Réponse au lecteur qui me met au défi de nier le réchauffement climatique…

Publié le 6 août 2015 - par - 55 commentaires - 2 882 vues
Share

rechauffementoursAprès un papier sur le lion Cecil et son chasseur, Walter Palmer, dont les commentaires montrent surtout que certains lecteurs ont une finesse qui avoisine celle d’une division de chars d’assaut, l’un d’eux écrit qu’il ne manque plus qu’un article niant le réchauffement climatique.

http://ripostelaique.com/walter-palmer-lassassin-du-lion-cecil-est-un-heros.html

Excellente suggestion au moment où le climathon parisien se prépare. Cette hystérie mondiale avec nos fleurons de la pensée écolomaniaque que sont Arthus-Bertrand et Monsieur Hulot, et surtout le GIEC (Groupe d’experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat) aura lieu en décembre.

Les médias français vont une nouvelle fois s’illustrer en créant « un climat » de terreur millénariste autour du réchauffement présumé de un ou deux degrés de la planète.

Obama, le pire président américain depuis Jimmy Carter, vient de lancer une phrase soigneusement concoctée par ses communicants, les mêmes qui lui firent attraper une mouche en vol durant une interview et mettre en avant un père de famille qui demandait un mot d’excuse au Président des Etats-Unis pour sa fille qui se prénommait Kennedy (Ah ! le symbole) : « Nous sommes la première génération qui ressent l’impact du changement climatique. Nous sommes la dernière génération qui peut faire quelque chose à ce sujet. Nous n’avons qu’une maison. Nous n’avons qu’une planète. Il n’y a pas de plan B. »

Mieux que Port de l’angoisse, planète de l’angoisse.

Une chose est sûre : la diversité d’opinions sur le sujet n’est pas de mise. Ceux qui osent mettre en doute le réchauffement climatique sont taxés de « négationnistes » par les ayatollahs du GIEC et les crédules globalisés. Les menaces et les propos diffamatoires pleuvent sur eux. Douter du réchauffement climatique, c’est être le complice d’un Auschwitz planétaire.

Qu’est-ce que la climatologie ?

Si la météorologie peine à devenir une science, la climatologie n’est, pour l’instant, qu’un rassemblement d’experts autoproclamés qui, en trichant sur les données climatiques, ont instauré une angoisse mortifère à l’échelle de la planète. Ils anthropomorphisent le globe en déesse morale. Il y a dans le discours de ces gens, les germes prometteurs d’un fascisme plus mou que les précédents mais tout aussi efficace. Un jour, ils demanderont aux gamins de dénoncer leurs parents quand ils ne feront pas le tri sélectif, quand ils dealeront des ampoules à incandescence, quand ils rigoleront de la bobine d’un Arthus-Bertrand traumatisé de prendre l’avion. Il y a aussi dans l’esprit des hystériques de l’écologie, un fort sentiment religieux. Seul le fait de nous amender, de devenir bons et respectueux de Déesse Nature, de confesser nos péchés écologiques, nous sauvera de l’enfer du réchauffement.

Selon le GIEC, 90% des scientifiques s’intéressant au sujet sont d’accord. Mais jusqu’à aujourd’hui la science ne se décide pas à la majorité. Nous ne sommes plus au temps de Copernic et de Galilée. La science est amorale. C’est en cela que la climatologie n’est pas une science.

Le réchauffement de la planète est une croyance, une divination, pas un fait scientifique. Un des amalgames dont sont friands les réchauffementeurs est de faire passer des fluctuations purement météorologiques pour des manifestations de changement climatique. Mais jusqu’à aujourd’hui, il n’a été trouvé aucun lien de cause à effet entre le fait :

  • que la Terre se réchauffe peut-être et
  • que ce réchauffement est inhabituel et
  • que ce réchauffement inhabituel est dû essentiellement à nos rejets de CO2 et
  • que ce réchauffement inhabituel et anthropogénique a des conséquences catastrophiques pour l’avenir et
  • que la meilleure politique pour lutter contre ces catastrophes futures est de lutter contre les rejets de CO2 dès à présent.

Une doctrine liberticide

Les doctrinaires écologistes ne sont plus les clowns lyriques des décennies précédentes. Ah ! René Dumont et son verre d’eau. Ils présentent aujourd’hui tous les symptômes de futurs architectes d’un État totalitaire vert.

Leur tenir tête revient à ruiner sa carrière. Oser écrire que les pôles n’ont pas toujours été couverts de glace, que l’extinction des espèces n’est pas une nouveauté, que le changement climatique est cyclique et imprévisible, que la contribution humaine à la création de CO2 est anecdotique à l’échelle de la planète, est l’assurance d’être ostracisé, d’être réduit à l’état d’imbéciles écologiquement incorrect, de terroristes que l’on doit interdire de médias. Les huées avant le bûcher (attention au dégagement de CO).

Qui est derrière cette escroquerie intellectuelle ?

D’abord, l’écoculpabilité telle que nous la vivons est un luxe de pays riches.

Le paysan du Zimbabwe se fout du lion Cecil comme il se moque que ses quelques vaches étiques pètent du méthane.

Mais derrière ces appels aux bons sentiments, cette réactivation des peurs archaïques, il y a surtout de nouveaux impôts basés sur le péché de produire du CO2. Une manière de remplir les caisses de l’État.

Il y a également l’apparition d’industries très juteuses : isolation des habitations, construction d’éoliennes, installation de panneaux solaires, apparition de voitures hybrides ou totalement électriques.

