Représailles au sabotage des gazoducs par l’Amérique : les câbles sous-marins internet !

Vladimir Poutine, lors de son discours au Kremlin, qui fera date, d’unification à la Fédération de Russie, du vendredi 30 septembre, a accusé l’Amérique d’avoir provoqué l’explosion des gazoducs : « La dictature des États-Unis repose sur la force brute, c’est la loi du plus fort ». Poutine a imputé ce sabotage aux États-Unis qui « font pression » sur les pays européens pour qu’ils coupent complètement leur approvisionnement en gaz russe « afin de s’emparer (eux-mêmes) du marché européen ».

Et Poutine accusateur encore plus direct et formel contre les États-Unis d’ajouter dans son discours afin d’ouvrir les yeux aux Européens lobotomisés, des traîtres que sont Macron, Scholz, von der Leyen : « Les sanctions ne suffisent pas aux Anglo-Saxons ; ils sont passés au sabotage incroyable, mais vrai : après avoir organisé des explosions sur les gazoducs internationaux Nord Stream, qui longent le fond de la mer Baltique, ils ont commencé à détruire les infrastructures énergétiques paneuropéennes. C’est clair pour tous ceux qui en bénéficient. C’est celui qui en profite qui l’a fait, bien sûr ». Le saboteur, c’est donc bien les États-Unis et personne d’autre ! À qui profite le crime ? Aux seuls États-Unis !

Le sabotage est énorme et n’a pu être réalisé que par une puissance étatique puisqu’il y a eu deux explosions de 500 kg et 700 kg de TNT (magnitudes 2,1 et 2,3 sur l’échelle de Richter) dans les eaux internationales à l’est de l’île danoise de Bornholm, selon l’institut norvégien de sismologie « Norsar ». Les fuites de gaz sont énormes avec des bouillonnements allant de 200 à 900 mètres de diamètre, jusqu’à ce que les deux gazoducs Nord Stream 1 et 2 se vident complètement en plusieurs jours. Il semble que les deux gazoducs soient inutilisables car l’eau est rentrée dans les gazoducs pour les remplir complètement avec des dommages irréparables.

L’Allemagne, caniche de l’OTAN, capitule honteusement face à la destruction de sa puissance économique par l’Amérique, reste totalement passive face à la catastrophe que représente pour son industrie la perte de compétitivité en matière d’approvisionnement énergétique, ne dit rien et se jette par lâcheté encore davantage dans les bras et les filets de l’Amérique. Déjà le 7 février 2022, l’incapable Olaf Scholz, un duplicata de Macron, n’avait pas bronché ni fait la moindre remarque lorsque, lors d’une conférence de presse à la Maison Blanche, Joe Biden avait dit publiquement, en sa présence puisqu’il était debout derrière le pupitre d’à côté, « que les États-Unis ne se priveraient pas d’arrêter Nord Stream 2, en cas de guerre avec la Russie ». L’Allemagne dirigée par les incapables SPD, style Renaissance en France, ne proteste pas et capitule donc une seconde fois dans son histoire depuis 1945. L’ennemi de la France, de l’Union européenne et de l’Allemagne, ce n’est pas la Russie, mais bel et bien les États-Unis qui nous saoulent de belles paroles utopiques, moralistes, kantiennes, démocratiques, droit-de-l’hommistes, mais sont en fait de vrais gangsters égoïstes ne croyant, comme le philosophe Hervé Gusdorf, qu’au seul rapport de forces (« Tout n’est que force et rapport de forces »). Il est clair, comme le démontre ce sabotage machiavélique, que les États-Unis veulent supprimer tous les liens entre l’Allemagne, l’Europe et la Russie ! « Divide ut regnes ! » disaient les Romains.

