Roger Heurtebise est mort, mais il a fait plein de petits, qui vont s’occuper des collabos…

Publié le 22 décembre 2013 - par - 3 286 vues

Roger Heurtebise est mort. Il s’est éteint dans l’après-midi de samedi dans une chambre de l’Hôpital de Marseille. Pour les contributeurs de Riposte laïque, Roger Heurtebise était un ami de plume. Un compagnon de lutte. Un partenaire de blog.

Roger HeurtebiseRoger Heurtebise était un pseudo. C’est sous cette couverture, et bien d’autres, qu’il mena son combat de patriote. Le cochon ricaneur qu’il s’était choisi dernièrement comme avatar signifiait qu’en toute circonstance il était prêt à dire Merde à l’Islam.  Vous avez bien lu Islam, et non pas islamisme ou fondamentalisme islamique ou encore Islam radical… Roger n’était pas du genre à faire dans la litote, fausse pudeur qui sied tant aux jouvencelles de la bien-pensance.

Car Roger avait compris depuis fort longtemps que cette religion, qui avait envahi son quotidien marseillais à cause d’une immigration de masse, représentait la pire idéologie pour l’avenir de notre pays. En guerre contre les politiques responsables du Grand Remplacement, Roger Heurtebise fut un résistant éclairé, sourcilleux et dévoué.

Au yeux de ceux que sa plume aura étrillés comme Caroline Fourest, Manuel Valls, Cécile Duflot, BHL, Askolovitch, les scribouillards de Charlie Hebdo, de Libé, de Télérama, ceux du journal Le Monde, des Inrocks, de RMC, de France Inter, d’Arte, de Canal+…. Roger Heurtebise était un salaud, un fasciste, un fumier, une raclure.

Pour nous, Roger était une perle de bonhomme.  Un homme engagé,  courageux et d’une grande intelligence.

Aujourd’hui c’est toute l’équipe de Riposte laïque, et plus largement la galaxie des patriotes, qui pleurent. Mais que nos adversaires ne se réjouissent pas trop vite…. Roger Heurtebise a fait des petits, plein de petits… des résistants qui n’hésiteront pas, comme il a su si bien le faire, à les pourchasser, les défier, révéler leur vraie nature de collabos, et pour finir, les anéantir.

Requiescat In Pace.

Jérôme Cortier

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi