Riposte à la propagande républicaine

Publié le 6 août 2020 - par - 41 commentaires - 969 vues

Dans la livraison de Riposte de ce 5 courant, madame Christine Tasin évoque la nuit du 4 août 1789 et se prononce pour l’abolition des privilèges de la caste macronienne. 4 août 1789 : pour l’ abolition des privilèges de la caste macronienne.

https://ripostelaique.com/4-aout-1789-labolition-des-privileges-de-la-caste-macronienne-est-necessaire.html

Intention louable reposant sur nombre d’inexactitudes.
In limine, il convient de préciser qu’il s’ agit ici d’évaluer des faits et de rétablir l’exactitude et la vérité et non point de critiquer ni l’auteur, ni même ses idées si mauvaises soient-elles tant le droit à l’erreur est lié à l’erreur elle-même si caractéristique de l’être humain.
Le postulat en guise d’introduction : il faut fêter la nuit du 4 août 1789 qui forme un tout indissociable avec la révolution jugée indispensable car le tiers-état serait le seul, le plus pauvre, sans avantages, sans privilèges, à payer l’impôt, la gabelle, à se farcir les corvées, à ne pouvoir devenir propriétaire, à ne pas avoir le droit de vote… propos librement adaptés et à la limite de la citation imposant les guillemets. Examinons ce qu’il en est.

Certes, la nuit du 4 août fait partie intégrante de la Révolution et il faut y ajouter la Terreur avec des centaines de milliers de Français assassinés, le génocide des populations des bocages de l’Ouest de la France en 1793-94 (tenu à disposition sur simple demande à fcdc@bbox.fr) qui est aussi, selon Reynald Secher, un populicide doublé d’un mémoricide. Certes, il y avait des gens pauvres dans le tiers-état… comme il y en avait dans la noblesse et parmi les ecclésiastiques aussi ; il y avait aussi dans le tiers-état de colossales fortunes, le plus souvent infiniment plus importantes que chez les gens d’Église et chez les nobles. Le tiers-état sans avantages et sans privilèges : certes, personne n’était plus égal que d’autres mais tous jouissaient d’un bien-être incomparable et d’une liberté infiniment supérieure à celle résiduelle actuellement ; il faudra revenir sur cette prétendue absence d’avantages et de privilèges. Le seul à payer l’ impôt, la gabelle : certes les Français, pas tous même dans le tiers-état, payaient des impôts… infiniment moins élevés que ceux d’aujourd’hui ; ils payaient aussi la gabelle (l’impôt sur le sel) enfin seulement la moitié des Français, grande et petite gabelles confondues ; seul le tiers-état… faux : les gens d’Église payaient un impôt collectif : le don gratuit qui était régulier ainsi que la régale qui était irrégulière… les nobles aussi payaient un impôt individuel : la Paulette qui était irrégulière en sus de l’impôt du sang ; enfin, pour être complet, la taille dite des Juifs qui n’était pas payée par tous les Juifs et qui était aussi payée par des catholiques et des protestants : il s’agissait d’une taxe décennale sur les activités d’argent. Le tiers-état se farcit les corvées : organiquement vrai, matériellement inexact en grande partie car ces corvées qui étaient d’intérêt commun étaient pour la plupart rémunérées, ce qui est loin d’être le cas du lundi de Pentecôte avec la République. Ne pouvoir devenir propriétaire : certes, il y avait des non-propriétaires pauvres dans le tiers-état mais il y avait aussi des propriétaires à la campagne comme en ville ; par ailleurs, les nobles et les ecclésiastiques n’étaient pas tous propriétaires. Ne pas avoir le droit de vote : faux car tous les Français élisaient les gestionnaires communaux, en principe deux fois par an car les mandats bénévoles étaient semestriels et au demeurant impératifs, ce qui était un obstacle infranchissable à l’escroquerie permise par la République avec son système électoral représentatif corrompu ; ils élisaient aussi les députés aux États Généraux.