Pourquoi n’y a-t-il aucun doute possible que c’est l’Amérique, notre pseudo-alliée depuis Lafayette, qui a bel et bien fait exploser les gazoducs Nord Stream 1 et Nord Stream 2, ce que confirme l’expert genevois Jacques Baud, ancien haut responsable de l’OTAN ? D’une façon non exhaustive, les principales raisons nous semblent être les suivantes :
– Les gazoducs appartiennent à la Russie. Si Poutine voulait supprimer le gaz aux Allemands, il lui suffisait de fermer le robinet. Pourquoi donc se serait-il embarrassé à faire exploser ses propres gazoducs, d’autant plus que c’était une opportunité pour lui de les rouvrir, après des négociations avec l’Allemagne, ce qui n’est plus possible aujourd’hui !
– En fait c’est parce que le bon sens, qui manque aux Macron, Scholz et Cie vendus à l’Amérique, commençait à s’emparer des Allemands avec des manifestations de masse dans la rue, en demandant purement et simplement sur leurs pancartes de protestation la réouverture des gazoducs Nord Stream 1 et 2. L’Amérique a alors pris peur que le vent tourne prochainement en Allemagne et a voulu commettre un acte irréversible en détruisant pratiquement les deux gazoducs ;
– De nombreux hommes politiques allemands commençaient aussi à demander la réouverture des gazoducs Nord Stream, et plus particulièrement les dirigeants de l’AfD, à l’origine de nombreuses déclarations et manifestations de foules ;
– L’île danoise de Bornholm, où ont eu lieu les explosions, est géographiquement très stratégique car elle est située en plein milieu d’un rétrécissement de la mer Baltique et donc très surveillée par l’OTAN. Il était donc très difficile aux navires russes de passer inaperçus ;
– Et c’est justement vers cette île de Bornholm qu’ont eu lieu tout récemment des soi-disant exercices de la marine américaine avec de nombreux vols d’hélicoptères de l’US Navy, ce qui a été confirmé officiellement par le magazine spécialisé américain « Sea Power » ;
– Biden, comme déjà mentionné ci-dessus, a déclaré explicitement devant Scholz, début février, que le gazoduc Nord Stream 2 devait être détruit en cas de guerre avec la Russie ;
– Biden, l’inconscient « Sleepy Joe », a décidé cette mesure préventive et punitive de sabotage, craignant aussi que cet hiver, les Européens finissent par craquer et recommencent à importer massivement du gaz russe écologique bon marché, en se passant de l’abominable gaz de schiste américain ;
– L’Amérique, comme le remarque également l’expert genevois Jacques Baud, a déjà saboté et détruit en 1982, pendant la guerre froide, un gazoduc soviétique qui devait passer par l’Ukraine pour alimenter l’Europe ;
– N’oublions pas que si des gens meurent aujourd’hui en Ukraine, c’est à cause de la seule Amérique qui a empêché Zelensky de négocier, en mars 2022, avec la Russie, contrairement ce qu’il souhaitait spontanément ! L’Amérique va-t-en-guerre a convaincu Zelensky qu’elle allait détruire la Russie avec des sanctions économiques très dures, jamais vues et jamais pratiquées jusqu’à ce jour, tout en lui fournissant des armes modernes, ce qu’elle fait effectivement, tout comme le valet Macron avec les canons Caesar prélevés sur les stocks peu garnis de l’armée française. L’Amérique emploie l’arme des sanctions économiques et « fournit le matériel de guerre tandis que les Ukrainiens fournissent les cadavres », comme l’a très bien explicité le président du Mexique !
– C’est une trop belle occasion pour l’Amérique de détruire l’industrie lourde européenne et allemande qui disparaîtra par manque de compétitivité (disparition d’un « peer competitor ») ou qui cherchera à délocaliser dans le sud des États-Unis pour survivre, en augmentant le PIB américain et le nombre des chômeurs en Europe !
– L’Amérique pourra aussi prendre une partie du marché européen avec un gaz de schiste non écologique et deux fois plus cher, nécessitant le transport par des méthaniers polluants sur l’Atlantique et la création d’usines de liquéfaction dans les ports européens, autre source de pollution. Il faudra 700 méthaniers pour traverser l’Atlantique et remplacer les 55 milliards de m3 de gaz qui arrivaient par Nord Stream 1 ! Bravo Madame von der Leyen, déjà vendue à l’Amérique en raison des nombreux contrats de l’UE signés avec Pfizer, afin de faciliter l’embauche de votre mari dans une filiale du Groupe, pour nous conduire tout droit à une Europe désindustrialisée, ruinée, non écologique et asservie à l’Amérique !
– L’obsession de l’Amérique, comme l’a très bien formulé Brzezinski dans « le Grand Échiquier », c’est de mettre fin à toute idée gaullienne de l’Europe de l’Atlantique à l’Oural, de couper les relations naturelles et complémentaires entre la Russie et l’Europe !

