Rotterdam : les chômeurs doivent travailler un jour par semaine!

On va rire si on applique cette mesure en France…

Il y a longtemps que cette question devrait être en place.

Entretenir les forêts, etc.

Nous allons trouver de la main-d’œuvre pour aider l’agriculture :

Vider les poulaillers, cueillir les fraises, entretenir les chemins, refaire les lignes blanches avant l’arrivée du brouillard…

L’efficacité hollandaise  ! ! ! ! *

À Rotterdam, tous les chômeurs doivent travailler « un jour par semaine » pour la communauté s’ils veulent percevoir des indemnités.

Sinon, ils n’en reçoivent plus !

La ville ne souhaite plus indemniser des habitants fainéants à ne rien faire.

Selon la direction communale, cela mène les chômeurs de longue durée à ne plus être capables de travailler.

Selon les autorités de la ville, ils sont mis un jour au travail, à l’entretien des rues.

Les mères dont les enfants vont à l’école peuvent y donner un coup de main.

Les excuses pour “mal au dos”, pas de garde pour les enfants, etc. ne sont pas acceptées.

La mentalité des chômeurs doit changer : ils doivent apprendre à s’impliquer pour la société qui les paie.

Qui refuse un emploi perd son allocation chômage.

Il y a aussi régulièrement des cours auxquels les chômeurs doivent assister.

Tout a lieu exclusivement en néerlandais.

La ville de Rotterdam ne peut plus se permettre de donner des leçons de langue gratuitement : ils doivent apprendre le néerlandais ; au travail !

En peu de temps, 40 % des chômeurs de Rotterdam ont trouvé un job !

D’autres ont perdu leur allocations de chômage car ils refusaient le nouveau système…

Ils ont immédiatement déménagé en Belgique et en France où ils perçoivent des allocations de chômage et des allocations familiales sans avoir à faire aucun effort…

Étrangement, le bourgmestre de Rotterdam, d’origine marocaine, est 100 % pour le projet avec les Néerlandais.

Étant donné qu’il connaît très bien ses compatriotes, il condamne ceux qui refusent les valeurs, les lois et la culture néerlandaises.

Martin Moisan

https://www.lexpress.fr/actualites/1/styles/a-rotterdam-les-chomeurs-doivent-travailler-pour-la-municipalite_1169408.html

https://www.lefigaro.fr/international/2012/09/11/01003-20120911ARTFIG00602–rotterdam-l-oisivete-n-est-plus-toleree.php

https://www.lemonde.fr/big-browser/article/2012/10/03/rien-sans-rien-a-rotterdam-les-chomeurs-doivent-travailler-pour-la-municipalite_5986671_4832693.html

https://www.lepoint.fr/societe/a-rotterdam-les-chomeurs-doivent-travailler-pour-la-municipalite-03-10-2012-1512805_23.php

image_pdfimage_print
14

9 Commentaires

  1. Excellent rappel des mesures de bonne gestion des deniers publics, et de responsabilisation des bénéficiaires de l’aide sociale. Remarquons que ce sont les libertés des collectivités locales qui ailleurs, permettent ce type de mesure.
    En France où tout dépend de l’Etat central, rien de tel n’est possible.

  2. On va rire si on applique cette mesure en France…
    Il y a longtemps que cette question devrait être en place.
    bin oui je le souhaite et même en tant qu’ancien adhérent et militant CFDT, je prônais cela de remettre les bénéficiaires du RSA au turbin 20 heures par semaine, tout en gardant leur revenu de solidarité, et évidemment au niveau départemental de la CFDT, j’étais considéré comme facho!

  3. Au Danemark il y a des regles tres strictes, le chomeur a vraiement interet à chercher du travail et pas faire semblant, rendez vous régulier avec un responsable de l’agence pour l’emploi qui controle tres précisement la motivation, la distance entre son domicile et le lieu de travail n’entre pas en ligne de compte, le chomeur va la ùu il y a du travail et la où l’agence lui propose, au moindre refus plus d’allocation
    resultat, tres peu de chomeurs, et tout cela avec l’accord des syndicats.

    • Au Danemark c’est 5.8 millions d’habitants en france ns sommes 67 millions.

      Il faudrait plusieurs milliers de surveillants pour les faire travailler.
      Le coût serait nul .

  4. Super avec notre fiote nationale les chômeurs bosseron quinze jours jours par semaine pour nourrir les migrants du monde entier, pendant que les blancs seront au boulot les noirs baiseront leurs femmes et enfants.

  5. On va mettre ça en place aux Mingettes, ce charmant quartier de Vénissieux (Lyon) où vous vous croirez en vacances. Dépaysement garanti. Et les jours de marché, toute la famille entretenue avec notre pognon faire ses petites courses.
    Comme m’a dit un vieux monsieur arabe : qu’est ce que vous voulez, « ils » ont acheté la paix sociale !!!!

  6. Avant la 2eme guerre mondiale,le maire socialiste d’Alger avait pris la meme mesure,pour construire le boulevard des tagarins ,contre un panier, Le chomage baissa tres,tres rapidement !

  7. avant la 2eme guerre mondiale,le maire socialiste d’Alger avait pris une mesure similaire,pour construire le boulevard des Tagarins,a la pioche. Le chomage baissa tres,tres,rapidement

Les commentaires sont fermés.