1

Riposte Laïque a raison de ne pas censurer tous les commentaires anti-juifs

Liberté, liberté chérie ! Vive la liberté d’expression ! Non à la censure ! Merci à Riposte Laïque de ne rien censurer.

Assez rares depuis des années, mais systématiques depuis plus d’un an, des monceaux de commentaires anti-juifs s’accumulent sous certains articles. Certes, les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Et avec beaucoup d’intelligence, plus aucun lecteur sensé de RL ne polémique avec les déchets anti-juifs qui polluent les commentaires.

Par stupidité, mais aussi pour en prendre prétexte, les merdias généraux et aussi les merdias prétendus juifs, accusent donc d’antisémitisme, RL et les autres sites patriotiques pratiquant la liberté d’expression.

Bien sûr, les sympathisants de longue date ne suivent pas ces accusations sommaires. Mais il devient de plus en plus pesant de supporter ces tombereaux de saletés après les articles de Jacques GUILLEMAIN, qui, naguère, défendaient TRUMP et qui supporte ZEMMOUR aujourd’hui. Idem, après les articles de l’excellent Gérard BRAZON, enfin, après tous les articles de tous les auteurs qui défendent nos idées, en excluant le racisme en général et l’antisémitisme en particulier.

Les quelques cas d’entrisme de déchets anti-juifs, dans les manifs contre le passe sanitaire, montre le difficile équilibre entre la liberté intégrale d’expression, et la nécessaire répression contre la propagande haineuse.

Que ce soit bien clair, chacun est libre de penser, ou de croire ce qu’il veut. Chacun est libre d’exprimer son opinion, quand l’occasion se présente. Mais la répétition, ad nauseam, d’inepties sans fondement, c’est lassant. Certes, ça peut abuser quelques esprits faibles, mais ce n’est pas vraiment dangereux, tant que ce n’est pas relayé par les énormes moyens de la propagande officielle. Car, quand la propagande officielle met ses moyens au service de ces inepties, ça devient très dangereux. En particulier, quand il s’agit d’antisémitisme. C’est d’ailleurs contre cela que j’ai réagi dès octobre 2000.

En effet, le ténia chiracaille ayant tacitement autorisé la propagande anti-juive, rebaptisée « antisioniste », dans les merdias, et en particulier dans l’audiovisuel public, les effets ne se firent pas attendre. On dénombra plus de neuf cents attaques anti-juives graves, en France entre octobre 2000 et mars 2001. Et le comble, le sinistre de l’intérieur de l’époque, le socialaud VAILLANT, osa accuser de paranoïa les Juifs français qui se plaignaient. Depuis, les vraies agressions anti-juives se poursuivent de manière moins intense et beaucoup moins médiatisées. Mais les merdias prétendus juifs préfèrent s’exciter sur ce qui vient de ce qu’ils qualifient d’extrême droite. Les contributeurs de RL ont raison de juger « disproportionnées », les réactions contre certaines conneries anti-juives gribouillées sur un carton, et certains actes, autrement plus sanglants, commis par des déchets nazislamistes.

Preuve, a contrario, de la non dangerosité, d’opinions exprimées sur des médias publics d’audience relativement faible, comme – hélas – le sont les sites patriotiques : – depuis les millions d’articles, de messages et de commentaires, contre les vermines au pouvoir, contre les collabos de toutes sortes et même contre les déchets envahisseurs, nous sommes au regret de constater qu’il n’y a pas eu la moindre attaque sérieuse et efficace, contre ces pourritures.

Charles DALGER