Responsable du prochain désastre énergétique, Macron se défausse sur EDF

barometre-ifop-jdd-emmanuel-macron-perd-3-points-elisabeth-borne-perd-8-points.jpg

Emmanuel Macron gouverne au poste suprême depuis 2017.
Il fait partie de la clique gouvernementale depuis 10 ans ayant participé au gouvernement Hollande.
Le dernier débat sur le nucléaire français autour des errements du pouvoir politique suffit à montrer que le Président Macron peut être un menteur.
S’il peut être un menteur dans une occasion, on est en droit d’inférer qu’il peut être un menteur permanent.
Démonstration.

Monsieur Lévy, PDG d’ EDF en partance, a montré la responsabilité du gouvernement, notamment de l’actuel , dans le naufrage nucléaire français actuel :
« Jean-Bernard Lévy avait critiqué, lors des Rencontres des entrepreneurs de France du Medef, fin août, le manque de vision stratégique de long terme de l’État sur le nucléaire. « On n’a pas de problèmes d’expertise, les compétences, les experts on les a (…) On a beaucoup de chantiers en parallèle et d’une certaine manière, on manque de bras, parce qu’on n’a pas assez d’équipes formées (…) Un soudeur, un tuyauteur, il faut deux-trois ans pour le former », avait-il développé. « Et pourquoi on n’a pas assez d’équipes formées ? Parce que l’on nous a dit que le parc nucléaire va décliner, préparez-vous à fermer des centrales », avait-il assuré ».

https://www.fdesouche.com/2022/09/07/on-nous-a-dit-quil-fallait-fermer-les-centrales-nucleaires-le-patron-dedf-fustige-les-revirements-et-le-manque-de-strategie-de-letat-en-matiere-de-nucleaire-emmanuel-macron-le-reca/

Comme d’habitude, c’est une seconde nature, le pouvoir politique, dont le Président Macron et Madame Borne au premier chef, se défausse et refuse la paternité de cette faillite totale d’une filière industrielle française anciennement d’excellence mondiale :
« C’est absolument inacceptable que les gens qui ont eu la responsabilité des travaux de maintenance du parc (expliquent) aujourd’hui que nous n’avons pas pris nos responsabilités, parce que dès les premiers mois de mon premier mandat nous avons redonné de la visibilité à la filière », a dénoncé Emmanuel Macron devant la presse, alors que plus de la moitié des réacteurs nucléaires français sont à l’arrêt pour maintenance, notamment pour un problème de corrosion important.

« Chacun doit prendre ses responsabilités ; pour ma part, je les ai prises prise (…). Les travaux de maintenance du parc existant ne sont en rien conditionnés à la création, la décision de nouveaux réacteurs nucléaires que j’ai prise en fin de (premier) mandat (…) Ce que j’ai entendu dans le débat public ces dernières semaines est inacceptable parce que c’est faux et irresponsable », a-t-il encore ajouté.
Les explications données par ces politiciens indignes sont plus que fausses, ce sont de vrais mensonges, il suffit de raisonner avec les faits.
Depuis belle lurette l’état français détient plus de 85 % du capital d ‘EDF.
Avant la mise sur le marché pour privatisation d’une fraction du capital en 2004, la participation de l’état était de 100 % dans EDF.

Avec 85 % du capital, l’état français est le seul ultra majoritaire pour définir et décider de la stratégie du groupe et donner les directives à suivre par l’exécutif de la société, son PDG et le Conseil d‘Administration qui définissent les orientations pratiques à mettre en place pour atteindre les objectifs assignés par l’actionnaire.
Notons qu’en cas de défaillance dans la mise en œuvre des stratégies, l’état est en mesure de changer l’exécutif de la société soit au cours d’une assemblée générale normale, soit, en cas de crise et/ou d’urgence, en convoquant une assemblée générale extraordinaire.

L’état est donc le seul à pouvoir décider des travaux de maintenance et d’en assurer le suivi.
Ajoutons qu’au Conseil d’administration d’EDF, l’état dispose aussi d’un siège occupé par un membre de l’administration de gestion des participations, et des représentants qu’il a nommés.
C’est donc aux deux niveaux décisionnaires, actionnariat et exécutif via le Conseil d’administration, que l’état, donc le pouvoir politique en place dont font partie Monsieur Macron et Madame Borne, dicte les perspectives du groupe, les voies à suivre, les actes à mener pour les atteindre.

Outre les intérêts du groupe, l’état a aussi à prendre en compte l’intérêt général du pays, sa souveraineté, le confort de ses citoyens et l’assurance d’alimenter suffisamment en énergie les moyens de production des entreprises nationales.
Si donc Monsieur Levy ne s’est plus donné les moyens de conserver du personnel compétent sous le coude et s’est engagé dans la voie du désengagement et n’a pas fait les actes de maintenance nécessaires à la conservation d‘un outil qui se révèle aujourd’hui majeur dans la souveraineté énergétique du pays, c’est tout simplement parce que l’état actionnaire et l’état au Conseil d’administration lui en a donné l’ORDRE. Aucune autre explication ne peut valoir, l’état était doublement informé de ce qu’il se passait dans la société, et était doublement en mesure d’y remédier si cela ne lui convenait pas ou mettait en péril la souveraineté et la sécurité énergétique du pays : les politiciens français, tous partis confondus ayant exercé le pouvoir depuis 30 ans, sont les seuls coupables de la faillite d’EDF, et plus généralement de la situation gravissime de dépendance envers des puissances étrangères dans lequel ils ont mis la France : en 14/18, Pétain aurait fusillé toute cette lie politique pour menées antifrançaises que l’on peut qualifier de trahison pure et simple en temp de guerre puisque nous sommes en guerre.