Biden, par cet acte odieux et stupide vis-à-vis de ses alliés européens, vient de commettre une faute cardinale, susceptible de donner la victoire finale à la Russie ! Trop, c’est trop ! Et les médias politiquement corrects ne pourront pas cacher indéfiniment les vérités énoncées ci-dessus. L’Occident, l’Amérique , l’OTAN et l’UE ont décidé et cru mettre à genoux la Russie, à coups de sanctions économiques astronomiques, d’aide financière démesurée et de matériel militaire à l’Ukraine qui a déjà perdu tout son matériel de guerre d’origine détruit par les Russes, en lui gelant les réserves en euros et dollars de sa banque centrale avec des méthodes de gangsters, pour la déclarer très vite en cessation de paiement, en l’excluant du système de transfert Swift très répandu dans le monde, en n’hésitant pas à assassiner la fille de Douguine, et même, comme nous le vivons actuellement, à faire exploser des gazoducs vitaux !

C’est cette même Amérique odieuse qui a cru devoir bombarder Hiroshima et Nagasaki avec l’arme nucléaire, qui a détruit Caen et Le Havre en France, qui a, comme le remarque Poutine dans son discours, détruit aussi Dresde, Hambourg, Cologne et de nombreuses autres villes allemandes, sans aucune nécessité militaire, qui a déclenché la guerre du Vietnam avec le prétexte de fausses attaques de navires américains par la marine vietnamienne, qui a déclenché une guerre horrible en Irak avec les soi-disant armes de destruction massive de Saddam Hussein et les petites fioles « bidon » en guise de preuves déposées sur sa table aux Nations unies par le général Powell, qui a fait stupidement bombarder la Libye du colonel Kadhafi par les caniches Sarkozy et Blair, avec la bénédiction d’Obama.
C’est aussi cette même sainte nitouche Amérique qui, malgré la chute du Mur de Berlin, a déclenché les hostilités envers la Russie avec l’extension sans fin de l’OTAN à l’Est, qui a organisé le coup d’État de Maïdan à Kiev en 2014, afin de renverser le Premier ministre ukrainien pro-russe, démocratiquement élu, avec l’aide des mouvements nazis ukrainiens et des services secrets polonais.

La grande frousse de l’Amérique, c’est l’Europe de Brest à Vladivostok, l’axe Paris-Berlin-Rome-Moscou, le projet de Confédération européenne présenté par François Mitterrand qui incluait la Russie et excluait l’Amérique, en 1991, comme réponse politique française à la demande par Gorbatchev de la paix, de la coopération pacifique avec la Russie, de la mise en place d’une « Maison commune européenne ».

Les médias français et occidentaux mentent donc comme des arracheurs de dents en niant l’évidence, que c’est donc bel et bien l’Amérique qui a bombardé les gazoducs Nord Stream 1 et 2 ! Trump, qui sait parfaitement que Biden est l’auteur de la « bourde », est d’ailleurs sorti pour la première fois de de son silence ; il a insisté sur la gravité du sabotage qui peut conduire « à des événements graves à terme, à une escalade majeure et à la guerre ». Son cri du cœur « N’aggravez pas les choses avec l’explosion du gazoduc » est un appel direct à Biden !

