Rétablissons certaines vérités sur l’esclavage

Publié le 11 juin 2018 - par - 23 commentaires
Share

La France, de culture gréco-romaine et de tradition chrétienne, a toujours été en avance sur son temps dans la lutte contre l’esclavage…
Rappel : L’esclavage a été une pratique ancienne, surtout liée aux guerres, malheur aux vaincus, les vaincus devenaient esclaves des vainqueurs, ils participaient aux travaux des champs avec ou à la place de leurs nouveaux propriétaires, aux constructions de maisons, de routes, devenaient aussi soldats, pour faire « avancer » les galères il fallait des rameurs, au rang desquels figuraient en bonne place les esclaves, plus ou moins bien traités, selon le caractère ou l’intelligence de leurs maîtres. Du temps de la splendeur de la Romanité, il arrivait que des esclaves soient « affranchis » et retrouvent leur liberté, certains ayant même acquis des responsabilités et des honneurs dans ces sociétés primitives grecques ou romaines.

Depuis cette époque heureusement révolue, les Européens se sont instruits, cultivés. Avec le développement de la pensée chrétienne surtout depuis l’Empereur Constantin (V° Siècle) un nouveau sens des valeurs s’est répandu en Occident.

Je ne suis pas historien, et là je sollicite l’aide de vrais historiens, qui pourraient être lecteurs de ce pamphlet… Pour rectifier ou compléter.
En France LOUIS X le HUTIN, fils de PHILIPPE le BEL, mis fin par décret sur le territoire français, le 2 Juillet 1315 à toute forme d’esclavage et de servage en France. Il y a donc fort longtemps que l’esclavage ne se pratiquait plus en France, sur le territoire national. Même si pour les privilèges d’une élite, hors du territoire national, de riches planteurs avaient recours à l’utilisation d’esclaves originaires d’Afrique. Au 17° Siècle sous Louis XIV sera même édité par Colbert le « code noir ».

Un commerce dit triangulaire fut pratiqué par des armateurs bordelais et nantais, dont nous ne sommes pas très fiers, mais pas en mesure de juger, pour amener des esclaves africains en Amérique, en Martinique, en Guadeloupe… D’autres îles ayant plutôt servi à accueillir des esclaves ayant fui les conditions dramatiques qu’ils vivaient dans les plantations de coton ou les champs de cannes à sucre.
Ce qui est caché sur cette sinistre époque, c’est que les rois nègres étaient souvent à l’origine de la capture d’individus (particulièrement les enfants, les adolescents…) même les familles noires souvent encourageaient leurs enfants à devenir esclaves en échange de colifichets, d’argent ou d’honneur mal placé…

C’est la France révolutionnaire le 4 Février 1794 décret de la Convention (Fin de l’esclavage)
Par contre Napoléon Ier pour plaire à la famille BEAUHARNAIS le rétablira dans les colonies.

C’est encore la France, avec le Député Victor SCHOELCHER en 1848, le 27 Avril, qui fera voter une loi interdisant définitivement l’esclavage.
Parallèlement, il est un esclavage que l’on cache, pourquoi ? C’est celui des bédouins, depuis le VII° siècle voire avant, le trafic d’esclaves était pratiqué par ces individus. Puis avec cette pseudo religion appelée islam, il est même décrit par ce livre immonde appelé CORAN (Comme Mein Kampf), et le beau modèle des musulmans, si tant est qu’il ait existé, était dans les écrits un « marchand d’esclaves » (Lire Odon LAFONTAINE ses livres sont édifiants).

Il semblerait même que l’esclavage des SLAVES fut une pratique bien antérieure, d’où l’origine du nom : « esclave ». Cependant ces « slaves » deviennent chrétiens orthodoxes et il devient quasiment impossible de les réduire en esclavage. Aussi les musulmans se tournent vers l’Afrique. Mais les musulmans sont cruels, ils acheminent les esclaves attachés à travers le désert, de 17 à 22 millions d’esclaves sont déplacés d’Afrique vers l’Egypte plus de 30% mouraient en route. Ensuite les hommes étaient « castrés » (beaucoup encore mouraient suite à ces sévices), les femmes étaient placées dans les harems ou dans les bordels. Les musulmans infligeaient des traitements inhumains à leurs esclaves (voir les études du Dr TRAVELSI d’origine africaine et chercheur à l’Université LYON 2).

