Richard Trinquier n’avait qu’à baisser son froc devant les gens du voyage !

Le maire de Wissous, Richard Trinquier, vient donc de passer sa deuxième nuit en garde-à-vue comme un vulgaire Jean-Vincent Placé. Son crime ? Maire d’une commune de l’Essonne de 8.000 habitants, il n’a pas accepté, une nouvelle fois, que des gens du voyage s’installent illégalement sur des terrains de sa commune.

Sauf que, connaissant ces personnes là (l’un d’entre eux a été arrêté avec un fusil dans son coffre de voiture), il n’est pas venu les mains vides. Il était, un dimanche, accompagné par son premier adjoint, et par la police municipale, et il avait pris un sabre et une arme de poing, se protégeant avec un gilet anti-balles.

C’est là que nos vaillants policiers, la Préfecture et les juges entrent en action. Pour aider le maire à préserver l’intégrité de son territoire ? Surtout pas, malheureux, pas de vague ! Ils décident de réprimer celui qui résiste, encore une fois, et n’accepte pas l’intolérable et l’arbitraire dans sa commune.

Il a déjà eu affaire aux gens du voyage, et les a fait virer lui-même, en employant des menaces et des intimidations, face à des personnes qui ne connaissent qu’une loi : celle du plus fort. Et comme il a, par ailleurs, sorti des arrêtés interdisant le voile sur son plan d’eau (annulés par les collabos du tribunal administratif), il était l’homme à abattre.

Dans la France que j’aimais, les policiers auraient d’abord viré les intrus, c’était leur première mission. Ensuite, discrètement, l’un d’entre eux aurait été voir Richard Trinquier, et lui aurait demandé de ranger ces armes, qui n’ont rien à faire dans l’espace public. Et l’affaire se serait terminé ainsi.

Mais on est dans la France de Macron et de ses collabos, flics et juges y compris, dans ce cas. Ce sont les mêmes qui ont arrêté les trois légionnaires qui ont défendu une femme agressée, et ont cassé cassé une dent au voleur. Il s’est trouvé des flics pour les arrêter, et des juges pour les mettre en garde à vue, et leur faire souffler dans le ballon, comme s’ils étaient des malfrats ou des chauffards. Et comme ils avaient bu davantage que deux verres, il s’est trouvé des ordures de journalistes pour écrire qu’ils étaient ivres. De héros, ils ont devenus en quelques heures des agresseurs alcooliques.

C’est pareil pour Richard Trinquier. Il s’est trouvé des flics pour humilier un premier magistrat de sa Ville, l’arrêter et lui faire souffler dans un ballon. Avant, on ne subissait des tests d’alcoolémie que quand on était responsable d’un accident de la route. Maintenant, même victime, vous devez souffler dans le ballon, et si vous pétez la gueule d’une crapule, vous devez prouver que vous étiez à jeun.

Finalement, quels idiots, ces légionnaires, ils n’avaient qu’à regarder ailleurs. Finalement, quel idiot, ce Richard Trinquier. Ancien parachutiste, médecin, fils d’un héros de la guerre d’Algérie, il a encore cru que son devoir était de protéger ses concitoyens, dont beaucoup se sont plaints, lors du dernier passage de nombreux gens du voyage, de vols en séries. Le maire n’avait qu’à regarder ailleurs, tout simplement. Il restait devant sa télévision, savourait un bon repas du midi, avec forcément plus de 0,50 gramme, regardait Paris-Roubaix à la télévision, et il aurait été peinard. Le lendemain, il aurait écrit une lettre de protestation auprès du Préfet, lui demandant de mettre fin au plus vite à cette occupation illégale. Celui-ci, en réponse, l’aurait sommé de scolariser les gamins, et menacé de sanctions administratives. Et Richard Trinquier n’aurait juste eu à dire à sa population qu’il avait fait tout ce qu’il pouvait, mais qu’il avait dû s’incliner.

Mieux encore, il aurait pu venir les mains vides, et se faire tuer. Quelle belle histoire sacrificielle, comme celle du colonel Beltrame, cela aurait fait. Il aurait peut-être eu des obsèques nationales, pour prix de son courage, non ? Ah il s’est fait virer de chez LR pour avoir appelé à voter Marine au 2e tour ? Donc cela ne va pas être possible !

Ce maire n’a pas compris que dans la France de Macron, on colle en prison 12 ans un agriculteur qui, cambriolé déjà dix fois, tue son voleur. Il n’a pas compris qu’on colle dix ans de prison à un buraliste qui, cambriolé lui aussi, tue son voleur. Par contre, on relâche de suite les racailles multirécidivistes, qui n’ont certes pas un sabre japonais sur eux, mais juste régulièrement des poignards dont ils se servent parfois pour planter leur agressé, souvent à la gorge.

