Rodinson, Roy, Kepel : le dénégationnisme en cascade

Publié le 23 décembre 2018 - par - 14 commentaires
Share

 

Lucky Luke tirait plus vite que son ombre. Ainsi font islamologues, sociologues et autres adhérents du cénacle nazi, raciste et socialaud (féminin : socialope). À peine le musulman Chekkat avait-il exécuté cinq innocents et blessé sept ou huit autres êtres humains, dont le seul crime était d’être strasbourgeois, que les musulmans de ce cénacle NRS justifiaient ses assassinats. Pardon, ils ne les justifiaient pas, le clavier a fourché : ils les ont expliqués fissa. C’est que, pour les adhérents de ce cénacle, expliquer, ce n’est rien d’autre que justifier, légitimer, approuver. La routine en somme : humiliations, pauvreté, victime du racisme, France nauséabonde, etc. Ils étaient tout près de remonter à 1830, à la smala d’Abdelkader, à Bugeaud, etc. et à enfiler tous les poncifs de la sociologie, quand on a appris de science sûre que le tueur musulman était un moudjahid, qu’il ne s’en cachait pas, que son père, ses frères, ses cousins et toute la smala l’étaient aussi et sans vergogne, qu’il avait fait allégeance à l’État islamique et qu’Allah lui avait ordonné de tuer des Français. Rien de nouveau sous le ciel de France.

Lucky  Luke tirait vite, mais il visait juste. Les adhérents du cénacle NRS tirent vite, mais toujours sur des cibles innocentes. Leur cible étant la France et les Français, ils ont accompli une mission qui fait s’envoyer Allah au septième ciel : légitimer le jihad. À leurs yeux, il n’est rien de plus urgent. Ils ont de qui tenir. Bon sang ne saurait mentir. Dès le 22 juin 1940, leurs prédécesseurs s’étaient empressés de rendre responsables les Français de la guerre perdue. Rien de nouveau sous le ciel de France.

Les justifications du cénacle NRS ont provoqué la fureur de quelques Belles au bois dormant de l’intelligentsia qui sont sorties brutalement de leur profond sommeil en hurlant au dénégationnisme. Le cocasse de l’affaire tient à  l’identité des négateurs du dénégationnisme.  L’Immonde est avec L’Hibernation (de toute pensée) l’organe du déni, de la négation, de la dénégation, du négationnisme, pour tout ce qui se rapporte à l’islam, au jihad et aux musulmans. Kepel qui les fustige a un beau pedigree : « chercheur » à la fin des années 1970, il a trouvé son Graal dans les bourgeoisies pieuses du monde musulman, dans les campagnes d’islamisation financées par les Dalton d’Arabie, du Qatar, du Koweït, de Turquie, etc., dans l’apologie de l’islam et des islamistes, dits modérés avec autant de guillemets que l’on voudra à modérés. Au début des années 1980, l’Immonde a viré  son correspondant au Caire Jean-Pierre Péroncel-Hugoz, dont le crime inexpiable avait été de publier un livre (non dénégationniste) qui a déplu violemment aux Saoud, aux musulmans, aux socialauds et aux adhérents du cénacle NRS. Le Radeau de Mahomet, c’est son titre. Lisez-le de toute urgence. Le livre ayant fortement déplu aux puissants, l’auteur s’est retrouvé au trou. Il fallait en finir avec le mécréant, ce pelé, ce galeux, d’où venait tout le mal. Fumer l’herbe d’autrui, quel crime abominable ! Le Radeau de Mahomet a laissé la place aux analyses pleines d’onction, de rhubarbe et de séné de Kepel. Purifié, l’Immonde s’est conformé à son nom : il n’y en a plus eu que pour la bourgeoisie pieuse, l’islamisation, l’identité syllabique, la charia partout et surtout à l’école.

La dénégation est la tasse de thé des hurleurs au dénégationnisme, leur alpha et leur omega, leur Graal. En eux, tout est déni, dénégation, négation. Ils ont été nourris dès l’enfance à ce lait maternel-là. Pendant trois siècles, islamisme, mot français, a été un synonyme d’islam. Ce sont les islamologues de progrès, Rodinson, Roy, Kepel, etc. qui ont séparé ces mots, afin que les crimes contre l’humanité commis par les musulmans ne soient pas portés au débit de l’islam. Ce sont eux qui désignent improprement par les mots terrorisme et terroristes le jihad et les moudjahidines. Ce sont leurs prédécesseurs en islamologie qui ont remplacé le nom neutre mahométan par le très valorisant musulman qui désigne un titre. Ce sont ces mêmes prédécesseurs qui ont introduit en français le nom islam pour remplacer mahométanisme.

Les dénégationnistes ordinaires ont trouvé ce qu’ils cherchaient : des maîtres qui les dépassent en tout.

