1

Ressiguier, ou la grotesque commission contre « les violences d’extrême droite »

Ça y est ! C’est parti ! Le nouveau Comité Théodule, pompeusement rebaptisé « Commission parlementaire » et censé enquêter sur la lutte contre les violences des groupuscules d’extrême droite en France, vient d’ouvrir officiellement ses portes ce jour, selon un programme drastique dont vous trouverez le détail ici :

https://www.herault-tribune.com/articles/199412/herault-muriel-ressiguier-commission-d-enquete-sur-la-lutte-contre-les-groupuscules-d-extreme-droite-en-france/

En ce qui nous concerne, nous les patriotes témoins des violences gauchistes, peu importe l’appellation, d’une manière ou d’une autre, tout le monde aura compris que c’est nous qui allons casquer pour ce nouveau jouet du pouvoir, ustensile destiné à dégommer tout réfractaire à la pensée unique… autrement dit la voix de son maître, Macron 1er !

Idée fixe de Mélenchon cette commission, car incapable de combattre son adversaire MLP à la loyale, il n’a donc trouvé que cette méthode pour terrasser indirectement tous les citoyens refusant de voir en lui un homme supérieur (où ça ?) et qui en attendant doit se contenter de jouer les équilibristes entre « trublion officiel du pouvoir »… et cireur de pompes du même pouvoir, mais dans l’ombre (enlève ton masque Jean-Luc on t’a reconnu !).

Officiellement, cette « Grosse Commission » est confiée à l’une de ses camarades de combat, mais on a un gros doute sur qui tirera les ficelles en coulisse…

En revanche, on n’a aucun doute sur la goujaterie de ce bouffon à l’égard de ladite Muriel, qui s’essuyait sans moufter (ou bien mollement) rebuffade et engueulade il y a quelques mois… lesquelles ont laissé des traces, durables (eh, eh, eh) sur les réseaux sociaux.

Souvenez-vous qu’en octobre 2018, dans le cadre de deux enquêtes préliminaires, concernant Mélenchon et ses amis, l’une portant sur une suspicion d’emplois fictifs, l’autre sur les comptes de campagne du mouvement durant la présidentielle de 2017, des perquisitions avaient lieu aux domiciles de sa Majesté Jean-Luc Mélenchon et d’une quinzaine de ses collaborateurs, ainsi qu’aux sièges de la France Insoumise et du Parti de Gauche.

Hormis quelques amnésiques, nous avons tous en mémoire le méga cinéma fait par ce cuistre, prétendant en toute modestie « je suis la République, ma personne est sacrée » , rien de moins !

C’est pourtant le même misérable qui trouve tout ceci absolument normal… quand c’est Marine Le Pen ou les siens qui sont visés ! Pauvre type ! Comment peut-il encore obtenir des voix, hormis celles de ses proches et de sa concierge ?

https://twitter.com/Pierre_Andre34/status/1052543981446488064

https://e-metropolitain.fr/2018/10/17/muriel-ressiguier-pas-assez-insoumise-pour-jean-luc-melenchon/

Mais revenons à nos moutons et à cette Commission, qui en toute justice devrait porter le nom de Méchancon, mais sera présidée par Muriel Ressiguier, que je ne plains pas une seconde, car si elle accepte sans broncher de se faire malmener par le minable Méluche, je n’oublie pas qu’à l’exemple de celui qui réclame la dissolution de Génération Identitaire, elle-même réclame celle de la LIgue du Midi !

https://ripostelaique.com/la-deputee-insoumise-muriel-ressiguier-demande-la-dissolution-de-la-ligue-du-midi.html

https://ripostelaique.com/muriel-ressiguier-et-laurent-solly-veulent-faire-taire-les-patriotes.html

Que doit-on donc penser de cette nouvelle opération, en dehors du fait que les résultats de ce nouveau cirque sont courus d’avance puisque téléguidés par le pouvoir, bien aidé en cela par le faux rebelle Mélenchon et toute sa clique !

