Rouget de l’Isle était un sale raciste

Publié le 18 décembre 2013 - par - 1 432 vues
Share

Qui pourrait mettre de la  musique sur les paroles suivantes en précisant que le texte ne vient absolument pas du Front de Marine Le Pen ?

Quoi ces cohortes étrangères!
Feraient la loi dans nos foyers!
Quoi! ces phalanges mercenaires
Terrasseraient nos fils guerriers!
Grand Dieu! par des mains enchaînées
Nos fronts sous le joug se ploieraient
De vils despotes deviendraient
Les maîtres des destinées.

Tremblez, tyrans et vous perfides
L’opprobre de tous les partis
Tremblez! vos projets parricides
Vont enfin recevoir leurs prix!
Tout est soldat pour vous combattre
S’ils tombent, nos jeunes héros
La France en produit de nouveaux,
Contre vous tout prêts à se battre.

 Si vous n’avez pas trouvé je vous propose de  chanter  sur l’air des suivantes qui en font aussi partie

 Allons enfants de la Patrie
Le jour de gloire est arrivé !
Contre nous de la tyrannie
L’étendard sanglant est levé
Entendez-vous dans nos campagnes
Mugir ces féroces soldats?
Ils viennent jusque dans vos bras.
Égorger vos fils, vos compagnes!

« Cohortes étrangères »… »Phalanges mercenaires », « Vils despotes »   Rouget de L’Isle était-il aussi et déjà un sale raciste ?

Constat théorique de conséquence :  il faudrait chanter  tous les couplets de la Marseillaise dans les grandes occasions nationales et notamment au 14 juillet et une autre fois par an le faire apprendre et chanter dans nos écoles publiques !

Armand Carel

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.