1

Riposte Laïque n’a fait que dire la vérité sur Ali Juppé…

Quand la vérité rattrape un candidat. Ce n’est un secret pour personne qu’Ali Juppé est en très bons termes avec l’UOIF (officine française des Frères musulmans), que son ami Tarek Oubrou est un frère musulman souhaitant le Califat.

C’est bien Ali Juppé qui a décoré cet imam de la Légion d’Honneur, ce qui en dit long déjà. (Ô rage, ô désespoir).

C’est bien Ali Juppé qui a toujours favorisé la construction d’une mosquée dans sa ville, etc.

L’homme politique s’étonne que ses prises de positions lui retombent dessus comme un crachat. Il a lui-même envoyé ce crachat et donc rien d’étonnant à ce qu’il retombe si ce n’est par le jeu de la gravitation.

Alors il crache sur Riposte Laïque qu’il considère comme auteur de son échec. C’est lui faire beaucoup d’honneur et en effet, Riposte Laïque ne s’est pas privé de dire tout le mal qu’il pense des dhimmis.  Dans la foulée, il dénonce un journal en ligne islamophobe. Qu’il sache que ce n’est pas une insulte pour ses rédacteurs et contributeurs. C’est même une consécration puisque c’est notre combat depuis la naissance de Riposte Laïque.

Ainsi on peut lire ce passage sur LCI: Alain Juppé cite ainsi Jacques Bompard, cofondateur du FN, et Carl Lang, créateur du Parti de la France, tous deux s’étant prononcés pour une victoire de François Fillon. Plus surprenant, il cite aussi le site Riposte Laïque, considéré comme appartenant à la « fachosphère » et ayant publié un article avant la primaire titré : « Pour éliminer Juppé, votons Fillon« . 

Poursuivons ! Nous sommes certains que l’islam n’est pas compatible avec nos lois françaises. Nous sommes convaincus que l’islam est malfaisant. Nous sommes décidés à combattre l’islamisation de notre société et donc tous les dhimmis qui favorisent cette islamisation dont fait partie à nos yeux, le sieur Ali Juppé. Celui-là même qui affirme sans honte aucune, qu’il n’a pas lu le Coran liberticide et meurtrier à bien des égards, un Coran sexiste, destructeur des libertés de la femme.

Ali Juppé est soit un inconscient (insouciant?), soit un homme qui n’a aucune sensibilité, ni compassion pour ses citoyens, le peuple de France en souffrance.

Comment peut-il dire aujourd’hui qu’il serait la victime d’une cabale contre lui, alors même que depuis des années, tous les opposants à l’islamisation dénonçaient son action en faveur de l’islam, sa visite aux frères musulmans en Égypte, ses prises de position en faveur d’un islam qu’il dit compatible.

A aucun moment, ce monsieur n’a eu la curiosité de se libérer de l’emprise de son ami Tarek Oubrou afin de vérifier par lui-même les allégations ou les vérités qu’ils entendaient sous ses fenêtres.

L’homme est méprisant par son comportement. Il est distant et de fait, ignorant des réalités de l’islam. Il dit, comme son ami Sarkozy, tout et son contraire. Rappelons ses engagements en tant que Président du RPR dans les années 1990, sur le refus des allocations familiales aux immigrés, son refus de l’immigration, sur la France aux Français en quelque sorte. Souvenons-nous de ce débat face à Marion Le Pen ou Pujadas l’a réduit à néant en lui rappelant son passé de « patriote en papier » et donc de facto de xénophobe, et d’islamophobe en dénonçant l’immigration.

Pourquoi s’étonne-t-il ? Ce n’est pas nous qui avons craché.

Nous avons émis notre opinion. Affirmé des vérités sur cet islam mortifère. Il a la réaction habituelle de ces politiques pris la main dans le sac de bonbons. Un peu comme Marine Le Pen qui affirmait que l’islam est compatible avec les lois de la République ! Ce fut un tollé chez les patriotes et sur tous les réseaux sociaux. Incompréhension totale. Depuis, silence radio sur ce sujet. Comme d’autres avant elle, à commencer par Nourédine Sarkozy avec son CFCM et Farid Fillon à la mosquée d’Argenteuil.

Alors oui, nous ne sommes pas tendres avec ceux qui veulent jouer avec nos libertés, notre libre expression, nos droits à contester les discours islamophiles pour obtenir les voix musulmanes.

Alors oui, nous disons que ces voix sont des cadeaux empoisonnées et que tous ceux qui se réclament  patriotes et qui voudraient brosser les babouches des islamistes pour obtenir leurs faveurs, nous verront en face d’eux comme des adversaires.

Toutes ces femmes et hommes politiques, ayant un peu de bon sens doivent, avant de s’exprimer sur l’islam et le déclarer compatible comme l’a fait Ali Juppé, s’informer sur sa nocivité.

L’islam c’est l’islamisme, c’est la même affaire, le même livre, la même charia, c’est le même apprentissage qui pourrit actuellement les cerveaux des enfants dans les madrasa construites avec l’aide des municipalités corrompues par l’islam et les beaux sourires des imams. Si ce n’est pire…

Favoriser l’islam en France, c’est une erreur, c’est mortel pour notre civilisation. Vous voulez éviter la guerre de civilisation en perdant l’honneur, vous aurez la guerre civile et le déshonneur.

Monsieur Ali Juppé fait partie de ces hommes politiques à droite qui ont abandonné depuis longtemps l’intérêt général du peuple de France. Il n’est pas le seul parmi ces députés, ces sénateurs et ces maires de villes qui se sont assis sur l’honneur et la droiture. Farid Fillon l’a fait à Argenteuil, Kalif Estrosi à Nice, et bien d’autres qui se sont mis au rang des socialistes traîtres à la France pour une bonne place.

La leçon que doivent tirer les électeurs dans leur ensemble, c’est de cesser de gober les discours et de constater les actes de leurs maires, leurs députés et sénateurs.

En 2017, ce sera l’année du grand déménagement avant que le grand remplacement soit irréversible grâce à la complicité de tous ces politiques de droite comme de gauche durant ces dernières années de pouvoir.

Gérard Brazon (Liberté d’expression)