Richonet jubile : son ami Cazeneuve reste et pourra toujours dissoudre Riposte Laïque

Publié le 27 août 2014 - par - 833 vues
Share

maximilienrichonetMaximilien Richonet a dû s’inquiéter. Son ami Cazeneuve allait-il être maintenu à son poste de ministre de l’Intérieur ? Pouvait-il partir sans avoir dissout « Riposte Laïque » comme il le lui demandait avec insistance dans une lettre de délation au début du mois, suite à un article sur la destruction des mosquées par le califat islamique ?

Le Richonet en aurait été terriblement déçu. Mais il n’a rien à craindre. Cazeneuve y est (à l’hôtel de Beauvau). Cazeneuve y reste (le check-out n’est pas pour cette fois). Ça gaze donc à merveille pour le Richonet. Il pourra continuer à cafarder tranquillement. Nul doute qu’il sera parmi les premiers à féliciter Cazeneuve et à lui rappeler de ne pas oublier de dissoudre « Riposte Laïque » parce que, comme il l’écrivait dans sa lettre de délation, ce mouvement « prêche la haine et la violence contre certains de nos compatriotes, pour leur orientation religieuse » et parce que « ce déferlement de haine contre nos compatriotes musulmans n’est plus acceptable » (on dirait Valls qui parle).

Le Richonet concluait son forfait par ces mots : « Je vous remercie de bien vouloir prendre en compte mon témoignage ». Remarquez comme une délation devient un « témoignage » dans la bouche d’un délateur.

Cazeneuve conserve donc son poste et le Richonet n’aura pas à se faire recruter par un nouveau ministre pour continuer à faire son travail de délation. Il pourra continuer à transmettre ses bons et loyaux « témoignages » au même destinataire qui aura toujours besoin de délateurs comme le Richonet pour bien veiller à la sécurité des citoyens (des mosquées et des musulmans) et au respect des libertés publiques et de la liberté de ne pas critiquer l’islam.

On est content pour lui. C’est une amitié sincère qui le lie à Cazeneuve. Une amitié soudée dans l’alliance. Comme dans un mariage d’amour. C’est touchant de voir comment le Richonet lui présentait sa délation au sujet de cette destruction de mosquées : « C’est avec le cœur et l’esprit que je vous écris pour vous signifier ma tristesse ». C’est si beau, si attendrissant. Ne dit-on pas que l’amour est la rencontre entre le cœur et l’esprit ? On en a les larmes aux yeux.

C’est une formule que le Richonet devait souvent utiliser dans ses messages adressés à son ami et allié. D’ailleurs l’utilisation dans ses lettres de certaines expressions comme « je m’explique » et « je vais au fond du problème » est un langage assez amical qu’on tient autour d’un verre ou sur un sofa.

Le Richonet ne semble toutefois pas s’être préoccupé outre mesure au sujet du sort de son ami après la démission du gouvernement Valls. C’est un « simple ravalement de façade », se rassurait-t-il sur sa page Facebook.

Il ajoute bien que « la maison France continuera de s’écrouler tant qu’Hollande sera au pouvoir ». Il avait aussi écrit quelques jours plus tôt : « Ce n’est que par la réconciliation de tous les français (avec un « f » tout rikiki) et le patriotisme comme principal moteur, que la France avancera vers un avenir meilleur ». On ne voit cependant pas comment cela peut-il arriver tant qu’il y a des délateurs prêts à tirer dans le dos des patriotes français comme le Richonet lui-même.

Il doit avoir l’habitude de cafter, le Richonet. On sait qu’il cafte pour Cazeneuve, mais peut-être a-t-il plusieurs autres « partenaires ». Qui cafte une fois a sûrement déjà cafté, dit-on. On ne commence pas à cafter à 40 ans. Il y a des prédispositions. Pour le Richonet, ça a commencé peut-être dans son enfance ou dans sa jeunesse. Ou même bien avant.

La collègue Aude Alajoie pense que le Richonet a dû être un corbeau dans une ancienne vie. C’est difficile à prouver ou à vérifier en l’absence d’un aveu en bonne et due forme de la personne concernée. Mais, pour l’avenir, on peut sans hésitation prédire que, comme le Richonet à tendance à bouger comme un piston dans un moteur Diesel (il passe allègrement de Résistance Républicaine au Front National puis à Egalité et Réconciliation), il finira immanquablement comme mouchard dans un véhicule de transport.

Messin’Issa

 

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.