1

RR nominé à la Commission sur l’extrême-droite… mon audition bientôt ?


Résistance républicaine nominé à la Commission d’enquête sur l’extrême-droite… mon audition bientôt ?

Le Figaro donne ce matin la liste de toutes les personnes, de tous les groupes et autres sites web qui devront être auditionnés d’ici au 16 mai par l’insoumise Ressiguier (qui préside la commission) et les juges improvisés du Sénat.

https://www.youscribe.com/BookReader/Index/3040922/?documentId=3435856

Article :

http://www.lefigaro.fr/politique/2019/02/13/01002-20190213ARTFIG00260-marion-marechal-et-marine-le-pen-bientot-convoquees-par-une-commission-parlementaire-sur-l-extreme-droite.php

Pour ceux qui ne connaîtraient pas l’ineffable, la douce, l’intelligente, l’humaine Ressiguier, digne de son mentor fou Mélenchon :

http://resistancerepublicaine.eu/2018/08/15/insoumise-muriel-ressiguier-pourquoi-tant-de-haine-pour-nos-traditions-et-tant-damour-pour-lislam/

http://resistancerepublicaine.eu/2018/06/01/muriel-ressiguier-depute-insoumis-de-lherault-terrorisee-par-lextreme-droite/

http://resistancerepublicaine.eu/2019/01/24/pierre-cassen-melenchon-cela-rime-avec-epuration-video/

Cela faisait un moment que l’on se demandait si on ferait partie du paquetage. On pensait que la Ligue du Midi serait forcément sur la sellette puisque la même Ressiguier avait déjà fait une demande de dissolution de l’association, demande qui avait atterri sur le bureau de Macron si mes souvenirs sont bons. Mais pour nous, on ne savait pas, mais on se doutait que Riposte et Résistance seraient dans l’œil de Moscou…

Se battre contre l’islam, on savait que c’était inacceptable et un fait d’extrême-droite pour les Insoumis, mais que la demande de Mélenchon, représenté par Ressiguier, ait été acceptée, en dit long sur Macron et son désir d’éradiquer toute vraie opposition, tout ce qui peut s’apparenter au populisme.  Et cette pantalonnade à l’heure où l’extrême-gauche chère à Mélenchon fait la loi dans la rue, à l’heure où plus personne ne sait quoi faire des fichés S, radicalisés, djihadistes et autres terroristes, c’est à mourir de rire – ou à se taper la tête contre les murs.

On a pris le parti d’en rire, même si les risques sont grands, avec une telle ayatollah à la tête de la commission, elle parle clairement de dissolution, de nouvelles lois (quand l’arsenal répressif français est un des pires du monde, selon l’aveu même de Clavreul, l’ancien président de la Dilcrah)

Ouverte à la demande de la France Insoumise, cette commission est présidée par la députée LFI de l’Hérault, Muriel Ressiguier, et a pour objectif de « faire un état des lieux sur l’ampleur du caractère délictuel et criminel des pratiques des groupuscules d’extrême droite ».« Nous allons préparer un rapport et des propositions d’améliorations de notre arsenal juridique pour mettre fin aux activités de ces groupuscules et faire en sorte qu’ils soient mieux surveillés. Beaucoup de ces groupes, même lorsqu’ils font l’objet de dissolution, se reforment. »

Mais la Ressiguier commence à faire peur même à ceux de sa commission, même à un LREM, on aura tout vu !

Le rapporteur de la commission, le député LREM Adrien Morenas, a quant à lui émis des doutes sur la neutralité de sa propre commission qu’il ne veut pas voir « se transformer en vaudeville », dans un communiqué.

Par ailleurs, on constatera la longue, très longue liste de nos victimes (celles de tous les montrés du doigt, désignés comme extrême-droite) :

…………

Je ne sais qui est l’ancienne présidente du RAIH ni qui lui a fait des misères… Peut-être est-ce celle qui a porté plainte parce que quelques patriotes avaient jeté un ou deux classeurs en l’air dans une association pro-migrants ?

Les citoyens de la Salvetat, là ce sont les Brigandes qui sont sans doute visées. Elles forment avec musiciens, compagnes et compagnons une communauté qui ne vit pas comme tout le monde… ça dérangerait quelques citoyens du village, bien remontés par les gauchos du coin. Quant à les qualifier de victimes, il y a un pas que je n’oserais pas franchir quant à moi.

Une pantalonnade, vous dis-je, tout ça pour ça… quand la France est à feu et à sang à cause de l’islam et des gauchistes.

Allez, pour vous faire rire encore un peu, voici la liste des moutons bêlants de l’antiracisme qui vont venir dégueuler sur nous, et dire que quand on parle d’islam c’est pour inciter à la haine contre les musulmans et qu’on menace la paix sociale, en appelant à l’arrêt de la CEDH interdisant de mentionner la pédophilie de Mahomet pour préserver la paix sociale…

Tiens, ils ont oublié le Mrap, vont faire la gueule, les trois co-présidents !

Et le Cran, alors ? Louis-Georges Tin va hurler à la discrimination… Une commission franco-française, entre Blancs…

Tiens, ils ont aussi oublié le CCIF, pourtant, Marwan Muhammad leur aurait fourni des  listes de milliers de personnes victimes des vilains islamophobes que nous sommes…

Cette commission n’est pas une surprise, depuis des mois Macron annonce que le grand danger c’est « l’extrême-droite », celle qui lutte contre l’immigration, l’islamisation, l’UE et l’imposture écologique.

Alors, main dans la main, Macron et Mélenchon se préparent au grand bidonnage pour faire disparaître toute parole qui ne serait pas politiquement correcte. Parce que c’est bien de liberté d’expression et d’alternance politique qu’il s’agit. De liberté et d’identité.

Les Français vont-ils laisser faire cette pantalonnade digne de Ceaucescu et de Staline ?

À suivre…

Christine Tasin