1

Sabotage en Baltique : l’Armée suédoise complice ?

Depuis avant hier, les autorités  suédoises appliquent une décision de justice selon laquelle 5 miles nautiques sont interdits à toute circulation dans la zone ”économique” de la Suède : sous-marin, surface et air au-dessus de la zone. Évidemment, cette zone est celle où les 2 trous dans le gazoduc Nord Stream 1 ont été constatés.

Avant-hier vers 18 heures, les garde-côtes suédois ont communiqué qu’aucune trace de fuite sur Nord Stream 1 n´a pu être constatée ; par contre, sur Nord Stream 2 , la fuite est de 15 à 20 m de diamètre, soit une petite fuite, selon le rapport des garde-côtes.

Selon le quotidien Dagens Nyheter, la Marine suédoise s´est déplacée dans la zone des sabotages 1 à 2 jours avant les ”attentats”. Les bâtiments de la Marine avaient éteint leurs balises AIS à l´approche des gazoducs.

Il faut rappeler qu’il y a 4 fuites , 2 sur chaque tuyau. Chaque tuyau, d’un diamètre de 1,40 m,  est en acier spécial de 41 mm d´épaisseur, plus  diverses couches de protection – entre autres contre la corrosion – et 15 cm de béton armé. Les entreprises suédoises sont à la pointe de la fabrication d´aciers spéciaux (minerais de Kiruna) et techniques de soudure. Elles sont aussi à la pointe de la fabrication de matières explosives : dynamite Nobel.

Il est possible que l ´Armée suédoise ait fourni les explosifs et facilité la tâche des saboteurs américains, bien que ceux-là se débrouillent très bien tout seuls. Je dois ajouter, pour comprendre la situation, que le gouvernement socialiste est toujours en place (intérimaire) et commande aux administrations. C´est pourquoi, les partis du bloc de droite qui formeront le prochain gouvernement ont déjà demandé le remplacement des directions de certaines administrations dont la Justice, la Police, l´Armée et les Services spéciaux (SÄPO). Les directions de toutes les administrations ont été nommées par les gouvernement socialistes successifs et sont donc aux ordres.

Bien  que neutre et non membre de l´OTAN, la Suède a depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale collaboré étroitement avec l´OTAN.

Maintenant, il y a un gazoduc d´alimentation de gaz de Norvège qui est presque terminé et pourrait être raccordé à un des Nord Stream.

Si les Américains sont cohérents ils devraient aussi le saboter pour ne pas interrompre le chaos énergétique dans lequel ils ont mis toute l´Europe.

Une dernière information : le taux de méthane dans l´atmosphère au-dessus de la zone a augmenté de 20 % et le nuage se déplace vers Svalbard.

Jean-Claude Jourdan