Sabotage de Nord Stream 1 & 2 : c’était prévu depuis longtemps

Il est acquis dès le départ que l’auteur de ce sabotage est à rechercher du côté américain qui seul avait intérêt à ce sabotage : créer une situation de non-retour dans la détérioration des relations entre les Allemands et les Russes. Il ne fallait surtout ne pas maintenir les ”ponts établis” entre l’Allemagne et la Russie à tous les niveaux.

Les Américains ont réussi temporairement à détruire ces “ponts”, cependant pas à long terme. La résistance en Allemagne s’organise pour remettre en place certains “ponts” : commerciaux et industriels. L’humain suivra nécessairement.

Je vais vous faire part d’une information sortie sur Samnytt avec images à l’appui le 11 octobre. Il s’agit d´une découverte faite par Gazprom (co-proprétaire majoritaire des gazoducs) en 2015. Gazprom a mis dès le départ un système de surveillance ambulatoire. En 2015, Gazprom a constaté, dans la zone économique suédoise près de Gotland, la présence d’un engin Sea Fox sous l’un des gazoducs. A la demande de Gazprom, les services de déminage de l’armée suédoise ont retiré l’engin ce qui a permis de l’identifier. Le gouvernement suédois a classifié l’incident secret défense. Les Américains s’opposaient à la collaboration germano-russe et prévoyaient déjà un sabotage par la pose sur les tuyaux en mer Baltique. Un sabotage, même déguisé en accident n’étant pas possible en temps de paix, ils ont attendu la période des hostilités pour le “bon moment” de la destruction des gazoducs.

Mikhail Misjustin, premier ministre russe, a demandé par lettre au premier ministre suédois par intérim, Magdalena Andersson, de pouvoir participer à l’enquête initiée par le parquet. Par la voix de son ministre de la défense, Peter Hultqvist, lui aussi en intérim, a donné une fin de non-recevoir à cette demande de la Russie/Gazprom.

C’est d’une bêtise sans nom d’écarter d’une enquête judiciaire le principal intéressé de “l’affaire Gazprom”, n’est-ce pas ?

Jean-Claude Jourdan

image_pdfimage_print
13

5 Commentaires

  1. L’allemagne et la pologne, complices du sabotage des gazoducs par le NATO , regrettent déjà d’avoir aidé le grand frère.
    L’allemagne se plaignait hier du prix « EXORBITANT » pratiqué par les US pour le gaz de schiste et le pétrole que les multinationales US leur importent à grands renforts de tankers transatlantiques.***
    Les terminaux gaziers installés à la hâte dans le nord de l’europe occidentale expliquent à la fois la destruction des gazoducs russes, et le prix de « marché captif » pratiqué par les US. Biden et sa clique ont gagné!
    ***Les zécolos de la nupesse ferment leurs vannes à éructer.! Un supertanker brule 20% de sa cargaison pour l’acheminer. Pas grave, c’est du gaz et du pétrole US! Avec les pétro-dictatures islamiques du golf, ils aident à la diversité de l’espèce humaine, sans doute?

    • Bonjour, un méthanier brûle entre 60 et 150 m3 par jour. Pour un voyage standard de 15 jours, on parle de 2500 m3 environ, à comparer au 170000 m3 transportés. Entre 1 et 2 %. Ne pas raconter n’importe quoi. Merci

  2. Une alliance entre l’Allemagne et la Russie signerait la fin de la mise sous coupe réglée de l Allemagne. Et de l UE.
    La stratégie consistant à importer de plus en plus de main d’oeuvre étrangère aboutit à l’affaiblissement du sentiment national, à la lobotomisation de nos vieux peuples, à l’accroissement de la dépendance au dealer de biens matériels ( Tandem EU Chine).
    Avec une nouvelle alliance Brésil Russie Inde Chine qui se renforce, les EU pourraient finir par définitivement disparaître à casser la Russie.
    Ça sentirait le roussi pour les EU ?

  3. prévu et donc réalisé ! mais ils vont dire que c’est poutine le responsable, évidemment

    • Ce serait super si les Russes ont placé des explosifs sur les câbles internet dans l atlantique

Les commentaires sont fermés.