Retraites : les hauts revenus poussés vers la capitalisation, contre la solidarité

Résultat de recherche d'images pour "dessin coluche et les pauvres"

 

Le top 5 des plus grands mensonges pour faire passer la réforme des retraites

Résultat de recherche d'images pour "dessin sur les retraites"

Dans le futur système de retraites, les très hauts revenus cotiseront beaucoup moins au régime universel. La solidarité a ses limites…

Ce sont les futurs fonds de pension qui en profiteront.

La retraite à points est la plus diabolique arnaque que Macron essaie de nous vendre, sous couvert de justice sociale et de comptes équilibrés. Toutes ses manoeuvres ne sont que calcul dans le dos du peuple.

Pendant qu’il défendait sa loi asile-immigration, avec un soi-disant durcissement des conditions d’accueil, il signait en catimini le Pacte de Marrakech, qui légalise l’immigration clandestine illimitée. Un projet à l’étude depuis plus d’un an, mais soigneusement caché au peuple par le pouvoir et la presse subventionnée.

Chez Macron, tout n’est que mensonge et tromperie. Et la réforme des retraites en est la parfaite illustration.

En réalité, ce que veut  notre machiavélique Président, c’est reprendre le contrôle des 350 milliards que représente le financement des retraites. Comment ?

1° Un système à points lui permettra de jouer sur la valeur du point en fonction des finances de l’Etat, lesquelles vont se dégrader toujours plus avec le coût démentiel d’une immigration d’assistés inutile.

Car ne nous leurrons pas, sur la valeur du point, ce ne sont ni le peuple ni les partenaires sociaux qui auront le dernier mot. C’est le Parlement qui tranchera, raison d’Etat oblige !

2° Ce régime « universel » sera l’occasion de créer un système parallèle de retraite par capitalisation, avec la création de fonds de pension à l’anglo-saxonne, le rêve des banquiers et des assureurs !

https://francais.rt.com/france/69437-manque-a-gagner-71-milliards-retraite-capitalisation-face-cachee-reforme

Tout le reste, justice sociale, régimes spéciaux, âge pivot… n’est que poudre aux yeux. Ce que veut Macron, c’est  le système à points à la suédoise ( qui a appauvri les retraités après 4  baisses du point en 20 ans ) associé à un système anglo-saxon pour les plus riches,  afin de satisfaire banquiers et assureurs.

Avec un point trop faible, les classes moyennes travailleront plus longtemps pour améliorer leur retraite, comme c’est le cas en Suède. Et les riches placeront leur argent sur les fonds de pension. Ainsi, il n’y aura plus jamais de déficit.

Ce qui va se traduire par un appauvrissement des retraités, car l’immigration de basse qualité, non qualifiée, improductive et assistée, entrainera mécaniquement la baisse du point. C’est le schéma de la mondialisation totale qui se dessine.

Ne soyons donc pas étonnés que Bruxelles se mêle des débats nationaux, par la voix de Thierry Breton : « La réforme est perçue comme nécessaire par Bruxelles, compte tenu de l’évolution de l’espérance de vie et aussi de la nécessité absolue d’avoir des régimes équilibrés ».

C’est bien la preuve que cette  réforme vient de l’UE, qui a fait main basse sur notre souveraineté territoriale, monétaire, judiciaire, budgétaire, et veut maintenant la dislocation de notre modèle social.

En vérité, Bruxelles est la nouvelle capitale de la France et  Macron  un simple vassal de l’impérialisme bruxellois, aux ordres de la finance mondiale.

Tout le modèle social français va partir en vrille, car le but ultime de nos élites, est que toute l’Europe devienne un système économique et social homogène mondialisé. Cela prendra quelques décennies, mais c’est l’objectif de cette mondialisation débridée, savamment orchestrée contre les peuples.

La concurrence sauvage et l’immigration vont laminer nos services publics.

Mais voyons ce que nous explique le lien ci-dessus :

Actuellement, tous les salariés cotisent à divers régimes, jusqu’à un plafond de revenus  de 324 192 euros bruts par an, soit 27 000 euros par mois.