Ne pas oublier tous les scientifiques et les professionnels associatifs spécialisés dans l’environnement qui vivent grâce aux subventions gouvernementales. Et nos politiques qui font semblant d’être convaincus par la pseudo-science climatologique. Elle leur permet d’établir un solide rideau de fumée (pollution ?) pour éviter de parler de choses qui fâchent bien davantage qu’un ou deux degrés de plus à la surface de la planète[1]. Pour eux, il est préférable que l’opinion publique se focalise sur ce sujet plutôt que sur la montée de l’islamisme, la crise économique, le retour des famines, le manque de terres arables pour faire face à la croissance démographique, l’utilisation aberrante de l’eau, le gavage des traders, les paradis fiscaux…

C’est donc dans le cadre de ce Grand Mensonge que M. Hollande s’apprête à recevoir les dirigeants du monde, les associations bien-pensantes, les personnalités politiquement correctes.

Contester l’idéologie climatologique, ce n’est pas contester la nécessité de moins polluer, de moins gaspiller, de moins consommer n’importe comment n’importe quoi. Mais il s’agit-là d’une autre réflexion que celle concernant l’état du climat. Une réflexion sur l’état de nos sociétés.

Comme le souligne l’Australien Ian Plimer, ardent contradicteur du réchauffement climatique, auteur de Heaven and Earth : « Il y a trente ans, si vous aviez demandé à des scientifiques ou à des médecins d’où venaient les ulcères à l’estomac, ils vous auraient tous fait la même réponse : les ulcères venaient de l’acide produit par un excès de stress, bien sûr. Tous, sauf deux chercheurs, qui ont été cloués au pilori pour leur théorie aberrante selon laquelle les ulcères étaient causés par une bactérie. En 2005, ils ont obtenu le prix Nobel. Le “ consensus ” se trompait. » Nous pourrions ajouter qu’il y a un siècle, d’autres scientifiques tout aussi experts que ceux du GIEC étaient certains que la masturbation rendait sourd.

A bon entendeur ![2]

Marcus Graven

[1] – d’ailleurs comment calcule-t-on une hausse moyenne des températures de 2°C quand il fait jusqu’à -89°C à Vostok en Antarctique et +58°C à El Aziza en Libye ?

[2] – quelques lectures : La servitude climatique de Jean-Michel Bélouve chez Liber Media ; Heaven and Earth de Ian Plimer chez Taylor Trade Publishing ; Les scientifiques ont perdu le Nord de Serge Galam chez Plon : CO2, un mythe planétaire, de Christian Gerondeau, Éditions du Toucan.

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
François

C’est un exemple magnifique de quelqu’un qui cherche à être convaincant pour se donner bonne conscience plutôt que d’accepter la situation actuelle.
En effet, dans cet article, mis à part « les autres ont dit », « les autres sont nuls » et « les autres en profitent », il n’y a aucun argument réel qui permettrait un débat intelligent. C’est dommage, j’espérai apprendre des choses.

"La Bulle "

Entièrement d’accord avec vous !
Le  » climathon  » auquel vous fêtes allusion a été repris par Mr Benoit Rittaud qui, chaque semaine, sur son site, fait la synthèse de toutes les âneries que l’on voit ou entend dans les médias.
C’est très instructif ! C’est avec des gens comme vous qu’on connait, vraiment la vérité !
Bravo, continuez le combat !
Climatiquement vôtre. JEAN

23bixente23

Autant je n’avais pas aimé l’article sur le lion Cecil (de mon point de vue, qu’un gros con pété de thunes se paie la mort inutile et barbare d’un animal noble qui plus est en voie d’extinction, juste parce qu’il trouve ça fun et qu’il en a les moyens, est proprement scandaleux, point barre. Ça n’enlève rien à l’horreur du reste de l’actualité, mais un scandale reste un scandale. Fin de la polémique, autant j’applaudisaà 2 mains (si si !) cet excellent article sur l’escroquerie de l’apocalypse climatique ! Bravo !

CANS

http://transpolair.free.fr/sciences/climat-arctique/climat-arctique.htm
En 1974, un article parait sur le refroidissement du climat mondial…. et propose comme remède : faire fondre l’Arctique !!!!
Chercher l’erreur.

Joan of Arc

Entièrement d’accord avec Mr Sogno sur le fond.
Pour ce qui est de l’ami Marcus eh bien ce que je puis dire c’est qu’il me serait plus agréable de lire du bhl; faut le faire franchement! L’article sur Cecil était mediocre, celui-ci n’est guère meilleur.
Rassurez-vous Duflot, Cosse et Placé ont fait bien plus de mal à l’écologie en France que vos écrits mais tout de même. C’est quoi votre prochain sujet, les américains qui ne sont jamais allé sur la Lune?
Bon je vais me consoler en lisant d’autres articles de RL, plus intéressants et mieux informés ;)

Herbert Sogno

Je profite que vous m’évoqiiez si favorablement pour enchainer sur ce que vous dites en ce qui concerne le mal fait par les Verts à l’écologie. C’est un peu hors sujet mais d’une importance tellement GRAVISSIME que je ne peux pas manquer cette occasion d’en profiter, surtout que je n’aurai jamais le temps de réunir toute la bibliographie nécessaire à l’article que ce message requiert : rien n’est plus anti-écologique que de s’opposer au nucléaire ou s’investir dans le renouvelable.

Pour plus d’information, abonnez-vous aux lettres de Michel Gay ou à celles de « Sauvons le Climat » ( bien qu’ils n’aient pas compris que le CO2 ne peut pas être responsable du réchauffement ) mais néanmoins je vous livre quand même une info totalement SCOOP, bien que j’en prédise l’avènement depuis des années. Il y a quelques jours, sur Arte, ou la 5 ( c’est dire si c’est incontestable tellement la conclusion est anti-bobo, c’est-à-dire contraire à l’éthique de ces chaînes ) , dans une émission dédiée à l’énergie nucléaire, j’ai entendu une scientifique américaine affirmer que d’ici 10 ans, elle serait en mesure de concevoir des centrales capables de fournir de l’électricité à toute la Terre pendant 72 ans avec pour seul combustible la totalité des déchets stockés à ce jour ( ainsi totalement recyclés donc ). Si vous tous lecteurs, ne trouvez pas cette info jubilatoire, je ne sais pas ce qu’il vous faut. C’était obligatoire, la radioactivité, c’est de l’énergie, forcément les scientifiques devaient finir par savoir comment l’exploiter ( à partir de sels de sodium il me semble ).

