Robert O’Neill : 600 secondes historiques pour tuer Ben Laden !

Publié le 30 décembre 2017 - par - 24 commentaires - 1 666 vues
Share

Souvenez vous de cette photo prise dans la salle de crise de la Maison Blanche, d’où le président Obama et son équipe de sécurité nationale, ont suivi avec anxiété l’opération “Trident de Neptune” le 2 mai 2011, l’élimination en direct d’Oussama Ben Laden, après 10 années d’une traque sans répit.

Cette nuit là, en menant un audacieux raid héliporté depuis l’Afghanistan sur le Pakistan, un commando de Navy Seal  avait vengé l’Amérique de l’attentat barbare du World Trace Center et ses 2977 victimes. 

Le héros de cette opération à haut risque est Robert O’Neill, qui vient d’écrire un livre témoignage avec l’aval du Pentagone : “L’opérateur”, dont le Figaro nous livre quelques extraits.

C’est lui qui tira les trois balles vengeresses sorties de son fusil d’assaut.

600 secondes historiques !

“Nous étions dans notre bulle. Nous agissions de manière quasi automatique, effectuant des gestes mille fois répétés à l’entraînement”.

La destruction des tours jumelles avait profondément marqué O’Neill, bien décidé à “faire payer ces salopards, coupables de telles atrocités”.

“Je me demandais si j’étais prêt à sacrifier les cinquante prochaines années de ma vie, pour avoir la chance, même infime, de loger une balle dans la tête de Ben Laden. La réponse était oui, sans hésiter.”

C’est ainsi que Rob O’Neill a traqué le “barbu” dans les sables d’Irak, la Corne de l’Afrique et les grottes de Tora Bora, en Afghanistan.

Enfin, la cible fut au rendez-vous ce 2 mai 2011, au bout de son fusil d’assaut.

Et après le stress de l’action, le soulagement et la fierté de la mission accomplie.

“Nous pensions vraiment ne pas en revenir. Nous disposions d’hélicoptères furtifs dont nous ne connaissions pas la technologie, nous ne savions pas si les Pakistanais auraient des défenses aériennes sophistiquées ou si nous aurions assez de carburant pour rentrer. Et puis, avec 23 gars venant défier toute l’armée pakistanaise, on ne peut pas dire que les augures jouaient en notre faveur. Mais nous avions accepté tout cela. Nous étions plutôt sereins.”

Mais après le succès et la notoriété, la suite fut moins rose.

Jalousé par ses pairs et accusé de tirer la couverture à lui, il finit par démissionner.

Sa compagne et mère de ses deux filles le quitte, folle d’inquiétude après l’annonce d’une fatwa contre lui.

“Est-ce la meilleure chose, ou bien la pire, qui me soit jamais arrivée ?” se demande ce soldat d’élite.

Pas facile d’être un super-héros !

Certes, ce haut fait d’armes n’aura pas mis fin à la guerre contre le terrorisme.

Al Qaïda est toujours là, et après la défaite de l’Etat Islamique, d’autres organisations barbares combattront l’Occident pendant de longues décennies.

Mais l’élimination de Ben Laden, qui se croyait en sécurité dans son sanctuaire inaccessible, aura montré la vulnérabilité des chefs terroristes, où qu’ils soient.

Et depuis 2011, les drones de combat ont bouleversé la stratégie anti-terroriste.

« Depuis le début de l’année 2015, nous avons tué plus de 40 cibles de haute valeur. Nous avons montré que nous pouvions les avoir où qu’ils se trouvent« , avait déclaré en 2016 un porte-paroles de la coalition en Afghanistan.

“Les Etats-Unis ont opté pour des éliminations ciblées radicales. Un groupe d’environ 200 hommes, tous issus des forces spéciales, serait dédié à la traque et à l’exécution des chefs d’Al-Qaïda, de Daech ou des Talibans.” 

Des soldats d’élite, le fer de lance de toutes les armées occidentales, qui méritent toute notre estime et notre admiration pour leur courage et leur esprit de sacrifice.