Dans le système à points, curieusement, le plafond de ressources soumis à  cotisations, est abaissé à 120 000 euros bruts annuels, qui subiront un prélèvement de 25,31%.

Pour la différence, 324 192 – 120 000  = 204 192 euros, un prélèvement de 2,81% sera appliqué au titre de la solidarité au profit des plus démunis.

Ce qui signifie que la perte de cotisation annuelle entrainée par ces sommes qui sortent du régime universel, sera de 4,8 milliards !!

Autant de milliards qui feront défaut pour financer le régime universel de retraite à points.

Et où iront ces milliards ? Dans les fonds de pension créés par les banques et les assurances.

La conclusion de tout cela ?

C’est que Macron peut bien céder sur l’âge pivot ou accorder des compensations multiples aux salariés des régimes spéciaux. Tout cela est secondaire.

Dès lors qu’il aura instauré le régime à points, chaque salarié sera incité à travailler plus longtemps si la valeur du point baisse, ce que font aujourd’hui les Suédois.

Quant aux plus favorisés, ils pourront  investir dans de juteux  fonds de pension, pour le plus grand bénéfice des banquiers, véritables décideurs maitres du monde.

Et de cette mondialisation à marches forcées, nous n’avons encore rien vu.

Jacques Guillemain

image_pdf
0
0

29 Commentaires

  1. J’ajoute que le capitalisme libéral (type Pinochet) est *** l’unique *** rempart contre l’islamo-marxsime que veulent nous imposer les feignasses cégétistes qui couinent parce qu’elles vont devoir travailler jusqu’à 64 ans. Vive la mémoire de ce grand homme que fut Augusto Pinochet :
    – étudiants matés
    – crétins indigènes matés
    – mineurs matés
    – ouvriers la crosse en l’air matés
    La seule paire de couilles à sa mesure est celle de madame Thatcher ! Et croyez-moi, pas de gilets jaunes qui détruisent tout au Chili de Pinochet !

    • J’ai répondu en dénonçant le troll usurpateur d’identité mais le modérateur a préféré ne pas laisser passer ma réponse, dont acte

  2. entre un gaspillage marxiste par l’Etat d’un côté pour un système non viable à terme sauf importation massive d’électeurs musulmans … et de l’autre côté un profit honnête pour un opérateur désigné par la concurrence, pour moi il n’y a pas photo et vive la capitalisation comme le disent les fonctionnaires avec PREFON

  3. Ben moi je suis RAVI !

    …Ravi de constater que j’me suis pas gouré et surtout que pour la première fois depuis la nuit des temps, un politicard tient parole.

    Il a dit je vais vous emmancher bien profond et il le fait !

    Je savais qu’il allait nous emmancher encore plus profond que c’qu’il a dit et j’me suis pas gouré, je suis donc RA-VI !

    Ah au fait, joyeux Noël les trouducs !

    Signé E. M.

    • Tu sais ce qu’elle te dit la trouduc ? elle te souhaite une bonne année , pacque Noël c’est passé !

      • Ah ben moi z’aussi que j’te souhaite la bonne année amigotte 😊

        L’est quand même vachement malpoli ce E.M, hein !

  4. Les gens les plus riches se foutent de la question des retraites des salariés et des employés, ils investissent tous dans les fonds de pension, sont copains comme cochons avec le monde de la finance dont Macron est issu… Pour exemple les organismes qui gèrent les EHPAD, système qui saignent à blanc les retraités en puisant toutes leurs retraites, leurs biens et petites économies puis l’argent de leurs familles, sont quasiment toutes aux mains de magnats de la finance et des grandes entreprises

    • Bon, j’ai des économies , proprio d’un grand appart avec terrasses et tout le tintouin , mais quand j’irais en ihpad je profiterais de mes économies pour payer , c’est pour ça que j’ai travaillé

  5. Il faut dire que quand on se retrouve avec un ex banquier aux commandes, rien d’étonnant. Un  » ex banquier  » est toujours un banquier. Il le reste et c’est parfaitement clair. Quand il a été brocardé comme  » le président des riches  » rien n’est plus vrai. Le coup du point qui sera décidé par les partenaires sociaux, la belle affaire, ceux là étant eux-mêmes des traitres ! Plus ils en font pour nous expliquer que c’est  » pour notre bien » moins on les croit. J’ignore comment tout ceci se terminera ? Mal, je le pense !

