Restez chez vous, mais consommez avant de crever !

Ça cogite dur dans le landerneau des pontes de la grande distribution alimentaire pour sauvegarder les chiffres d’affaires.

Après avoir annoncé des croissances mirifiques avant l’annonce du confinement général, principalement dopés par les achats d’épicerie sèche, d’hygiène, les surgelés et la viande à congeler, l’heure est à la morosité.

Les Auchan, Super U, Casino, Lidl, Aldi, Carrefour, E. Leclerc, Intermarché etc, dont les les directions sont en contact régulier d’ordinaire, et permanent depuis la pandémie, caressent l’idée de voir le moins de clients possibles dans leurs magasins, et promeuvent leurs drive comme jamais (1).

Pour certaines enseignes qui n’ont jamais caché, ni leur volonté d’intensifier ce mode de distribution, ni celle de d’imposer des magasins sans caissières, ou partisans d’un mix (transitoire?, chacun reconnaîtra les siens à la lecture des sites spécialisés, tels LSA, Linéaires, Zone Bourse etc), la pêche est assurément bonne. Sauf que sans jeu de mot, et sans poisson d’avril en retard, certaines filières d’approvisionnement ont pris un sacré coup dans l’aile. A commencer par celle du poisson frais.

Au secours, crie Intermarché pour ses chalutiers, au secours crie E.Leclerc pour ses coopératives. Les autres ne sont pas en reste, même si les deux premiers cités sont les plus emblématiques d’une certaine vision historique de toute la chaîne alimentaire. Cependant, tous ont en commun de sauver cette filière et les autres filières de denrées fraîches, en faisant bien évidemment payer le consommateur, le même à qui les criminels du gouvernement Philippe et le criminel Macron, martèlent à longueur de journée : « Restez chez vous ». Méprisant message qui tourne en boucle dans… les magasins d’alimentation!

Comme un vulgaire Macron qui appelle à l’unité nationale pour soutenir la guerre qu’il a déclenchée contre le peuple de France, les enseignes appellent les consommateurs au patriotisme pour soutenir les producteurs, en ouvrant grand le porte -monnaie que leur ont serré Pannier-Runacher, et Guillaume, avec la loi « Egalim ». Pour ma part, j’assure donc tous ces appelants d’un franc et massif Bonjour d’Alfred, et d’une loyale poignée de main, peut-être contaminée.

Pendant le matraquage de ces instructions aussi stupides que celle d’imposer un camp de concentration à domicile à la population, sans dépistage et soins efficaces préalables, les responsables et coupables de cette situation ne ménagent pas leurs efforts pour tenter de nier leurs criminels mensonges, en communicant quasi quotidiennement sur les chaînes de télévision.

Après l’hypocrite mea culpa de la criminelle Agnès Buzyn, le criminel Edouard Philippe discourt sur ses éventuels manquements passés.

Devant de mièvres auditeurs parlementaires, il bavasse, sans qu’aucun ne se risque à l’accuser de crimes contre la population française.

Philippe, comme Buzyn, veut sauver sa peau, tout en en protégeant Macron, à l’insu de leur plein gré.

Autant ce trio infernal sait que la justice les épargnera in fine dans 15 ans (2) , lorsque suivant l’expression elle aura passée (traduisez : passée à côté, comme les jugements des scandales sanitaires d’Etat, nous l’ont prouvés), autant l’Etat-Macron sait qu’il faut laver le cerveau des français à répétition, avec l’aide des média serviles et leurs militants-journalistes.

La grande distribution alimentaire n’est pas la seule à forcer sur le marketing en direction de ses clients encore vivants

Témoins les Conforama et autres enseignes de mobilier, qui insistent lourdement et  inopportunément, pour livrer. D’un côté les censeurs des agences gouvernementales, commandent aux gens de pas faire de nettoyage de printemps parce que les déchetteries sont fermées aux particuliers, et de l’autre côté, pas de problèmes pour acheminer de nouveaux intérieurs! En ces heures sombres de la République macronienne, quand la vie de chacun, et d’un client en particulier, tient à un fil, de telles publicités commerciales sont indécentes.

Toi tu pues de la gueule pour aller voir et aider ta famille, mais les livreurs, eux, peuvent!

Voilà une formule triviale dont je suis fier, parce qu’elle illustre la réponse à une autre incohérence des génocidaires à la tête de l’Etat français : « Interrogés par le JDD, le ministère de l’Intérieur et la Direction générale de la gendarmerie nationale (DGPN) assurent que tous les indépendants et les salariés peuvent livrer toutes les marchandises – y compris les biens qui ne sont pas de première nécessité -, à condition de respecter scrupuleusement les gestes « barrière ».