Voici le mandat du Conseil d’Administration d’EDF qui comprend les grandes orientations stratégiques :
« Le Conseil d’administration est composé de 3 à 18 membres. Il détermine les orientations de l’activité de la Société et veille à leur mise en œuvre, conformément à son intérêt social, en prenant en considération les enjeux sociaux et environnementaux de son activité. Il définit les grandes orientations stratégiques, économiques, financières ou technologiques de la Société ».

Parmi la liste des administrateurs,

1° ceux nommés par les actionnaires, soit à 85 % par l’état,

2° le représentant direct de l’état via l’agence des participations,

3° puis les administrateurs nommés par salariés membres d’organisations syndicales.

Sur le site EDF vous pouvez constater que certains administrateurs nommés par les actionnaires sont également administrateurs de grands groupes français :
https://www.edf.fr/groupe-edf/edf-en-bref/gouvernance/conseil-dadministration#:~:text=Conseil%20d%E2%80%99administration%20d%E2%80%99EDF%2C%20pr%C3%A9sentation%20Le%20Conseil%20d%E2%80%99administration%20est,les%20enjeux%20sociaux%20et%20environnementaux%20de%20son%20activit%C3%A9.

Composition du conseil
Présidé par Jean-Bernard Lévy, le Conseil d’administration est constitué comme suit.

Administrateurs nommés par l’Assemblée générale des actionnaires

Jean-Bernard Levy

Président-Directeur Général d’EDF

Nathalie Collin

Directrice Générale Adjointe et Directrice Générale de la Branche Grand Public et Numérique du groupe La Poste

Bruno Cremel

General Partner du fonds Partech

Gilles Denoyel

Président du Conseil d’administration de Dexia

Delphine Gény-Stephann

Consultante

Marie-Christine Lepetit

Chef du service de l’Inspection générale des finances rattaché au ministre de l’Économie, des finances et de la relance

Colette Lewiner

Administratrice professionnelle

Claire Pedini

Directrice Générale Adjointe, Ressources humaines et transformation digitale de Saint-Gobain

Philippe Petitcolin

Administrateur de sociétés

Michèle Rousseau

Présidente du Bureau de Recherches Géologiques et Minières
Représentant de l’État

Céline Fornaro

Responsable du Pôle Finance de l’Agence des Participations de l’État
Administrateurs élus par les salariés

Claire Bordenave

Parrainée par la CGT

Karine Granger

Parrainée par la CGT

Sandrine Lhenry

Parrainée par FO

Jean-Paul Rignac

Parrainé par la CGT

Vincent Rodet

Parrainé par la CFDT

Christian Taxil

Parrainé par la CFE-CGC

Jean d’Acre

image_pdfimage_print
20

16 Commentaires

  1. Il doit bien exister des documents écrits et signés par les décideurs du gouvernement qui dictent la ligne de conduite dans le démantèlement de la filière nucléaire.
    Il serait très important de pouvoir les produire au grand public afin d’éclairer la lanterne de chacun (sans jeu de mots).

  2. un beau gachis et surtout un DELIT DE HAUTE TRAHISON ! macronescu nous avait deja fait un DELIT DE HAUTE TRAHISON avec la vente d ALSTOM .ce jour , OLIVIER MARLEIX patron des lr a l AN souligne ces faits averes et MELUCHE lui emboite le pas ;comme le RN. on note que c est l EXCELLENT PHILIPPOT qui nous avait revele ces faits et la catastrophe d EDF avec l ouverture a la concurence europeenne . la realite , c est que NOUS SOMMES EN GUERRE effectivement mais avec les boches qui , grace a la commission europeenne , nous savonnent la planche et cherchent a nous couler ! et maintenant , on va leur donner du gaz pour leurs usines pendant que nos entreprises sont a l arret par manque ou prix de l energie . NON la ficelle est un ppeu grosse et on ne doit pas l accepter . quand a l ARTICLE 68 , il risque fort de trouver deux tiers d elus pour le mettre en oeuvre ; sans parler du probleme BRICHEL qui doit se regler juridiquement car la FRANCE n est pas la cage aux folles …

  3. La notion de responsabilité s’est totalement évaporée dans ces derniers gvt..

    On vire le Gal de Villiers car il s’est exprimé honnêtement en commission en prévenant que notre défense était « à l’os ».

    Les événements récents, concernant la justice et la sécurité, n’en touchent pas une ni à moussa , ni au yéti, toujours bien à leur place.