 Jacques Guillemain

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
françois

je ne sais plus quel est le titre du film qui dit en préambule que la vérité est pire que la fiction qu’expose le film, tiré d’évènements vrais :
2 journalistes américains ont retrouvé en 48 heures un criminel de guerre bosniaque recherché par toutes les polices du monde depuis … 20 ans.
La CIA a essayé d’extrader les 2 journalistes vers les USA et le journaliste deleur demander : comment n’avez vous jamais retrouvé ce criminel ? Ah oui, vous étiez trop occupé à rechercher BEn Laden !
Tout est dit dans cette phrase. Au delà , non mais, un mec qui a déjoué toutes les protections américaines , ayant eu des complicités à haut niveau, vous le détenez vivant et vous lui explosez la tête de 3 balles!?!

Jack Arnaud

Cher Monsieur,
Pour votre information, je me permets de vous conseiller de lire l’article suivant (à partir du dixième alinéa) de Paul Craig Roberts, l’ancien secrétaire d’Etat au Trésor de Ronald Reagan:
https://www.paulcraigroberts.org/2017/11/29/washington-corrupt-government-history/
Salutations patriotiques.
Jack Arnaud

Thomas

Monsieur Guillemain, je vous invite à lire et à le partager avec toute la rédaction de Riposte Laïque le livre suivant :

http://www.lulu.com/shop/g%C3%A9rard-menuhin/dites-la-v%C3%A9rit%C3%A9-et-vous-humilierez-le-diable/paperback/product-23459861.html

Cet ouvrage est important car il montre comment décoder ce qui se passe sur le terrain et ce qui se raconte pendant l’action, avant l’action et après l’action.

Le risque aujourd’hui c’est de se tromper de cible, non par un raisonnement faux, mais par des hypothèses fausses.

Nous ne redresserons pas notre pays sans une lucidité acquise par une bonne formation permettant d’arriver à un bon jugement.

La prudence suppose de se former et de s’informer afin d’éviter d’agir par sentimentalisme…

Lafli

Merci M.Guillemain pour vos articles.

Kastal

Ne soyons pas naïfs. Les Etats Unis ont utilisés Ben Laden et s’en sont débarrassés de lui quand il est devenu trop encombrant et inutile;
La même chose s’applique pour Daech qui est une création américaine (aux niveaux encadrement et logistique et non au niveau idéologique).
Par leur invasion de l’Irak en 2003 les américains ont ouvert sur eux et sur le monde les portes de l’enfer, ils ont commis la même bêtise avec leur soutien aux opposants (qui se sont avérés être des facho-islamistes des plus radicaux et des plus sanguinaires) d’Assad en Syrie.
Les Etats Unis étant loin des scènes de guerre, c’est l’Europe qui a subit les conséquences de leur politique erronée, à savoir le déferlement de millions de réfugiés fuyant la guerre et la misère.

reuri

Sous les applaudissements des néo con ? Les rumsfeld, cheney , wolfowitz pas responsables, pas coupables.
La vieille tarée clinton pro-guerre préventive non plus , aucunement inquiétée par la justice.

dufaitrez

Lu la page entière dans le Figaro.
L’Histoire nous apprend que les Héros deviennent parfois des Salauds…
Lee, Bigeard, etc… ou l’inverse avec le CHE ! (Hidalgo).
Les raisons ? Le Korrect, le Révisionnisme et certaines jalousies…
O’ Neill et Neil Armstrong, même combat !

Wolf

plus le pentagone. Encore plus énorme…

charles henri vauban

Encore un beau montage de » l’Etat profond » !!!

Aguirre

Soyons sérieux. Si les Ricains avaient loupé ben-la-haine, Ce dernier n’aurait pas manqué de faire rigoler la terre entière aux dépens des menteurs.

BALT

Il faudrait éliminer tous les ben laden qui existent ou existeront.

