RSA à Mayotte : La polygamie prise en compte

Publié le 12 janvier 2014 - par - 4 381 vues

L’année commence bien, et on n’en est qu’au tout début:   Mayotte / RSA : La polygamie prise en compte

Depuis l’application du RSA, qui devrait concerner 75000 allocataires, les centres d’accueil ne désemplissent pas.

L’état a décidé de régler le problème de la façon suivante : le mari déclare son épouse de premier rang et les autres épouses auront des dossiers individuels. On prendra en compte les ressources de Monsieur pour l’ensemble de ses épouses. – J-C Slama, directeur de la CAF de Mayotte.

Foyer Nombre d’enfant de moins de 25ans (ou personnes à charges)
Pas d’enfant 1
Enfant
2
Enfants
3 Enfants Enfant ou personne à charge supplémentaire
Personne Seule personne seule Sans aide au logement 483 € 725 € 870 € 1063 € 193 €
Personne Seule Avec Aide au logement 425 € 609 € 726 € 919 €
Couple couple_2012 Sans aide au logement 725 € 870 € 1015 € 1208 €
Couple
Avec aide au logement
609 € 726 € 872 € 1064 €

Le montant du revenu de solidarité active varie en fonction du nombre de personnes à charge ainsi qu’en fonction de l’âge des enfants.

Une majoration est accordée aux personnes isolées assumant seules la charge d’enfant :
—————————————————————————————————————————————————————————————————————————————   Cas concret: 1 homme + 3 femmes + 15 enfants:  = 1208 + (193* 12) = 3524€ / mois. Pas mal. Par bouche à nourrir ça donne 185€. En France, avec 185€/mois c’est pas facile. Sortez vos mouchoirs. Mais, on peut faire mieux si on n’est pas idiot et qu’on a le bon sens d’aller voir un assistant social (gratuit) qui fera un autre calcul. 1 homme + 1 femme + 5 enfants = 1208 + (193*2) = 1594€ / mois. + 1 femme avec 5 enfants = 1063 + (193*2) = 1449€ / mois. + 1 femme avec 5 enfants = 1063 + (193*2) = 1449€ / mois. Donc au total = 4492€ / mois. La c’est mieux et ça donne 236€ par bouche à nourrir. Ca reste tout de même difficile pour un métropole. Mais pour nos français de Mayotte c’est Byzance: – Record de chomage qui leur permet d’aller à la pêche tous les jours et de cultiver leur lopin de terre, – Pas de pampers à acheter, les enfants restent nus ou presque, – Pas de chaudière à alimenter (ce n’est pas le pôle nord), 25°C en moyenne,   Il parait que le coût de la vie est cher et que les produits sont 2 à 3 fois plus chers qu’en métropole. Oui et Non, le camembert et la bouteille de Bordeaux sont hors de prix mais le riz et les pâtes alimentaires sont au même prix et tout ce qui est production locale est bien moins cher (poisson, mangues, bananes …). En vivant comme un mahorais avec les mêmes aides qu’un francilien on s’en sort bien mieux.   Les Mahorais ont même un conseil général plutôt sympathique avec

L’aide sociale générale

La Direction de l’Aide Sociale Générale concourt à la mise en oeuvre  du code de l’action sociale et des familles d’une part et d’autre part du règlement d’aide sociale de la Collectivité Départementale de Mayotte (CDM). A ce titre, il recueille les demandes d’aide sociale, les instruit, organise les commissions d’attribution d’aide sociale et assure les opérations de paiement.

Par ailleurs, dans un souci d’adaptation des prestations d’aide sociale par rapport à l’évolution de la société mahoraise mais aussi des textes législatifs en matière sociale et médico-sociale étendus progressivement à Mayotte, la DASG assure une veille permanente de la réglementation applicable sur le territoire dans ce domaine, notamment par la mise à jour du règlement d’aide sociale.

 Champs d’intervention :

La direction de l’Aide Sociale Générale est chargée de la gestion des 11 prestations ci-dessous :

1. la majoration spéciale de l’ASPA pour tierce personne (TP/ASPA),

2. la majoration spéciale de l’AAH pour tierce personne (TP/AAH),

3. l’allocation enfant handicapé (AEH),

4. la majoration spéciale de l’AEH pour tierce personne (TP/AEH),

5. l’allocation simple vieillesse (ASV),

6. les secours exceptionnels versés en espèces, en bons alimentaires ou  vestimentaires après évaluation sociale au titre de la prise en charge de la précarité,

7. l’allocation mensuelle,

8. la prise en charge des frais d’optique au titre de l’aide sociale,

9. la prise en charge des rapatriements de corps des personnes de  nationalité française et originaires de Mayotte décédées à la  Réunion ou en Métropole (exceptés les étudiants et les personnes décédées suite à une évacuation sanitaire),

10. la paie des assistants familiaux,

11. le contrôle de l’affectation effective des prestations.

C’est beau à en pleurer, c’est tellement beau que ça attire les foules des îles voisines qui avaient jadis dit non à la France au cours d’un référendum et qui viennent en masse aujourd’hui accoucher à Mayotte, c’est gratuit et ça leur donne une légitimité et une paire de lunettes gratuite au nom de l’aide sociale “majorée”.

En métropole les seules majorations concernent la dette publique, le taux de chômage, la TVA, le prix de l’essence, l’exaspération des citoyens, la délinquance, le nombre d’élus inutiles et le nombre de déclarations loufoques et fantaisistes de politicards multi-cartes multi-mandats.

Un bon médecin vous dirait “vous avez la gangrène à la main gauche, il faut amputer pour vous sauver”. Notre présidence laisse la gangrène s’installer en masse, elle l’aide même. Avec plus de 90% de musulmans, Mayotte est la porte ouverte tout à fait légale à la consolidation de l’islam en métropole. Il n’est nul besoin d’être devin pour savoir qu’à terme la charia remplacera le code civil déjà bien démoli par Christiane Taubira.

Je crois que je vais changer de médecin … dans trois mois.

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi