Retraites : il faut un référendum organisé par le Parti socialiste

Fourire.jpg

Nous sommes partis pour une longue bataille d’usure entre la gauche, les syndicats et le pouvoir. Ces grèves à répétition vont encore affaiblir la France, dans un période déjà dramatique pour notre pays, et cela, Macron s’en fout, et les syndicats aussi.

Comment sortir de cette impasse : une seule solution ! La mise en place d’un référendum, et que cela soit le PS qui l’organise. Il a un tel savoir-faire !

Congrès PS : homérique bagarre interne pour la possession du cadavre !

image_pdfimage_print
14

10 Commentaires

  1. ils voulaient tout déconstruire le ps doit disparaitre et déclaré dissous car de toutes façons ils ont déjà commencé leur infiltration dans une autre étiquette existante ou à naitre comme pour renéçense afin de faire oublier au peuple que c’est pas les socialistes qui dirigent. bhl habite à marrakech mais quand il fait ses révolutions orange dans le monde il y va toujours comme faux blanc français au biniou et béret répugnants.

  2. ah ah ah ah ! oui un référendum dont le résultat sera, comme le dernier en date, utilisé comme papier chiottes !

  3. Un référendum par le PS, MDR, en sachant que tt comme les autres SAUF le RN ils ont tt fait pour remettre Macron au pouvoir avec ses idées CONTRE LE PEUPLE et sa fameuse retraite à 64 ans. Si vous vouliez un référendum il fallait mette MLP / RN au pouvoir. Eux étaient d’accord pour faire des référendums tt comme une retraite à 61 voir 62 ans plein pot !!! Macron et ses COMPLICES de tt bords ne feront jamais de référendums !

    • Comme en 2005, pas seulement en France, mais dans toute l’Europe. Les irlandais s’étaient rendu aux urnes je ne sais plus combien de fois, jusqu’à ce qu’ils valident le « OUI ».

      Place arme publie un sondage sur 10 questions, au vu des réponses, Macron avait du bouffer une de ses moumoutes.

    • C.est précisément pour cette raison que le référendum ne sera pas organisé. On n.est pas en 🇨🇭. On ne pose pas les questions dont les réponses ne plairont pas aux gouvernants

  4. C’est bien sous la présidence de Mitterrand, avec comme 1° ministre Balladur, que pour le calcul de la pension de retraite ce fut le salaire moyen de référence, qui sert de base au calcul de la retraite, est calculé progressivement sur les 25 meilleures années et non plus sur les 10 meilleures.

Les commentaires sont fermés.