Retour sur un complice des massacres : l’imam de Montpellier

Publié le 10 décembre 2015 - par - 6 commentaires - 2 311 vues
Share

ImamMontpellierGens qui nous gouvernez et qui aspirez à prolonger votre contrat, journalistes redresseurs de torts, chroniqueurs initiés et franchisés dont les fesses s’usent sur le cuir des fauteuils des médias, lisez ces lignes, écoutez le message que cet homme nous a adressé, à nous autres citoyens Français, quelques heures avant que ses coreligionnaires ne massacrent 130 jeunes gens, à Paris.

http://www.memri.fr/2015/11/17/sermon-en-arabe-a-montpellier-le-matin-des-attentats-de-novembre-a-paris-le-musulman-est-un-geant-endormi-et-lorsquil-se-reveille-malheur-a-celui-qui-se-trouve-dans-les-parages-et-si/

Comment pouvez vous tolérer encore, un mois ou presque après les tueries du 13 Novembre, cette justification officielle d’une insolence, d’une morgue, d’une froideur absolues, justification d’un crime dont, toute honte bue, vous vous délivrez déjà en retournant, prédateurs de bastringue, à vos dérisoires affrontements de clans ?

Relisez le discours de ce clairon des agonies, de cet alien sans affect parachuté sur le sol de France par un Dieu sans compassion. Comment pouvez-vous laisser passer l’aveu de la collusion formelle entre les fondements d’une religion et les exactions qu’elle autorise, cautionne, excuse et passe de cette manière à la machine à décerveler les gens ?

Xavier Bertrand, Christian Estrosi, Claude Bartolone et vous autres prétendants à gouverner des régions, ces outres vidées de leur historique substance, ce sont vos enfants, ceux de vos amis et parents que l’on a exécutés au Bataclan et aux terrasses des bistros parisiens le Vendredi 13 Novembre 2015.

Comment pouvez-vous, alors que comme des millions de Français sidérés, vous avez forcément, par l’un de ces hasards que permet seule la guerre, un lien affectif, professionnel ou autre avec une ou plusieurs de ces victimes et/ou avec les rescapés, comment pouvez-vous, oui, écouter ce discours sans frémir de la moindre colère, de la plus minime révolte, occupés que vous êtes à vous entre-déchirer pour une solde d’édile au coeur de monstres géographiques dévoreurs de l’individu, de la pensée, du besoin d’air de tout un chacun ?

Edwy Plenel, Claude Askolovitch, Renaud Dély, Nicolas Domenach et vous autres, innombrables, qui formatez l’opinion au gré des intérêts de vos employeurs au point d’y introduire sciemment le germe dégueulasse de la délation, comment pouvez-vous accepter comme voisin ce chantre des sanglantes orgies à venir qui annonce clairement, en maître du jeu, la donne et la manière dont il compte empocher, in fine, la mise ?

Comment pouvez-vous, tous, tolérer dans notre système démocratique l’intrusion de ce fauve dont les dents, à défaut de rayer comme les vôtres les parquets du pouvoir, luisent, acérées, dans la pénombre qui jour après jour, noie nos libertés, nos élans, nos légitimes désirs de paix ?

Comment pouvez-vous, tandis que le chagrin des familles fracassées déferle encore dans nos âmes, jouer vos partitions de nains au moment même où se concentre, partout sur le territoire de notre pays, la plus terrifiante menace qu’il ait jamais eu à redouter ? Et dont cet homme, complice des tueurs par le verbe, glaçante figure de la « civilisation » partie à la conquête de la nôtre, est le très zélé, obéissant et efficace serviteur ?

La question me vient, toute simple, toute nue : en vérité, qui êtes-vous pour nous abandonner ainsi, désarmés, littéralement assommés par votre impéritie de nantis, dans cette jungle sans frontières que vous avez créée, en l’espace d’une génération, de toutes pièces ?

Jean Sobieski

PS : Les choses vont vite. Clémentine Autain vole au secours de Claude Bartolone. Elle lui amène dans la corbeille à têtes tranchées la fine fleur de la complicité djihadiste à cible occidentale. Avec, en vedette américaine de ce cauchemar éveillé, Tarik Ramadan himself, l’homme qui jette un jasmin désinvolte sur les cent trente cercueils des suppliciés du 13 Novembre. Bravo Clémentine, c’est du très beau travail. Très loin d’ici, quelque part à l’est de l’Europe, les spectres oubliés de Ravensbrück, les fantômes des femmes tuées pour avoir simplement clamé leur amour de la liberté, vous regardent, et j’ai le sentiment qu’elles ne comprennent pas très bien ce que vous manigancez. http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/2015/12/10/25001-20151210ARTFIG00165-le-parti-de-clementine-autain-appelle-a-se-rendre-a-un-meeting-de-tariq-ramadan.php?redirect_premium

Quant à Manuel Valls, il dépouille la force de défense de son pays pour engraisser le cénacle de ses compagnons de ribaude. Document accablant. Autain et Valls, complices de l’imam djihadiste de Montpellier. Traitres, purement et simplement, à leur pays.

http://www.legifrance.gouv.fr/eli/decret/2015/11/20/FCPB1525740D/jo

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
BALT

Prêches en Français et caméras de surveillance , c’est le moins qu’on puisse demander dans un état d’urgence .

herget

Les prêches dans les mosquées en Turquie se font en turc, je l’ai vérifié pour y avoir été. Qu’attend-on pour exiger que les prêches en France se fassent en français ?

pauledesbaux

ROBERT MENARD MAIRE DE BEZIERS L’A FAIT pourquoi pas d’autres ? je suis sure que dans les mairies gérés par le FN iil le feront vive le FN vive la vraie FRANCE DE NOS AMOURS PATRIOTIQUES

dominique

en France, et au vu des discours pour recruter et mieux propager les messages haineux et anti républicains, les imams ne sont pas fous, ils les font en arabe…Déjà, tout un symbole (rejet du pays) et puis, des fois que certains curieux viennent à entendre la teneur des prêches…

jo

Bonjour,
Donc cet imam ne veut pas d’un « islam de France » comme le souhaite Valls, preuve : cet imam dit qu’ils veulent (les pays occidentaux je suppose et/ou notre gvt je suppose) qu’un drapeau flotte au sommet de la mosquée,…
Au fait : des imams ont-ils été virés à ce jour ? Tel était en effet un des propos de Valls récemment,…

dominique

il fait ce qu’il veut au nom de la laicité à la française et cet imam, pour nos élus socialistes, est comparable à un brave curé ou abbé qui gentiment fait ou plutôt faisait (car race en extinction ) ses prêches dans nos belles églises de FRANCE.
Voilà, on va vous dire que c’est la même chose, et que cet homme est un religieux et comme tout religieux, ses paroles sont porteuses d’un message de paix, d’amour et de tolérance.