Respirer halal c'est pour quand ?

Ira-t-on jusqu’à séparer les enfants dans les cantines… les clients dans les restaurants ?
Le débat du voile intégral a réintroduit des notions qu’on croyait oubliées, celles de supériorité et de pureté. Aujourd’hui, n’est-on pas en train de remettre en selle des concepts dont on a pu mesurer les méfaits dans les années 1930 à 1945 ? En portant à l’excès la notion de pureté de la race aryenne, Hitler a bâti toute une théorie raciste qui a conduit aux exactions dont tout le monde se souvient.
Lors de son audition à l’Assemblée nationale, le philosophe Abdenour Bidar a expliqué la nécessité du port du voile intégral, exigé par certaines femmes, par un besoin qu’elles auraient de se protéger d’une atmosphère impie qui pourrait les contaminer. Quelle gifle pour nous! Et bien évidemment qui seraient les coupables ? Les hommes certes, mais par-dessus tout les femmes occidentales ! S’il fallait des coupables les voilà. Pour justifier ces histoires de voile que n’a-t-on pas condamner, le rouge à lèvres, les jambes et les bras nus, les décolletés, la mini jupe. Faudrait-il que nous nous habillions toutes comme des nonnes pour purifier l’environnement ? D’où les demandes de gymnases, de piscines et d’espaces particuliers, afin de mettre les femmes à l’abri des regards des hommes mais aussi de la contamination potentielle par les autres femmes.
Beaucoup de civilisations ont donné à la femme le qualificatif d’inférieure, d’impure, impure aussi dans les 3 religions monothéistes, sauf à rester vierge éternellement comme le « merveilleux symbole » de Marie. Femme impure lors des menstrues, interdite de tout, ou presque, et devant prouver par des soins corporels d’après menstrues qu’elle est de nouveau « bonne pour le service ». Théorie stupide car de tous les liquides humains, le sang n’est-il pas le plus pur ? Donc la femme est impure par héritage historique et religieux, et la femme occidentale surtout.

Une autre idée, poussée à l’excès, risque aussi de nous pourrir la vie. Il s’agit des interdits alimentaires qui semblent vouloir exploser et s’imposer à toute la société française. L’offensive est en marche. On veut protéger la pureté de sa nourriture de la contamination que pourrait transmettre l’impureté de ce que mangent les autres, en l’occurrence ceux qui mangent du porc, car pour nous « tout est bon dans le cochon ! » Les demandes fleurissent. Peu importe que l’abattage hallal soit en complète contradiction avec les lois européennes, on réclame de l’hallal, on veut du pur, on voit de l’impur partout. On commence par ne plus vendre de charcuterie dans les épiceries de quartier, et progressivement on impose la viande hallal partout. Adieu la convivialité républicaine. Ira-t-on jusqu’à séparer les enfants dans les cantines, les employés dans les entreprises ? Ira-t-on jusqu’à séparer les clients dans les restaurants afin que l’hallal ne soit jamais pollué, les purs d’un côté, mangeant le regard tourné vers La Mecque, et les impurs dans une petite salle à l’arrière ? Les bons d’un côté, les mauvais de l’autre ? La grande chaîne de restauration rapide Quick a fait encore mieux, elle vient de proposer des restaurants ou l’on mange uniquement hallal. Les clients, qui ne le savent pas, bien sûr, payent par ce biais l’impôt au culte musulman. Alors n’est-on pas entré là dans un véritable apartheid ? « Interdit aux non musulmans », n’est ce pas de cela, dont il serait question ? A quand une signalisation claire apposée sur les portes d’entrée des restaurants Quick?
On ne peut s’empêcher de penser à Coluche : avec mon nouvel Ariel je lave encore plus blanc…. Avec ma religion je suis encore plus pur. Pour être estampiller « bon croyant » il faudra en faire encore plus. Le voile, les prières, la nourriture, ne pas fréquenter les mécréants bien évidemment. Jusqu’où irons-nous comme cela? Quelle idéologie est-on en train de laisser se mettre en place et, même plus, encourager ? Ne nous conduit- on pas à l’idée d’un espace hallal, dans lequel nous n’aurions plus notre place ? Respirer hallal c’est pour quand ?
Chantal Crabère
A lire la réaction de Christian Barbier :
http://www.lexpress.fr/actualite/stop-au-quick-halal_849803.html

image_pdf
0
0