Réponse à un lecteur hostile à Riposte Laïque

Publié le 15 septembre 2013 - par
Share

Je voudrais répondre à Camille Deleuim dont le message a été publié sur la page : http://ripostelaique.com/courrier-des-lecteurs-17.html.

à Mme ou M. Camille Deleuim,

En lisant votre « contribution » au site Riposte Laïque, cela m’a rajeunie. Je me suis revue, il y a 3 ans (environ, cela passe si vite), dans le même état d’esprit que vous. Je crois même avoir envoyé des messages « indignés ».

Une de mes connaissances me transférait régulièrement des liens vers ce site. Je lui répondais que je trouvais les articles plutôt racistes, moi, institutrice à la retraite, ayant porté le signe « TOUCHE PAS A MON POTE », dans les années 80, à l’époque où le bruit courait qu’on allait renvoyer tous les maghrébins. J’avais alors des enfants de familles maghrébines, respectueux des enseignants, poussant leurs enfants à réussir à l’école.

Mais faisant partie des personnes qui refusent de rester sur une opinion rigide (il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis), souhaitant m’informer pour me faire ma propre opinion, j’ai pris le temps de lire les articles, de visionner les vidéos, d’écouter les témoignages et…

Je suis tombée de haut.

ON NE NOUS DIT PAS TOUT.

Tranquillement installée dans une petite ville relativement tranquille, j’ignorais ce que vivaient, ce que subissaient certains de mes concitoyens, dans certains quartiers (que l’on dit « de non-droit »).

Je vais donc reprendre votre message et y apporter mes remarques (en bleu quand je cite).

[Bisounoursisme : déjà le titre m’a interpelée, ne l’ayant jamais vu. Google m’a donné les liens (ci-dessous)

http://www.dailymotion.com/video/x7x6gr_les-nouveaux-fachos-le-bisounoursis_news

http://fr.answers.yahoo.com/question/index?qid=20121225060154AAqB3kn

http://lycka.skyrock.com/2984794799-le-bisounoursisme-ou-maladie-du-bisounours.html

Quelle en est votre propre définition ?

Bonjour,

Je vous écris pour vous donner mon avis, qui vous importera sûrement peu, vu votre extrême tolérance.

Sans doute style humoristique voulant dire le contraire de ce qui est écrit. Si « intolérance » il y avait, votre message n’aurait pas été publié. La qualité de Riposte Laïque, justement, c’est de donner la parole à tout le monde, dans la limite de ce qui est toléré, bien entendu (pas d’insultes, par ex).

Comment osez-vous appeler votre site riposte laïque? La laïcité admet le respect de toutes les religions.

Par principe, la laïcité est un concept étroitement lié à celui de la liberté d’expression et d’opinion.

Il est permis à chacun de pratiquer la religion de son choix, tant que cette pratique ne va pas à l’encontre des droits d’autrui. Les démonstrations d’appartenance à une religion peuvent cependant être restreintes. C’est le cas notamment des fonctionnaires, qui durant leur service n’ont pas le droit de porter de signes religieux. De même, il est interdit d’afficher des signes ostentatoires religieux dans les écoles de la République.

Dans Riposte Laïque, il faut d’abord prendre en compte « riposte » (synonymes : réponse – réaction) avant le mot « laïque » (contraire de religieux).

Et de quel droit critiquer vous la religion la plus pratiquée dans le monde?

Pouvez-vous donner vos sources quant au pourcentage de chaque religion « pratiquée » ?

Je pense qu’il y a une énorme différence entre « être de religion » et « pratiquer une religion ». Tous les musulmans ne pratiquent pas, certains sont même « apostats » ce qui met leur vie en danger, quand ils ne sont pas exécutés ou assassinés, car ce n’est pas accepté par les lois coraniques.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Islam : En 2010, le Pew Research Center estime que l’islam compte 1,6 milliard de fidèles (soit 23,4 % de la population mondiale)13, ce qui en fait la deuxième religion du monde après le christianisme et devant l’hindouisme. C’est, chronologiquement parlant, le troisième grand courant monothéiste de la famille des religions abrahamiques, après le judaïsme et le christianisme avec lesquels il possède un certain nombre d’éléments communs.

Si les extrémistes islamistes sont à réprimer, les islamistes, eux ne font que croire en une religion,

Islam, oui, islamisme, non !

