1

Riposte laïque et Résistance républicaine à Florence pour un hommage à Oriana Fallaci (vidéos)

L’organisateur de l’hommage à la Florentine, Armando Manocchia, a fait coup double, dans ces deux jours qui rassemblaient, les 15 et 16 septembre derniers, des intervenants de toutes nationalités. Non seulement il a permis de rendre un hommage appuyé à la Résistante par essence, devenue après le 11 septembre la  Résistante de référence anti-islam, mais il a également permis un échange à propos des persécutions des chrétiens dans le monde.

Persécutions dues, encore et toujours, à la « religion d’amour et de paix ».

Armando Manocchia a créé une association, Una via per Oriana, afin de demander qu’une des rues de Florence porte le nom de la  journaliste décédée en 2006, pour maintenir le souvenir cette éveilleuse de consciences.

Pierre Cassen pour Riposte laïque et moi-même pour Résistance républicaine étions invités à  participer à cette réunion internationale. Nous avions accepté avec plaisir, admirateurs que nous sommes de cette grande dame de la Résistance qu’était Oriana Fallaci.

Résistante, tel est en effet le mot qui la caractérise.

Résistante dès son adolescence contre Mussolini pendant la seconde guerre mondiale.

Résistante active contre machisme, racisme, homophobie, et pour la libération des femmes pendant toute sa vie active.

Résistante et amoureuse avec Alexandre Panagoulis, contre la dictature des colonels grecs, dont elle a tiré un roman sublime,  Un Homme., décrivant les tortures physiques et mentales dont fut victime Alexandre Pangoulis, tortures dont sont capables tous les fascismes.

Résistante, enfin, contre l’islam, avec une lucidité et un argumentaires extraordinaires à lire, que ce soit La Rage et l’orgueil où elle écrit, dès 2002 :  » Il y a des moments, dans la vie, où se taire devient une faute et parler une obligation » et son dernier livre, puissant, émouvant, merveilleusement écrit, qui dit tout sur l’islam et ses dangers : La Force de la Raison. Elle y dit à quel point la raison nous ordonne d’ouvrir les yeux et de  nous rebeller contre ce qui nous attend, elle y dresse, entre autres, le rappel historique des horreurs de l’islam, qui lui sont consubstantiels : « Cette fois-ci je ne fais pas appel à la rage, à l’orgueil, à la passion. Je fais appel à la Raison.  »

Oriana Fallaci a été traînée en justice pour son premier livre. Elle a gagné son procès. Comme le faisait remarquer à Florence la journaliste Anne-Elisabeth Moutet il est plus que probable que, dix ans après, Oriana n’aurait pas trouvé ‘d’éditeur et qu’elle n’aurait pas gagné son procès, tant l’évolution des mentalités et la peur de l’islam ont progressé à une vitesse hallucinante.

Vous pourrez écouter ci-dessous les interventions françaises à Florence, celle de Pierre Cassen et la mienne.

Christine Tasin

Résistance républicaine

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=31HOseK97h8[/youtube]

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=XKB9fbiam0c[/youtube]