    Quant au Jupiter, par définition, il a toujours raison, il est infaillible, celui qui dit le contraire doit être éliminé, si ce n’est pour l’instant physiquement, il le sera socialement.
    omicronescu trépigne comme un gamin, voir l’excellente analyse de L. Droit d’hier :
    https://ripostelaique.com/analyse-psy-larme-nucleaire-confiee-a-un-petit-garcon-menteur-et-capricieux.html

  4. AHAHAHAHA, Jupiter récemment renommée Persée à Oran et en spectacle de rap : Percé, Percé, Percé….A concocté un projet pour démanteler EDF qui s’appelle Hercule….Décidément… Il aime se faire Herculer…

  5. c’est pas moi c’est l’autre ! de la cour d’école maternelle à l’élysée, un vrai progressiste!

  6. Quand on voit la Borne, on s’aperçoit du rajeunissement de la classe politique française.

  7. PDG d’ EDF Jean-Bernard Lévy : Le PDG d’EDF, Jean-Bernard Levy met en cause Macron dans ce fiasco : « On m’a demandé de fermer des centrales nucléaires… on n’a pas embauché des gens pour en construire mais pour en fermer »
    https://www.europe-israel.org/2022/08/plus-de-la-moitie-des-centrales-a-larret-le-pdg-dedf-met-en-cause-macron-dans-ce-fiasco-on-ma-demande-de-fermer-des-centrales-on-na-pas-embauche-des-gens-pour-en-construire-mais-pour-en/ _ Ils ont ruiné EDF en la vampirisant au profit des parasites de la finance. Aujourd’hui la crise énergétique qu’ils ont sciemment créée fait exploser les prix et ruine le pays… Il faut supprimer l’ARENH et renationaliser EDF ! On court droit à la catastrophe, avec le risque d’une France à feu et à sang… Il semble que les fossoyeurs aient compris la menace puisque depuis hier c’est le grand rétropédalage : les centrales nucléaires fermées vont finalement rouvrir (quid de la corrosion ?)… (pipeau ?)

  8. Macron Macron….marre de ce raisonnement chez RL.Il convient de dénoncer toute la chaine de coupables , sans oublier de remonter la filière.La ruine d’EDF et Alstom débute avec le quinquénat Hollande.Il convient aussi de ne pas épargner la clique criminelle de Davos autant que celle de Bruxelles laquelle a ordonné la fin des monopoles:La mise en concurrence du marché de l’électricité et du gaz a précipité EDF dans la tourmente autant que les influences criminelles du lobbying escrolo.

  9. Macron a pour tâche de détruire les services publics et en particulier EDF
    C’est l’europe qui l’exige..
    Mitterrand avait bien commencé avec les charbonnages de France, une liquidation confiée au « responsable » communiste G.Valbon. Depuis, les allemands viennent en France, en passant SOUS la frontière, récolter le charbon que la France leur a abandonné. Macron-hollande ont fait fermer Fessenheim!
    Mais macron veut bien plus: démanteler EDF. Il a tenté une première fois avec le plan de l’europe « Hercule ». La proximité de sa réélection et la bronca des personnels d’EDF l’ont conduit à différer son projet.
    Il recommence en vendant à perte le megawatt/h aux requins revendeurs et en suivant les exigences des zécolos. La moitié du parc nucléaire fermé pour « entretien »!
    Le Français paiera son électricité allemande au charbo 5 fois plus cher!
    Cohn bendit est satisfait!

  10. Virginie Joron :
    « À l’unanimité nous dénonçons auprès de la médiatrice européenne l’attitude scandaleuse de la Commission européenne qui protège les sms échangés entre Mme von der Leyen et le PDG de Pfizer. Mais encore aujourd’hui aucune solution concrète : l’institution fait ce qu’elle veut ! »
    https://twitter.com/v_joron

  11. beaucoup de represésentants parrainés par les syndicat et pas d’électrcien = belle brochette d’incompétents a ce conseil d’administration. Faut’il s’étonner?

  12. Inquiétant ….MOUMOUTE 1er commence à perdre son sang froid et à humilier publiquement un chef d’entreprise qui étale les preuves de l’incompetence du Chef , lequel se réfugie à huis clos dans son CNR bidon et boycotté par la majorité des élus et des syndicalistes , à l’exception des fayots de service… le second quinquennat part en vrille.

    • Le premier n’était déjà qu’une série de vrilles.
      Le franchouillard aime les sensations fortes puisqu’il en a remis une couche.
      Attention là, ce sera très froid ou très chaud et ça ne viendra pas du CO2.

  13. L’enquête parlementaire réclamée par le député CHEF DE FILE LR Olivier MARLEIX devrait permettre de situer les responsabilités dans ce naufrage de la gestion des centrales nucléaires.
    Affaire à suivre

  14. bof, edf et l’autre là, c’est les mêmes qui se sont goinfrés sur le dos du pays pendant des lustres ; vous avez vu des manifs de gauche contre la dictature multi plaisirs de hollande-macron, martinez, l’hispano chef en france du syndicat communiste qui encaisse en disant au peuple de surtout ne pas bouger ? rien tous les de-gauche sont entièrement d’accord avec le forum de davos, lumpen-prolétaires compris.

Les commentaires sont fermés.