La Russie a donc le droit légitime de rendre la monnaie de la pièce à l’Amérique en s’en prenant aux câbles internet sous-marins stratégiques d’importance vitale pour Wall Street, contrairement à l’économie russe. Les autoroutes de fibre optique reposant au fond des mers sont des artères vitales. On en compte plus de 420 dans le monde, totalisant 1,3 million de kilomètres, soit 32 fois le tour de la Terre, soit 3 fois la distance de la Terre à la lune. N’en déplaise aux satellites, 99,7 % des échanges de données entre les continents passent par des câbles sous-marins constitués de fibres optiques. Ce sont tous les jours 10 000 milliards de dollars de transactions financières qui passent par ces câbles ! Wall Street et les Bourses européennes pourraient s’effondrer du jour au lendemain si ces câbles étaient coupés ! Swift, le fameux réseau de messagerie bancaire pour les virements internationaux, d’un montant de 77 000 milliards de dollars en 2019, dont a été exclu la Russie par les Occidentaux, afin de mieux la détruire, passe par ces câbles sous-marins !

Ce plus d’un million de kilomètres de câbles internet reliant les continents est très vulnérable ! Les câbles sont enterrés entre 1 et 3 mètres lorsqu’ils sont proches des côtes et simplement posés sur le fond lorsque la profondeur de l’eau augmente, donc très faciles à sectionner si un État dispose du matériel adéquat. Il se trouve que la Russie et les États-Unis entraînent leurs sous-mariniers à poser des mouchards pour espionner ou pour détruire discrètement les câbles ! Leurs armées disposent toutes deux de submersibles spécialement adaptés, des sous-marins nucléaires d’attaque équipés de sas et de sous-marins de poche, pour intervenir en profondeur et en toute discrétion. Au début des années 2000, l’US Navy avait consenti une rallonge de 1 milliard de dollars pour transformer un SNA tout juste entré en service, l’USS Jimmy Carter, en spécialiste des opérations sous-marines spéciales (ce qui a été le cas pour le sabotage de Nord Stream par l’Amérique à Bornholm).

En 2021, un navire océanographique russe a été repéré au large de l’Irlande ! Il aurait suivi les câbles Celtic Norse et AEConnect-1 qui relient l’île aux États-Unis. À son bord se trouvait un mini sous-marin capable de plonger à 6 000 mètres de profondeur ! L’Europe pourrait donc se retrouver totalement coupée d’internet contrôlée par les géants américains, sans réseaux sociaux et sans moyen de communiquer. La prochaine cible prioritaire pour la Russie, afin de calmer Biden, Macron, Scholz et von der Leyen, dans le contexte actuel, pourrait donc être les câbles de communication sous-marins qui relient l’Europe aux États-Unis, plutôt qu’une bombe tactique nucléaire en Ukraine, comme le réclame le guerrier tchétchène Kadyrov !

Dans l’un de ses rares jours de sincérité, à la veille de sa mort, l’ordure socialiste, décadente, hypocrite, mais très intelligente François Mitterrand a pu confier à Georges-Marc Benamou, auteur du livre « Le dernier Mitterrand » :     « La France ne le sait pas, mais nous sommes en guerre avec l’Amérique. Oui, une guerre permanente, une guerre vitale, une guerre économique, une guerre sans mort apparemment. Oui, ils sont très durs les Américains, ils sont voraces, ils veulent un pouvoir sans partage sur le monde. C’est une guerre inconnue, une guerre permanente, sans mort apparemment et pourtant une guerre à mort ».

