Roger Heurtebise nous a quittés…

Publié le 22 décembre 2013 - par - 1 690 vues
Share

http://ripostelaique.com/author/Roger-Heurtebise

Nous le savions malade, souffrant en son corps et en sa sensibilité la plus profonde, la plus intime… souffrant que cette souffrance physique et psychologique aliène peu à peu sa vigueur intellectuelle, sa force de combattant « de terrain », son énergie de résistant à tout ce qui nous détruit aujourd’hui et qui détruit notre Nation, notre identité, notre Histoire.

Mais nous espérions que chaque jour gagné permettrait de le remettre sur le devant d’une scène qu’il n’avait, de fait, jamais quittée, animant depuis de longues années les parutions de notre journal en ligne et le fonctionnement de notre site, de toute l’étendue de son savoir et de toute la puissance de ses convictions.

C’était un homme de grande culture, d’intelligence aiguë, à qui ne manquaient ni l’esprit d’analyse, ni la volonté d’argumenter, ni la passion du mot, ni le recul critique…

Il vient de nous quitter et déjà il nous manque…

Car chacun, à « Riposte Laïque » appréciait ce travail fécond de recherche et d’exposition des faits qu’il entreprenait sans relâche et dans le rendu duquel nous puisions pour argumenter à notre tour. Car chacun, à « Riposte Laïque », tenait en haute estime l’acuité politique qui sous tendait ses écrits et éclairait nos démarches. Car chacun, à « Riposte Laïque », aimait débattre avec lui, par delà les incompréhensions ou les divergences de vues, en toute liberté de ton  et de contenu, la richesse de l’échange enrichissant chacun alternativement.

Sans omettre sa propension à l’humour et à la dérision, qui lui avait fait créer le personnage de Leïla Adjaoud pour, par antiphrase, se moquer des préceptes de la religion anachronique que nous combattons et montrer du doigt son obsolescence.

Homme de terrain… Homme d’ordinateur… Homme d’écriture…. Il représentait dans sa totalité l’analyste, l’investigateur, le militant que souhaite être chacun de ceux qui composent le panel des contributeurs de notre lettre électronique … Et il le faisait avec un brio, une honnêteté intellectuelle, une énergie qui forçaient le respect et rendaient notre publication meilleure.

Roger Heurtebise nous a donc quittés…  Nos pensées les plus vives sont avec lui pour l’accompagner dans cette disparition progressive du réel… et maintenir vivace le souvenir de ce qu’il était.

Et ce « trou dans l’eau qui ne va jamais se refermer » nous donne encore plus de forces, encore plus de responsabilités, encore plus de lucidité pour poursuivre sans le moindre repos la tâche immense qu’il avait commencée avec nous : rendre à notre Pays, à notre Nation, à notre Peuple ce dont veulent le priver les forces obscures du monde politicien actuel et celles, noires, de l’offensive  d’une idéologie destructrice.

Ce n’est pas un « adieu », Roger, mais un engagement à ne pas te décevoir.

Robert Albarèdes

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.