Quel malheur ces Verts. En plus ils aident à élire des gens que ma lâcheté m’empêche de qualifier ( brrrrr).

Si vous l’avez lue, transmettez cette info, c’est trop grave, trop important.

jim

Mr Graven, Ce n’est pas par inconsistante réaction émotionnelle que j’ai qualifié de « laïus foireux »l’article que vous avez commis hier,mais parce qu’il était vide de sens.Vous nous parlez aujourd’hui du réchauffement climatique et cette fois-ci je vous trouve ,en gros,bien plus pertinent;nous sommes en effet soumis au matraquage d’une vaste escroquerie orchestrée par l’ONU ce »machin »,à prétention de gouvernement mondial et donc supranational.Le fameux GIEC est né sous l’égide de l’ONU fin des années 1980 et il est plus universellement connu sous le sigle IPCC pour »Intergovernmental Panel on Climate Change »;y est associé le ridicule vice président US AL GORE.Ce GIEC-IPCC est constitué de nombreux scientifiques de disciplines variées.Leurs travaux sont »sponsorisés » par l’ONU et les résultats qu’ils produisent,à échéance régulière,sont »supervisés » avant publication par des « experts gouvernementaux ».Cela est allé jusqu’à la MANIPULATION (se reporter à la célèbre courbe en crosse de hockey de MANN-se documenter aide à ne pas finir complètement idiot).Tout cela dans le dessein de donner à croire aux « masses » que l’ONU est habilitée à résoudre le problème de l’élévation globale de la température du globe.Personne ne niera , cette élévation,mais voilà où se niche l’escroquerie:la démarche duGIEC-IPCC,part du postulat que cette élévation est due aux activités humaines.Cela veut dire qu’il est demandé aux peuples d’accepter ce « principe » non démontré et tout est fait pour »adapter » les résultats scientifiques duGIEC-IPCC defaçon qu’ils »collent » au postulat de départ!.Après le scandale de la manipulation de MANN et, par la suite,de révélations livrées au public( oh pas chez nous pour sûr…) par des documents dérobés, des communications téléphoniques « interceptées », un grand nombre de scientifiques de l’IPCC quittèrent cet organisme ONUsien pour se regrouper au sein d’un nouvel organisme qu’ils nommèrent ,pour bien se démarquer, NIPCC(NonIntergovernmentalPanelonClimateChange) dont on ne nous parle jamais et dont aucun représentant n’est jamais invité à s’exprimer dans les « media » aux ordres.Le NIPCC est donc l’anti-GIEC ,oh combien plus crédible car lui prend en compte l’impact de l’activité solaire ,en ses cycles périodiques, plutôt que notre contribution, nous êtres vivants divers et variés , si insignifiants et pourtant tous si précieux sur notre galère car interdépendants,vous Marcus,et moi et..le lion tué et les abeilles ..par milliards. Oui nous sommes ,nous les « bipèdes »,globalement nuisibles surtout envers nous mêmes mais pas au point de modifier le climat ;pas ce péché..;quelle vanité.Comme son nom le signifie ,l’anti-giec est -indépendant- de toute pression politique car sans aucun lien avec un gouvernement. Selon eux l’élévation de la teneur en CO2 n’est pas due aux activités humaines mais à l’échauffement des océans (vous voyez le cercle vicieux dû à l’effet de serre…). Ne parle t-on pas de plus en plus (à l’origine du phénomène) et pour cause, de l’impact de cette bombe thermonucléaire qu’est notre soleil ?… PS Donc j’approuve votre dernier papier (dans les grandes lignes) , mais pourquoi voulez vous absolument que le paysan du pays d’Afrique en question ne soit pas attaché à ses lions ? N’êtes vous pas attaché par exemple à nos différentes races de vache, ou ne suis je vraiment qu’un vieux con… lire la suite

Caroline C.

Le paysan d’Afrique n’est pas plus attaché à ses lions que le berger Français ne l’est aux loups .

Spipou

J’ignore, comme tout le monde, si la terre se réchauffe. Ce que je sais, c’est qu’on ne possède des photos satellite de la banquise arctique que depuis 1979… année la plus froide enregistrée par les stations polaires depuis leur installation. L’année la plus chaude, nettement plus chaude que 2015, était 1956, si j’ai bonne mémoire.

Alors évidemment que depuis 1979 la surface de la banquise a diminué !

Mais c’est sur ce genre de données que se base le GIEC : 1979 – 2015…

D’autre part, le principal gaz à effet de serre n’est pas le gaz carbonique, mais la vapeur d’eau.

On ne sait pas, non plus, si les augmentations historiques du taux de gaz carbonique dans l’atmosphère ont précédé ou succédé les réchauffements.

Tout est à l’avenant.

Pour répondre à un commentaire ci-dessous, Claude Allègre est effectivement un charlatan, qui n’a pas hésité à mentir de nombreuses fois pour faire avancer ses thèses, mais il y a d’autres scientifiques qui ne sont pas des charlatans, comme Vincent Courtillaud, qui maintiennent qu’en l’état actuel des connaissances, on est incapables de dire si la terre se réchauffe.

