Russie, Chine : l’heure de la revanche historique

PoutineXi.jpg

Depuis ma plus tendre enfance, je nourris une horreur des magnificences inversées.

A quatorze ans, je découvrais Chateaubriand que l’on m’a souvent décrit comme un auteur empoussiéré n’ayant plus rien à dire à notre époque vidée de sa substance. Et cependant, que n’eût Victor Hugo la clairvoyance de celui qu’il admirait tant. A seize ans, je me mis à lire Confucius dans l’édition Seghers des Entretiens, et sans tout comprendre, je m’en délectai. A 22 ans, je suivis les cours de « pensée chinoise » du révérend Père dominicain Python à la faculté des lettres de ma ville, en supplément de mes cours réguliers de littérature anglaise et de littérature française. J’en ai retenu une révérence insatiable pour la grande littérature française, la Russie et la Chine.

Laissons de côté la France et sa littérature, il y aurait trop à en dire : la France est aujourd’hui trahie par ceux qui la dirigent, la vendent et l’empoisonnent au service de complicités extérieures. Considérons les vastes empires humiliés : la Russie et la Chine.

En dépit de l’origine kiévienne, des grands capitaines, des empereurs n’ayant pas démérité, des musiciens, écrivains, peintres, penseurs russes, l’Occident – c’est-à-dire l’Europe égarée et son appendice américain perverti et décadent – n’a cessé de traiter la Russie comme un nid de moujiks incultes, juste bons à être trompés et exploités. Conduite au bord du précipice à deux reprises, 1917 et 1999, elle a relevé la tête grâce à un homme dont l’équivalent n’existe plus en Europe depuis très longtemps. On lui a menti, juré qu’on ne la menacerait pas, tout en avançant l’OTAN, cette entreprise corsaire et démoniaque, cœur militaire et idéologique du mensonge occidental, jusqu’à ses frontières. Aujourd’hui, sous l’impulsion du grand Vladimir Poutine, elle s’est relevée et frappe. Longue vie à ses habitants, à la mémoire de sa grandeur, à l’intelligence, au patriotisme, à la calme détermination de son président.

Au XIXe siècle, Anglais, Américains, Français, Allemands, Autrichiens ont abreuvé la Chine de promesses, semblables à celles d’aujourd’hui depuis la mainmise américaine sur l’Europe. Par les traités scélérats de Nankin et d’autres, on a agenouillé la Chine, essaimé dans sa population un opium qui enrichissait ses exploiteurs. On s’est emparé de territoires, les célèbres concessions internationales mises en scène par Hergé dans Le Lotus Bleu. On a exposé l’arrogance des concessionnaires et de leurs riches valets chinois, les compradores.

En ce moment, la Chine, redevenue empire depuis 1949, prend sa revanche. Elle va recouvrer, sans doute par la force, Taïwan, qui lui appartient de droit et de fait ; elle va chasser tôt ou tard de la mer de Chine le tyran américain, qui depuis le milieu du XIXe siècle, agresse, massacre, torture et voue au pillage quelque espace qui convient à sa volonté de puissance (cf. la justification spécieuse qu’en donne le président Truman dans ses Mémoires).

Tout Européen bien né et conscient de son héritage ne saurait être désormais ailleurs que du côté de la Chine et de la Russie ; de même qu’il ne saurait qu’être prêt à débarrasser le territoire national européen des traîtres qui le dirigent. On a brûlé l’innocente Jeanne d’Arc : que l’on brûle au napalm les gouvernants de nos nations et d’une Union Européenne qui n’est que l’aboutissement de la félonie d’un homme : Jean Monnet, fossoyeur de nos patries.

L’heure est à la révolte, à la révolution.

Michel Bugnon-Mordant

 

image_pdfimage_print
12

16 Commentaires

    • Et les chinois revendront le pétrole russe à l’Europe. Avec un bon bénéfice.

    • En réponse, perdu pour perdu, les Russes n ont qu’à anticiper de quelques mois l annulation des contrats de pétrole, de même pour le gaz, avant que l UE se retourne en achetant du gaz de schiste ou arabe

  1. Très beau texte, et dans son inspiration et dans sa forme. J’ai aimé. Encore !

  2. Merci pour ces rappels salutaires, j’ai relevé sur le net dans un texte d’un anglo-saxon anti-neo-con (il y en a quelques-uns) un excellent terme nouveau qui dépeint très bien l’hystérie anti-russe irrationnelle plantée dans le tête des peuples d’Europe, grâce à une drogue intellectuelle inventée par la propagande américaine, il la nomme « Hopium ». L’Europe subit actuellement de la part des USA une guerre de l’Hopium. (Hope veut dire espoir…..)
    https://lecourrierdesstrateges.fr/2022/06/01/remarques-fatiguees-sur-linfatigable-puissance-malefique-americaine/
    (Hopium est aussi un projet d’automobile française à l’hydrogène dont le Ministre des Transports a rejoint le Conseil d’Administration, on nous vend du rêve fumeux à très long long terme, mais c’est payé par nos impôts, donc ça ne coute rien, on est bien dans les paradis artificiels….)

  3. De la Russie, passe encore, mais pour être du côté d’une dictature inhumaine auprès de laquelle la France fait figure de pays de liberté, il ne faut pas tourner rond.
    https://www.whatsupdoc-lemag.fr/article/confinement-de-shanghai-voici-la-video-censuree-qui-reveille-la-revolte-des-internautes
    https://www.marianne.net/monde/asie/confinement-a-shanghai-jusquou-peut-aller-la-colere-des-chinois
    Pour plomber les économies occidentales, ce régime transforme son pays en camp de concentration.
    L’Allemagne avait été réduite à la famine après 1918, fallait il pour autant être nazi ?
    Que pensez vous de la Corée du Nord ?

  4. les abrutis corrompus de l’UE, idiots utiles des USA, auront un jour en face d’eux une coalition bienvenue : chine et russie, qui saura faire plier ces fossoyeurs de nos nations

    • Si la Chine s’occupe de « nos nations » comme du Tibet, de la Mongolie intérieure et du Turkestan Oriental, on va pas être déçus !

      • On aura des blousons en peau de macronnards! c’est bon pour la planète! 😀

Les commentaires sont fermés.