Russie-Ukraine : l’Allemagne redoute une importation du conflit sur son sol

Manifestation pro-russe, ce dimanche, à Francfort-sur-le-Main

***

Depuis le début du conflit russo-ukrainien, les agressions à l’encontre la communauté russe d’Allemagne se multiplient. L’Allemagne abrite 1,2 million de personnes originaires de Russie (la plus importante diaspora russe de l’Union européenne) et 325.000 d’Ukraine, auxquelles s’est ajouté depuis un mois l’arrivée de quelque 320.000 réfugiés ukrainiens.

***

Les Ukrainiens s’attaquent désormais ouvertement à la communauté russe allemande, laquelle coordonne depuis peu des actions de riposte. Ces dernières semaines, 383 délits antirusses et 181 délits anti-ukrainiens ont ainsi été officiellement rapportés à la police allemande.

Afin de protester « contre la russophobie » dont ils sont victimes, les Russes d’Allemagne organisent depuis quelques jours dans de nombreuses villes du pays des manifestations sous forme de cortège de voitures, arborant des drapeaux de la Fédération et diffusant des chants patriotiques russes grâce à de puissantes enceintes installées dans leurs véhicules.

D’importants défilés ont ainsi créé des embouteillages monstres ce dimanche, notamment à Francfort, Hanovre et Berlin.

***

Christian Freier , organisateur du convoi berlinois qui a rassemblé 400 véhicules, reçoit quotidiennement des centaines de menaces de mort ainsi que des images difficilement soutenables : corps de soldats et de civils russes déchiquetés ou brûlés par les troupes ukrainiennes. Le site internet de son garage automobile a été piraté. « Ma vie est un enfer », dénonce ce Russo-allemand.

Les autorités allemandes ont procédé à des arrestations, notamment de personnes placardant la lettre Z (symbole de l’armée russe) sur les murs de la ville : la lettre Z est désormais interdite à Berlin, comme elle l’est en Bavière et en Basse-Saxe, les deux plus grands Länder du pays en superficie.

Les gens qui « expriment publiquement leur approbation de la guerre d’agression du président russe Poutine contre l’Ukraine en utilisant ce symbole « Z » doivent s’attendre à des conséquences pénales », a ainsi déclaré le ministre de l’Intérieur de Basse-Saxe, Boris Pistorius, dans un communiqué.

Les sympathisants allemands du Kremlin arborant un «Z» en public «doivent savoir qu’ils peuvent être poursuivis pour avoir toléré des crimes», a prévenu quant à lui le ministre de la Justice du Land de Bavière, Georg Eisenreich.

« Mon but était seulement de protester contre les agressions que subissent au quotidien les Russes en Allemagne », a déclaré M. Freier, assurant que la manifestation n’avait aucun rapport avec le conflit.

« Chaque guerre est condamnable et aucune n’est justifiable », précise pour sa part le co-organisateur du cortège berlinois, l’Allemand René Hermann. Il affirme que, en tant qu’Allemand, il « ne se positionne pas dans ce conflit ». Avant la fermeture de son compte Tiktok par les autorité allemandes, il y contrait néanmoins régulièrement la propagande otanienne : il y a dénoncé entre autres la mise en scène du massacre de Bucha par les Ukrainiens, mise en scène par ailleurs attestée par des soldats ukrainiens.

***

« Les motifs de participation à ces manifestations sont très hétérogènes », analyse Jochen Töpfer, sociologue à l’Université Otto-von-Guericke de Magdebourg et spécialiste de la société russe : « On y trouve aussi bien des partisans de Poutine que des personnes qui n’aiment pas Poutine mais ne veulent pas voir leur pays discrédité par la propagande de l’Otan ». « Nous ne tolérerons pas que les quelques cas de discrimination soient utilisés comme couverture pour des événements propagandistes pro-Poutine », a ainsi déclaré le président de l’association des Russes de la Hesse.