Étienne Dolet

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Kamal

Le style ampoulé et ridicule (sans parler du choix prétentieux de son pseudonyme) de M. Dolet s’accorde parfaitement à son ignorance : quart de savant (et je suis gentil), il veut faire croire au gogo qu’il maîtrise des mystères en utilisant des mots rares.

Il ferait mieux de lire Kepel, Rodinson, Miquel, Massignon … plutôt que de se contenter de les citer.

Kader Oussel

En général, quand on cite des auteurs, c’est qu’on les a lus, non ? (au moins les citations !)

patphil

lisez le coran!
96 versets ordonnent de tuer juifs et chrétiens (nommés associateurs parce qu’ils associent le père et le fils).
point barre!

Pascal Olivier

C’est Bruno Etienne qui est à l’origine du glissement sémantique du mot « islamisme ». La très peu pertinente discrimination entre islam et islamisme a en effet été mise en place pour discréditer et empêcher les oppositions à l’islam. Mais Bruno Etienne était malgré tout un locuteur de français qui savait qu’islam, islamisme et mahométanisme sont synonymes (cf Voltaire, Renan, Hugo, etc.), il prenait donc le soin, du moins au début, d’adjoindre l’épithète « radical » à « islamisme ».

La_Soupape

Vous n’avez jamais pensé à écrire simplement et aussi à vous relire avant de soumettre votre texte ? 5 fois cénacle en quelques paragraphes c’est un peu répétitif, enfin bon, c’est comme ça hein !

didile

Vous avez lu le texte en entier .L’auteur vous en remercie.

BobbyFR94

En tout cas Etienne, j’ai regardé ce qu’était ce livre, vendu sur amazon, je vais l’acheter, comme je vais acheter le livre de Frère Rachid  » DAECH & l’islam  » , paru en 2017, donc une analyse exceptionnelle faite par un apostat devenu chrétien… Je vais recevoir en cadeau le livre de Pierre-Yves ROUGEYRON,  » Enquête sur la loi du 03 janvier 1973  » …. J’ai d’ailleurs déjà écouté l’auteur s’exprimer sur le sujet ce qui m’a vraiment donné envie d’en savoir bien plus que ce qui est dit en résumé, notamment le déroulement des faits qui ont amené à… lire la suite

Dupond

Il m’arrive de prendre le train a Marseille St charles (je réside a 500m) Sur l’esplanade il y a 80% d’enfoulardées ….mais ce sont deux petites jeunes filles tetes nues qui ont été égorgées !!! je n’ai pas fait science po ,je ne suis pas journaliste ,ni psy et encore moins sociologue !!! A part stéphane Ravier que la bienpensance a essayée d’évincer il est le seul a avoir fait le lien entre islam et islamisme . Entre faire du commerce avec des pays appliquants l’esclavage et la lapidation des femmes adulteres et les porter aux nues en minimisant sur… lire la suite

Kader Oussel

« je n’ai pas fait science po ,je ne suis pas journaliste ,ni psy et encore moins sociologue !!! »
Vous n’avez que des qualités !

Jacksoul

Cet article me gêne un peu: il fait référence à un papier écrit (entre autres) par Kepel, « les dénégationistes du jihad », fustigeant au contraire ceux qui nient tout lien entre la religion de Chekkat et son passage à l’acte. Même si on peut reprocher à Kepel sa mollesse et ses ambiguïtés, sur ce coup il allait dans le bon sens.
https://www.liberation.fr/debats/2018/12/21/les-denegationnistes-du-jihad_1698799?fbclid=IwAR2Cfl5IeQfSovKkaGubrWlGDSPpdZmj6-uiPf28dPg0ow1Yd3WuBUZp8gs

Dupond

Jacksoul
+10000000000000000000000000000
Oui Képel semble sincere !!!

Pierre Régnier

J’ai lu l’article de Libération dont vous donnez le lien. Je crois en effet que Kepel et les autres y sont plutôt bien intentionnés. Mais ils compliquent les choses avec leur concept de « dénégationnisme ».
Il serait plus clair et plus juste de dire qu’il l existe en France, depuis des années, UN NOUVEAU NÉGATIONNISME, celui qui nie l’évidente violence constitutive DE L’ISLAM.
C’est peut-être parce qu’ils se savent partiellement responsables de ce néo-négationnisme que les trois intellectuels compliquent les choses, en voulant faire apparaître les terroristes comme étant les seuls adeptes de cette invention de la fausse Gauche et des gouvernants français.

Kader Oussel

« les terroristes comme étant les seuls adeptes de cette invention de la fausse Gauche » Ils sont trop forts nos intellos ! Ils voudraient nous faire croire que les connards qui se tapent le front à s’en éclater la cervelle sont des adeptes d’une invention gauchiste ! Mahomet, c’est l’ancêtre de Che Guevara ! (D’ailleurs, vous avez tous remarqué le bonnet du père Chekkat. Che Guevara, c’est son idole).

jacotte

Pas de place pour la demie-mesure l’heure est trop grave .