Au sujet du lion, j’ai lu ça dans Courrier International : « Les Américains ne réagissent jamais quand des villageois se font tuer par des lions et des éléphants »

http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2015/08/03/le-zimbabwe-a-des-problemes-plus-graves-que-la-mort-du-lion-cecil/

Patrick Zbinden

Ce sont les hommes qui sont en surpopulation (plus d’un milliard aujourd’hui en Afrique) pas les lions et les éléphants qui au contraire sont en voie de disparition car l’homme s’est emparé de leurs territoires, alors ne venez pas nous faire pleurer sur le sort des quelques humains tués par des animaux qui n’ont plus d’espace vital.
.

Patrick Zbinden

Ce sont les hommes qui sont en surpopulation, plus d’un milliard aujourd’hui en Afrique, pas les lions et les éléphants qui au contraire sont en voie de disparition par la faute de l’homme qui leur a volé leur espace vital en s’accaparant leurs territoires.
Alors ne venez pas nous faire pleurer sur le sort de quelques villageois tués par des animaux qui étouffent sous la pression humaine.

marKus

Pas sur qu’insulter les lecteurs fasse avancer les choses… Et oui, M. Graven, il y a des commentaires sur RL dorénavant, va falloir vous y faire…

Herbert Sogno

Voilà pourquoi je préfère les esprits normaliens aux sorbonneux. Lancez à Marcus n’importe quel défi d’écriture, il le relèvera ( ici je conjecture bien sûr pour décrire l’effet produit, il a certainement ses limites ) , qu’importe le fond du sujet, pourvu qu’on ait l’ivressse d’argumentailler, avec des effets de prose qui sont tous des sophismes : on retrouve ici par exemple son habituelle hyérarchisation des menaces ou des importances qui l »entraînent au sacrifice des unes pour le bénéfice des autres. Evidemment, d’origine anthropique ou pas, le réchauffement climatique, s’il continue à ce rythme – ce qui n’est pas prouvé – aura ( a déjà ) des conséquences d’envergure cataclysmique extrêmement mortifères, tant pour les humains que pour la biosphère ( c’est déjà le cas, de façon mesurée ). Malheureusement, seules les idées comptent et je me vois obligé d’abonder dans son sens sur quelques points cruciaux : En effet, tout d’abord il faut se méfier de la désinformation, et des pouvoirs oligarchiques et lobbyistes ; aujourd’hui ils contrôlent tout, et presque tous. Mais surtout, et c’est l’essentiel, j’ai milité ces dix dernières années contre l’utilisation des ressources fossiles carbonnées dans le but d’enrayer le réchauffement climatique dénoncé presqu’unanimement par la communauté scientifique, en considérant les sceptiques comme des clowns. Je parle évidemment ici de ceux qui dénigrent son caractère anthropique, puisque ceux qui le nient radicalement butent contre les chiffres. J’ai signé des centaines de pétitions dans ce sens. Eh bien, il ne faut jamais dire jamais, car je suis tombé sur une vidéo d’une conférence donnée cette année par François Gervais, un éminent thermodynamicien, médaillé du CNRS et de l’Académie des Sciences, et qui démontre de manière irréfutable ( à moins d’être un falsificateur ) que le CO2 ne peut pas être responsable du réchauffement : http://www.solidariteetprogres.org/climat-effet-de-serre-en-question.html Formé en physique moi-même, je comprends parfaitement son explication ( il y a saturation de l’absorption par le CO2 qui, dans les longueurs d’onde où il capte la chaleur, absorbe déjà tout ce qui peut l’être depuis belle lurette ; 100 m d’atmosphère y suffirait en réalité. Donc on peut en rajouter tant qu’on veut, ça ne changera rien. ) Peut-être bien qu’on se fait tous complètement embobiner avec cette histoire ( lui incrimine des cycles solaires de 60 ans ) ou également que si nous sommes responsables, ce n’est pas par le CO2. En tout cas, la probité de ce scientifique de très grande envergure n’est pas contestable. L’autre point sur lequel il a parfaitement raison, c’est lorsqu’il écrit que la Science ne se décide pas à la majorité. Mais la climatologie en est bel et bien une, peut-être encore adolescente il est vrai. ( Il n’y a aucun problème pour établir un moyenne mondiale des températures, elle se calcule comme toutes les moyennes, avec une pondération par la surface si nécessaire ). Je vous invite vraiment à écouter cette conférence, il y a là de quoi remettre en question tous vos dogmes en la matière, et si vous êtes… lire la suite

Olivier

Oui, les conférences et la publicité qui tourne autour sont néfastes.
Oui, ce ne sont que des énormes rassemblements d’hypocrites et de communicants qui ne vont absolument rien faire pour le climat mais tout pour que le public ait une bonne image d’eux. Non, ces conférences ne servent à rien.

Il n’empêche que le réchauffement climatique est un fait, que vous le vouliez ou non, et si vous voulez des preuves, autres que par des politiques ou même des scientifiques, renseignez vous un peu : de nombreuses espèces du sud sont en train de remonter au nord, et de nombreuses espèces du froid remontent plus au nord encore, ou disparaissent.

La cause du réchauffement ? On peut ne pas en être certain, mais ce qui est sûr, c’est que nos activités ont un impact GIGANTESQUE sur l’environnement, à tout les niveaux, et si vous en doutez, allez voir des élevages ou des cultures intensifs, voyez l’état de nos villes, voyez les milliers d’usines qui existent.

