1

Réseaux sociaux : Macron montre les crocs !

Cela grince des dents, paraît-il à l’Élysée, ce jeudi. Image« Avec les réseaux sociaux, notre époque a donné aux colporteurs et aux falsificateurs les moyens les plus rapides pour mettre le feu à la plaine mondiale »  dixit Macron, dans le contexte de l’invasion russe de l’Ukraine.

Ce n’est pas faux, me direz-vous, on en a eu une très bonne illustration à travers le tweet du journal Libération sur le sabotage des gazoducs russes. Alors que nous n’avions aucun élément précis mardi, le torche-cul gauchiste s’est précipité pour accuser la Russie d’avoir saboté leurs propres gazoducs ! Ce narratif absurde fut repris par les plus hautes sphères du pouvoir français, comme le gamelin, estampillé OTAN, le général Yakovleff.Image

Le principal moyen de pression du Kremlin dans la négociation avec les autorités européennes, c’est le gaz. Et les Russes auraient détruit cet atout majeur ? Ils se seraient donc tiré une balle dans le pied ? Qui peut croire cela ? Mais attention, Libération parle de source crédible ! Crédible pour Libération, c’est quoi ? Un pédophile ? Une racaille ? BHL ? Non, le journalope ne la nomme pas, et pour cause, car c’est Kiev la source crédible ! Zelensky ! Les pires ennemis des Russes accusent Poutine, et c’est crédible ?  et d’avoir saboté son propre gazoduc ! Quel est le sens de « crédible » pour un journalope de Laberration ? L’argent qu’il touche pour raconter des conneries ?

Et puis, on apprend dans la presse que les Ukrainiens venaient de recevoir  des drones sous-marins anti-mines de l’Angleterre ! Et n’y avait-il pas aussi des navires US à proximité du gazoduc ? Il me semble que l’hypothèse la plus crédible serait un sabotage  anglo-ukrainien avec la bénédiction des USA !

Oui, il y a des falsificateurs sur les réseaux sociaux, et les plus dangereux pour la paix dans le monde, ce sont bien les amis de Macron.

Quant au poudré, il a à peu près menti sur tout !  Et quand il ne ment pas, il raconte tout et son contraire. Le nombre de ses mensonges serait trop fastidieux à énumérer, ce serait gros comme un Bottin, mais on peut s’amuser à en rappeler quelques-uns, particulièrement lorsqu’il a menti face à la caméra, comme sur sa feuille d’imposition, sur Alstom, sur Uber, sur Mckinsey, sur les accords de Minsk, sur le passe vaccinal, sur les retraites… Et on comprend mieux maintenant pourquoi il veut nous censurer : c’est que nous avons de la mémoire, et que nous n’avons de cesse de le mettre face à ses reniements, ses manipulations et ses mensonges. Le plus grand colporteur de mensonges ? Macron lui-même !

Voyez ce qu’affirmait le mari de la pédophile Brigitte sur la retraite à 65 ans !

https://twitter.com/i/status/1574689960141234178

Et ce n’est pas la première fois que Macron a grincé des dents contre les réseaux sociaux. On se souvient que déjà, en avril 2022, il avait sonné la charge pour mettre en place une forme de censure, il avait même manœuvré avec la criminelle Ursula von der Leyen pour que l’Europe agisse en ce sens. Pour justifier cette mesure liberticide, il avait osé déclarer avec tout le pathos ridicule dont il est capable :  « On peut tuer des réputations, propager des fausses nouvelles, pousser des gens au suicide » !

Là encore, Macron sait de quoi il parle, lui qui a humilié le général de Villiers en 2017 et le patron d’EDF en 2022 ; le premier lui avait fait savoir que le budget alloué ne permettait plus à l’armée d’assurer ses missions, et le second, Jean-Bernard Lévy, lui avait rappelé que c’était l’Élysée qui était responsable de l’arrêt des réacteurs nucléaires et de la fermeture de la centrale de Fessenheim. Ils durent subir les foudres du Jupiter aux petits pieds, et les chiens de la Macronie déchirèrent leur réputation à pleines dents.

À cette liste non exhaustive, il faudrait ajouter  tous les médecins qui se sont opposés à sa politique vaccinale et à toutes ses décisions criminelles en matière de santé, comme les professeurs Raoult et Péronne, et le médecin Denis Agret. Macron a lâché sur eux toute la meute de hyènes des réseaux sociaux, de la justice et de la presse aux ordres, qui ont hurlé contre eux, jour et nuit, partout ont résonné  des termes diffamatoires, des mots infamants, tout l’arsenal du mensonge !  Ses insultes, nous les subissons tous les jours :  complotistes, fascistes, antisémites, anti-vaxxs… Il faut être solide pour faire face à ce torrent d’injures, et ce n’est guère facile lorsqu’on est irréprochables de voir ternir sa réputation… par de la racaille !

Et c’est Macron le dingue qui vient nous faire la leçon ? Ce Macron malfaisant qui n’a aucune limite dans la trahison et l’infamie ?  Et Macron ose tout, car en bon chef mafieux,  il recase tous ses tocards, qui en savent long sur lui, aux postes clefs, lorsqu’ils sont grillés !

ImageCastaner ? au grand port de Marseille ! Quelle compétence ? D’avoir joué au poker avec le milieu ? Et cette nomination arrive après celle de l’ex-préfet de police de Paris, Didier Lallement, comme secrétaire général de la mer ! Compétence ? D’avoir gazé, matraqué et éborgné des flots de Gilets jaunes ? Décidément, pour Macron, la mer sert à placer ses déchets !

Mais reconnaissons au moins une chose : il est vrai que Macron a de quoi grincer des dents, on passe son temps à se foutre de sa gueule : l’âge de sa greluche, son jet ski, ses déguisements, ses pitreries, ses ridicules, ses amitiés peu viriles avec de jeunes racailles, sa passion pour la farine…

Image

Pour tous les démocrates dans le monde, cela  s’appelle la liberté d’expression, mais pas pour Macron ; pour lui, ce sont des critiques, et ce petit tyran immature ne les supporte pas, et il fera tout pour nous empêcher de dénoncer ses échecs, sa nullité et ses perversions.

 Le professeur italien Adriano Segatori avait expliqué, dans une vidéo fameuse, que Macron avait tous les symptômes du psychopathe. Et un des traits les plus flagrants de ces malades, c’est l’inversion accusatoire… Oui, c’est le procédé le plus caractéristique des menteurs, manipulateurs pervers, et de tous les autocrates pris en défaut par le réel.

Marquis de Dreslincourt