Respectez la France ou dégagez !

Publié le 8 août 2014 - par - 2 107 vues
Share

coupdepiedaucul2DupontcoupdepiedauculBarbès, Sarcelles : cela me rappelle le Maroc en 1956… | Riposte Laique

Barbès, Sarcelles, République, devrais-je dire puisque depuis cet article, nous avons déjà eu une suite : République, dans la liste des méfaits commis par ce que l’on s’obstine (n’est-ce-pas, Manolo ? ) à nous présenter comme des « chances pour la France » ou comme faisant partie intégrante de notre civilisation. Faut-il en rire ou en pleurer ?

Il faut cesser de se voiler la face –sans jeu de mots – et de se demander s’il y aura d’autres exactions de ce genre, ou d’autres actes bien plus graves encore, mais et quand ils auront lieu, en raison de quel prétexte plus ou moins fallacieux. Oui, c’est bien le Jihad qui est en marche, inexorablement, avec une violence qui ne cesse et ne cessera de s’amplifier tant qu’aucune limite, aucune force ne s’y opposera. C’est dans la logique de l’islam ; discret tant qu’il est minoritaire, puissant et arrogant dès qu’il se sent en position de force. Et comment ne le serait-il pas, avec les ignares incapables qui nous gouvernent…enfin qui font semblant, puisque – tout le monde le sait maintenant – la police, dont les premiers devoirs devraient être : veiller au respect de l’ordre et assurer la sécurité des citoyens, est cantonnée à un rôle de potiche, sommée de laisser faire « la diversité » tandis que le Français de souche est lourdement sanctionné pour des broutilles, voire de façon totalement arbitraire. Combien de temps encore allons-nous accepter d’être des citoyens de seconde zone dans notre propre pays ? Combien encore de Fofana, de Merah, de Nemmouche, de Rachida et autres barbares, combien d’égorgements, de viols, combien d’attentats, combien de profanations et vandalisations d’églises (ce que la France n’a jamais fait dans ses ex-colonies), sans la moindre réaction, tandis qu’une tranche de jambon ou un étron devant une mosquée mobilisent jusqu’au sommet de l’Etat .

Pourquoi, pensez-vous peut-être, revenir encore sur des évènements datant de près de 60 ans ? Quel rapport ? J’y arrive.

Après les émeutes sanglantes du 23 octobre 1956, relatées (pour partie) la ville devint « ville morte » durant plusieurs jours, nous n’osions plus sortir, les commerces restaient fermés, avec pour corollaire des difficultés d’approvisionnement. Lorsque je revins au bureau, très choquée par ce qui s’était passé, je fis part de mon indignation à un collègue marocain, qui, pour toute réponse me dit : « si vous ne vous plaisez pas ici, vous n’avez qu’à partir ! Et alors que je lui répondais que c’était bien mon intention, il ajouta : « de toutes façons, on viendra vous envahir !! » Je le répète encore, cela se passait en 1956 !! Je n’y ai pas cru une seule seconde tant cela me paraissait énorme, insensé, impensable, et je l’ai oublié durant de nombreuses années, pour y repenser tout récemment.  Ceci pour dire que l’idée de conquête, non seulement de la France, mais de l’Europe entière était bien dans les esprits, depuis longtemps, et qu’elle est –hélas – bien avancée.

L’islam, religion de paix, d’amour et de tolérance, l’islam des lumières, ne sont que fariboles, foutaises juste destinées à enfumer les naïfs, les gogos, les bobos, les drogués de la bien-pensance !

Tous les imbéciles qui nous « fatiguent » avec leurs manifestations pro-palestiniennes et pro-Gaza feraient mieux de s’inquiéter de ce qui se passe chez nous, tous les jours, et depuis des années. Et maintenant, menace bien plus grave, de demander à leur gouvernement (qui n’est en aucun cas le mien !) ce qui est prévu contre la menace Ebola, quelles mesures de précaution ? A-t-on préparé, comme en Suisse, une cellule d’isolement ?

A tous les pleurnicheurs professionnels, à tous les pauvres stigmatisés, à toutes ces pauvres victimes des méchants Français racistes, à tous ces doux agneaux jamais responsables ni coupables, mais souvent « déséquilibrés », (ce n’est pas moi qui le dis, mais la clique politico-médiatique) je vous dis ceci : Si vous ne vous plaisez pas ici, si vous n’êtes pas heureux, vous n’avez qu’à partir, retournez dans vos beaux pays, on ne vous retiendra pas. Débarrassez-nous le plancher !!! Ou selon une formule qui vient de vos chers pays : « Dégagez ! ». Promis, juré, on ne viendra pas vous y rejoindre ! Et méditez ceci :

« Dégagez de Mossoul, chrétiens ! » : Le fabuleux retour au désert d’Ahmad Sarraf… – Z.M. – L’Orient-Le Jour

J’allais oublier, emmenez avec vous tous les journaleux, tous les politicards, tous les demeurés des associations « anti-machin », qui vous défendent et ne se rendent même pas compte, ces abrutis, qu’ils sont en train de scier la branche sur laquelle ils sont assis !

Nous sommes de plus en plus nombreux à en avoir marre de vous, marre de vos pleurnicheries, de vos complaintes victimaires, de votre taqqyia, de vos mauvaises manières. Marre de payer pour votre marmaille mal élevée, qui n’est pas fichue de parler, encore moins d’écrire en français correct, marre de payer CSG, mutuelles et Cie pour que vous puissiez vous faire soigner « gratis », marre des fraudes, marre des dégâts dont vous êtes responsables et que nous payons par nos impôts, marre, marre, marre…

J’estime en avoir parfaitement la légitimité, et je vous le dis : respectez ce pays, ses habitants, ses lieux de culte, payez des impôts, comportez-vous en citoyens honnêtes et responsables, ou bien : DEGAGEZ !! Souvenez-vous du slogan destiné à chasser les européens d’Algérie « La valise ou le cercueil ». Nous Français, ne sommes pas des barbares, et nous vous proposons seulement « Le respect de la France ou la valise ».

Oriana Garibaldi

PS  J’adhère totalement à l’article de Salem Benammar

J’en ai marre de votre religion, j’en ai marre de vous… | Riposte Laique

 

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.