Comme, répétons-le, les criminels Macron, Philippe et Buzyn, savaient si bien expliquer que le port du masque ne servait à rien, avant d’en recouvrir leurs gueules, il faudra que le gouvernement génocidaire nous explique quelle est la différence entre un membre d’une famille qui lui rend visite et aide, masqué et ganté, pas dépisté, mais respectant les gestes dits « barrière », avec le cas d’un livreur, espérons-le masqué et ganté et pas dépisté, mais respectant les gestes dits « barrière »? Et surtout si le membre de cette famille est aussi… livreur, pendant ses heures de travail.

En attendant, les morts s’entassent partout, pendant que pour de sombres intérêts d’argent, l’affairisme politico-médical interdit le traitement efficace du Professeur Didier Raoult, dans les conditions où il le prescrit et l’administre.

Plus toujours possible de voir ses défunts : les règles des funérailles viennent d’être modifiées

« En cas d’impossibilité d’obtenir l’autorisation de fermeture du cercueil au plus tard 12 heures avant l’inhumation ou la crémation, l’opérateur funéraire peut procéder à la fermeture du cercueil »

Intégralité du Décret n° 2020-352 du 27 mars 2020 portant adaptation des règles funéraires en raison des circonstances exceptionnelles liées à l’épidémie de covid-19

NOR: COTB2008059D   Version consolidée au 03 avril 2020 : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000041762745&dateTexte=20200403

Que ferait la population si des fosses communes, à remblayer au bulldozer, venaient à  supplanter  les funérailles?

Un film prémonitoire de 1964 est à voir, tant il y a des similitudes avec la pandémie de 2020. Exceptons le côté vampire du film, il reste le fond : un virus, porté par le vent, sous estimé au début, anéantit une grande ville américaine. Plane un soupçon de guerre bactériologique. Le titre original de ce film est The last man the earth  : https://youtu.be/oZeQazrJmB0    il est aussi connu sous le titre de Je suis une légende.

Que ferait aussi la population si on venait à lui demander de faire euthanasier ses animaux domestiques, à l’instar paraît-il d’un chat, en Belgique, dont pour l’instant, il n’est pas expliqué son état positif au coronavirus?

(1) Pour une baisse des prix et la gratuité des masques et des gants !

Publié le 23 mars 2020 – par Jacques Chassaing  https://ripostelaique.com/pour-une-baisse-des-prix-et-la-gratuite-des-masques-et-des-gants.html

(2) Maître Di Vizio, avocat des médecins, votre action est vouée à l’échec

Publié le 31 mars 2020 – par Jacques Chassaing  https://ripostelaique.com/maitre-di-vizio-avocat-des-medecins-votre-action-est-vouee-a-lechec.html

Jacques CHASSAING

image_pdf
0
0

5 Commentaires

  1. Fin mars, un chat a été infecté par le nouveau coronavirus en Belgique, contaminé par son maître qui était malade, selon les autorités sanitaires belges qui avaient alors exclu tout risque de contamination de l’animal à l’homme.
    Des cas similaires ont été signalés à Hong Kong où deux chiens ont été testés positifs au Covid-19. Ces animaux auraient contracté le virus auprès des personnes avec lesquelles ils vivent.

  2. Un tigre d’un zoo du Bronx à New York a été testé positif au Covid-19, a indiqué dimanche 5 avril l’institution, une maladie que le félin aurait contractée auprès d’un gardien ne présentant alors aucun symptôme.

  3. Sont interdits :
    * toute forme de toilette mortuaire (laver, maquiller, habiller, fermer la bouche et les yeux du défunt), rituelle ou non, sur les corps des personnes atteints ou probablement atteints du Covid-19 ;
    * tous les soins de conservation invasifs (embaumement, soins de thanatopraxie) quelle que soit la cause du décès.
    Enfin, la mise en bière immédiate du corps des défunts atteints ou probablement atteints du Covid-19 est désormais imposée. Les proches n’ont donc pas la possibilité de voir le défunt avant la fermeture définitive du cercueil.
    https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A13974?xtor=EPR-141

    • En attendant, parmi les 577 députés plus les  » retraités « , les 348 sénateurs plus les « retraités », les ministres, les conseillers régionaux, les conseillers départementaux, et tous les parasites qui gravissent autour, pour ces très bien payés,censés être en contact permanent avec le peuple combien sont sur la liste des contaminés ? Seraient ils dépistés ? Auraient ils pris sur recommandation d’un praticien discret une dose de Chloroquine ? ou leur carrure d’élites les protège t il du virus ?
      La politique épargne t elle des grands dangers ????????????

Les commentaires sont fermés.