La nuit du 4 août serait la conséquence logique de la prise de la Bastille présentée de manière sous entendue comme l’expression de la tyrannie… or n’y étaient enfermés que des détenus de droit commun y compris pour des crimes et des gens à la demande de leurs familles : les insurgés furieux ne purent libérer aucun détenu politique car il n’y en avait point… certes, aujourd’hui, il y en a beaucoup… sans compter les éborgnés et les estropiés par les sbires de la République.

Il est donc question de la Grande Peur. En effet, la révolution vit de la manipulation par la secte noire maçonnique satanique mondialiste liberticide génocidaire (infra ladite secte noire) d’une minorité de moins de 2 % des Français incités à se livrer à d’abjectes exactions afin d’en finir avec la royauté en terrorisant les Français. Certes Danton et Robespierre, issus de la bazoche et parvenus à la noblesse de robe, portent une lourde responsabilité en tant que forcenés révolutionnaires parmi les plus extrémistes… cependant, le pire fut Bertrand Barère, du même milieu, doctrinaire de la Convention et donneur d’ordres au Comité de salut public… plus d’infos sur cet abject et vil individu sur Pour en finir avec le premier criminel contre l’humanité et Barrère au pilori disponibles sur simple demande à fcdc@bbox.fr. En fait, la Révolution marque le point de départ de l’unité allemande : de plus de 400 États en 1789 à 40 en 1815 et à l’empire de Prusse proclamé en 1870 dans la Galerie des Glaces… la République, parti de l’étranger, des escrocs, des menteurs et des voleurs, voulue par ladite secte noire depuis 1730 avec le puissant soutien de la cavalerie de Saint Georges anglaise, est la cause directe des 6 invasions du Pré Carré en 1792, 1814-15, 1870, 1914-18, 1939-45 et depuis 1975 ; avec le génocide des populations des bocages de l’Ouest de la France, elle a expérimenté et pratiqué toutes les méthodes d’ extermination possibles, y compris les tanneries de peaux humaines arrachées à vif, qui seront mises en œuvre lors des génocides suivants aux XXe et et XXIe siècles encore que pas toutes car même le régime nazi renonça à nombre d’entre elles et seuls les jihadistes mahométans pratiquent les bûchers collectifs de femmes et d’ enfants… Pour être complet, ladite secte noire a contribué à la formation à la manipulation des peuples les plus célèbres et massifs criminels contre l’humanité tels un certain Vladimir Oulianov Lenin, un certain Iossif Vissarionovitch Djougachvili Stalin, un certain Adolf Hitler, un certain Mao Tsé Toung, un certain Pol Pot… liste non exhaustive.

Qu’en est-il de la portée de l’abolition des droits féodaux ? La plupart d’entre eux étaient tombés en désuétude depuis fort longtemps ; les résiduels étaient devenus insignifiants. Détenus pour l’essentiel par des nobles mais aussi par des gens du tiers-état, leur perte était de peu d’importance et leur rachat aurait été une aubaine. Plus grave fut la perte des droits, libertés et privilèges des villes et des provinces dont la répercussion fut lourde de conséquences pour tous les Français y compris ceux du tiers-état. En effet, contrairement à l’Allemagne qui est une nation d’États, la France a toujours été un État de nations, lesquelles vivaient en harmonie et solidarité en raison même de ces droits, libertés et privilèges : le seul véritable vivre-ensemble possible. Leur suppression a conduit directement au désastre actuel. Pour ce qui est des dîmes versées à l’Église, leur suppression sera aussi faite au détriment du tiers-état car, de ces dîmes, l’Église assurait les soins médicaux et l’enseignement aux Français du tiers-état de manière bien plus efficace que la sécurité sociale moderne et la prétendue éducation nationale ; au demeurant, le premier système moderne de sécurité sociale fut créé par saint Vincent de Paul, ordonné prêtre à Notre- Dame de La Sède à Tarbes à la fin du XVIe siècle, et les régimes de protection sociale furent améliorés par Pierre-Paul Riquet de Bonrepos à l’ occasion du percement et de la construction du canal royal de jonction des Deux Mers en Languedoc.

