Révolutions arabes : à Tunis, un islamiste défend l’excision, au nom d’Allah !

Publié le 13 février 2012 - par - 1 010 vues
Share

Il a osé , il a osé, cet odieux personnage Wajdi Ghenim venir dire cela, le 12 février à Tunis le pays où les Droits des femmes étaient jusqu’à ce jour les plus évolués des pays musulmans… Eh oui il a osé !! Les jeunes femmes modernes n’en ont pas cru leurs yeux ni leurs oreilles en regardant ce prophète de malheur venir leur raconter cela dans leur pays après une révolution, un grand  mouvement qui réclamait la liberté. Dans un de mes derniers articles j’attirais l’attention sur la nécessité de défendre le droits des femmes et je disais à quel point tout cet édifice était fragile..

L’apartheid des femmes : une différence culturelle à accepter ou une injustice à combattre ?

L’édifice est fragile partout..surtout dans les pays où la charte du Droit des femmes est inachevée, en voie de modification ou d’élaboration.

Cet homme, invité par les partis intégristes, a été accueilli par une foule enthousiaste à la coupole d’El Menzah.

Le défenseur de l’excision, Wajdi Ghenim, fait le plein à la Coupole 

Il s’est ensuite rendu à la mosquée Essalem de M’hamdia ( se méfier du rôle des mosquées!) où il a confirmé ces propos et son encouragement à la mutilation des fillettes par ablation du clitoris. Mutilation qui concerne chaque année des millions de petites filles, excisées souvent à vif maintenues de force la plupart du temps par les mères , les grand-mères ou les tantes par des FEMMES ….! Oui, hélas, ce sont les femmes qui continuent encouragent et pratiquent cette horreur, mais la Tunisie s’honorait jusqu’à présent à refuser cette pratique! 

En réponse à une question sur le refus de la société tunisienne de voir la pratique de l’excision des jeunes filles se propager dans le pays, l’Égyptien ( se méfier des prêcheurs égyptiens aussi!) a déclaré que : «  celui qui s’oppose à la volonté de Dieu est un apostat »… « Ce n’est pas Wajdi Ghenim qui le dit, je répète ce qu’Allah et le prophète salla allahou aleihi wa sallam, disent » a-t-il ajouté…. On fait dire tellement de choses aux morts!  

En Europe aussi, avec les flux migratoires le phénomène s’est répandu. L’Europe a refusé de prendre une position qui se serait imposée à l’ensemble des pays, laissant à chacun de ses membres le droit ( ou non) d’en interdire la pratique.Les pays ne sont pas bousculés pour légiférer. Cependant le pompon revient à L’AAP Académie de Pédiatrie Américaine qui a proposé que les pédiatres réalisent eux-mêmes cet acte à la demande des familles…. On n’arrête pas le progrès…. !!

On voit bien ce que risquent  les femmes quand des prédicateurs zélés invitent des fidèles trop crédules à un retour aux sources de la foi et à un retour à l’obscurantisme… Cela se fait toujours sur le dos des femmes! L’UNICEF exhorte les pays à ne plus pratiquer l’excision  mais à quand une vraie condamnation ?

Chantal Crabère

 

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.