Afin de se faire une opinion bien étayée sur l’utilité, et par conséquence directe, sur les actions qui seront immédiatement adoptées par ce gouvernement de félons, il est important de retenir ces quelques faits pour le moins étranges tendant même au parfaitement scandaleux :

1/ Comment peut-on prétendre rendre un jugement équitable sur les violences, quand sont ciblés uniquement les ennemis du minable mais autocrate pouvoir en place, à savoir tout mouvement affichant un amour immodéré pour la Nation, son Histoire, ses us et coutumes, le rejet d’envahisseurs illégaux en période de récession pour le pays, et le refus des injures du plus indigne des présidents… tous ces citoyens étant immédiatement catalogués en se bouchant le nez « extrême droite » ou plus récemment « ultradroite » ?

Surtout quand de nombreux articles et vidéos témoignent des ultraviolences des « chérubins » gauchistes, Antifas et Black Blocs, manifestement invisibles aux yeux des CRS lancés par Castaner désormais contre les Gilets jaunes uniquement dans leur ligne de mire !

https://actu.orange.fr/france/1er-mai-qui-sont-les-blacks-blocs-soupconnes-d-etre-a-l-origine-des-violences-magic-CNT0000012lZOW.html

2/ Comment être pris au sérieux quand au sein de cette commission figure un député « en délicatesse avec la justice », ex-LREM mais bénéficiant toujours de l’adoration visible du chefaillon de l’État, mis en examen pour violences avec arme, ayant refusé de démissionner et donc continuant à percevoir ses substantiels émoluments ?

3/ Comment obtenir la considération des citoyens quand la grande prêtresse Ressiguier elle-même, entourée de drapeaux étrangers ce samedi 14 avril 2018, s’est opposée aux forces de l’ordre chargées de faire respecter la loi, en prenant fait et cause pour les émeutiers casseurs lors des événements violents et des dégâts qui s’en sont suivis à Montpellier ?

https://ripostelaique.com/vandalisme-a-montpellier-la-deputee-insoumise-ressiguier-complice-des-casseurs.html

https://www.lengadoc-info.com/6925/societe/manifestation-montpellier-casseurs-ont-attaque-police-en-premier/

C’est peu dire alors que madame Ressiguier n’a donc absolument aucune légitimité pour présider une quelconque commission, ou tout autre congrès, meeting, table ronde, sur le thème des violences urbaines, tant sa partialité est évidente et sa volonté délibérée de mentir.

D’ailleurs la Commission elle-même n’est pas équitable, puisque regroupant 3 gros handicaps :

– Preuve évidente de sa partialité puisque ne visant que les violences de groupuscules d’extrême droite en occultant ceux d’extrême gauche ;

– Un élu capable d’ultraviolence parmi ses membres ;

– Collusion évidente de sa présidente avec précisément ceux qui sont absents de cette étude faussée d’avance.

En conclusion, j’adorerais que soit exaucé le vœu de mon camarade d’écriture, Martin Moisan : « … je veux participer à cette mascarade. Je veux être convoqué ! J’ai envie de bien me marrer, et l’idée de me retrouver interrogé par Muriel Ressiguier, surnommée dans l’Hérault « Miss Goulag », qui va présider la commission parlementaire contre l’extrême droite, me fait vibrer, pour ne pas dire davantage, pour ne pas agresser les chastes oreilles de la nonne des Insoumis ».

https://ripostelaique.com/soeur-muriel-ressiguier-va-presider-la-traque-contre-lextreme-droaaate.html

Parce que farce pour farce, autant que nous soyons les rieurs plutôt qu’uniquement les payeurs.

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression

Pour ceux qui veulent en savoir plus sur le dur labeur de cette « Insoumise… à la Droiture et à l’Équité » :

https://www.nosdeputes.fr/muriel-ressiguier