Roux de Bézieux, un collabo Medef très imprudent


Grand pote de Pécresse, fan de Macron… Geoffroy Roux de Bézieux, le président du Medef, voudrait à sa façon amender cette loi liberticide à prétexte sanitaire qu’avec allégresse viennent de voter ces traîtres qui nous servent de députés, salariés par nous.

Il apprécie ce texte aussi perfide que pagailleux : « un effort collectif dosé avec subtilité », cependant, il émet quelques réserves.

Roux de Bézieux s’inquiète beaucoup de la suspension ou  du licenciement de salariés qui n’obtempéreraient pas aux diktats du passe dit sanitaire : « Je pense qu’un employeur qui a déjà du mal à recruter ne licenciera pas. Mais, s’il y a des licenciements, nous demandons que les indemnités soient à la charge de l’État et non de l’employeur”…  Évidemment !

Il n’en a rien à faire que des employés perdent leur job par des dispositions iniques, toutefois, il ne faudrait pas que cela se fasse au détriment des employeurs.

Il quémande juste un mois supplémentaire, le report au 30 septembre, au lieu du 30 août, pour l’astreinte au passe sanitaire de la valetaille des établissements recevant du public : “c’est un énorme handicap pour la reprise. Vous aurez, d’un côté, des entreprises qui se retrouvent avec des employés suspendus, parce que non vaccinés, et de l’autre une difficulté à embaucher” a-t-il déclaré au Parisien.

La dictature à prétexte sanitaire, il l’accepte pour la populace, car les aisés et les très riches n’en sentiront pas les effets… Toutefois, si les asservis viennent à manquer, par grève, démissions, rebellions… ça sera beaucoup moins drôle pour le patronat et leur CA. Et ça ne se jouera pas sur un mois… Les mougeons ont souvent des réactions imprévisibles.

Il fallait oser le dire et Roux de Bézieux l’a dit !

Qu’on se le dise…

Mitrophane Crapoussin

image_pdfimage_print

8 Commentaires

  1. Roux de Bézieux… C’est le mec sur la photo aux côtés de jupiter ?
    Eh bien il a une bonne tête de toxico celui-là.
    Qui se ressemble s’assemble.

    • Au moins , reconnaissons lui que , en comparaison , il n’a pas une tete de taf…..

  2. Lorsque vous ne pouvez plus subvenir aux besoins de votre familles en étant licencié grace à une loi inique, que croyez vous qu’il va se passer ?
    Cela va être sanglant, il va y avoir des morts.

  3. ce qui est navrant c’est que ce guignol est un ancien commando marine, bien que seulement amateur d’évidence grâce à son blaze de noblio

  4. Ben non, ils n’auront pas de problème d’embauches. Faut pas oublier qu’ils y a un paquet de clandos non vaccinés à qui les patrons donneront aisément du travail.

  5. Demander juste le report d’un mois du passe, ça me rappelle quelqu’un…. une blonde qui vient de rentrer de vacances…..

Les commentaires sont fermés.