Réponse de Macron aux Gilets jaunes : hors sujet !

Encore un discours de notre monarque (a… doré) d’une banalité affligeante, un vrai récital de sourd ! À l’image de ses prédécesseurs, il entend et comprend les citoyens mais rien ne va changer : il faut suivre la méthode « présidentielle ». Comme toujours, après chaque crise ou élection, ils (nos pseudo-représentants) ont compris et entendu la colère du peuple. Quelle misère !

La vérité, c’est toujours et encore plus de taxes (dont, d’ailleurs, les recettes ne vont même pas au projet auquel elles sont allouées) pour engraisser ces bons à rien. Il faut juste qu’on nous explique « la Méthode », car nous sommes trop cons pour comprendre les problèmes de la France. Et eux, comprennent-ils les vrais problèmes de leurs concitoyens (les fainéants, les sans-dents, les analphabètes, les beaufs… lol) ?

Pas de quoi se loger correctement (combien de mal logés en France ou pis, de SDF ?), l’énergie toujours plus chère (augmentation du fioul, électricité… plus de quoi se chauffer correctement) semestre après semestre, nos petites écoles rurales qui ferment et celles des villes surchargées, idem pour les hôpitaux (maternités…), les lignes ferroviaires (bis) supprimées au nom des TGV (c’est mieux que les « cars Macron » qui polluent), les administrations qui disparaissent (plus de bureaux de poste, petites antennes de la CPAM, etc.), pas de quoi remplir son frigo en fin de mois et, pour certains, pas de quoi manger du tout (plus de 30 ans de Restos du cœur, que fait le gouvernement ? Coluche doit se retourner dans sa tombe), des péages-radars à gogo (ah, vaut mieux des flics sur la route pour nous plumer que d’assurer notre sécurité !)… et tout est comme ça, la liste est longue.

C’est tout le pays qui part en cacahuète depuis près de 4 décennies : rien pour les personnes handicapées, des babioles contre les violences faites au femmes (combien de milliers de viols et de meurtres avant de réagir?), une croissance exponentielle de la centralisation (intercommunalité, regroupement des régions, développement des grandes agglomérations) et rien pour les provinces et campagnes (c’est vrai qu’il n’y a des problèmes qu’en banlieue !!! le reste des Français, ils puent), l’insécurité grandissante (quid de l’immigration d’ailleurs), des salaires de plus en plus bas et des cotisations-impôts-taxes qui explosent, des dépenses publiques affolantes (mais faut payer le train de vie de nos politiciens). Trop, c’est trop, marre d’être les serfs de ces seigneurs :  quid de l’ISF, à quand la restriction (toujours promise à chaque élection) des députés et sénateurs (idem pour les différents conseils : régionaux/intercommunaux/européens…).

Marre aussi de leurs magouilles (Sarkozy, Kadhafi, Bettencourt, les vacances de son gouvernement chez Ben Ali… etc., Hollande et ses ministres inoubliables (comptes en Suisse, impôts non déclarés)… et maintenant notre nouveau tsar : « Macro(n) », qui sait tout mieux que tout le monde.

La vérité, c’est que la grande majorité des Français (artisans, infirmières, chômeurs, indépendants, agriculteurs, restaurateurs, profs…) vivent la tête sous l’eau depuis trop longtemps et que le vase déborde aujourd’hui ! Ils ne sont pas nos représentants (1er parti : l’abstention). Il n’y a plus de classe moyenne à notre époque ; il reste juste les riches et les pauvres que nous sommes : STOP ! Qu’ils arrêtent de penser à leur bien-être, leur carrière, leurs magouilles ; et qu’ils se mettent au travail de la France pour les Français !!!

On ne veut pas être assistés, ni traités d’abrutis… juste vivre dignement de notre travail, profiter de nos enfants et leur offrir un vrai futur, on ne veut plus de mal-bouffe, plus être rackettés, avoir la possibilité de partir en vacances ; bref, on ne veut plus vivre au Moyen Âge.

Attention, Macron, que les Gilets jaunes ne deviennent pas écarlates et que le pays ne soit pas à feu et à sang…

Pierre Dupuis

0
0

8 Commentaires

  1. « Circulez ! il n’y a rien à voir » ! Dit Macron.
    Mais il y a tant à faire…
    Le Pays est bloqué par le montant des redistributions et le coût de l’immigration ! Cliquet.
    Payer par la Dette ? Faillite due aux taux d’intérêts croissants…
    Baisser les dotations ? Révolution !
    Au choix !

  2. Si on écoute bien son discours, il ne veut que dialoguer sur le sujet du carburant.
    Mais il sait très bien que ce n’est pas que cela.
    Les français se révoltent pour beaucoup d’autres raisons. Ce n’est pas seulement des gilets jaunes qu’il faut pour dire notre colère.
    Et il faudrait aller droit au but !
    J’ai vu une vidéo qui m’a plu.
    Je ne sais plus dans quelle ville un engin agricole projetait du lisier sur un immeuble administratif dont une fenêtre était restée entrouverte.
    Super ! C’est ça qu’il faut.
    Droit au but et ne pas emmerder et bloquer sur les routes les français qui vont gagner leur misérable pitance avec un véhicule qui leur bouffe tout ce salaire de misère.

  3. si les Gj laisse tomber et ne monte pas en puissance, c’est confirmer le gouvernement dans ses erreurs et la porte ouverte a tout pour de nouvelles taxes, quand on a pas de réponse directe a des questions évidentes et essentielles ils faut montrer les crocs et mettre a bas tous ces minables nous prenant pour des ivrognes, des illettrés ,des riens, des criminels contre l’humanités, des bouseux etc..
    eux on ne les prend pas , on les laisse pour ce qu’ils sont : des menteurs, des voleurs, des profiteurs, et des incapables !

  4. Pour redonner l’argent volé aux français voila les solutions :
    Diminuer drastiquement les rémunérations de MACRON, des ministres, des parlementaires, de tous les élus confondus. Supprimer leurs avantages, leurs privilèges. Supprimer le SENAT. Faire rendre les 450 000 euros de la TROGNEUX. Virer les migrants qui sont logés nourris soignés gratuitement avec 40 euros par jour d’argent de poche. Diminuer de moitié les députés qui ne servent à rien, qu’à jouer les V.R.P. Puis destituer MACRON et dissolution de l’assemblée nationale. Prise du pouvoir provisoirement par les militaires.

Les commentaires sont fermés.