Enfin, la suppression des corporations, jurandes et maîtrises par les scélérats décret d’Allarde des 2 et 17 mars 1791 et loi Le Chapelier promulguée le 14 juin 1791 serait un progrès de la civilisation alors que ces institutions donnaient entièrement satisfaction depuis des siècles en permettant une harmonie saine entre maîtres, compagnons et apprentis et la plus grande satisfaction des clients… À quoi a donc conduit cette suppression? Au libéralisme dévergondé en cours sous la monarchie orléaniste de juillet et la IIe République par la réduction drastique des jours de repos et de fêtes, par l’allongement à n’en plus pouvoir des journées de travail et à l’esclavage moderne déjà, y compris celui des enfants, dans les mines, les ateliers et les manufactures où les salariés étaient enchaînés aux machines afin de tenir les cadences infernales ; pour réaliser le véritable désastre sanitaire et social, lire le rapport Tableau général de l’état physique et moral des ouvriers… du Dr Louis-René Villerme décrivant les graves carences et les déficiences physiques tant des enfants que des adultes tous réduits en esclavage. Finalement la monarchie orléaniste et l’orléanisme ont toujours été une fausse barbe de la République, la roue de secours de cet abject régime ouvrant la plus terrible répression y compris sanguinaire des Français qui devront attendre le Second Empire pour obtenir une bouffée d’oxygène de liberté en 1864.

Compte-tenu de l’ensemble de ces mesures révolutionnaires et républicaines, il est douteux que les Français, en particulier ceux du tiers-état, y aient trouvé leur compte… loin de là car perdant leurs droits, libertés et privilèges, en y renonçant au cours de ces journées de folies révolutionnaires dont il faudra expliquer aux lecteurs attentifs comment ils ont pu renoncer alors à ces droits, libertés et privilèges dont ils étaient soi-disant dépourvus selon le postulat du départ, ils ont commencé à s’appauvrir jusqu’à devenir des prolétaires qui sont toujours encore très nombreux aujourd’hui tandis que la France, alors première superpuissance jusqu’en 1789 depuis plus d’un siècle et parmi les dominantes depuis plusieurs siècles alors, n’est plus, en ce début du XXIe siècle et depuis au moins quarante ans, que l’ombre d’elle-même dans un rang intermédiaire en cours de tiers-mondisation accélérée et de vassalisation à la Chine, voire de chasse gardée de l’Afrique noire et de l’oumma mahométane.
Néanmoins, la fin de l’article en cause mérite l’attention même si les références proposées sont loin d’ être les meilleures et si les raisons invoquées ne sont point toutes pertinentes ; il convient de donner acte à l’auteur qui, finalement, constate le désastre actuel imposé par la République à la France et aux Français. Un constat partagé par le Cercle Légitimiste de France rappelant le chemin décrit par Platon dans son classement des différents régimes politiques possibles : de la dictature (moyen) à la république (très mauvais) vers la tyrannie (le pire). Cf  De la dictature à la république vers la tyrannie : https://ripostelaique.com/de-la-dictature-a-la-republique-vers-la-tyrannie
La tyrannie, les Français y sont déjà soumis avec la Ve et dernière République en marche vers l’abyme. N’ en déplaise au sieur frangin Mélenchon qui ferait mieux de balayer devant sa porte plutôt que de s’ immiscer en portant atteinte à la souveraineté de pays tiers dans des affaires ne le regardant point.
En cette torpeur aoûtienne, aggravée par le terrorisme républicain, les Français doivent se préparer, nolens volens, à des lendemains difficiles et miséreux avec le reconfinement, les faillites en chaîne des entreprises, le chômage de masse, la perte des dernières libertés déjà bien exiguës et leur écrasement sous la botte républicaine dans une France livrée aux racailles afro-arabo-mahométanes et aux affiliés de ladite secte noire.

Fernand CORTES de CONQUILLA
Cercle Légitimiste de France
fcdc@bbox.fr

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
FCC Cercle Légitimiste de France

Merci à Pamela et Michel JANVRESSE pour leurs posts. Malgré un lectorat limité, la réalité finit par s’ imposer.

Janvresse.