Marc Rousset
Auteur de « Comment sauver la France/Pour une Europe des nations avec la Russie »

 

image_pdfimage_print
48

32 Commentaires

  1. si j’étais poutine, je fermerais illico le robinet du gaz vers l’allemagne

  2. on doit comprendre qu’ attaquer la Russie sans raison c’est attaquer le Peuple Européen par Russie interposée puisque c’est le Peuple Européen qui fait les frais de la spéculation boursière, de son écrasement économique et pourquoi pas, les frais des bombes Russes qu’ils vont finir par recevoir puisqu’ils ont mis tous leurs espoirs dans une guerre interminable qui durera jusqu’à faire plier les Slaves pour mettre sos racisme sopo, bhl et compagnie à saint Petesbourg.

  3. et nous sommes aux mains de ces va t’en guerre valets des usa et de l’otan : le peuple français réagit quand face à ces corompus?

  4. Quand vous parlez d »amérique », il faudrait préciser : est-ce les texans ? ou autres ? précisez plutôt qui sont les « banksters » qui contrôlent l’Amérique ! mais mais mais…. il y a la loi Gayssot…..hi hi hi …..

  5. L’Amérique n’est PAS un pays bordel !! Vous faites allusion aux Etats Unis d’Amérique !

    Vous brûlez vos poubelles ou vos ordures?
    Vous construisez les maisons en ciment ou en béton ?
    Vous plantez du blé ou vous le semez ?
    Vous mettez vos vaches dans les champs ou dans un pré , pâture ? ETC

    Toi y’en a parlé Fronçé Marc ?

  6. Les Allemands ont de suite riposté au sabotage des gazoducs.
    Le parlement a voté une loi interdisant d’encore livrer des armes à la Russie.
    Chars Léopart : niet nada !Encore un pays ou deux, la guerre est terminée, surtout si la Pologne s’y met aussi.
    Le matériel américain ne passera plus, plus d’armes à Zobenskis, Ukraine kaput, time, the end.

  7. Ancien officier de marine, je peux confirmer que les États Unis et l’URSS portaient du temps de la guerre froide, un fort intérêt aux câbles sous-marins. A l’époque c’était pour poser à proximité des conteneurs qui interceptaient le rayonnement électromagnétique, ce qui permettait ensuite de reconstituer le trafic, aux fins d’espionnage.
    Cette capacité, les Russes l’ont toujours. Poser une charge explosive c’est encore plus facile que de poser un conteneur…
    En outre les câbles traversant les océans sur des milliers de km, ils sont indéfendables…

  8. Pourquoi ne parle t’on jamais de la pollution provoquée par la rupture des gazoducs ? Cet attentat a bel et bien de multiples conséquences qui méritent un retour mais qui ne toucherait que les USA !!

  9. 420 câbles à couper on est mal chef on est mal.
    L’empire contre attaque et avec ses moyens cela fait très mal.
    Le complexe militaro industriel russe avec ses tanks ne pourra suivre.
    Liman est perdu, le commandement militaire de la zone change de tete,
    l’aviation ukrainienne est de retour c’est la débandade.
    On est mal chef, on est mal.

  10. COUPEZ !!COUPEZ !!!! sauf en direction chine , pour la bricole et sauf direction Russie pour fiesta, vodka et préserver une certaine amitié qu’avait conseillé DE GAULLE , ha sans oublier de cisailler toutes les sortie de ce putain de batiment Bruxellois ou ha-bite- VON-DER-LA-YENE ou alors expérimentation d’un micro missile hypersonique en plein fonctionnement de ce bâtiment luciferien , ils n’ont pas pitié de nous alors vite l’inverse pour eux..50 voire 60 milliards d’économie par an pour nous et la liberté en prime …

  11. Voilà un article de tout premier intérêt autrement vital que de nous bassiner sans arrêt avec les conneries de la Rousseau, cette insignifiante.

  12. Si la Russie tarde à couper ces fameux câbles c’est sans doute pour préserver les intérêts de ses ressortissants et de son pays ? Sinon, le passage à l’acte est imminent…

  13. Guillaume FAYE, en son temps, avait vu parfaitement juste ! La Grande Europe de Brest à Vladivostok…

  14. Biden dit : on va mettre en place un vaste système pour truques les élections ; fut mis en place un vaste système pour truquer les élections ! >>>>Biden certifie que Nordstream II ne sera jamais en service et Nordstream est saboté !!>>> On a un type France qui dit ce qu’il va faire et le fait faire et toutes les mierdias mondiaux de gauche : non, non, c’est mal traduit !! Et les mierdias de droite : non, non, il est vieux et gâteux….. Pas si gâteux que cela apparemment !????