Joël(1)

C’est un peu comme l’atterrissage des USA sur la lune….
Plus c’est gros plus ça passe avec le concours zélé des chiens de garde des merdia! Comme les tours jumelles s’effondrant sur elles mêmes, jusque la découverte de papiers d’identité des protagonistes dans les milliers de tonnes de décombres…. Rien que du cirque!

Brouillon

…  » 40 cibles de haute valeur ». De quelle valeur sont ces barbus ? Les valoriser de la sorte est leur faire trop d’honneurs !

cazuzo

Alors là rien de moins sûr que les choses ne se soient passées de cette façon. Pour référence Seymour Hersch….

trafapa

Mise en scène et bla.bla.bla. ; nul ne sait où se trouve benneladaine , s’il est mort et quand . Les « ricains » nous servent ce qu’ils savent faire le mieux , du hollywood .

Pivoine

Exactement ! Ça sent trop la mise en scène !

Dominique Grandmaison

( Le commentaire est parti trop tôt .)

+ Les policiers de NYPD vomissaient à lire et à voir tout ce qu’ils apprenaient sur le laptop d’ Anthony Weiner , mari juif de Huma Abedin , ex-membre de Muslim Sisterhood avec une famille active dans Muslim Brotherhood .

Dominique Grandmaison

Obama n’a jamais tué Bin Laden .Il était mort depuis quelques années,du temps de Baby Bush . La photo ne prouve rien . Mais ,Obama avait besoin d’un coup d’éclat pour l’aider dans sa ré-election. Donc, il a sorti cette histoire .

Aux USA ,il y a une autoroute qui va de Washington , DC à Hollywood.Hollywood fait un film sur un sujet de guerre pour fixer dans la tête des gens un narratif que le Deep State veut y graver et , en retour , Washington , ( District of Criminals ) passe l’éponge sur les soirées olé olé de Hollyweird : pédophilie ,en autant que ce ne sont pas des enfants USA , soirées sataniques .

Pivoine

Je ne serais pas surprise si vous aviez raison. J’ai toujours douté de cette mise en scène. Et comme par hasard; ils auraient jeté son corps à l’eau…

montecristo

Cet épisode me fait toujours penser à l’enlèvement en plein ciel des chefs du FLN par nos services au début de la guerre d’Algérie et qui a été largement critiqué par la suite y compris par Alain Decaux qui n’y voyait aucune utilité …. !

Gyl

Pas très reconnaissante l’Amérique avec ceux qui ont travaillé longtemps pour elle…

Vivelarépublique

Ben Laden était un « trophée précieux », le seul qu’il fallait absolument capturer vivant.
Son procès en mondovision aurait permis de mettre au jour toute la pourriture de son idéologie devant le monde entier.

Je faisais aussi confiance aux américains pour lui tailler une cellule « sur mesure », et de quoi expier ses crimes bien plus longtemps que 600 secondes.

Blackfeet

Pour info., d’après certaines sources de l’époque (journalistes américains spécialisés dans le domaine du renseignement) la petite dame brune située tout au fond de la photo, derrière tout le staff de la « situation room » dans l’encadrement de la porte serait en fait la personne qui aurait trouvé la cache de Ben laden à Abbotabad après des années de recherches concentrées exclusivement sur “Geronimo ».

Elle aurait inspiré en grande partie le rôle joué par Chessica Chastaing dans “zero dark thirty ».

De surcroît, elle “aurait utilisé ou fait utilisé” pour cela la torture, bien que les États-Unis nie avoir recours à ce genre de pratique, ce qui aurait par la suite créé une polémique autour du film à sa sortie, les polémistes de l’époque reprochant le fait que le film la mettait en valeur.

Fomalo

Merci Jacques Guillemain de l’hommage que vous portez en cette fin 2017 à tous ceux qui mettent des ANNEES à traquer et trouver nos assassins. J’ai revu avec intérêt la photo du staff de la Maison blanche . Aurons nous dans le staff du maqueron ce même suivi attentif? Je nous le souhaite. Bonne et heureuse année pour vous et vos proches.