LA « FAILLITE » DE LA REPUBLIQUE!
Aujourd’hui une presse et des politiques, voire un régime, stipendiés, tendent à nous faire accroire toutes sortes d’inepties pour nous masquer le fait essentiel que le régime actuel est en faillite sur tous les plans en particulier financier.
En effet incapable de rembourser sa dette abyssale, la république n’est en rien démocratique, ni viable économiquement avec ses dogmes aberrants, ni sociale (Les caisses maladie et de retraites sont en déficit), ni légale selon certains. Quant au plan religieux…..Pour plus de précisions CF le lien: https:/www./clvfblog.wordpress.com/la-faillite-generale-de-la-republique/
LE CERCLE LEGITIMISTE DU VEXIN FRANCAIS (et environs) affilié au CLF (Cercle Légitimiste de France) s’efforce d’inf

Janvresse.

s’efforce d’informer les français sur ces points. Pour plus de précisions CF le lien: http://www.clvfblog.wordpress.com/la-faillite-generale-de-la-republique/

Ses objectifs sont dans le respect de SM Louis XX Roi de France de droit:
•la formation de ses membres
•le recrutement et le maillage du territoire
•la veille politique (témoignage de notre persistance par la dénonciation des errements de la république assortie de la réponse légitimiste au moyen de la diffusion de communiqués)

N’hésitez pas à nous rencontrer et à visiter notre site Internet en construction.
Sites Internet:

http://www.clvf.weebly.com (ancien)

https://www.clvfblog.wordpress.com (nouveau)

Face Book: Cercle Légitimiste du Vexin França
Contact: louissixte.legros@yahoo.fr (référence site CLVF )

Janvresse.
Pamela

Quelle culture !
Si seulement on nous apprenait la véritable histoire à l’école au lieu de nous bourrer le mou avec des conneries …

Vive le Roi !

Irina

LES invasions du pré carré ?

Bien sûr ! Bouvines, Château-Gaillard, Châlus, la Guerre de Cent Ans, Denain, n’ont jamais existé…

FCC Cercle Légitimiste de France

Je vous renvoie à mes précédents articles sur Rl précisant que pour retrouver des invasions du même ordre que les six citées il est nécessaire de remonter à la Guerre de Cent Ans qui n’ est pas au demeurant une invasion étrangère stricto sensu mais l’ application stricte du droit féodal alors en usage partout en Europe par nos cousins anglo-normands pour leurs possessions continentales qu’ ils tenaient d’ Aliénor d’ Aquitaine.. ce qui fait remonter la précédente invasion du même ordre à 732 lorsque Charles Martel arrêta les sarrazins à Moussais la Bataille le 25 octobre. Certes, il y a eu les batailles que vous citez mais vous conviendrez aisément qu’ elles n’ ont rien de commun avec les six en cause depuis 1792 tant elles sont mineures et relèvent souvent de l’ incident de frontière…

Irina

Bouvines et Denain des incidents de frontière ?

Vous avez étudié l’histoire où, exactement ?

Quant aux guerres contre l’Allemagne, la faute en reviendrait plutôt à Louis XV, avec son renversement des alliances.

Mieux valait faire la guerre pour le Roi de Prusse que contre lui. Ce fut une mauvais pioche.

FCC Cercle Légitimiste de France

Bouvines et Denain furent importantes et décisives à leur époque mais elles ne furent pas capitales sur le temps historique long. Bouvines alors en limite du comté de Flandres terre d’ empire est réellement un incident de frontière et non une invasion: le principal intérêt fut réduire fortement la présence anglaise en France et de neutraliser l’ empire prétentieux. Denain est aussi en limite de l’ empire et tient donc de l’ incident de frontière: il n’ y avait donc pas d’ invasion et cela permit de réduire les prétentions autrichiennes et de faciliter le règlement de la succession d’ Espagne. Ne chez pas de grande invasion du Pré Carré entre 732 et 1789 hoirs de la Guerre de Cent Ans: il n’ yen a point à l’ exception d’ incidents de frontières et de rares bandes errantes. Trois à dix…

FCC Cercle Légitimiste de France

…siècles de paix et de sécurité intérieure contre 6 invasions majeures du Pré Carré en moins de 230 ans dont la dernière s’ étend sans cesse depuis 1976 à ce jour: il n’ y a rien à discuter.