Claude Brasseur

Personne n’a de raison de nier que la terre se réchauffe un peu. Un thermomètre pieusement mesuré chaque jour en Angleterre en témoigne: une lente montée en 5 siècles, avec des hauts et des bas. Même les climatocatastrophistes reconnaissent que, depuis la montée nette des années 90, la montée de la température s’est calmée pendant que le taux de CO2 dans l’air grimpait de 25%. Toutes les prédictions des grands prêtres du GIEC sur le court terme, TOUTES, se sont infirmées, y compris la disparition des glaces de l’arctique pour 2013…et nulle part cela n’a mis fin aux nuisances de ces futurologues! Sommes-nous aussi naïfs que les Témoins de Jéhovah à qui on peut périodiquement annoncer la fin du monde? L’affaire du CO2 est réglée depuis longtemps! Ce gaz n’existe qu’à l’état de traces dans l’atmosphère (4 molécules sur 10.000), était 16 fois plus dense il y a 100millions d’années,du temps des dinosaures… sans effet notable sur le climat estimé de l’époque.
Les climatocatastrophistes nous menacent d’une montée de 3°C environ si le taux de CO2 double alors qu’il ne s’est rien passé avec 16 fois plus. Ces faits sont scientifiquement acquis et ne sont contestés par personne. En matière de climat futur le GIEC est au mieux un farceur, au pire un escroc. Marcus Graven a deux mérites:
1/ Montrer que l’on ridiculise notre esprit critique et qu’ainsi
2/ nos maîtres nous évitent d’identifier les vrais problèmes de notre société parmi lesquels les 1.000 pollutions du milieu…
Personne n’a la moindre idée du temps en 2050 ou 2100!

Hec38

Je suis plus tenté de croire les scientifiques honnêtes que les experts supposés qui qui peuplent le GIEC. Je renvoie donc ces brillants sujets à l’excellent article du club Danton paru sur le site « résistance 2017″ d’où il ressort que les mêmes qui prédisaient un refroidissement climatique dans les années 60-70, défendent aujourd’hui la théorie du réchauffement. Quant aux élucubrations des ‘Verts », cela ressemble à une idéologie destinée à créer de nouveaux impôts. i les verts pouvaient taxer leurs imbéciltés, lis s’autofinanceraient.

Turquet

Bonjour,
Quid de la couche d’ozone dont on nous rebattait les oreilles il y a quelques années ?
Tout ce tintamarre me fait penser à cette histoire de l’éléphant et de la souris qui dansent dans la savane , au bout d’un moment la souris dit à l’éléphant :  » à nous deux qu’est ce qu’on fait comme poussière! »( le co2 dégagé par l’activité humaine serait la souris).

Herbert Sogno

J’ai écouté attentivement, et je me dois de signaler un gros bémol parmi plusieurs. Tout d’abord, l’interviwer est un peu à l’ouest et désoriente un peu le débat. Egalement, 0,74°C en un siècle, non seulement ce n’est pas négligeable, mais c’est énorme. D’autre part, il est fantaisiste de postuler que ça n’a pas de sens d’en parler puisque d’un point de vue de la thermodynamique stricte, ça correspond à une augmentation de la quantité de chaleur ( notée Q ) emmagasinée par la surface ( air, terre et eau ) et ça, c’est de la physique et c’est incontestable. Ils oublient également d’évoquer tous les cercles vicieux ( comme la perte d’albedo des surfaces gelées mais il y en a dautres ) qui peuvent emballer le réchauffement. Enfin, et c’est le pire bémol, il ya confusion totale et effarante, dans la causalité sur la perte de biodiversité entre la concentration en CO2 ( les fameux ppm ) et le réchauffement, qui, lui, mofifie les cycles naturels extrêmement précis de cetains éco-systèmes ( sans parler de la disparition localisées de ressources aquifères ). C’est la température qui est incrimnée, pas le gaz. Là ils font pitié tous les deux c’est terrible.
Pour ce qui est de la mise en cause du CO2, Leroux a sûrement raison.

Beate

Encore un article de Marcus qui m’a fait sourire.

Il y a réchauffement climatique mais personne ne peut dire quelle est la vraie raison de ce réchauffement.
L’activité humaine ? Possible… mais pas certain.
L’inversion magnétique des pôles de la Terre ? Possible aussi.
Les satellites confirment que le champ magnétique terrestre s’affaiblit
http://www.notre-planete.info/actualites/4054-inversion-champ-magnetique-Terre

A ECOUTER : George Carlin – Saving the Planet
https://www.youtube.com/watch?v=7W33HRc1A6c
Cela résume assez ce que je pense : Les humains sont des prétentieux qui pensent qu’ils peuvent sauver la planète, mais la planète n’a pas besoin de nous pour vivre et elle nous survivera.
Non, le vrai problème est : Sauvons nos fesses !!! C’est l’humanité qui est en danger avec des risques de guerre mondiale nucléaire et toutes sortes de pollutions chimiques qui rendront la vie humaine impossible sur Terre.

Nagau06

bien évidemment qu’il y a réchauffement climatique !! c’est démontré chaque jours…On constate que toutes les populations du Sud montent vers le Nord ;)

Beate

Ces « migrants » n’ont rien à voir avec le réchauffement climatique.

« D’après des écoutes téléphoniques que le quotidien italien Il Messagero a pu se procurer, l’État islamique envisagerait de recourir aux migrants comme une «arme psychologique» contre l’Europe, et en particulier contre l’Italie si celle-ci intervenait en Libye. Dans ces conversations téléphoniques interceptées par la police italienne, les djihadistes menacent d’envoyer des milliers de barques remplies de migrants vers les côtes italiennes. Ils parlent de «500.000 migrants» soit la majorité des 700.000 qui attendent d’embarquer sur les côtes libyennes. «Les djihadistes émettent l’hypothèse d’envoyer à la dérive direction l’Italie, des centaines de barques remplies de migrants, dès le moment où notre pays évoquerait une intervention armée en Libye», écrit le quotidien romain. »
http://resistancerepublicaine.eu/2015/letat-islamique-menace-denvoyer-500-000-migrants-en-europe-ce-nest-pas-une-menace-en-lair/

emmanuel

je crois que Nagau faisait de l’humour du second degré une sorte de réchauffement climatique :)

nagau06

exact..vu comme on nous prend pour des nigauds au premier degré, j’avoue pratiquer l’humour potache très gaulois…

