1

Rokhaya Diallo : une raciste qui prend les Blancs pour des imbéciles !

Rokhaya Diallo n’en loupe pas une. Raciste, elle nie de fait son racisme de fond. Cette femme, qui est présentée comme essayiste, animatrice de télévision, chroniqueuse, est devenue l’étendard de la négritude dans son ensemble, de la femme noire en particulier puisque qu’elle s’affirme féministe !

Féministe ? Uniquement de la femme noire ! Lors d’une interview, elle va jusqu’à justifier les camps d’été réservés aux femmes noires. De deux choses l’une, soit la femme blanche est idiote, une demeurée particulièrement formatée, incapable de comprendre qu’elle possède un vagin comme celui des femmes noires, un utérus, des ovaires et un cerveau, soit la femme noire a des qualités que ne peuvent pas comprendre les femmes blanches, et que pour éviter de créer des complexes aux femmes blanches, et par pur humanisme,  elle fait le choix de les épargner. En clair, il vaut mieux que les Blanches ne puissent pas comprendre leur infériorité. 

Je pense, au contraire, que les femmes sont égales et qu’importe la couleur. Mais alors pourquoi ces justifications de Rokhaya Diallo sur un plateau de télévision ?

Son argumentation est pathétique. Son relativisme islamo-gauchiste est patent. Cette femme est reçue sur tous les plateaux des télévision. Son avis est sollicité sans cesse et son discours raciste n’est jamais repris à la volée par les journalistes et les animateurs. Pourquoi cette peur ? Est-ce si difficile de la mettre en face de ses contradictions ?

Comment peut-elle faire une comparaison avec les travaux des féministes d’hier qui luttaient pour le droit de vote, pour obtenir l’égalité civique, juridique avec leurs maris, avec un atelier raciste anti-blanc, anti-femme blanche ?

Comment peut-elle parler de communautarisme en comparant la lutte de ces femmes d’hier, avec le communautarisme ethnique, religieux en tout genre qui consiste à séparer les citoyens et les positionner en groupes selon la couleur ou la religion, et obtenir des traitements judiciaires différenciés ?

Comment peut-elle justifier son racisme anti-blanc, avec l’action de délégués syndicaux ? Le justifier en utilisant l’argument des alcooliques anonymes qui souhaitent parler entre eux de leur addiction ?

Les Français doivent se réarmer intellectuellement. Ils doivent cesser d’avaler des discours diffusant de la culpabilité à sens unique. Ils doivent enfin comprendre que les mots sont des armes cherchant à les enfermer dans un système de pensée redoutable qui les rend vulnérables.

Non, les Français ne sont pas responsables des Croisades, qui au passage, rappelons-le, étaient une réponse de légitime défense d’un Pape, plus conscient que celui que nous avons aujourd’hui, après que les musulmans eurent envahi Jérusalem, occupé le tombeau du Christ et rançonné les pèlerins venus des Royaumes européens !

Non, nous ne sommes pas responsables de la colonisation par les indiens Arawak venus du Venezuela, dans les îles antillaises. Ni de la colonisation de ces îles par les Caraïbos cannibales venus de Guyane.

Non, les Français collectivement ne sont pas responsables de la traite des Noirs. Pas plus que les Noirs vivant en France, Antillais comme Africains, ne sont responsables de la capture et de la vente aux négriers ! Mes ancêtres paysans de la Sarthe, du Perche, de la Beauce n’ont rien à voir avec les négriers ! Ils n’ont probablement jamais vu un noir en 1632, et encore moins la mer !(Source)

Non, les Français ne sont pas responsables des inquisitions qui aujourd’hui servent d’excuse aux islamistes !

Non, l’Espagne n’a pas vécu un âge doré sous l’occupation des musulmans qui pratiquaient la dhimmitude, c’est-à-dire la ségrégation envers les non-musulmans et qui ont assassiné les non-croyants !(Source)

Non, nous ne sommes pas coresponsables des actes de nos ancêtres, de nos Rois, de nos Républiques, pas plus que ceux des Rois africains, Empereurs de Chine et du Japon et tous les envahisseurs de la France et d’ailleurs durant les derniers 3000 ans.

Qui sont ces gens qui cherchent à nous affaiblir ? Une engeance intellectuelle multiculturaliste formée dans nos écoles, venue d’ailleurs le plus souvent, et aidée en cela par des islamo-gauchistes animés par la haine des Nations, ayant trouvé, à travers l’Oumma islamiste, le moyen de saper nos fondamentaux. Ils facilitent l’occupation douce par la persuasion, en détruisant nos réflexes de défense comme le roman national et sa chronologie, nos grands hommes, de Charles Martel à Napoléon en passant par Colbert, nos symboles, les repères des enfants en scolarité, par le relativisme qui met sur le même plan, un poilu et un terroriste islamiste, par la culpabilisation, par la grammaire, par l’amoindrissement de nos capacité de réflexion, etc.

Ces gens n’ont pas besoin d’armées, ils utilisent les moyens de la communication radio-télévisée, et la majorité des journalistes qui sont devenus, sans y prendre garde, les principaux animateurs de cette lobotomisation groupée.

Gérard Brazon (Libre Expression)