François BLANC

Votre thèse me paraît aussi partiale que celui de la robespierriste et donc marxiste Tasin:
“Que devient la franc-maçonnerie pendant la Révolution ?
La Révolution, c’est la mort de la maçonnerie. Fin 1793, plus aucune loge ne fonctionne en France. Elles ne se relèveront péniblement qu’en 1796, après
l’affermissement du Directoire, quand la Terreur aura disparu”.

François BLANC

ben dis donc quel bel avenir, je commence à croire que mes armes vont être utiles d’ici peu

Paskal

Je pense que la France est dans une dynamique de déclin irréversible mais au point où on en est…
https://www.natdem.fr/

Suricate

Le roi français n’était que lieutenant de Dieu en personne et non un personnage dictatorial dirigeant un pays pour le profit de sa seule caste. Il savait qu’il devait rendre des comptes, tous les comptes, une fois la porte des Cieux passée. L’aigle de Meaux le répétait inlassablement à Louis XIV et toute sa cour.
Aujourd’hui, le macron dirige que et uniquement pour lui et sa caste, pour son profit. Son train de vie est bien supérieur que celui qui a fait Versailles.
Avant la révolution, il y a avait au minimum, 52 jours fériés de fêtes religieuses, sans compter tous les autres jours fériés donnés pour différentes causes.
Les impôts étaient si moindre qu’ils ne dépassaient pas un mois de travail, aujourd’hui en 2020, nous avons travaillé jusqu’au 18 juillet 2020 pour payer les impôts. Etc..

FCC Cercle Légitimiste de France

Les impôts étaient au plus du Dixième, souvent le Vingtième seulement. Plus de 200 jours fériés/an chômés et payés, Dimanches et fêtes d’ obligation inclus.
Les républicains ont tellement l’ habitude mentir et de voler qu’ ils pensent que les autres font de même.
merci à Paskal, garde Suisse et Olivia pour leurs posts.

Olivia

Vous remplissez fort bien votre mission, M. de Conquilla, celle de rétablir la vérité et vous le faites fort bien. De surcroît c’est toujours un plaisir de vous lire car, non seulement vous nous instruisez par votre érudition mais vous jonglez habilement avec la vérité et l’humour. Et, vous confirmez ce que les Français un peu “intuitifs” savaient déjà, à savoir que la France paie le crime impardonnable de la mort de Louis XVI – et du génocide d’une multitude d’innocents : jeunes gens, vieillards, gens de qualité, guillotinés par des fous sanguinaires, pour de faux motifs…. Nous sommes confrontés aujourd’hui à la même mentalité, celle des racailles, du haut au bas de l’échelle, voulant éliminer le peu de ceux qui restent, représentant notre vénérable peuple.

Pierre COMET

Porter à la connaissance du lecteur toutes ces données factuelles sur le fonctionnement administratif et matériel de l’ancien régime permet de comprendre que l’équation “Royauté = opression-pauvreté” est aussi fausse que, dans l’actuelle pseudo crise sanitaire l’équation qu’on veut nous imposer “Santé = masque-vaccin”.
L’abolition des privilèges dans la nuit du 4 août est une belle histoire qu’on raconte à propos de la révolution, avec beaucoup d’autres, aux enfants pour leur faire passer le gout amer du lait de Marianne. Ce genre d’histoires, belles à croire mais fausses, porte un nom: la PROPAGANDE.

FCC Cercle Légitimiste de France

Vous avez fort bien analysé et résumé la situation. La révolution est le point de départ des malheurs des Français et de la ruine de la France.
A Patphil infra, le retour aux trois ordres n’ est guère une priorité tout au moins dans son officialisation car, dans la pratique, les trois ordres existent toujours: bellitores, oratores et laboratores; néanmoins, en ce qui concerne la noblesse pour en revenir au terme suggéré, il faudra y faire le ménage et en extirper la frange révolutionnaire et donc y inclus orléaniste et en ce qui concerne l’ Eglise, seule celle traditionaliste peut être reconnue, celle moderniste et conciliaire duo-vaticaniste étant une abjection. Rappel: le suffrage censitaire est une création révolutionnaire en 1791…. au demeurant plutôt de bon sens: ceux qui paient…

FCC Cercle Légitimiste de France

…(les impôts) décident. Bonapartistes et impériaux, descendants et partisans de Jérôme Bonaparte avec Jean-Christophe Jérôme Napoléon Bonaparte: comptez-vous d’ abord et la raison fera situation.
A François DESVIGNES infra: la république étant le régime des ignorants par des ignorants pour des ignorants est un échec permanent. Au détriment de la France et des Français.

patphil

ouais, retour aux trois ordres, au suffrage censitaire?
que faire quand on est légitimiste bonapartiste ?

François Desvignes

Vous savez pourquoi la République n’a aucun avenir ?

Parce qu’elle en est à son cinquième échec.

François Desvignes

Dans la formule “Saint Empire Franc Romain Germanique” qui est la définition de l’Europe telle que Dieu et les européens l’ont toujours voulu, les mots ont un sens et leur ordre aussi :

– Les mots :
“Saint” parce que toute souveraineté n’appartient qu’à Dieu
“Empire” car la forme de gouvernement du Ciel est la Royauté
“Franc” car nous sommes libres
“Romain” car nous sommes de l’Eglise de Pierre, seule Église
“Germanique” parce que nous sommes Francs salien sur la rive gauche du Rhin et Francs allamans sur sa rive droite

– Le sens
Dans et pour l’Empire :
il est plus important d’être saint qu’un empire
Un empire qu’être libre
être libre qu’être romain
Être romain que germain

FCC Cercle Légitimiste de France

Finalement, outre la fin de mon post en réponse au vôtre infra, votre démonstration ne vaut qu’ hors du royaume du Fils aîné de l’ Eglise qu’ est la France où seul peur régner le Fils aîné de l’ Eglise en sa qualité de Lieutenant de Dieu en France.

Paskal

Où avez vous vu jouer ça ? Il y a eu le Saint Empire (pas franc) Romain Germanique mais à part la Lorraine et le Hainaut (Lotharingie) la France n’en a jamais fait partie. Dire qu’on est francs (à part les Lorrains allemands), c’est comme si on disait que les Espagnols sont wisigoths, les Italiens ostrogoths et les Tunisiens et les Sardes vandales.

François Desvignes

Nous n’allons jamais assez en amont des causes :

-1/ la cause première des guerres de nationalité en Europe est le Traité de Verdun (843) qui a divisé le Saint Empire en trois, sur les débris duquel la France s’est reconstituée à l’Ouest et l’Allemagne à l’Est mais en hostilité à la France ensuite des campagnes napoléoniennes.: nous devons reconstituer l’Unité du Saint Empire Franc Romain Germanique.

-2/La république ne peut assurer cette mission, car la condition de sa réussite repose entièrement sur le premier terme du Saint Empire : sa sanctification. Il y a une antinomie entre la souveraineté populaire et la souveraineté de Dieu, la république et le Saint Empire, la Division comme mode d’organisation et de fonctionnement et l’Unité.

Vive le Christ Qui est Roi de France

FCC Cercle Légitimiste de France

Oui, le traité de Verdun de 843 a été le point de départ d’ une bataille multiséculaire pour s’ étendre sur la Lotharingie centrale de part et d’ autre. En partie réglé sous Saint Louis le IXe puis sous Louis le XIe, il le sera définitivement avec l’ avènement Henri le IVe le Grand. Hélas, la révolution l’ a ravivé en favorisant l’ unité allemande: plus de 400 états réduits à l’ impuissance en 1789 à 40 états en 1815 et finalement l’ unité allemande en 1870 dans la Galerie des Glaces à Versailles malgré quelques vestiges dont la Bavière. Outre que le Saint Empire Romain Germanique n’ a jamais gouverné le royaume de France, outre la perte de sa sanctification depuis un bon siècle et désormais peu probable y compris en Allemagne, il est peu organisable dans le territoire actuels dont…

FCC Cercle Légitimiste de France

…plusieurs états manquent ainsi que la plupart des Princes. Par ailleurs, le Saint Empire Romain Germanique était condamné avec la généralisation de l’ hérésie luthérienne au XVIe siècle à l’ exception de l’ essentiel de la Bavière; cette hérésie luthérienne en interdit l’ extension sur la France qui demeure le royaume du Fils aîné de l’ Eglise et donc viscéralement catholique en dépit des apparences.