Stela78

J’ai apprécié et relayé l’article sur le lion.
J’ai aussi apprécié cet article qui dit haut et fort que l’opinion est manipulée.
Je crains que beaucoup de vos détracteurs ne s’en rendent pas vraiment compte ;o)

ComteDeGrestch

L’article nie, mais n’avance pas, non plus d’arguments scientifiques. Il y a une chose qui est certaine : l’effet de serre sur une planète augmente sa température, et la nivelle durant sa rotation sur elle-même, et durant sa révolution autour de son étoile. C’est pour cette raison, par exemple, que l’amplitude thermique de la Lune est de 250° ! (100°C le jour et -150°C la nuit), car elle dépourvue d’atmosphère.
Une partie du rayonnement reçu par la Terre est, partiellement, piégé par son atmosphère, il n’est donc pas péremptoire d’affirmer que l’augmentation du taux d’un de ses composants (CO2), accroît l’intensité du phénomène, et donc ses conséquences (augmentation de la température).

Cela reste difficile à démontrer au niveau macroscopique (ici le climat terrestre), mais facile à prouver au niveau microscopique (interaction de la molécule de CO2 avec le rayonnement infrarouge, augmentation de son degré de vibration, et réémission de rayonnement plus tard, et donc de chaleur).

Anne Lauwaert

Insulter ou faire de l’esprit au rabais n’ajoute rien à la discussion, par contre il est fort intéressant de lire des arguments, les plus sérieux possibles, dans ce domaine si compliqué.

Miche

Qu’attendez-vous pour faire campagne en faveur de la pilule pour les musulmanes ? Vous risquez d’avoir du succès.

Sniper83

Le climathon, cette combine pour dépenser du fric et du temps à discutailler
pour aboutir à que dalle, devrait être sponsorisé par les fabricants de mayonnaise… ils nous les brisent menu avec toutes leurs conneries servies chaque année et qui finissent toutes en thon (rouge ou albacore) !
Ils est bien trop tard pour faire marche arrière ou stopper quoi que ce soit, les chinois qui polluent le plus ne feront jamais rien ! alors bof ! on verra bien, perso je m’en tape royalement de toutes ces conneries écolos, le blablabla
de Hulot et autres guignols du même acabit ! Faut bien mourir un jour non ?

Fred

Faut bien mourir un jour non ? Soyez le premier à donner l’exemple !

jan

c’est impossible , beaucoup déjà sont mort avant lui !

MF

Vous ne connaissez apparemment pas grand chose ni a la valeur d’une vie animale ni même aux chars d’assaut ( Et ce genre de comparaison d’emblée donne un ton qui paraitrait déjà falot à un adolescent boutonneux ).
Vous remettez ça pour vous rendre intéressant?
Je ne sait pas si la masturbation rends sourd, mais elle rends sûrement con quand on en juge sur vos prestations!

Jean Louis Bricco

Tout à fait d’accord avec vous . A 200% !!! En toute rigueur scientifique nous ne pourrons affirmer avoir initié un réchauffement climatique anormal que dans 1000 ou 2000 ans car l’observation de variations climatiques sur 20 ou 30 ans ne signifie rien du tout , l’histoire ayant montré que de telles variations ont déjà eu lieu alors que nous n’avions ni pétrole ni automobiles ni industries produisant du CO2 (Le Groënland tire son nom de green land -pays vert- car il n’était pas couvert de glace à une époque ). Lire à ce sujet « L’imposture climatique  » d’un scientifique reconnu Claude Allègre même si, hélas, il est de gauche ! Mais honnête , espèce très rare. J.L.Bricco

Franck

Je viens de voir quelques bons articles sur ce site, mais ayant vu celui-là, je crois que je n’y remettrai plus jamais les pieds :

Petit cours sur l’effet de serre :
le rayonnement solaire qui atteint la terre est réémis par la surface terrestre ainsi chauffée créant ainsi un rayonnement de type infrarouge. Ce dernier est absorbé par les gaz mineurs de l’atmosphère permettant à la température de l’atmosphère de s’élever. Sans ces gaz la température serait de -18°c. Le gaz à effet de serre par excellence est le dioxyde carbone. Les activités humaines (industrie, agriculture, chauffage : 80 % et déforestation:20%) sont responsables de 7 à 8 milliards de tonne de gaz carbonique dont la moitié reste piégée dans l’atmosphère. L’autre moitié est captée par les plantes et par l’océan. En effet, le gaz carbonique est 50 fois plus abondant dans l’eau que dans l’air.
Les tonnes de CO2 stockées par l’océan provoquent une acidification des eaux ainsi qu’une augmentation de la température. L’acidification des eaux diminue la concentration en carbonate, matériau essentiel à la fabrication des squelettes calcaires des crustacés, mollusques ou coraux.

Je continue?

Vous dites, bien installé dans votre fauteuil sous votre climatiseur peut-être, ou dans votre voiture bien climatisée :
« pour éviter de parler de choses qui fâchent bien davantage qu’un ou deux degrés de plus à la surface de la planète »
dites ça au petit africain qui va marcher encore une heure de plus pour récupérer de l’eau, parce que ces 1 ou 2 degrés (en fait, 1 ou 2 degrés c’est le scénario optimiste) auront fait tarir les sources les plus proches, les rivières les plus proches…..

Observer certaines espèces d’oiseaux qui ne migrent plus, car les hivers deviennent plus doux…..,
la banquise qui a perdu 1/3 de sa surface en 30 ans : et là vous me direz peut-être qu’il n’y a pas de montée des eaux peut-être….???

