Rochedy, l’ex-président du FNJ rêve de libaniser la France !

Publié le 25 mars 2015 - par - 3 813 vues

zonemusulmane

Nous avions déjà eu quelques mots et désaccords avec Julien Rochedy, alors Président du FN jeune, qui a depuis démissionné du FN :

http://resistancerepublicaine.eu/2014/resistance-a-la-mosquee-turque-de-quimper-ce-sera-sans-le-fn/

http://resistancerepublicaine.eu/2014/fn-julien-rochedy-devrait-aller-garder-des-chevres-dans-le-larzac-plutot-que-de-se-meler-de-politique/

Nous ne savons pas à l’heure actuelle quelles sirènes l’ont attiré dans leurs filets, mais, au vu de son dernier article prônant le communautarisme au motif que, face à 15 ou 20 millions d’immigrés, l’assimilation serait inenvisageable et qu’il faudrait passer au communautarisme institutionnel, on peut s’interroger.

http://www.rochedy.fr/2015/03/pour-un-discours-communautariste.html

L’auteur de cet article ne connaît rien, rien de rien à l’islam, je l’avais déjà dit lors de ses premières positions publiques sur le sujet. Parce que, disons-le tout de go, l’immigration qui pose problème et qui refuse l’assimilation, c’est celle des prosélytes de l’islam. Or il n’est pas possible de vivre en paix avec des communautés musulmanes que leurs textes poussent à avoir la suprématie et à imposer la charia dès qu’elles sont en nombre, Eva nous en a fait suffisamment le récit et la preuve en nous parlant des chrétiens d’Orient. http://resistancerepublicaine.eu/2014/chretienne-dorient-jai-peut-etre-survecu-pour-pouvoir-combattre-et-vaincre-lislam-en-france-par-eva/

Sa proposition signifierait renoncer à notre identité, notre culture, nos traditions. Seul un pouvoir fort peut imposer l’assimilation ou la remigration. Si un pouvoir faible va dans le sens des communautarismes, c’est la fin de notre histoire, de notre monde, de notre peuple, tout simplement. Nous serons noyés et perdus culturellement et démographiquement. C’est le modèle anglo-saxon qui s’imposerait à nous, il n’y a aucune raison pour que nous adoptions un système qui n’est pas le nôtre. Je n’aimerais pas du tout vivre aux USA ni à Londres, d’ailleurs. Je n’aimerais pas savoir que certains quartiers sont interdits aux femmes non voilées parce qu’y règnent la charia et les tribunaux islamiques. C’est le cas aussi dans certains territoires perdus de la République mais au moins ce n’est pas la loi et on sait qu’un kärcher pourrait nettoyer ça. Ça change tout.

Sous prétexte que nous sommes noyés par des millions et des millions d’immigrés, qu’ils sont trop nombreux pour être assimilés, et qu’ils ne le veulent pas pour une bonne part d’entre eux, il faudrait baisser les bras, renoncer à notre modèle, à notre identité, et, pour sauver les meubles, faire nous aussi du communautarisme blanc, qu’on l’appelle chrétien ou européen.

Rochedy ne dit pas les conséquences de tels choix calamiteux s’ils devaient un jour être appliqués.Quel modèle serait le nôtre ? Celui de la réserve indienne ? Les guides musulmans feraient visiter aux Qataris et à leurs épouses ennikabées le reste des Gaulois, dans des chaumières, vêtus de braies et de tuniques ?Celui de l’apartheid ? Des bus pour les Français d’origine chrétiens, d’autres pour les athées, d’autres pour les musulmans, d’autres pour les bouddhistes ? Celui du Kosovo ? Une répartition territoriale, des rivalités, des conquêtes de territoire, des épurations ethniques ?Quelle que soit la suite, de toutes manières, ce serait notre disparition à tout prix, parce que si nous acceptons que la France soit terre d’islam, les musulmans s’empareront de tout le territoire en ne nous abandonnant que le statut de dhimmi, le coran le leur impose… Alors, non à la proposition de Rochedy, que je considère comme un acte de traîtrise.

Sa conclusion est notamment un beau moment de dhimmitude…

“De toute façon, quelle est l’alternative ? Entendu que quinze millions de personnes, sans doute vingt demain, ne deviendront jamais, tous, des auvergnats et des bretons classiques, il va bien falloir organiser un peu tout cela. Ne serait-ce que – parce que nous y tenons – pour conserver le type classique de l’auvergnat et du breton. Restes des solutions de guerre civile, de remmigration massive ou de génocides, mais personne, en l’état, en raison et en morale, ne peut proposer de telles solutions. Dès lors, organiser en vue de la France des communautés qui de toute façon existent et existeront encore plus demain, semble la seule solution d’avenir à la fois pacifique et salutaire. Le reste n’est qu’illusions, anarchie et sang.

PS : J’ajoute, pour ceux qui rêvent de “remigration”, que celle ci ne pourrait être envisageable que dans un contexte de communautés clairement identifiées. Tous les exemples de mouvements de populations dans l’Histoire en témoignent.”

Je ne vois absolument pas pourquoi on ne pourrait pas proposer des solutions de remigration massive, seules propres à éviter des génocides dans un sens ou dans l’autre. Face au risque de disparition de notre civilisation, de nos enfants, les Français seront nombreux à se moquer et de la raison et de la morale. Et je serai de ceux-là. Parce qu’il n’y a aucune raison pour que nous subissions le sort atroce que le sieur Rochedy nous réserve. Nous n’avons jamais voté pour être envahis par des migrants, légaux ou illégaux.

Et son PS est la cerise sur le gâteau : il va falloir prévoir de nouvelles cases sur la carte d’identité : couleur de peau (il paraît que le blanc n’existe pas… ), religion, origine, origine du père, origine de la mère, du grand-père maternel, ethnie d’origine… Stage obligatoire de 6 mois en Afrique pour tous les officiers d’état civil…

Je le disais il y a quelques mois : Julien Rochedy, en toute amitié, allez donc garder des chèvres sur le Larzac au lieu de pondre de telles aberrations. De telles monstruosités.

Christine Tasin

Résistance républicaine

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi