A Maisonneuve, journaliste qui méprise le droit à la sécurité des Marseillais

Publié le 10 novembre 2016 - par - 13 commentaires - 2 011 vues
Traduire la page en :

thibaultmaisonneuve

 

Monsieur,

Vous êtes le rédacteur en chef de la radio de service public « France Bleu Provence ».

Le préfet de Marseille a ordonné la fermeture du week-end de deux postes de police, aux Chartreux et à l’Estaque.

Cette nouvelle suscite la légitime indignation et l’inquiétude des populations de ces quartiers.

Ce matin, 10 novembre 2016, concernant cette information, vous avez affirmé sur France Bleu Provence qu’il fallait accepter les décisions du préfet et que la police devait « faire des économies. »

Je ne sais pas où vous avez été chercher, Monsieur Maisonneuve, que la police « devait faire des économies » ni de quel droit vous vous permettez d’asséner une telle chose sur les ondes.

A vous entendre, il y aurait donc trop de police à Marseille et il serait temps de mettre un terme à cette débauche de forces de l’ordre dans notre ville…

Savez-vous, Monsieur Maisonneuve, que Marseille est une poudrière de violence, de délinquance et de crime, que des meurtres, des viols, des agressions, des vols et des règlements de comptes ont lieu pratiquement toutes les nuits et tous les jours, dans le centre ou dans les quartiers ?

Savez-vous, Monsieur Maisonneuve, que votre grand patron du service public gauchiste le président François Hollande nous a dit que nous étions « en guerre » contre un ennemi invisible et non nommé ?

Avez-vous pensé, Monsieur Maisonneuve, à la détresse, au désarroi et au désespoir des victimes de violences, de vols ou de viols de ne pas pouvoir accéder immédiatement à une autorité protectrice et réconfortante après avoir subi ces crimes et délits et d’être obligées de mener pantelantes des recherches laborieuses, en pleine nuit, pour trouver un autre hypothétique poste de police ouvert… ?

Avez-vous déjà été agressé, volé ou violé, Monsieur Maisonneuve ?

Je ne le crois pas. Vous êtes enfermé dans votre tour d’ivoire de la rue Mozart, à Aix-en-Provence, toute la journée et vous ne sortez sans doute pas beaucoup dans la rue pour avoir un tel mépris de vos concitoyens.

Seriez-vous aussi enclin à vouloir nous affirmer, Monsieur Maisonneuve, que nous avons trop de forces de l’ordre en France, trop de tribunaux, trop de places de prison, trop d’hôpitaux, de cliniques et d’établissements de santé et bien sûr une armée bien trop nombreuse… ?

Et bien, vous avez tort, Monsieur Maisonneuve.

La France a aujourd’hui besoin de recruter au moins 200 000 policiers, gendarmes et forces spéciales et 400 000 soldats dans l’armée. Et il faudrait bâtir de nouvelles prisons pour au moins 200 000 cellules disponibles pour les délinquants et criminels qui vont très bientôt en avoir besoin, au lieu de les laisser courir impunément dans les rues.

Les économies d’état doivent se faire sur d’autres postes que la sécurité publique, à commencer par stopper la dilapidation affolante de ce gouvernement fantoche de nos finances en les distribuant par dizaines de milliards d’euros à de nombreux dirigeants d’autres états du monde et à toutes sortes de causes obscures et vénéneuses.

La sécurité publique est un droit du peuple et c’est une obligation constitutionnelle pour l’état de l’assurer, Monsieur Maisonneuve.

Non, Monsieur Maisonneuve, on ne doit pas fermer de postes de police ni de commissariats. Sinon, demain on dira qu’ils ne servent à rien (en effet, plus personne ne pourra s’y rendre) et on continuera à en fermer d’autres. Et les voyous auront un blanc-seing pour mettre la ville à sac et à feu et à sang.

Il y a des sujets sérieux, dans la vie, Monsieur Maisonneuve.

Depuis que vous êtes arrivé à France Bleu Provence, je vous entends peu à peu dériver vers un laxisme bien gauchiste à l’image de celui de vos patrons et je suis très inquiet d’entendre des gens comme vous nier les réalités et s’autoriser à émettre des avis de plus en plus nauséabonds et antipatriotiques.

Votre prédécesseur, Monsieur Jean-Laurent Bernard, était cent fois mieux que vous.

L’information est un métier, Monsieur Maisonneuve. Allez donc apprendre ce métier pour donner une information véritable et objective et pas vos avis personnels délirants.

Continuez votre cuisine, Monsieur Maisonneuve, on ne peut pas vous en empêcher. La loi protège les scribouillards qui se prennent pour des journalistes. Mais vous êtes sûrement plus un ennemi de la France qu’un de ses amis. Et la France ne l’oubliera pas.

Civilement vôtre.

Laurent Droit

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
Dodds

Il faut bien que ces privilégiés fiscaux donnent des gages de fidélité au système qui les subventionne avec l’argent de nos impôts !

lucifer

Encore un petit chefaillon qui amplifie la voix de son maitre . Un petit trou du cul ,qui vit sur le dos des gens qu’il méprise . Oui ! car une radio ça vit avec l’argent du public. Argent qui serait bien utile aux policiers, pour leur permettre de mieux s’équiper.;et ainsi remplir leur mission :protéger les biens et les personnes.

BALT

On apprend aux étudiants journalistes la même chose qu’aux étudiants de sciences po: Parler d’un sujet qu’ils ne connaissent pas. Authentique.

Robert Cohen-Tanoudji

En quoi le fait que les arabes-rom-noirs délinquants s’entretuent entre eux pour le traffic de drogue vous-dérange-t-il ? Cela devait plutôt vous réjouir, non ?

D’une certaine façon oui. Mais la sécurité publique doit être assurée.

Verdier

L’illustration de la raclure suffisante médiatique :c’est-moi-qui-pense-et-je-sais-tout

Complètement d’accord avec votre article Laurent Droit…..à une exception près : les 200 000 places de prison son inutiles car tout délinquants (êtres majoritairement des arabes et des noirs…. Hé oui la population asiatique est extrêmement minoritaire dans les prisons aujourd’hui : c’est un fait vérifiable et avéré) devraient être renvoyés chez eux avec interdiction définitive de retour sur le territoire

Certes pour cela il faut autre chose que des politicards émasculés comme dirigeants !

Debaia

Même nom même ordure qu’il soit français ou espagnol

Ces gens-là sont des cas qu’il faut étudier. Il faut ouvrir leur cerveau et comprendre comment ça se passe. Pourquoi ils sont comme-ça?

belge-en-courroux

dans ce genre de cervelle vous trouverez sans aucun doute un narcissisme au service duquel tous les neurones fonctionnent … alors pour paraître encore plus beau de l’intérieur comme de l’extérieur : petite coiffure négligée, barbe post 68 , et idées de gauche à gogo … ça doit faire tomber les filles … ou les hommes … ou les deux ;-)

Oui, c’est tout à fait ça !! :o)

christine L

Le cerveau ? Quel cerveau ???

Oui, on se demande.

lucifer

Mission impossible ….la case est vide !

Lire Aussi