Je finirais par : vous avez certes raison : « l’extinction des espèces n’est pas une nouveauté », sauf que l’extinction que nous vivons (et entretenons) est la plus rapide des 6 autres qu’a déjà connu notre planète.

Eglantine

Les dinosaures ont disparu de la planète aussi, ce pourrait bien être un cycle climatique naturel sur des milliers d’années ! Alors votre théorie n’est pas pus sûre qu’une autre !

dj

« Le gaz à effet de serre par excellence est le dioxyde carbone »
Ceci est inexact, le gaz à effet de serre par excellence est la vapeur d’eau

emma

money ….Money…encore un business juteux …l’écologie »! bien ..bien ..cet article dans le champ du tout mou ,et du tout « voilà ce qu’il faut penser , voilà comment il faut se comporter « ….et gare à vous si vous êtes le « capitaine de votre esprit » !….et de plus ceux qui nous manipulent savent aussi que les arguments de Marcus sont raisonnés !

marcel

Affirmer l’ existence d’ un réchauffement climatique planétaire alors que le niveau des connaissanceS « climatologiques » est d’ une insigne faiblesse en regard de la complexité inouïe de la machinerie climatique, est fort prématuré
De plus , même si le réchauffement était avéré , il faudrait disposer des techniques idoines pour tenter d’ enrayer ce phénomène .
Si dame nature a enclenché ce mécanisme , il est déjà trop tard !
Tous les Al Carbone du monde et sa bande du GIEC n’ y changeront rien !

VertGallois

Quel bonheur! Enfin quelqu’un qui pense que faire tout une histoire pour un lion rhodésien et voir du réchauffement climatique partout ce n’est pas pertinent! Et j’ajoute quelque chose qui n’est pas écrit ici: quand bien même la planète se réchaufferait, et alors? Le Groenland redeviendrait délicieusement vert comme son nom l’indique, la Laponie serait un agréable lieu de vacances, le Père Noël enlèverait la doublure de sa houppelande. Bien sûr l’Afrique crèverait, ce qui serait bien ennuyeux si, quel que soit le climat, elle ne crevait pas déjà, donc la différence sera infime et ce sera encore une chouette occasion de taper sur la colonisation.

emmanuel

je ne condamne pas votre article … c votre opinion elle est intéressante … Réchauffement climatique mis à part ( c vrai que les politiques instrumentalisent ce thème pour occulter les sujets plus gênants comme l’immigration) … pas besoin d’être fort en mathématiques pour comprendre que plus la population mondiale augmente plus plus la consommation et donc la pollution croit en conséquence (la Chine en sait quelque chose) les ressources étant limitées, ne rien faire serait irresponsable … maintenant il nous reste une solution utopique à très long terme : on à trouvé une planète du système solaire qui présent les mêmes caractéristiques que la nôtre … rendez vous là bas ?

Katastrov

Hier avec Cécil, j’avais envie de vous lyncher. Je me suis retenu heureusement car je n’aurait pu lire cet excellent article. Si je ne me trompe pas, beaucoup de grands scientifiques sont convaincus de la fausseté du réchauffement mais sont censurés par les politiques.

Anne Lauwaert

Le ministre socialiste belge Achille van Acker disait: “Il vaut mieux avoir tord tous ensemble qu’avoir raison tout seul”…

francois

moi j appelle cela un changement climatique….bon article

Anne Lauwaert

Ma mère était née en 1912. Elle racontait que quand elle était jeune, disons vers 1930, en été, il faisait tellement chaud qu’il fallait se lever à 4h pour cueillir les fraises. Les fraises c’est en juin? Pendant le milieu de la journée il faisait tellement chaud qu’il n’était pas possible de faire autre chose que se coucher à l’ombre et dormir… Cela se prolongeait tout l’été pendant qu’on faisait les foins ou la moisson. Dans les années 50 je me souviens des étés chauds et même de la pénurie d’eau malgré notre excellent puits artésien. Il arrivait même que notre citerne d’eau de pluie se vide complètement. En 1953 (?) il a tellement neigé que pendant des semaines nous avons fait de la luge… dans le Brabant flamand… En 1963 il a fait tellement froid que la mer a gelé le long de la Côte belge et notre étang avait gelé si profondément qu’au dégel nous avons dû enterrer des dizaines de carpes mortes et pourrissantes. Mais il y a autre chose: quand j’étais petite il n’y avait pratiquement pas de voitures, même, dans les années 60 nous allions à Bruxelles et on trouvait des parkings où on voulait, actuellement il n’y a plus d’interruptions entre les files et les bouchons du matin, midi, soir : la région bruxelloise est devenue un embouteillages généralisé permanent sur lequel toutes les 2 minutes passe un avion et tous ces véhicules produisent des gaz d’échappement et le ciel n’est plus jamais bleu mais gris brunâtre. Ces fumées ne savent pas être bonnes pour la santé. Mais il y a aussi la nourriture frelatée par des quantités d’additifs. Bref 33% de la population est concernée par le cancer et on prévoit une augmentation de 75% d’ici 2030. Je ne dis pas que c’est la faute au réchauffement climatique, je dis que tout ce système est malsain.
Mais, si on ôtait les produits chimiques de l’alimentation cela signifierait la faillite de l’industrie chimique et la perte de millions d’emplois…:-( et si les gens devenaient moins malades cela signifierait la faillite de l’industrie pharmaceutique et la perte de millions d’emplois :-( …et si les gens refusaient d’acheter les fraises d’Espagne et les vins d’Afrique du Sud et le poulet chinois cela ferait la perte de millions d’emplois de transporteurs :-( et si les gens comprenaient qu’ils ne sont pas obligés de faire 800km de bouchons aller et 800 retour pour des soi disant “vacances”…et ainsi de suite… et si les gens se mettaient à réfléchir avec leur tête on instaurerait la décroissance tout à fait naturellement … olala! Panique !… à bon entendeur…:-( …

lors

comment est mesuree cette fameuse temperature moyenne mondiale ?.RAPPEL la surface de la terre est d environ 550millions km2 , il y a 10000 pts de mesure sur les terres ( a 0,75 m du sol sous abri ) et 6000 sur bateaux !!! Pour l hemisphere sud , les deserts , les montagnes ,ou il y a tres peu de points de mesure, on met un coefficient de ponderation !!! le tout avec , de memoire , une precision de 0,1^¨c ( sic ) itou pour le 19 e siecle .IL vaut mieux en rire