***

Le défilé berlinois a suscité en Allemagne une vague d’indignation : le quotidien Bild a parlé de « cortèges de la honte ». L’ambassadeur d’Ukraine en Allemagne Andrij Melnyk s’est même payé le luxe de menacer ouvertement le maire de Berlin, Franziska Giffey : « Comment avez-vous pu autoriser de tels cortèges en plein Berlin, les manifestants arborant des drapeaux russes ? ».

Franziska Giffey  lui a répondu « comprendre sa colère », mais indiqué qu’elle ne pouvait interdire une manifestation où étaient brandis  des drapeaux russes. D’autant plus que lors de contre-manifestations, les Ukrainiens ne se privent pas de brandir des drapeaux ukrainiens

***

Cette situation d’ extrême tension entre les deux communautés inquiète la ministre allemande de l’Intérieur Nancy Faeser : « Les autorités de sécurité surveillent de près dans quelle mesure les citoyens russes, mais aussi ukrainiens, sont en danger en Allemagne » a-t-elle ainsi déclaré, ajoutant : « Nous devons veiller très attentivement à ce que cette guerre ne soit pas importée dans notre société ».

Pour le chercheur Tobias Rupprecht de l’Université libre de Berlin : « Etant davantage soumis à l’influence occidentale que les Russes de Russie, la plupart des Russes vivant en Allemagne adoptent naturellement l’attitude critique ambiante au sujet du conflit ukrainien ». Ajoutant néanmoins redouter que « plus la guerre dure, plus le risque est grand de voir un nombre plus élevé de délits commis à leur encontre, dans ce contexte, en Allemagne ».

***

Henri Dubost

In girum imus nocte ecce et consumimur igni 

image_pdfimage_print

37 Commentaires

  1. Il serait bon que vladimir aille soutenir sa diaspora en allemagne (mdr) avec l’armée allemande il ne risque pas grand chose

    • Les Ukrainiens sont des lâches qui se cachent derrière les civils. La Bundeswehr a une grande majorité de soldats d’origine russe. A la place des écolos-débiles allemands, je ferais profil bas.

      • Faut-il rappeler que la division SS « Das Reich » était composée de 10% d’alsaciens et 90% d’ukrainien?

    • L’allemagne a toujours eu un probleme avec le gaz. Pensait t-elle que poutine allait supporter la mascarade des groupes nazis ?l’europe se nazifie c’est flagrant.

  2. Je veux bien croire que l’allemagne redoute une « importation » du conflit Russo-américain (et non pas Russo-ukrainien) sur son sol : elle qui a tellement l’habitude d’EXPORTER les conflits chez les autres…

  3. je serais Poutine j’aurais déja coupé le gaz a l’Allemagne,aprés tout les sanctions c’est pour les deux sens.

        • Mon avis a assez peu d’importance, je m’en remet plutôt aux spécialistes du sujets (non non pas les omniscients qui peuplent ce forum, ceux qui travaillent sur des thèmes depuis des décennies plutôt).
          Parce que tout d’abord le régime de Poutine ne tiendrait pas longtemps san la rente europpéenne, mais surtout parce que si Poutine rompt ses contrats de long terme, la Chine verrait en Poutine un interlocuteur non fiable.
          CQFD.

          • C’était exactement ce que je pensais…

            Du coup, désolé pour l’ironie.

  4. ils sont déjà envahis par le gaz et le pétrole russe !
    qu’ils coupent le robinet

  5. Donbass – Le port de Marioupol est désormais totalement sous contrôle de la RPD et de la Russie

    Le 11 avril 2022, la totalité du port de Marioupol est passée sous contrôle de la RPD (République Populaire de Donetsk) et de la Russie.