Un autre lieu de recherche d’esclaves par les musulmans fut la mer Méditerranée ; Les barbaresques (musulmans) suivaient les côtes espagnoles, française, italiennes et autres (Irlande) pour capturer des Européens et des Européennes (d’où les fameuses tours génoises, tours d’observations pour prévenir les civils de l’arrivée des musulmans). Ces esclaves étaient ensuite vendus ou échangés contre des rançons, aux nombreux comptoirs d’Afrique du Nord, ils subissaient les mêmes traitements inhumains que les esclaves originaires d’Afrique, castration en Corse, pour les hommes, harems ou bordels pour les femmes… (+ de 3 millions).

C’est encore la France qui va s’illustrer dans cette lutte contre l’esclavage, n’en déplaise à Madame TAUBIRA, le dernier ROI de France Charles X (Louis Philippe sera roi des Français) missionne le Gouvernement POLIGNAC pour mettre fin à cet esclavage des temps modernes et rétablir la liberté commerciale des navires en Méditerranée. Le Général BOURMONT débarquera sur les côtes africaines le 14 JUIN 1830 à la tête d’un corps expéditionnaire français important à Sidi FERRUCH, les esclaves libérés céderont la place à des colons espagnols, français, italiens, juifs et allemands…. Tous ces hommes et femmes entreprenants créeront avec force travail et sacrifices, ce pays qui allait devenir l’ALGERIE.

Chers amis PATRIOTES nous devons fêter cela dignement, dans nos villes et villages de France, déposons une couronne ou des fleurs aux Monuments aux Morts des GUERRES de la France pour que soit fêtée cette immense victoire de la civilisation sur la barbarie mahométane….

Le 14 JUIN doit devenir la fête anniversaire des patriotes.

Fêtons la fin de l’esclavage des Européens par les musulmans dans la Méditerranée.

Alain Guillon 

Print Friendly, PDF & Email
Share

23 réponses à “Rétablissons certaines vérités sur l’esclavage”

  1. Fifi dit :

    Personnellement, j’en ai plus que marre de tous ces gens comme le CRAN ou autre Taubira etc… qui parlent de l’ancien esclavage fait par les blancs, qui nous reparlent constamment de ça (on nous ressort toujours ça une fois de temps en temps pour manipuler les esprits avec cette éternelle repentance entretenue par les politiciens au pouvoir pour manipuler) comme si c’était encore d’actualité, alors qu’en plus, c’est l’Europe qui a aboli l’esclavage !
    Ceci ne sert qu’à manipuler les blancs pour les amener à culpabiliser, à leur faire accepter de se laisser remplacer ethniquement parlant, donc à se soumettre. Quant à tous ces noirs (et blancs manipulateurs politiques) aujourd’hui, qui ne passent leur temps qu’à parler de l’esclavage des noirs par les occidentaux, déjà, ils devraient regarder ce qui se passe aujourd’hui dans les pays arabo-musulmans, et ensuite, en plus, tous ces noirs dans les pays occidentaux n’ont JAMAIS connu l’esclavage ! Ils parlent d’une histoire qu’ils n’ont JAMAIS connu de près ou de loin !
    En fait, à chaque fois qu’on nous remet sur le tapis cette histoire d’esclavage qui date depuis des lustres et qui ne concernent pas du tout les noirs vivant dans les pays occidentaux, ça ne sert qu’à manipuler et qu’à dénigrer les blancs… D’ailleurs, ce n’est pas sans raison que Macron parle des « mâles blancs » pour mépriser les blancs, et il y a en plus cette « discrimination positive » comme ils l’appellent, qui est en fait de la discrimination envers les blancs dans notre société… Est-ce-que les gens se rendent comptent que les seuls discriminés et méprisés en France par l’Etat et par nombre de médias, sont les blancs ?

  2. Pr Sheldon Cooper dit :

    @Garde Suisse
    Je comprends très bien. A la différence qu’aucun musulman ne les forçait.
    A cette époque c’était même pratiqué sur les chrétiens ( chanteurs castrats)

  3. Pr Sheldon Cooper dit :

    @Victor Hallidée
    Vous avez entendu parler des castrats chez les chrétiens ?

  4. Pr Sheldon Cooper dit :

    @Trannod
    Si vous préférez les mensonges agréables aux vérités dérangeantes c’est vous que ça regarde.