Paskal

A part l’Alsace, la Lorraine allemande et la Flandre, la France n’était pas germanique, sauf une partie de sa classe dirigeante (les “barbares germains” que Sieyès voulait renvoyer dans leurs sombres forêts).

Gueux d'Oc

Il est tout à fait exact qu’un grand nombre d’horreurs furent commises pendant la Révolution et vrai aussi que l’on en parle rarement car, toujours, «l’histoire est écrite par les vainqueurs».
Mais au siècle XIII, en Languedoc, sous l’autorité pape Innocent III et du roi Philippe Auguste, il en fut de même.
Et le vainqueur fut la France, qui «fut faite à coup d’épées» comme le disait De Gaulle. D’épées et de bûchers…

Quidam Lambda

«Qui vit par l épée périra par l épée.» (Matthieu 26.52)

Ataraxophile

Oui, mais les dualistes n’avaient brûlé personne, eux, et les monothéistes qui les ont réduits en cendres sont morts dans leurs lits.
À part “Saint” Aymar, inqisiteur toujours dans le calendrier (29/05)…malgré les remords exprimés concernant les exactions commises par l’inquisition.

FCC Cercle Légitimiste de France

Le catharisme fut aussi une horreur innommable.

gélase

La lutte contre le Catharisme fut une horreur innommable…

Gueux d'Oc

En quoi? Massacres? Meurtres? Pillages? Viols?…
En quoi les “bons omes” ont-ils fait de mal à qui que ce soit?
Les seigneurs faydits, ceux qui ont tenté de les protéger ont été des gens d’honneur et ceux qui les ont agressés des gens de malheur!

Paskal

Les jacobins disent eux mêmes que ce n’est pas une construction naturelle.

Ataraxophile

J’aimerais savoir: est-ce qu’un catholique traditionaliste adhère au dogme de l’il’infaillibilité papale?
Si oui, il est censé s’aligner sur les positions du Saint-Siège.
Sinon, il est en fait un “vieux catholique”: https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Église_vieille-catholique.
Après, évidemment, il est toujours possible de répondre par des circonvolutions labyrinthiques…

Ataraxophile
FCC Cercle Légitimiste de France

L’ infaillibilité pontificale existe uniquement en matière de dogme… jusqu’ à Pie XII inclus. Les papes modernistes ne peuvent s’ en prévaloir du fait de leurs errements.

Garde Suisse

L’infaillibilité papale ne concerne que le dogme (Le spirituel) pas le politique. Dans le passé de nombreux rois de France se sont opposés politiquement au pape tout en restant Catholique.

Anar de droite

«Le Roi te touche, Dieu te guérit.»
Après un millénaire de pratique, Louis XV, à Pâques 1739, refusa tout net confession, communion et cérémonie rituelle. Surtout, il ne touchera plus les écrouelles. Auprès d’un peuple demeuré largement croyant, l’effet politique fut catastrophique.
Louis XVI, puis Charles X tentèrent de rétablir cet usage, mais rafistoler la porcelaine brisée n’en rétablit pas la valeur.
Pâques 1739 fut donc la date du suicide de la monarchie en France… et les suicidés ne sont pas autorisés à ressusciter, n’est-ce pas?

FCC Cercle Légitimiste de France

Le rituel des écrouelles est un usage certes mais il n’ est pas une obligation; qui plus est Louis le XVe a souvent été en délicatesse avec ses Pâques. cependant l’ efficacité du toucher des écrouelles est demeuré par la suite.

Lire Aussi