Il n’a pas compris que les salauds qui nous dirigent, et nous punissent, ont décidé de châtier au prix fort des derniers Gaulois qui relèvent encore la tête. Dont lui.

Tous mes respects, Monsieur le Maire.

Martin Moisan

image_pdf
0
0

35 Commentaires

  1. Bravo Mr le MAIRE.Je suis certain que votre village vous soutien avec raison ! Cette communauté…,que même leur propre pays rejette,+ les migrants,ces pleutres noirauds abandonnant tout… au lieu de se battre, ça fait trop..& à ça…:: on ajoute les clandestins maghrébins.Ça va finir par un nettoyage ethnique dû.au RAS le BOL de la population !! Si Nous VOULONS sauver la race blanche donc les FRANÇAIS ISSUS de L’EUROPE… de l’OUEST à l’EST.C’est simple !! Nantes à commencé en pendant & brûlant l’effigie du bouffon de l’Élysée, pour la pollution. Comme l’on fait les cocos en 1969 à Paris, en mettant l’effigie en carton grandeur nature de De Gaulle faisant du stop direction Colom- bey-les- 2 Églises.Mais LUI :Sans le pendre ni le flamber !!

  2. Comme je vais être censuré. Nous n’avez pas de couilles a part constater et émettre un jugement l’heure est au combat réel.

  3. Tous mes respect à ce maire admirable : « les SALAUDS, c’est PAS NOUS » !

  4. pour le moment et ce depuis 50 ans la balle est dans le camps remplaciste….mais pour combien de temps quand on sait, même du point de vue « gauchiste », que, quel que soit le « régime », l’opposition, la résistance et l’underground d’aujourd’hui sont toujours les futurs Maitres de demain.

  5. Il ne reste plus qu’à baisser les bras et se laisser envahir : elle va être belle la France dans quelques années .

  6. Il faudrait envoyer des messages de soutien à ce courageux maire afin qu’il sache que parmi les Français il en existe, encore, qui ne sont ni lâches ni couards ni collabos.

  7. Face à des voyous menaçants, chez moi, on m’a fait aussi souffler dans le ballon !
    La victime devient coupable présumée !
    Un collègue Maire, voisin de Trinquier a démissionné !
    Le Maire est le 1° Magistrat de sa Commune ? Que des mots !
    Que des quantités de Maires démissionnent ! Quantités d’élections !
    Barnoin, Wauquiez, vous dormez ou quoi ?

  8. 60 ans de « Gouvernements » de mollusques pour des mollusques…….. Et nous voilà étrangers dans notre propre pays avec l’obligation de ne pas se rebiffer, de payer pour nourrir et soigner, loger les parasites.
    Il nous faut un V. ORBAN avec un gros Karcher en état de marche, pas celui du nain aux pieds plats, toujours introuvable.

  9. Tout mon respect et mon soutien à ce maire courageux. Ce gouvernement de salopards de Macron, ces juges doivent être jugés, disparaître de l’état ou de quelque pouvoir que se soit. En espérant de tout cœur que ce jour tant attendu arrivent pour envoyer cette merde de collabos aux travaux forcés.

  10. Que nos gouvernants ne s’y trompent pas comme dans la chanson « ami si tu tombes un ami sort de l’ombre à ta place… » et c’est ce qui va aller en s’amplifiant !

    • C’est en train de mûrir ; il y a 1300000 chasseurs en France et beaucoup de patriotes sont prêts à défendre leurs familles et leurs bien.
      La racaille c’est pas ça qui manque. Escrocs de tous poids, gitans, roms, migrants et réfugiés illégaux, etc.
      La France qu’on aime est devenue une énorme poubelle, comme le bord de nos routes et les millions de bouteilles En PVC remplies d’urine de routiers…..principalement des pays de l’est. Les cons tribuables paient pour le nettoyage, alors qu’il pourrait très bien être fait par des gens condamnés à des petites peines, munis d’un bracelet électronique.

  11. Ces gens s’invitent dans les pays et impisent leurs misérables vies de trainent savates chapardeurs

  12. Une certaine police agit comme la Milice dans les années 40 ;contre les citoyens,et au service de l’occupant …La justice,du même tonneau que celle de l’Occupation poursuit dans le même sens .

  13. et les habitants de cette ville ,ils font QUOI,,,,,ILS LAISSENT FAIRE ? que des lâches alors ?un maire à présent n’est plus que le porte parole du gvtb !

    • EXACT. Si les administrés « en avaient » ils feraient le siège de la Préfecture, au moins …

    • Et bien la prochaine il les laissera se démerder avec les roms. S’ils ne sont pas capables de défendre leur maire, c’est qu’ils n’en n’ont pas dans le froc.