  5. thorgal dit :

    Il faudrait quand même rajouter le rétablissement de l’esclavage par Napoléons 1er de 1802 et parler aussi du code noir élaboré par Colbert.
    Mais l’esclavage est une pratique ancienne de l’humanité qui n’avait rien à voir avec la notion de race et a été pratiquée par toutes les civilisations jusqu’au début du 20ième siècle et existe encore dans certains pays en Afrique (Mauritanie).

  6. DUFAITREZ dit :

    Pour sortir d’un débat suranné, et traiter la question plus prosaïquement…
    « On est toujours l’Esclave de quelqu’un » !

  7. Yves ESSYLU dit :

    Dans les guerres tribales les noirs vendaient les vaincus aux négriers musulmans
    Je ne crois pas une seconde que l’esclavage ait cessé au Yemen et au Sahel
    Quant à la France je me considère esclave de l’Etat au regard de mon taux d’imposition
    mais comme disent les nombreux marxistes de mon pays à assigner à résidence au bled de leurs importés musulmans : « ces salauds de riches qui créent des entreprises pour le plaisir de licencier leurs salariés »

  8. Vindicta dit :

    L’esclavage est licite en Islam , mais le propriétaire d’esclaves ne peut pas faire ce qu’il veut . Pour les femmes esclaves , il s’agit d’esclaves sexuels ( qu’il ne peut pas prêter à son meilleur ami ) mais il peut s’en servir à sa guise en plus de ses quatre femmes ( il peut en avoir des centaines s’il peut s’en occuper ) . L’esclave peut ester en justice ( on ne peut pas le tuer comme à Rome ) , mais sa voix ne vaut pas celle d’un adepte du culte musulman , mais vaut ce que valent les voix des juifs , des chrétiens et des femmes ( même musulmanes ) . De plus libérer un esclave est une œuvre pie .

  9. patphil dit :

    les petites gens d’un hameau des alpes avaient dans leur cahier de doléances (début de la révolution) exigé l’abolition de l’esclavage.
    les plébéiens vs l’oligarchie: rien n’a donc changé sur la planète

  10. SAINT-MARC Jean-Paul dit :

    Parmi les castrateurs, sont cités les coptes…
    On peut aussi citer les juifs à Verdun castrant les saxons ayant refusé la christianisation* voulue par Charlemagne pour les vendre aux musulmans… Comme ne pas comprendre, les juifs « déicides » furent contraints à cette vile tâche…
    Fort tard au moyen age, des slaves étaient vendus passant par exemple par Venise…
    Une chance que ceci s’acheva avant la fin du moyen age !
    * 1/ ce qui conduisit à quelques massacres, heureusement pas de la même ampleur que d’autres en Indes du fait des musulmans.
    * 2/ ces guerres de christianisation expliquent aussi les attaques normandes dès le 9ème siècle visant particulièrement les monastères et autres lieux religieux

  11. SAINT-MARC Jean-Paul dit :

    Une nuance importante entre les nobles boursicoteurs et les bourgeois armateurs d’un côté et le peuple de l’autre…
    Les premiers ont abandonné les valeurs héritées de la fin du moyen-age pour faire du fric et jouir de douceurs genre café ou chocolat !
    Le peuple lui a payé de ses impôts l’entretien de la royale et de l’armée pour protéger le triste commerce triangulaire !
    Autre aspect oublié, bien des gens du peuple* se sont fait « razziés » par les gabelous et gendarmes sur ordre royal pour aller peupler les colonies… Leur sort ne fut pas toujours enviable…
    * : bien sûr parmis des repris de justice échappant à pire, mais aussi des repris d’injustice dirais-je…

  12. JILL dit :

    Les musulmans ne pratiquent pas la castration nous dit on …C’était pourtant une pratique courante chez les algériens,et de mettre les organes coupés dans la bouche de la victime .Ils ne devaient pas être de vrais musulmans .

  13. SAINT-MARC Jean-Paul dit :

    Ne pas oublier le devchirmé (prélèvement) des ottomans (déjà organisateurs de la piraterie barbaresque, bien que leurs « frères » d’Afrique la pratiquait déjà avant 1515).
    Les familles chrétiennes des régions d’Europe occupées par les ottomans devaient remettre un enfant (dès 5 ans) pour en faire un janissaire fanatisé qui sera utilisé contre ses parents en somme s’ils se révoltent !
    Ne pas oublier les terribles guerres qui ont conduit à la libération de ces territoires et peuples comme le cas de la Grèce.
    De leurs défaites les ottomans sont devenus encore plus féroces ce que démontrent les massacres des grecs pontiques, des arméniens car non-musulmans…
    On ne peut dire vu leurs comportements actuels contre les kurdes, pourtant musulmans, qu’ils aient changé !

