Grand dépouillement des Françaises au profit des étrangers

Publié le 17 décembre 2019 - par - 8 commentaires - 1 101 vues
Share

Réforme des retraites, le gros coockie dont personne ne parle porte sur les retraites des femmes. Pourtant, si le projet aboutit, ce sera un véritable hold-up au détriment des femmes de la classe moyenne et au profit des 50 millions de Subsahariens attendus en Europe.

Les femmes doublement lésées. Non seulement les carrières de femmes ont été souvent écourtées, non seulement leurs salaires ont été le plus souvent nettement inférieurs à ceux des hommes, y compris à compétences égales, mais en moyenne leurs retraites sont largement inférieures à celles de hommes. En 2016, 1 099 € pour une femme contre 1 908 € pour un homme. Grosse différence en effet.

retraites-des-ecarts-considerables-entre-les-hommes-et-les-femmes-presque-du-simple-au-double-823829.html

La nature est injuste, les femmes nous survivent. Tant mieux, ou tant pis pour elles selon le point de vue d’où on se place. D’un point de vue strictement pécuniaire, ça serait plutôt tant pis. En effet, c’est tout à fait injuste, nous les quittons à 77 ans quand elles restent jusqu’à 85 ans en moyenne. Ce ne sont que des moyennes, mais en gros, ces dames nous survivent pendant 8 ans environ. Et ce ne sont pas leurs plus belles années, en tous cas pas les moins onéreuses. Maison de retraite, aide à domicile, chauffage et entretien du logement qu’il leur faut alors supporter seules, les surcoûts tombent en fin de vie et il leur faut y faire face seules avec des revenus moindres.

Le patrimoine foncier de la classe moyenne dans le collimateur. Dans ces conditions, on comprend aisément que la retraitée de la classe moyenne en fin de vie, privée d’une retraite décente, ne pourra pas assumer son maintien dans le logement dont elle est propriétaire. Et c’est là l’un des buts occultes de cette réforme : contraindre les femme de la classe moyenne, en particulier les veuves, à aliéner leur patrimoine foncier pour financer leur fin de vie.

Effondrement de marché, aliénation à vil prix. Dans ces conditions, on peut prévoir un effondrement massif de la valeur de marché de toute une catégorie de biens immobiliers. Principalement les appartement et les pavillons appartenant à la classe nombreuse des baby boomers qui vivent en banlieue et dans les zones périphériques. Il y a tout lieu de penser que le marché va s’effondrer par un effet de tenaille entre la surabondance des biens de cette catégorie à la vente et la raréfaction de la demande et du crédit aux potentiels acquéreurs en regard. C’est là un des buts sous-jacents de la réforme : contraindre la classe moyenne âgée à aliéner son patrimoine, la contraindre de le faire à vil prix.

Mouloud et Fofana dans nos maisons. Dans ces conditions, face à une profusion de biens à vendre à très bas prix, on comprend bien que les municipalités, les départements, les HLM vont rafler la mise pour augmenter le parc de logements sociaux nécessaires au logement des nouveaux venus. Il le feront grâce à la monnaie de singe émise par les quantitative easings, grâce aux taux négatifs et par le recours massif à la dette.

Macron Rothschild a la solution pour loger les millions de Subsahariens. Pour ceux qui se demandaient où il pourrait bien les mettre, dites-vous bien qu’il a la solution.

Nos femmes dehors, Mouloud et Fofana dans nos maisons.

Grand Remplacement = Grand Dépouillement.

Martin Moisan

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
"à la" poubelle

Ah ! Plaindre celles qui ont la chance de vivre huit ans de plus que les autres, trop drôle !
Huit ans de retraite en plus sans avoir cotisé plus d’années que les hommes…

Olivia

Pas plus tard qu’hier soir, France Inter consacrait une énième émission aux retraites…. J’ai pris le train en marche, un quart d’heure avant la fin de l’émission et juste pour entendre des horreurs. L’un des invités du plateau a osé dire : « Mais pourquoi ne pas mettre les retraités à contribution pour la SOLIDARITE ? » – Déjà, pour dire ça il arrive d’une autre planète. A quoi a réagi une journaliste qui avait la voix de Nathalie Saint-Criqu (?) Qui qu’elle soit, elle a réagi au quart de tour pour rappeler à ce nigaud que « faire payer les retraités était l’idée première d’E. Macron, que « c’était dans son ADN » mais que les retraités s’étaient rebiffés » – Et comme, a t’elle précisé les retraités votent Macron, « il » est obligé de les ménager car il ne peut prendre le risque que cet électorat

angora

ce sont les mecs (CERTAINS) qui vont etre contents………..au nom de l’égalité, certains PAS LES PLUS COURAGEUX ont toujours ralé contre les avantages spécifiques accordées aux femmes .
dans un ménage ce qui rentre pour madame sert aussi à monsieur……..mais faut pas leur demander de réfléchir.

POLYEUCTE

Et les Femmes qui n’ont JAMAIS travaillé ?
Que d’économies pour la Nation ! Pas de crèches, de nounous noires, devoirs à la maison, éducation, etc…
Choix de vie pénalisé, alors qu’il y a deux générations…
La Réversion mise en cause ? Coefficient familial ? etc…
Vive la Famille ! Mais Macron n’a pas d’enfants !

Marie d'Aragon

Merci d’avoir pensé à Elles !
Bien à vous,
Marie

François Desvignes

La paupérisation générale des Français non internationalisés (donc les Français) provient du cout croissant de l’immigration et de la fonction publique.

C’est un sur cout avoisinant les 25% du PIB.

C’est ce cout des « ordres privilégiés » qui rend les Etats Généraux inévitables et donc, l’insurrection certaine.

La France subventionnée et la France assistée sont les ennemis de classe de la France : nous. Quand la France aura fini d’être saignée, la guillotine ressortira.

Dans le conflit qui s’annonce, la France d’en haut (les subventionnés/pensionnés) connaitront l’hécatombe avant la France assistée (immigrés et gauchistes asociaux) qui elle devant le spectacle de la guillotine aura le choix entre partir et survivre ou rester et mourir.

La seule question est : quand ?

Victor Hallidée

Ah mais c’est bien sûr ! Ces ordures de ploutocrates mondialistes méritent la potence.