  15. Nous devons quitter l’Otan et retourner avec des relations normales et cordiales avec la Russie, une bonne partie de ce pays fait partie du continent Européen , ils sont des européens et ils font partie de notre civilisation judéo-chrétienne en plus un pays qui défend l’héritage occidentale et chrétien peu importe si on croit en Dieu ou pas .
    Poutine aime sa patrie comme Trump aux États Unis, Bolsonaro au Brésil ou Viktor Orban en Hongrie. Nous en France nous voulons la même chose soit français de souche ou pas comme c’est mon cas.

  16. Après un hiver froid, ça commencera à moins tenir à ses valeurs pseudo-morales hypocrites. La démocratie représentative est un système truqué de bien des façons. Elle a perdu toute légitimité. La survie des peuples européens a fondamentalement infiniment plus de valeur. Qu’importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse.

  17. Les Etats-Unis d’Amérique, nés pour défendre la liberté sont devenus le tyran du monde. C’est désormais clair comme de l’eau de roche sauf pour ceux qui regardent encore la télévision. Les pays d’Europe, en particulier la France, sont trop petits pour pouvoir lutter seuls, en auraient-ils globalement le désir, ce qui n’est pas le cas. La seule solution est évidemment dictée par la seule géo-stratégie : « L’Europe de l’Atlantique à l’Oural ». Seule la Russie peut nous y aider. Je rêve d’un soulèvement des éléments restés sains dans l’Armée et la population française, requérant l’aide de la Russie. Mais ce qu’on appelle globalement les Français n’a pas encore suffisamment souffert pour ça.

    • Et oui on est entouré de lâches, de vendus, de moutons… plus de gaulois plus de vrais hommes! Et les « bonnes-femmes » qui veulent continuer à « démolir » ceux qui restent! On est mal barré!

    • Et le TEXAS voulait faire SECESSION au moment de la guerre du même nom . Certains états des USA ont d’ailleurs toujours envie de se barrer quand on voit la gueule des politicards de Washington .
      VLADIMIR P pourrait suggérer une nouvelle SECESSION comme pour l’UKRAINE qui EST RUSSE . Ce serait marrant de voir la gueule de Biden et cie

      • En plus des États comme le Texas auraient les moyens d’ être indépendant….Le Texas est un état riche qui possède une importante réserve d’ Or et aussi du pétrole….La Floride aimerait s’ emanciper aussi Son gouverneur Ron De Santis républicain pourrait être le futur président des États-Unis

    • Et la culture européenne ? ce que les mangeurs de broya d’animaux morts entre deux tranches de pain sucré n’ont pas encore réussi s’emparer, les morphales du Bougnoulistan sont en train de s’en emparer.
      Adieu mon merveilleux pays…………

  18. CABLES COUPES ? ca fera les pieds a robinette ! par contre , pour recevoir RIPOSTE LAIQUE , il faudra que PIERRE CASSEN nous envoie les articles par telegraphe et en morse ! COOL …

    • jodari, tout faux !!

      En effet, Riposte Laïque est hébergé sur un serveur situé en Russie !! ce qui fait que le chemin emprunté se fait par des fibres optiques de tout part, et donc, si la fibre vers les USA est coupée, le flux passera ailleurs …

      Mais nous resterons « isolé » des USA, et eux de nous, si la Russie décidaient de sectionner les fibres optiques en question …

      De toute façon, il faut bien comprendre qu’un un moment ou à un autre, les chemins de l’internet risquent la coupure !!! par l’un ou par l’autre …

Les commentaires sont fermés.