    Dans le même temps, des groupes d’assaut des forces armées russes et de la RPD ont suivi un entraînement spécial pour éliminer les forces armées ukrainiennes encore retranchées dans l’usine Azovstal. suite : https://by-jipp.blogspot.com/2022/04/donbass-le-port-de-marioupol-est.html

  6. Quand les Hommes doivent protéger les Anges

    Depuis que j’ai découvert la petite Anya au milieu de ces innombrables lits de souffrance des hôpitaux de Donetsk et partagé son histoire, je reçois de nombreux messages d’encouragements à son intention de personnes qui me demandent des nouvelles de ce petit ange extrait de l’enfer de Marioupol.

    https://by-jipp.blogspot.com/2022/04/quand-les-hommes-doivent-proteger-les.html

    https://by-jipp.blogspot.com/2022/04/ukraine-poutine-traque-t-il-un.html

  7. decidemment les allemands sont devenus les mêmes pleutres formatés que les français

  8. En quel devise va payer la Russie aux pays traverses par le gazoduc ?

  9. ils font tout pour que cela arrive,jettent de l’huile sur le feu attisant le conflit au lieu de le calmer, et après viennent se plaindre – décidemment l’allemagne est un pays incompréhensible

  10. Et la liberté d’expression des Russes ? Bafouée, comme celle des Français et autres Européens. L’Occident est devenu une crypto-dictature où les dissidents politiques sont poursuivis en justice et jetés en prison ! C’est cela le paradis européen promis par Bruxelles, l’UrssE !

  11. Le moindre conflit entre nations, ou factions se répercute aujourd’hui partout, vu que des centaines de milliers de ressortissants de tous les pays en crises sont accueillis anarchiquement partout en occident. Imaginez juste les conséquences sur notre sol d’un hypothétique conflit ouvert entre la France et l’Algérie. L’Europe n’a pas besoin d’une guerre mondiale pour s’effondrer de l’intérieur, quelques conflits importés suffiront, et nos armées n’y empêcheront rien. C’est aussi ça le revers de la mondialisation, que les ignorants sont incapables de projeter tant ils prennent leurs fantasmes pour des réalités. Les 100 années à venir risquent de nous le confirmer.

  12. le p’tit boufffon Ukronazi Zelensky ce pédéraste
    ça se voit comme son nez rouge de clown diabolique
    au milieu de son visage que c’est un enculé et qu’il aime ça !..

  13. Voilà où mène la politique RACISTE de l’UE soutenant OUVERTEMENT le Régime egime NEO NAZI de Kiev et le CRIMINEL de Guerre et contre l’humanité Zelensky !!!

  14. Cons d’allemands ! Avec la bougnoulie c’est pas d’amalgame, avec les russes c’est tous pourris. Petit peuple vendu qui suce joe bidet.

  15. L’Allemagne a peur ? Il fallait régler le problème à sa source, celui de faire respecter par l’Ukraine les accords de Minks I et 2. Or, comme la France, elle n’a rien fait en ce sens.
    Et quand je pense que l’ambassadeur d’Ukraine, Andrij Melnyk , ose se mêler des affaires d’un pays qui n’est pas le sien et dont il est l’hôte !

  16. Non seulement les Russes ou Allemands d’origine russe, mais aussi les Russophones issus de ex-républiques soviétiques subissent des agressions et intimidations, certains n’osant même pas parler le Russe en public.
    Chaque réfugié ukrainien coûte en Hesse 3500 Euros, sans compter les frais médicaux et les investissements dans l’immobilier ! Malgré ça l’ambassadeur ukrainien Melnik se comporte comme un procureur attaquant sans cesse les politiciens allemands jusqu’au président Steinmeier!Comme le dit un proverbe oriental, on a été gentils avec Ali jusqu’à le gâter, il est venu chier sur le tapis!

  17. Les boches sont toujours aussi fascistes et revanchards ; après avoir traité les russes comme des sous-hommes sous le régime de leur führer criminel, ils n’ont pas supporté la raclée de 1945 et aujourd’hui, bassement, ils se déchaînent contre les russes, sans discernement, avec la complicité de la Commission européenne à la botte allemande.

1 Rétrolien / Ping

  1. IR0382-Articles de presse : la crise ukrainienne n°8 – IL REVIENT

Les commentaires sont fermés.