« -isme » s’ajoute à un mot pour désigner une idéologie ou une attitude intellectuelle ou pratique, dont le principe est révélé par le radical : ainsi le christianisme est l’enseignement tiré des paroles du Christ, le pragmatisme est l’attitude de celui qui estime que l’action (pragma) doit être la mesure de toute chose.

La réalité nommée par le radical est la mesure de ce que désigne le mot : si j’adhère au marxisme, la pensée de Marx mesure ce qui peut être considéré comme appartenant au marxisme, et je suis ainsi dit marxiste.

La suffixe « -iste » désigne celui qui adhère au « -isme », et affirme son adhésion au radical. Il peut aussi en désigner le spécialiste, comme dans le mot « chim-iste ».

qui a lieu d’être autant que le christianisme (jamais critiquer sur votre site mais qui pourtant n’est pas exempt de tout défauts).

Pour faire une telle affirmation, il faut avoir lu tous les articles parus sur Riposte Laïque. Est-ce votre cas ?

Pour éviter de remonter à Mathusalem, il faut rester dans le contemporain, c’est-à-dire de 2000 à 2013.

Placer dans un tableau les religions actuelles, leurs défauts (!!), le nombre de victimes « au nom de leur dieu respectif ». Et on pourrait alors tirer des conclusions plus sérieuses.

Vos généralités de bistros sont ridicules. Ce n’est pas l’islam qui devrait vous faire peur mais plutôt votre propre bêtise.

Encore une fois, vous ne citez rien. De quelles généralités parlez-vous ?

Et pour votre culture, j’aimerais vous rappeler qu’au moment ou la France, cette chère et tendre terre que vous voyez si menacée par ces méchants musulmans, les a incité a venir quand elle avait besoin de main-d’oeuvre a bas prix.

Rectifions : ce n’est pas la France qui a incité les travailleurs étrangers à venir, ce sont les divers gouvernements.

Ce n’étaient pas les 1ers à venir chercher du travail en France, il y a eu les Italiens, les Espagnols, les Polonais. Si vous interrogez ces immigrés, ils vous diront qu’ils n’ont pas toujours connu des jours roses, mais ils n’ont jamais brûlé de voitures, jamais incendié des lieux publics, jamais caillassé les pompiers, encore moins les policiers, leurs enfants allaient à l’école où ils respectaient les enseignants.

Avant d’accuser tout un peuple, renseignez-vous sur les vrais coupables.

De quel peuple parlez-vous ? Y a-t-il plusieurs peuples sur notre territoire ?

A quels coupables faites-vous allusion ? Pouvez-vous préciser ?

Camille Deleuim ]

Je vous souhaite de devenir, comme moi, au fil des années de lecture, plus lucide, plus indépendant(e) dans vos opinions, évitant les idées toutes faites que l’on nous sert dans tous les médias, ne plus être un mouton qui suit celui de Panurge.

Ca fait parfois mal de voir comment le fait de vouloir défendre son pays d’un nouveau fascisme, que des milliers de musulmans refusent dans leur pays (c’est d’actualité), vouloir protéger la femme (en êtes-vous une ?) des dangers que combattent des musulmanes dans leur pays, parfois au péril de leur vie, vous met immédiatement l’étiquette de « raciste ».

Une religion n’est pas une race, l’islamisme n’est pas une religion et depuis peu, le mot race a été supprimé.

En 1789, nos ancêtres (mais êtes-vous de nationalité française ?) se sont battus pour qu’il y ait séparation de l’état et de l’église, afin que le clergé ne se mêle plus des affaires politiques, ce n’est pas en 2013 que l’on va laisser une idéologie « ô combien dangereuse » (seules les lois coraniques sont acceptées) faire la loi en France, pays de la liberté et de ses lois républicaines, qui sont de plus en plus malmenées.

Tout être humain a le droit d’avoir ses propres idées, ses propres opinions, ses propres croyances, pourvu que cela ne gêne pas son voisin. Il n’est pas interdit de pratiquer sa religion dans l’intimité ou dans des lieux prévus à cet effet, mais vouloir imposer les lois de sa religion aux autres n’est pas tolérable (intervenir pour les menus dans les cantines, refuser un médecin homme, par exemple).

Bien laïquement.

Gilberte Martoïa

 

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.