Roger Heurtebise est en paix… et en nous

Publié le 30 décembre 2013 - par - 561 vues
Share

Ri7Roger Heurtebise 001Une légère brise du sud  embaumait l’atmosphère marseillaise d’iode marine, et un beau soleil de décembre jouait avec les cyprées sombres du cimetière Saint Pierre…

Roger Heurtebise – Dominique Cadorin-Gaz était son identité réelle – accomplissait là, en ce vendredi 27 décembre 2013, le grand voyage qui allait l’estomper de notre vision d’humains.

Mais il n’était pas seul.

Sa famille s’était cette fois réunie autour de son fils Thomas dont les paroles émouvantes et vraies témoignaient d’une douleur profonde teintée du regret d’avoir trop négligé cet homme rare qui avait su être un père, et lourde de la volonté de perpétuer son souvenir  à travers la reconnaissance des valeurs et des forces qu’il avait pu représenter.

Son frère tint à rappeler , l’émotion dans le coeur, combien il y avait encore présents en l’esprit de tous les moments de l’enfance et de la vie d’hier…

Ses amis et compagnons de route de « Riposte Laïque », représentés par Caroline Alamachère, Robert Albarèdes, Pascal Hilout, Maxime Lepante, Josiane Solari – et accompagnés par un petit groupe de lecteurs marseillais qui avaient tenu à honorer le rédacteur   rendu familier par la magie de l’écriture et la vigueur des convictions – étaient présents pour rendre réelle l’image de celui qui les avait conquis par la       finesse de son analyse et la clarté de ses textes…Pour le remercier, aussi, de tout ce qu’il avait apporté au chantier qu’ensemble ils avaient ouvert pour sauvegarder les valeurs essentielles portées par notre Histoire, notre Identité, notre Nation..

Au nom de tous, l’hommage authentique et vibrant rendu par Robert Albarèdes à celui qui jamais ne s’effacerait de leur mémoire rendit à cet homme qui partait la lumière qu’il méritait.

L’intense recueillement qui suivit ces moments de paroles contribua à les fixer dans le marbre définitivement.

Aujourd’hui, ses cendres ont rejoint le caveau familial, à Lyon, son point de départ.

Aujourd’hui, le combat continue…et c’est être fidèle à Roger que d’oeuvrer pour le conduire à terme.

Le 28 /12/13

 

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.