      • Et la frange lâche et salope de la population de Wissous le laissera tomber aux futures zélections
        en refoutant au pouvoir une ordure sozialo kommunist

  14. Flics = collabos qui bossent les yeux fermés pour la gamelle et le galon . Juges = collabos qui bossent pour … la même chose. Tous pourris, flicaille-racaille, juges collabos. Finalement c’est bien « Un flic une balle, un juge une rafale » comme disent les gauchos.

    • Allons, Allons ! Vous vous égarez, reprendre ainsi une maxime de gauchiste. Pouah !
      Je vous rappelle que ces juges et policiers sont de bons républicains, nourris et élevé dans le culte maçonnique de Marianne, ils.ne font qu’obeir comme leurs devancière des années noires.

  15. c’est plus facile d’envoyer 2500 CRS contre 500 ZADistes
    Bravo la prèfète du 44

    • Si c’etait un face à face 2500 crs ultra entrainés et équipés VS 500 pauvres clodos, retraités, marginaux et autres spolieurs de terres alors l’histoire aurait été réglé en quelques heures…
      justement le surnombre permet de maitriser la situation le plus calmement possible c’est strategique ce ratio, ils ont beaucoup de retenu au contraire.
      Je pense meme qu’ils auraient pu en envoyer que 250…et ils auraient fait des ravages (meme sans arme létale)

      • Je ne les ai pas vu armé de kalach ou fusils
        Les bourgeois n’aiment pas ceux qui ne vivent pas comme eux
        « les bourgeois c’est comme les cochons plus ça devient gros… »

        • Je vais venir chez toi et te balancer cocktail Molotov et pavés et tu essayeras de riposter avec du pauvre gaz lacrymogène…tu verras de quel côté est la vrai violence … les bourgeois vivent pas dans la crasse comme des cochons comme certains …

      • Si les CRS employaient les mêmes armes que les zadistes , le problème serait déjà résolu car gaz larcy contre cocktails molotov et pierres pavés et autres projectiles, y a pas photos sur qui est le plus violent …tu prends un char et tu écrases tout , le problème est réglé en une journée…

    • Les 1600 hectares appartiennent à l’ETAT ! Les pouilleux rêveurs qui s’y sont installés pourront acheter des terres sans les voler.
      Je sais que trouver des endroits pour cultiver le chanvre deviennent rares……..

  16. Je suis certaine qu’ il connaissait les conséquences de ses actes. Mais à un moment, la coupe déborde et on veut agir face au laxisme de notre société. L’année dernière, j’ai dit au commissariat de police qu’ils ne fallaient pas qu »ils s’étonnent si les Français se font justice eux-mêmes….ils n’ont pas apprécié. Les affaires sont classées sans suite faute de moyens. On ne peut que compter sur soi.

    • Très juste. Les policiers « jouent la montre ». Lorsqu’un dépôt de plainte demande trois ou quatre heures d’attente beaucoup de gens s’en vont. De plus, j’ai eu récemment l’exemple d’une femme insultée, bousculée et menacée de mort sous la caméra de surveillance d’une grande artère dont la plainte n’a pas été reçue faute « d’infraction caractérisée » ! L’individu est un étranger multirécidiste des faits et a fait l’objet de plusieurs plaintes et mains courantes. L’ OPJ qui était de la même origine que l’énergumène a eu l’audace de déclarer à cette dame qu’elle avait provoqué cet homme et que son attitude était méprisante. Rien à attendre des forces de l’ordre.

  17. Le cas des légionnaires explique pourquoi personne ne bouge lors d’une agression, qui a envie de finir en prison pour défendre une inconnue, cela me rappelle un père de famille qui a fait de la prison pour avoir empêché de manière musclée un viol collectif dans un train, nous sommes un peuple sacrifié par ses dirigeants et nous n’en sortirons pas par le vote

  18. On les fait ces tableaux ? Un tableau d’Honneur , et un autre du déshonneur ; vox populi . . .

  19. Je pose la question : Pas un seul habitant pour manifester et même empêcher les policiers de prendre de telles mesures ???
    Il serait peut-être temps que le peuple se bouge le cul !
    (Ne me répondez pas « Et toi ? Ducon ! » … j’ai déjà donné !)

    • Déjà à interpellation du maire il aurait fallu que sa police municipale sur place empêche l’interpellation, avec l’aide éventuelle d’habitants qui auraient été sur place . Ca aurait dégénéré car des renforts seraient arrivés etc etc etc etc…… On a bien compris de quel coté est la « justice »

  20. 12 balles dans la peau et une dans la nuque, le châtiment réservé aux traîtres.
    Un peu de patience, on va y revenir.

Les commentaires sont fermés.