Mireille

Pollution de l’air, des rivières, des mers, changements climatiques (premier hiver 2014-2015 où nul besoin de pneus d’hiver à Moscou !!) guerres, surpopulation : « Tôt ou tard, d’une manière ou d’une autre, l’humanité sera confrontée au problème global de sa survie » Dixit « les corps indécents ». Ce moment viendra beaucoup plus vite qu’on le pense.

Alexandre

Décidément cher Marcus, votre article sur Cecil m’avait écœuré, celui-là me désole. Une expérience amusante pour vous: mettre une casserole avec de l’eau, allumer le feu, mettre un couvercle. Ça chauffe ou pas? Appliquez la même logique aux émissions de co2, en s’imaginant que les couches qui nous protègent des vilaines meteorites jouent le rôle du couvercle.
Enfin quand on sait qu’un riche dentiste qui saccage la faune et la flore à coup de fléchettes et de dizaine de milliers de dollars est votre hero on comprend la teneur de vos écris.
Prendre le contre-pied de la plèbe c’est bien, ça donne l’air intelligent. Bravo.

jan

En tout cas ,si réchauffement il y a, moi je suis pour ! je soutiens à 100%
Hé ouais la raison est que je suis un archi frileux !

Il l’attends avec impatience cette conférence sur le climat, en décembre à Paris , notre Hollande 1er.. Il va pouvoir pavoiser !
Ce qui est sur, avec les mesures prise ou préconisées lors de cette conférence , c’est que notre compte en banque va pas se réchauffer , lui !

.

Francis Regnier

Bien sur que si que notre compte en banque va se réchauffer puisqu’il va fondre…..

jan

lol !

Jello

Article aberrant, comparaisons sans rapport (le lion, l’ulcère d’estomac, etc.) Je crois que la masturbation de ce monsieur le rend aveugle!

Bruno

I a raison, une belle arnaque sachant que les chiffres sont faux, que les cycles de réchauffement dépendent du rayonnement solaire et non du CO2 qui représente moins de 0,7. % de la masse tirailleurs des gaz qui constituent notre atmosphère . Machine a fric qui leur permet de nous balancer leurs merdes dans le ciel

secotine

je suis de votre avis.
A la suite des déclaration de Saint Barak Obama, sauveur de la planète, j’ai lu dans la presse américaine que nombre « d’experts » au sein du GIEC notamment étaient ceux-là même qui dans les années 70/75 (et ça je m’en souviens parfaitement) nous annonçaient une période de « glaciation » à l’horizon 2000 !
Le climat a toujours varié si non aurions nous du pétrole, du charbon ? non
Des carottages effectués au pole nord ont démontré que la civilisation Maya s’était éteinte suite à une sécheresse de plusieurs decennies consécutives dues au « nino ». Au 16ème siècle chez nous, même s’il n’y avait pas encore de relevés de température on sait grâce aux anales que les moissons étaient tellement en avance qu’elles se faisaient en juin et les vendanges débutaient en septembre. Puis il y a eu la mini glaciation sous Louis XIV et enfin avec Louis XVI une période de famine due à l’éruption du volcan islandais. Et pour finir, si le réchauffement est exclusivement dû à l’activité humaine comme on veut nous le donner à croire, qu’attend on pour intervenir une bonne fois sur la démographie galopante que nous connaissons sur certains continents ?
D’un coté on nous « culpabilise » avec le réchauffement (qui entre parenthèse a permis à Al Gore de devenir milliardaire) et de l’autre on laisse la planète crouler sous une population en constante augmentation qui détruit son environnement pour pouvoir se nourrir. Où est la cohérence ?
Quant à Obama, il me fait rire, les USA sont avec la chine, l’Inde et l’Allemagne le plus gros émetteur de CO2.

Distinguin

Et oui secotine, allez donc faire prendre la pilule aux femmes musulmanes pour intervenir sur la démographie galopante !

Trust

Bonjour

Dans la liste de bouquins à lire, on a un propriétaire de mines, un type de l’automobile club, et un physicien. Vous m’excuserez, mais a première vue comme ça, ça me donne un peu l’impression que pour être renseigner sur l’immigration et l’islamisation, je devrais lire des livres de taubira, et pour la philosophie un livre de bhl.
Que le changement climatique soit naturel, c’est un fait qu’on apprend (apprenait?) dans le cursus du bac S. L’homme n’en est pas responsable. Qu’il aille à cette vitesse par contre, est anormal. Vous me dites qu’il n’y a pas de réchauffement. Ok, donc il n’y a pas fonte des glaces, je suis un peu sceptique, étant un habitué de chamonix, je peux vous assurer que le niveau de la mer de glace n’est vraiment pas le même que quand j’étais gosse (et je n’ai que 30 ans). Mais je ne suis pas un scientifique. Maintenant, si les voix dissonantes n’étaient pas propriétaires de mines ou lobbyiste automobile, peut être que leurs voix seraient mieux entendues.