Réponse à Radu Stoenescu : le résumé geo-politique de Breivik n’a rien d’inexact

Publié le 8 août 2011 - par - 570 vues
Share

Cher Radu, tu nous livres en ce moment une analyse du long manifeste de 1500 pages d’Anders Breivik qui me semble bien trop centrée sur la mystique du texte. Tu qualifies l’auteur des attentats norvégiens de « djihadiste anti-djihadiste », titre accrocheur, mais qui ne me semble guère plus opérant que l’oxymoron « templier musulman ».

Par ailleurs, et surtout, la mystique du texte n’est pas son aspect le plus intéressant. Si l’on dégage le texte de sa mystique, et des chapitres consacrés à la vie personnelle d’Anders Breivik et à la préparation de l’attentat, c’est-à-dire, en gros, si l’on fait abstraction de la troisième partie du bouquin pour analyser la première et la deuxième, il reste dans le manifeste des éléments de géopolitique et de géostratégie parfaitement exacts. Le manifeste dénonce une collusion à trois partenaires que de très nombreux articles de Riposte Laïque, dont les miens, ont déjà dénoncée. Cette collusion comprend :

1) La nébuleuse gauchiste mondialiste et multiculturaliste dont les idées imprègnent fortement tous les partis sociaux-démocrates et même la droite libérale ; Anders Breivik appelle cette nébuleuse le « marxisme culturel » (à distinguer du marxisme économique comme analyse scientifique de l’exploitation capitaliste des salariés) ; du reste, l’emploi permanent de l’adjectif « culturel » révèle dans le manifeste une réelle volonté de précision.

2) Le capitalisme oligarchique transnational, que le manifeste appelle « capitalisme globaliste », qui vise rien moins qu’à une destruction des États-Nations par les grands groupes privés, destruction devant intervenir par tous les moyens : immigration sans contrôle, destruction de tous les services publics non-répressifs et répressifs, installation d’idéologies théocratiques et régressives.

3) Enfin, l’islam lui-même, qui, dans ses visées expansionnistes, profite fort bien de la situation d’affaiblissement des États-Nations et de corruption de leurs forces vives et de leurs élites, c’est le moins qu’on puisse dire.

Avant le manifeste d’Anders Breivik, cette collusion à trois partenaires avait été dénoncée par le penseur identitaire Guillaume Faye, dont j’ai repris les théories dans deux articles de Riposte Laïque.

http://ripostelaique.com/la-veritable-internationale-c%E2%80%99est-le-reveil-des-nations-occidentales-face-a-lislam.html

http://ripostelaique.com/en-france-en-2011-c%E2%80%99est-bien-a-une-triple-guerre-civile-a-laquelle-il-faut-helas-se-preparer.html

En conclusion, je crois qu’il faut établir deux choses :

1) Se focaliser sur les aspects strictement mystiques ou psychologiques du texte d’Anders Breivik n’est pas d’un immense intérêt pour comprendre l’état du monde actuel, comme le fait comprendre d’ailleurs un bon article d’Hélios d’Alexandrie sur Poste de veille.

http://www.postedeveille.ca/2011/07/norvege-la-folie-rationnelle-et-ses-consequences-helios-dalexandrie.html

2) le vaste résumé géopolitique d’Anders Breivik n’a rien d’inexact, il ne fait que reprendre des thèses déjà développées par des penseurs et des experts, souvent dissidents (Bat Ye’Or, notamment, qui est citée dans le manifeste, n’est pas le genre d’historienne que les bien-pensants vont chercher pour conforter leurs thèses), sachant que « dissidents » (par rapport au global-système) ne signifie pas « délirants » (je recommande d’ailleurs à cet égard la lecture d’un article de fond de maître Chansay-Wilmotte, avocat à Bruxelles sur ces questions).

http://www.postedeveille.ca/2011/07/norv%C3%A8ge-cauchemar-ponctuel-ou-d%C3%A9but-de-guerre-.html

Bref : la mystique, moi, c’est pas trop mon truc ! Voilà, cher Radu, ce que je voulais exprimer…

Jacques Philarchein

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.