  14. Brouillon dit :

    Pr Sheldon Cooper, le profit de la vente des esclaves castrés par les chrétiens, puisque c’était interdit aux musulmans, était pour qui ? A qui profitait le crime ? Est- ce que les castrations opérées en Corse étaient faites par des chrétiens ? Les chrétiens coptes, n’étaient-ils pas obligés de procéder à ces actes barbares ? Leur refus n’aurait-il pas été puni ? Ta pseudo science t’empêche-t-elle de te poser les bonnes question ?

  15. Trannod dit :

    Pr Sheldon Cooper dit :
    11 juin 2018 à 21 h 24 min
    Évoquons alors le cas de ces bons chrétiens coptes qui n’hésitaient pas pratiquer la castration (celle ci étant interdite aux musulmans ) pour vendre ensuite à pris d’or ses esclaves. Il est vrai qu’il n’y a pas de petits profits
    ***
    votre niveau de raisonnement est vraiment…..
    voir la réponse de «  »Garde Suisse » » résume ma pensée

  16. Trannod dit :

    qui vendait les noirs au blancs

    d’autres noirs et leurs potes musulmans

    mais chut faut pas le dire

    mais il ne faut pas cacher ceux qui en ont profiter en Europe et en France
    mais à cette époque en France les fermiers étaient encore les serfs des marquis et autres barons…et la majorités des Français n’ont jamais profitez de la la Traite….sinon celle des vaches (lol)

  17. JILL dit :

    Dans l’esclavagisme,c’est clair,il y eût les vendeurs,et les acheteurs …Les acheteurs,se sont ces salauds d’européens ;il ne faut pas parler des musulmans pour les raisons indiquées par Taubira .
    Quant aux vendeurs,il ne faut pas en parler non plus car ce sont des africains qui vendirent leurs frères …
    impensable,voyons .

  18. Lionel dit :

    Certaines opinions sont étonnantes dans cet article.

    A propos des armateurs bordelais qui participaient à la traite négrière, nous ne serions « pas en mesure de juger », par contre quand il s’agit des « rois nègres » ou des musulmans alors là… Cruels, barbares, Mein Kampf!

  19. Victor Hallidée dit :

    Shelton coupeur de couilles, troll ignare, tu ne fera douter personne ici, surtout sur ce sujet.
    La castration, c’est le point nodal de l’obsession musulmane. Religion de la bite, l’islam associe le sexe masculin à la position de dominant. Couper le sexe masculin de l’adversaire c’est symboliquement humilier, rabaisser à la position femelle méprisée, dominée. Pendant la guerre d’Algérie, vos amis musulmans castraient leurs prisonniers et mettaient le sexe coupé dans la bouche de leur victime (ils n’allaient pas sonner avec leur prisonnier chez le coupeur de bite pour commettre leur forfait). Abruti !

  20. Garde Suisse dit :

    @Pr Sheldon
    Je ne suis pas un spécialiste des coptes, mais etant donné leur situation actuelle en Égypte, de sous-hommes par rapport aux maîtres musulmans, on peut imaginer que, s’ils pratiquaient les castration, cela devait être à la demande des maîtres et peut-être en contrepartie d’une relative tranquillité. Votre réflexion revient à faire croire à une complicité volontaire de ces coptes dans les crimes des seuls musulmans. Un peu comme si vous disiez que les juifs qui plaçaient dans les fours crematoires les corps de leurs coreligionnaires étaient des complices volontaires des nazis. Vous me comprenez j’espère.

  21. Jon-Erik Harper dit :

    L’esclavage est aujourd’hui d’ordre économique.

  22. patito dit :

    ce n’est pas le général Bourmont mais Louis Auguste Victor de Ghaisne , comte de Bourmont qui sera élevé ensuite au rang de maréchal de France .

  23. Pr Sheldon Cooper dit :

    Évoquons alors le cas de ces bons chrétiens coptes qui n’hésitaient pas pratiquer la castration (celle ci étant interdite aux musulmans ) pour vendre ensuite à pris d’or ses esclaves. Il est vrai qu’il n’y a pas de petits profits