  6. Il est impératif que le candidat aux prochaines présidentielles assène haut et fort qu’il mettra en l’air cette loi inique en particulier, mais aussi arrêtera l’invasion, renverra les clandestins…….Il doit faire une campagne comme celle de D Trump sans politiquement correct et en toute transparence sur ses objectifs !!! Il n’y a qu’à voir le succès de E Zemmour qui dit ce qu’il pense haut et fort et ne revient jamais s’excuser pour cela !

  7. deux choses ont du vous échapper : l’Argirc Arrco fonctionne déjà avec un système de points. dans une retraite par répartition les actifs cotisent pour les retraités, lorsqu’il y avait 4 actifs pour 1 retraité, tout allait bien, avec 1.7 actif pour 1 retraité, une seule solution, demander à l’actif de payer plus, c’est inadmissible, ou tous les jeunes actifs refuseront ou partiront de ce pays.

  8. C’ est la fonction publique qui donne l’ exemple avec prefn et ne parait pas s’ en porter plus mal!!

  9. Il est vraisemblable que le régime de retraite à points sera à moyen terme privatisé, histoire que les banquiers ne perdent pas une miette du gâteau

  10. Espérons que les grèves et autres manifestations fassent plier ce gouvernement d’ordures, mais comme l’enjeu est énorme, je crains le pire, le squatteur de l’ élysée et ses sbires ne lâcheront rien, peut-être quelques broutilles afin de faire rentrer dans le rang les syndicats dits « réformateurs » que je qualifierai plutôt de « lécheurs de fion ».

    • Ainsi fion fion fion les petites marionnettes (bis)Trois petits tours.Et nous on la dans le fion.

  11. Ce que ne disent pas les experts, c’est « y aura-t-il un nombre de points plafonnés comme le nombre de trimestres ? »
    Exemple : j’ai cotisé 180 trimestres plafonnés à 172, donc j’ai enrichi l’état de 8 trimestres « pour la gloire ».
    Et il semblerait que les les fonds de pension américains lorgnent déjà aussi sur le magot :
    https://resistancerepublicaine.com/2019/12/15/macron-veut-offrir-le-marche-des-retraites-aux-fonds-de-pension-americains/
    Rien d’étonnant de la part d’un Young Leader qui ne sert que ses amis.

  12. Conclusions :
    Combien de décennies va-t-il encore falloir à nos cons-citoyens pour s’apercevoir qu’ils sont dans le déni d’une situation catastrophique pour notre patrie, notre civilisation, en laissant une situation de quasi esclavagisme à nos petits enfants ?
    Combien de décennies seront encore nécessaire afin que ces mêmes personnes ne s’aperçoivent que notre salut ne peut passer que par l’élection à la tête de notre pays d’une personnalité pour qui territoire, frontières, préférence Nationale, souveraineté, etc… ont une signification forte, seul salut pour notre peuple de Gaulois ?
    Un bain de sang sera-il indispensable pour retrouver toutes nos libertés fondamentales ?…
    Bonnes fêtes judéo-Chrétiennes à toutes et tous, mais je n’ose vous souhaiter une belle année à venir !

    • Ça sert à rien de te poser la question Clovis, y s’pass’ra queud’ !

      On vit avec un populo de tâches lobotomisées qui bouffe mc mékouï et qui
      s’organise des vikendes chez ikenaze pour y acheter le dernier strőmleugh qui fera bien des jaloux dans les bobos de merde qui leur sevent d’amis.

      Y’a rien à espérer d’un peuple de cons pareil !

  13. tout cela avec la complicité des syndicats qui ont voté macron tout en sachant ce qu’il allait faire et qui aujourd’hui font de la gonflette pour faire croire qu’ils sont influant!

    • Les syndicats ont toujours été le bras armé du capital, c’est connu, cassant à l’occasion des mouvements populaires, comme ce fut le cas des gilets jaunes, de même que les Black blocs sont orientés pour justifier la repression.

Les commentaires sont fermés.