussi pour traquer les islamistes.

La démocratie, qui nous est si chère à nous autres occidentaux, les pays musulmans n’en veulent pas; l’Irak en guerre civile après le départ de vos troupes, l’Afghanistan sur le point de retomber entre les mains des sinistres talibans, l’Iran et les pays du Golfe sous le règne de la charia, la Tunisie, la Lybie, l’Egypte et bientôt la Syrie entre les mains des islamistes…

Partout les pays musulmans se radicalisent et, contrairement à nos pays occidentaux, ne reconnaissent pas la liberté religieuse. Madame CLINTON, avez-vous entendu parler des massacres des chrétiens en Irak, en Egypte, au Mali, au Nigéria, au Pakistan….?

Madame CLINTON, la France entrave-t-elle la liberté religieuse des musulmans, des juifs…? Les musulmans, les juifs de France sont-ils menacés du fait de leur croyance par les autorités françaises ou par des groupuscules? NON!

Par contre, en France de nos jours, les juifs de France sont menacés et agressés, mais par les MUSULMANS de France. Souvenez-vous des affaires Ilan HALIMI (assassiné sauvagement par Youssouf FOFANA et sa bande), Mohamed MERAH (assassin au nom d’Allah de militaires et de juifs) et les multiples agressions contre des juifs.

Madame CLINTON, je rejette catégoriquement votre accusation contre le prétendu manquement à la liberté religieuse.

Mais, Monsieur l’Ambassadeur, je suis allé consulter votre site internet où j’ai découvert avec stupeur le « Rapport sur les droits de l’homme en France » établi par le Département d’Etat de votre pays!

Ce rapport aborde la prétendue stigmatisation des musulmans, des immigrés en général, des « exactions » de nos forces de l’ordre (utilisation inappropriée des flash-balls…). Monsieur l’Ambassadeur, je crois rêver!

Monsieur l’Ambassadeur, les « Français natifs » défavorisés (et il y en a beaucoup) n’ont parfois pas de logement, font les poubelles pour survivre, n’ont pas assez d’argent pour se soigner, un paysan se suicide chaque jour…

Les Français d’origine étrangère, les immigrés clandestins… vivant en France bénéficient de toutes les aides sociales possibles, bénéficient de la CMU et de l’AME pour se soigner, de la retraite vieillesse même lorsqu’ils n’ont jamais travaillé en France! Pourquoi croyez-vous que les étrangers affluent de toutes parts en France, « terre d’asile »?

Par contre l’Ambassadeur, quelle est la situation aux USA:

– 50 millions de vos compatriotes ne peuvent pas se soigner faute de moyens.

– Combien de centaines de milliers de vos compatriotes se sont retrouvés à la rue suite à la crise des subprimes.

– Quelle est la situation des minorités noires et latinos, ne seraient-elles pas les laissées-pour-compte des USA?

– Le racisme anti-noir n’est-il pas encore très présent dans votre pays?

– Le rapport du Département d’Etat critique la politique de la France à l’égard des ROM; quelle a été la politique de votre pays à l’égard des tribus indiennes implantées en Amérique du Nord avant l’arrivée des colons? Ce fut la politique de l’éradication. Quelle est la situation actuelle des rescapés de ces tribus? Ces rescapés gênants sont enfermés dans des réserves, soumis au désoeuvrement et à l’alcoolisme!

– Les prisons françaises seraient-elles surchargées par des individus issus des minorités; qu’en est-il des prisons américaines avec les prisonniers noirs et latinos?

– Les policiers français utilisant leurs flash-balls se comporteraient-ils comme des cow-boys? Qu’en est-il des policiers américains qui, lors des dernières émeutes de Los Angeles, ont tiré à balles réelles faisant 92 morts?

– Beaucoup d’Etats américains n’appliquent-ils pas encore la peine de mort?

– Dois-je continuer?

Monsieur l’Ambassadeur, la République démocratique française n’est pas parfaite, mais le Département d’Etat des USA ferait bien de se pencher sur la situation qui est celle de votre pays!

Je vous prie d’agréer, Monsieur l’Ambassadeur, l’expression de mes sentiments distingués.

M. André BONNETAIN

0
0