Roger, notre ami, notre camarade, notre étendard

Le Parti de la France est en deuil qui vient de perdre son président d’honneur. Mais c’est tout le mouvement national qui pleure aujourd’hui celui que chacun appelait Roger. Un prénom qui était un emblème et un étendard.

Étendard de la fidélité, du courage et de la droiture dans l’engagement pour la France.
Étendard des combats pour la libération nationale, pour le maintien de l’Indochine dans l’Empire et pour l’Algérie française. Étendard d’une volonté constante : celle de la restauration de la grandeur française.
Étendard de la lutte contre le communisme et le gauchisme. Étendard de la résistance à la submersion migratoire. Étendard du refus de l’abandon et du renoncement à ce que nous sommes.
Renoncement… Le mot qu’il ne fallait pas prononcer devant Roger Holeindre. Parachutiste colonial, combattant de l’Algérie française, animateur sans relâche des organisations nationales militantes des années 60, il fut un des fondateurs avec Jean-Marie Le Pen du Front National dont il fut membre du Bureau politique sans discontinuer jusqu’en 2009, mais aussi député et conseiller régional.
Président du Cercle national des combattants, il sut œuvrer jusqu’à son dernier jour pour l’honneur de nos armées et de la France contre toutes les désinformations et toutes les repentances.
Dès la création du Parti de la France, Roger Holeindre fut aux côtés de Carl Lang, un président d’honneur actif, participant à tous les Bureaux politiques et à la vie du mouvement. Un engagement de fidélité qu’il confirma lors de notre dernier congrès en demeurant, fier et droit, à son poste.
Roger était aussi un orateur hors pair dont les interventions fortes et sans concessions ne manquaient jamais de faire vibrer les salles. Il devait prendre la parole mercredi prochain aux côtés de notre président Thomas Joly, lors d’une réunion parisienne.
Ce n’est pas seulement un des siens que perd le Parti de la France aujourd’hui. C’est un ami très cher. Un camarade sans égal.
Il était le meilleur d’entre nous.
Jean-François Touzé
Délégué général du Parti de la France
image_pdf
0
0

15 Commentaires

  1. Merçi pour cet hommage robuste et digne tout comme l’était celui à qui il s’adresse .
    (PS. Un léger bémol toutefois : l’expression  » le meilleur d’entre nous  » même si elle convient en substance parfaitement à Roger Holleindre , n’est malgré tout pas la mieux choisie dans la mesure où elle a été galvaudée par chirac qui l’avait appliquée à juppé . Formule devenue depuis de ce fait un objet de dérision .

  2. Un « Homme » comme il n’en existe plus beaucoup.
    La « Race » s’éteint au profit de toutes les autres….

    • Que voulez vous c’est comme çà!.
      En comparaison, c’est comme une parcelle de terre mise en valeur par des cultures vivrières et qui du jour au lendemain reste sans être travaillée ni mise en valeur, que croyez vous qu’il advienne, et bien les mauvaises herbes, les ronces, les doches, les chardons reprennent vite le dessus, et vous obtenez un spectacle de désolation.

  3. Serge Lama a fait une belle chanson pour un ami très cher qu’il admire. Ce n’est pas le même que le vôtre, mais les sentiments d’amitié et de respect que vous ressentez sont bien les mêmes. J’ai pensé à cette chanson en lisant votre article
    https://www.youtube.com/watch?v=jZhq-_FvQhM

  4. Patriote, courageux, fidèle et catholique, Monsieur, nous espérons un jour mériter la place que vous occupez désormais, à la Droite de Dieu.
    A Dieu, Soldat !!!

  5. DES FRANCAIS MODELES ET COURAGEUX ET PROPRES COMME LUI IL NOUS EN MANQUE DES MILLIONS POURVU QUE LES GENS QUI CREVENT A CAUSE D UN IRRESPONSABLE TARE SE RAPPELLENT DE SES ACTIONS TOUTES POUR LA FRANCE ET ESSAIENT DE L IMITER POUR DES JOURS MEILLEURS QUE CEUX QU ON NOUS FAIT ENTREVOIR ET FUIR POUR NOTRE AVENIR ET NOTRE SECURITE BIEN MAL EN POINT

  6. Un patriote, un combattant de première ligne, par les armes comme par la pensée.
    La Résistance, l’Indochine, l’Algérie…Des hommes comme Holeindre ont écrit leur histoire en même temps que leur légende.
    Natif d’Algérie, je salue la mémoire d’un rebelle qui sut dire non à la politique de trahison et d’abandon…
    Nous n’oublierons jamais sa contribution généreuse à la défense de notre Algérie et son engagement dans l’OAS.
    Holleindre est toujours été un volontaire du danger et de l’honneur.
    Un homme des vertus exemplaires qui firent la grandeur d’un peuple.

    • Dommage que plus grand monde ne lui ressemble !
      Surtout notre PD de président ,!

  7. C’était réconfortant de le voir au milieu de nous.
    Pensées pour sa famille, l’absence d’un tel personnage, mari, père, grand père, etc…donne à la famille une autre dimension et fait évoluer les rapports familiaux.
    La famille continue, celle de Roger Holeindre a de bonnes racines françaises.
    Longue vie et sérénité.

Les commentaires sont fermés.